lundi 27 août 2012

Les gens du voyage : heureusement Pierrot 13 était là


Nous autres, les va-de-la-gueule nauséabonds, on se fait facilement des idées fausses à propos des gens du voyage. Moi, par exemple, j'ai longtemps cru que “gens du voyage” était synonyme de “touristes” : on m'a fait comprendre que non, que ça voulait dire “romanos”. Bon.

Ensuite, j'étais bourré de préjugés à leur endroit. Con et crédule comme je suis, je croyais dur comme fer ce que disent les gendarmes – quand ils osent l'ouvrir, qu'ils se sentent en confiance, qu'ils ont vérifié l'absence de micros dans les plinthes… –, à savoir que l'arrivée d'une troupe d'encaravanés implique systématiquement une recrudescence des vols et des cambriolages dans la région où ils nous font l'honneur de bivouaquer pour nous faire profiter de leur culture différente. Comme j'étais naïf ! Heureusement, Pierrot 13 est arrivé pour m'expliquer que c'était juste un “effet d'aubaine”.

Qu'est-ce qu'un effet d'aubaine ? C'est le résultat direct de ce racisme viscéral qui nous anime, vous et moi, depuis Clovis et sans doute même au-delà. Que se dit le bouseux souchien lorsqu'il voit débarquer chez lui ce merveilleux peuple venu d'ailleurs ? Que c'est le moment d'aller cambrioler la ferme du Fernand, puisque de toute façon ces salopards de flics vont aussitôt accuser le merveilleux peuple venu d'ailleurs. De plus, il peut y aller en toute tranquillité, puisque, dans le même temps, le Fernand sera en train de voler le Range Rover tout neuf du Mathurin, lequel… etc. C'est ça, l'effet d'aubaine, et c'est franchement dégueulasse de notre part, je trouve.

D'autant plus que, pendant ce temps, le merveilleux peuple venu d'ailleurs, et toujours d'après le merveilleux Pierrot 13 malheureusement d'ici, sue sang et eau pour garder son bivouac “propre, clair et rangé”, comme n'importe quel employé municipal vous confirmera qu'ils sont toujours, et à se livrer à l'activité artisanale qui est sa seule raison de vivre et le fait vivre bien : dix paniers tressés vendus, une mercedes achetée.

Il y a bien, dans l'idyllique tableau brossé par notre Pierrot lunaire, la question de cet “investisseur de la Famille” qui pourrait faire froncer le sourcil à quelque Franchouillard soupçonneux et de mauvaise foi. Mais quoi : on ne va pas se fâcher pour si peu, si ?

44 commentaires:

  1. Pierrot 13 nous rejoue un célèbre opéra de Rossini.

    RépondreSupprimer
  2. En tout cas, ils n'ont pas de Volvo V70. Z'avez du bol...

    RépondreSupprimer
  3. C'est comme les Juifs, ils piquaient l'argent des Français!

    RépondreSupprimer
  4. En lisant ce billet amusant, j'ai justement été interrompu par le bruit d'un groupe de Roms passant avec bagages en bas de chez moi. Je crois qu'ils ont laissé un emballage en plastique.

    Ce blog porte bonheur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais il fallait les accueillir chez vous,voyons...
      rocardo

      Supprimer
  5. dix paniers tressés vendus, une mercedes achetée.

    Mort de Pt d'Lol !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi-z-aussi...c'est malin,faut changer de calbut après...
      rocardo

      Supprimer
  6. Avec un Hummer climatisé à 60000 euros on traverse le désert sans trop de problèmes et l'on rejoint la terre promise.
    Paniers tressés...pffff ! La traite des blanches est d'un bien meilleur rapport.

    RépondreSupprimer
  7. Ce qui est dégueulasse dans cette histoire de manouches, c'est la bêtise. Celle de mes concitoyens qui donnent "la pièce" à la mendiante du trottoir de leur boulangerie sans se rendre compte qu'ils participent au crime.
    Qu'ils aillent tirer leur coup sur les maréchaux, ce sera plus clair !

    RépondreSupprimer
  8. Vous n'êtes plus chez Didier Goux mais Clement 23, il vient de lancer une nouvelle croisade. Enfin un Pape hérétique, un Vatican avec stand de tir dans ses caves ! Faut dire que l'époque ne manque pas de pigeons. On signe où, Trés Saint-Père, je veux m'engager ?

    RépondreSupprimer
  9. Effet d'aubaine :

    http://www.laprovence.com/article/faits-divers-justice/descente-de-gendarmes-sur-laire-des-gens-du-voyage-vedene-apres-une-enq

    http://www.leprogres.fr/ain/2012/08/13/plus-de-8-5-kilos-d-or-et-de-bijoux-trouves-au-detecteur-de-metaux

    http://www.leparisien.fr/espace-premium/actu/550000-eur-saisis-sur-les-comptes-de-receleurs-d-or-24-07-2012-2100018.php

    Et pour les courageux un florilège de l'enrichissement culturel et sociétal que nous apportent les gens du voyage et les roms : http://www.denistouret.fr/eurodroits/rom.html

    Il faudrait être fou pour ce passer d'une telle richesse.

    RépondreSupprimer
  10. " dix paniers tressés vendus, une mercedes achetée "

    Qui osera prétendre désormais que ces pouilleux venus d'Orient, papelards et retors, chassés de partout - on se demande bien pourquoi -, sont cons comme des paniers ? Point le Catalan Valls, en tout cas, qui veut faire travailler le Rom. Ah ! le Rom au travail, encore une bien belle utopie, très républicaine, très droits de l'homme.

    Polémia nous livre un article instructif sur le sujet, " Les Rroms, un casse-tête millénaire " signé Claude Lorne, le 27 août. (polemia.com)

    RépondreSupprimer
  11. De la racaille.
    Il y a pas à tergiverser.
    Que fait le ps? Ils expulsent et intègrent ensuite!
    Dans certaines villes du 91, ils se sont construits des maisons sans permis de construire,
    et ont ainsi agrandi certaines villes.
    Peut-être que Hollande compte sur eux pour la croissance.

    Le plus drôle, c'est que c'est la seule population à laquelle le ps ose s'attaquer.
    A gauche, on est champions en hypocrisie!
    On est autant racistes que le reste de la population, mais on évite de le dire!
    Il est temps que les gauches assument et recueillent chez eux des gens dans le besoin.
    Hein mesdames et messieurs de la gôche, quand allez-vous concrétiser vos idées?
    Quand allez-vous donner vie à votre amour pour la crasse?

    RépondreSupprimer
  12. C'est comme l'insécurité.
    Si les gens se font agresser et qu'ils réagissent mal, c'est de leur faute.
    Donc il n'y a pas d'insécurité, mais un sentiment d'insécurité.
    Allez hop! Sous le tapis l'insécurité!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "il n'y a pas d'insécurité, mais un sentiment d'insécurité"

      Vous ne croyez pas si bien dire. C'est mot pour mot ce que m'a asséné, il y a quelques mois, la chef de cabinet de François Lamy avant qu'il ne soit appelé au ministère de la ville.

      Supprimer
    2. Malheureusement si, je crois bien dire, car j'ai déjà entendu le maire d'une ville dire cela.
      Les habitants en avaient ras-le-bol, et le maire n'avait de cesse de minimiser la délinquance quotidienne.
      Une des raisons qui ne me donne pas envie, si je dois déménager un jour, d'habiter dans une ville
      profondément ancrée à gauche.
      C'est idiot je sais, mais je me sentirai mieux parmi une majorité de gens lucides.

      Supprimer
  13. Vous n'imaginez pas à quel point c'est lourd une roulotte. Il faut du matos pour les bouger et c'est pas avec une Clio que ça va le faire.

    RépondreSupprimer
  14. Les "Gens du Voyage"(TM) ne sont pas un problème quand ils... voyagent.

    C'est au moment où ils s'arrêtent que les problèmes commencent.

    Raison pour laquelle ils ne restent jamais trop longtemps à un endroit et que, de nouveau, ils... voyagent.

    Car, évidemment, personne ne s'est jamais sérieusement posé la question des motifs de leur nomadisme permanent.

    RépondreSupprimer
  15. "personne ne s'est jamais sérieusement posé la question des motifs de leur nomadisme permanent".

    Non, non, personne, on sait seulement grâce à vous, car vous vous posez des questions, c'est tout de même autre chose, et en plus vous y répondez, c'est assez impressionnant, que les seules raisons du nomadisme sont le vol, le viol et l'assassinat organisés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ludovica, Ludovica...
      La raison du nomadisme est l'égoïsme.
      Les bergers peuvent être des nomades, parce qu'ils sont en région reculée, à pied.
      Ils doivent aller de pré en pré. Mais le nomadisme avec des Porsche et cie, vous êtes pas sérieux?
      Jouer les nomades dans notre pays, c'est un gros foutage de gueule.
      Mai 68 c'est fini coco.
      Peu importe les raisons, ce qui compte, c'est leur attitude anti-citoyenne, anti-vivre-ensemble.
      Vous préférez vous concentrer sur les causes, ça vous permet d'occulter les dégâts qu'ils font
      subir au pays.

      Supprimer
    2. pour le viol et l'assassinat je ne sais pas
      mais le nomadisme et les flux migratoires sont effectivement des histoires de pognons…
      vous pensiez à quoi ? (ne prenez pas la peine de répondre je sais déjà par cœur ce que vous allez dire…)

      Supprimer
    3. A propos de nomadisme on dirait que Léon est revenu…

      Supprimer
  16. Puisque vous vous posez des questions, posez-vous celle-la.
    Pourquoi une société civilisée essaie de répondre avec des gestes de civilisés aux problèmes humains et aux questions qui lui sont posées même les plus ardues?
    On forme des juges, des policiers, des enseignants, des intervenants sociaux etc. justement pour éviter ce que vous semblez appeler de vos vœux sur ce blog, des milices de retraités haineux et bas de plafond, répondant sans une once de doute à toutes les questions, casqués et plutôt ridicules, tirant à vue sur les rejetés de la société.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On ne tire pas sur les rejetés, mais sur ceux qui foutent le chantier.
      Vous nous avez déjà vu attaquer des clodos ou des sdf?
      Non, on parle de voyous et de gens malhonnêtes.
      Arrêtez de trouver des excuses.
      Décidément vous ne comprenez rien.
      Je veux pas les connaître ces crevures!

      Supprimer
    2. En effet, Léon semble revenu : on ne va pas tarder à ressortir la “modération” du placard à gourdins…

      Supprimer
    3. Ludo, la nature même du nomade c'est le parasitisme. Il est donc normal que le premier réflexe, lorsque les parasites arrivent, soit de sortir Baygon vert ou Baygon jaune selon que le parasite fasse : "sivoplè argent pour bébé" ou "ben ouais mon cousin, on est aussi français que toi".

      Supprimer
    4. Robert Marchenoir28 août 2012 à 15:45

      "Pourquoi une société civilisée essaie de répondre avec des gestes de civilisés aux problèmes humains et aux questions qui lui sont posées même les plus ardues ?"

      En effet, c'est ce que nous faisons : des lois pour interdire le territoire national aux Roms, des policiers pour faire respecter ces lois, des prisons pour punir les contrevenants, des prisons aussi pour les gauchistes dans votre genre qui aident les étrangers à violer les lois françaises, voilà des moyens parfaitement civilisés.

      La civilisation est de notre côté.

      De votre côté, c'est l'apologie du crime, de la crasse, de l'arriération et de de la violence : bref, le nihilisme, la subversion et le chaos.

      Supprimer
    5. "Pourquoi une société civilisée essaie de répondre avec des gestes de civilisés aux problèmes humains et aux questions qui lui sont posées même les plus ardues?"

      Vi, pourquoi ? Tenez, un problème très ardu : une invasion. Une invasion musulmane. Non, pas musulmane, une arrivée massive de musulmans étant toujours pacifique et enrichissante, pacifiquement enrichissante et enrichiassement pacifique.

      (Un prof m'a dit un jour, à propos de la Reconquista espagnole : "le terme de Reconquista est tout fait inapproprié, les chrétiens ont tout simplement conquis un territoire sur lequel ils n'avaient aucun droit..." - logique : les Arabes étant venu enrichir pacifiquement l'Espagne en 711, aucune reconquête n'était à envisager.)

      Disons une invasion d'Allemands nazis en France ou de Russes soviétiques en Finlande... pourquoi donc les Français et les Finlandais, peuples supérieurement civilisés, n'ont-ils pas tenté de répondre à cette question hautement ardue de l'invasion et au grave problème humain que constituait le passage de ces armées qui laissaient derrière elles massacres, viols et destructions massives, par des gestes de civilisés, en envoyant à la rencontre de la Werhmacht et de l'Armée Rouge des intervenants sociaux, des juges solidaires et autres enseignants citoyens ?

      Bon, il est vrai que tous ces merveilleux métiers à haute teneur conceptuelle n'avaient pas encore été inventés pour le bonheur de l'humanité, mais déjà la France était à l'avant-garde du progrès, comme elle le prouva en refusant au bout de trois semaines ce vieux machin archaïque qu'on appelait "guerre", alors que ces cons de Finlandais n'avaient rien trouvé de mieux que de faire sauter à distance des têtes d'officiers russes progressistes en plein hiver (et l'hiver finlandais, je vous dis pas), quitte à faire sortir de leurs gonds ces pauvres Russes stigmatisés qui n'étaient là que pour leur apporter l'évangile bolchévique, et à faire cramer tout leur propre pays (malgré la neige, abondante en ces contrées). Les Français, déjà en avance, donc, n'avaient malheureusement pas encore imaginé ces merveilleux métiers d"intervenant social" ou de "grand frère" (sans parler de la brigade de clowns anti-alcooliques de Paris), qui eussent été pourtant fort utiles pour aller parler aux jeunes des cités, pardon, des divisions allemandes (les clowns de la Mairie de Pris eussent été eux aussi fort utiles, au fait, pour faire rire ces grands enfants de SS). Misère des temps préhistoriques.

      Supprimer
  17. Ah! Ah!
    Ils sont installés sur un stand de tir-à-l'arc!
    Ou ce sont peut-être des ruches..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aussi un logo Puma sur le capot de la Merco!
      Pas mal!


      Tiens, vous connaissez la méthode de drague des Gipsys? (Les nomades sédentarisés d'Angleterre).
      Et bien ça s'appelle "l'enlèvement". Le mec choisit une fille,dans une soirée, l'embarque de force sur ses épaules,
      comme un sac à patates, et l'oblige à sortir avec lui, derrière un pauvre camion garé dans la rue.
      S'il décide de la garder, ils se marient; elle, quitte l'école (souvent à 17 ans) et passera le reste
      de sa vie, cantonnée à faire le ménage dans sa caravane. Et à attendre que Jimmy rentre à la maison.
      Ah oui, lui a le droit de boire, elle doit rester clean.
      Voici la destinée d'une Gipsy.
      C'est vachement développé comme manière de vivre ça.
      Quelle belle considération des femmes!
      Je pense que nous avons intérêt à intégrer ce genre de personnes, ils peuvent nous apporter beaucoup.
      Ils enrichiraient notre culture, notre histoire; et on s'échangerait des jolis mots le soir, autour du feu.
      Nous aussi, aurions plein de choses à leur apprendre, car ils sont avides de connaissances, de savoirs.
      C'est une des populations les plus ouvertes aux autres, les plus travailleuses.

      L'enlèvement..

      Supprimer


  18. On va ressortir la “modération”.


    C'est vrai votre "modération" est exemplaire!

    RépondreSupprimer
  19. Non, non, personne, on sait seulement grâce à vous, car vous vous posez des questions, c'est tout de même autre chose, et en plus vous y répondez, c'est assez impressionnant, que les seules raisons du nomadisme sont le vol, le viol et l'assassinat organisés.

    Je vous en prie, Ludovic12, allez-y.

    Veuillez nous expliquez, selon vous, quelles sont les raisons du nomadisme des Gens du Voyage(TM).

    Nous sommes toute ouïe de vous lire. Sincèrement.

    RépondreSupprimer
  20. Pourquoi sont-ils nomades ?
    Mais pour le goût de l'aventure, bien sûr, l'idéal de l'horizon sans celle repoussé. Ce sont des hommes libres, pas des petits bourgeois. Des poètes aux semelles de vent, des rebelles à tout avachissement, ouverts sur tous les mondes, libres, libres, tellement libres et beaux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans compter qu'ils savent naturellement jouer de la guitare et du violon, que leurs feux de camp sont beaux la nuit.

      Bon, après qu'ils soient partis il faut que les employés municipaux ramassent la merde dans les bosquets, derrière les haies, débarrassent la ferraille, ramassent les ordures. C'est pas bien grave. Le plus beau, c'est que même dans les terrains aménagés depuis la loi Besson, ils vont systématiquement ch..r dans la nature. Aux Ulis (91), c'est le jardin du gardien du cimetière voisin qui leur sert de chiottes. Voilà ce que c'est que de vouloir enfermer des hommes libres dans le carcan bourgeois et oppressif des sédentaires.

      Supprimer
  21. Toujours pas de réponses de Ludovic12.

    Il doit être en train d'éplucher son Manuel du Parfait Vivrensembleuh(TM).

    Cela risque de prendre du temps.

    C'est un gigantesque ouvrage de plusieurs milliers de pages, mais le principe de réalité n'est évoqué que dans un minuscule paragraphe, un peu vers la fin.

    Bon. Attendons.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que vous pouvez trouver une réponse à sa place,
      sans vous tromper.
      Ces gens sont prévisibles, et on connaît leur aversion
      pour l'abject.

      Supprimer
  22. Soyez rassuré, bientôt, le bouseux souchien ne sera plus qu'un mauvais souvenir.
    Des bonnes âmes sont venues dans l'école de ma fille, il y a quelques années, pour expliquer aux mômes que les "gens du voyage" étaient en but à d'horribles préjugés racistes. Qu'ils vivaient honnêtement du tressage de paniers et diverses traditions très chouettes et qu'ils étaient aussi honnêtes que vous et moi. Enfin surtout moi (parce que tout de même, je ne vous connais pas tant que ça) -).
    Bref. Nous venions de nous faire cambrioler: seul l'or intéressait les visiteurs. Rien d'autre. Ils n'avaient pas touché aux perles ce qui, d'après la police, était une des caractéristique gentiment folklorique des tresseurs de paniers. Chez eux, les perles portent malheur.
    Toujours est-il que ma fille a fait objection et qu'elle a été priée de la fermer.
    L'histoire ne dit pas ce que les autres mômes en ont pensé.
    Ni surtout qui et pourquoi on a déversé cette stupide et lénifiante propagande aux gosses au lieu de leur apprendre le français.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce que vous décrivez est la stricte réalité, c'est dramatique.
      Mais j'enfonce une porte ouverte en disant ça.
      Je m'y fais de moins en moins à ce phénomène de reniement de la réalité.

      Supprimer
  23. "dix paniers tressés vendus, une mercedes achetée"

    Vous y étiez presque :

    Outre les caravanes, l’aire réunit aussi une jolie brochette de puissantes Mercedes. Les affaires des Gitans sont-elles florissantes? «Non, on ne peut pas dire que ça va bien, rectifie Jacques. On bricole. Mais comme on n’a pas de maison, on met tout l’argent dans la voiture. C’est notre outil de travail, et Mercedes, c’est du solide. On peut rouler 300 000 à 400 000 km avec», explique-t-il, tout en s’affairant à poncer et à repeindre une dizaine de volets de maison.

    «Un privé me les a confiés. Je demande 100 francs par volet à restaurer. Ça me prend entre trois et quatre heures de travail. On n’est pas des sauvages ni des voleurs, Monsieur. On travaille comme tout le monde.» Pour dénicher ses clients, il fait du porte-à-porte, dans la région et au-delà. «Par le passé, je proposais de nettoyer les marmites et d’aiguiser les couteaux. Aujourd’hui, je fais surtout des travaux de peinture, ou du nettoyage de façades au Kärcher. Et je vends quelques tapis.»

    http://www.tdg.ch/suisse/suisse-romande/Les-Suisses-ne-doivent-pas-traiter-lesGitans-comme-des-chiens/story/24245953

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mince alors ! quand je pense que j'ai été assez con pour contracter un crédit de cinq ans afin de me payer une misérable Volvo même pas haut de gamme, alors qu'il aurait suffi que j'aille sonner chez mes voisins pour leur proposer de poncer leurs volets !

      Quelle andouille, non mais quelle andouille!

      Supprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.