dimanche 16 septembre 2012

Retour au néant de celle dont on ne prononce pas le nom

Entre 1940 et 1944 (point Godwin ! And the godwinner is…), les antisémites dénonçaient des juifs : on peut critiquer d'un point de vue moral, mais il faut reconnaître qu'il y avait là une certaine cohérence. Et puis, ça s'expliquait tout seul puisqu'il est bien connu qu'il s'agissait de méchantes raclures d'extrême-droite qui vendaient du beurre aux Allemands, même sans tickets de rationnement. 

De nos jours,  les délateurs antisémites sont progressistes, arabolâtres, adorateurs du pseudo-peuple palestinien, parfois blondes, et appellent à la fatwa contre les islamophobes, comme ils disent, ou plus simplement contre les racistes, notion qui a l'avantage d'être si vague et englobante que plus personne ne prend la peine d'expliquer ce qu'il entend par là. Cela ne leur pose pas plus de problèmes moraux qu'à leurs grands-parents de cœur des années sus-mentionnées ; au contraire, ces rejetons dégénérés éprouvent même une certaine fierté de leur “acte citoyen”.

On s'est bien amusé, ici, durant quelque temps, avec celle dont on ne prononcera plus le nom. Elle cesse d'exister à cette minute même et sera punie de sa crapulerie par où elle est le plus sensible : sa vanité de blogueuse, l'œil frétillant rivé à ses douze compteurs de visites.

Messieurs, vous pouvez rabattre la pierre tombale sur cette charogne et ses noirs bataillons de larves.

51 commentaires:

  1. A mon avis, vous ne parlez pas de Sarkofrance. Je dis ça pour aider les suivants.

    RépondreSupprimer
  2. Ainsi donc, Lord Voldemort serait en fait Harpie Roteuse ?

    RépondreSupprimer
  3. C'est un peu facile de toujours s'en prendre à cette pauvre fille à moitié débile. Il y a beaucoup d'antisémites rabiques aussi dans la réacosphère…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai ; mais d'une part je ne les fréquente pas, et d'autre part ils n'attirent pas forcément l'attention nommément sur des gens qui se trouvent effectivement, en ce moment même, dans un pays arabe.

      Supprimer
    2. Nous en fréquentons tous, malheureusement. Pour le reste évidemment, je vous donne absolument raison. C'est une salope de première catégorie.

      Supprimer
    3. Je suppose que vous avez vu le “tweet” qui est à l'origine de tout cela…

      Supprimer
    4. "C'est une salope de première catégorie.…"
      Si seulement!

      Supprimer
    5. Des antisémites, Didier, il y en a dans votre blogroll...

      Supprimer
    6. À propos d'un livre dont elle parle à plusieurs reprises, je ne sais pas si je vous ai raconté la petite scène extrêmement révélatrice que j'ai vécue dans la grande librairie de ma ville.

      J'y vais pour commander "Comment le peuple palestinien a été inventé" (que je recommande d'ailleurs à tous vos lecteurs). Le type qui prend ma commande tape sur son ordinateur pour voir s'ils ne l'ont pas en rayon. Moi : "Ça m'étonnerait…" Comme je suis debout derrière lui, je peux voir ce qu'il écrit sur l'ordinateur : "Comment le peuple juif a été inven…" "Ah non, pas ça, je vous ai dit…" "Ah oui, excusez-moi, c'est parce que nous avons eu ce livre en rayon et que nous avons reçu l'auteur il y a peu" Moi, in petto, ça ne m'étonne pas ! Ne m'étonne pas non plus le lapsus calami(teux) qui lui fait écrire exactement l'inverse de ce que je lui demande. IL NE PEUT S'AGIR QUE DE L'INVENTION DU PEUPLE JUIF. Le contraire est tout simplement impensable, impensable au sens strict. Peut-être que si j'avais eu une tête de nazi, nazi à ses yeux, peut-être alors aurait-il pu être en mesure d'entendre ce que je disais, mais comme je devais sans doute avoir une tête à peu près normale, à ses yeux, il ne pouvait pas entendre ce que je disais.

      Tous les jours, ici, dans la bloge, nous sommes confrontés à ce genre de malentendus, à cette surdité idéologique et technique.

      Supprimer
    7. Oserais-je confesser que je ne vois jamais de "tweet", que je ne sais même pas comment on fait pour "en voir" ?

      Supprimer
    8. Ah mais moi non plus je ne sais pas ! Sauf quand on les reproduit sur un blog où je vais…

      (Mais il a été supprimé depuis.)

      Supprimer
    9. K2R : je dois être aveugle ou stupide, car je n'en vois pas, moi.

      Supprimer
    10. C'est peut-être moi qui suis bouché, Didier. Mais je lis Hoplite depuis longtemps. Je partage d'ailleurs beaucoup de ses idées, mais les juifs me paraissent revenir bien souvent dans ses analyses, (et notamment dans ses réponses aux commentaires), pas dans les meilleurs rôles, et pas sur le ton le plus modéré. Et il ne s'agit pas seulement de BHL, ce serait trop facile. C'est assez gênant, car cela maintient une ambiguïté qui gagnerait à être dépassée... Qu'il y ait des juifs modernoeuds et amis du désastre, je veux bien l'admettre. Mais il ne faudrait ni se tromper d'ennemi, ni faire croire qu'on se trompe d'ennemi. Peut -être suis-je exagérément chatouilleux sur ces questions...

      Supprimer
    11. Loin de moi l'idée de me défausser, mais je dois dire que je lis peu les commentaires chez Hoplite (et pas seulement chez lui, du reste). Mais j'avoue que son antisémitisme, si antisémitisme il y a bien, ne m'a jamais frappé.

      (En revanche, il y en a un ou deux très beaux parmi les Ruminants, ça oui…)

      Supprimer
  4. QUe celui dont on ne prononce pas le nom ait l'âme de celle dont on ne le prononce plus…

    RépondreSupprimer
  5. Je ne juge personne, je n'ai rien compris je n'étais pas là hier, et puis j'avoue je m'en fiche. Je sais que vous ne vous supportez pas, et je peux comprendre que vous en preniez à ces idées puisque vous n'avez pas les mêmes.
    Mais comme je l'ai déjà exprimé, j'ai dû mal avec les autres attaques que celles des idées (trop sensible : ça me perdra). Pourquoi utiliser le terme de salope, alors que vous avez à votre disposition suffisamment de griefs contre elle pour ne pas l'attaquer aussi bassement ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous appelleriez comment une personne qui lance un appel public sur Twitter afin de trouver des gens vivant dans tel pays arabe, pour leur dénoncer tel blogueur en le désignant comme raciste anti-arabe, sachant que le blogueur en question se trouve précisément, en ce moment même, dans ce pays arabe ?

      Supprimer
    2. Ah merde. Je croyais que "salope" était affectif.

      Supprimer
    3. Allons bon. C'est modéré ici. Le vieux fou la merde et ensuite on ne peut plus papoter entre ivrognes normaux.

      Supprimer
    4. Non, ça n'était pas affectif. Ni affectueux non plus, d'ailleurs.

      Supprimer
    5. Le vieux fou

      Certes vous le connaissez mieux que nous.

      Supprimer
    6. Eh bien, réfléchissez-y. Et revenez nous voir quand vous aurez trouvé.

      Supprimer
    7. J'avoue que je comptais sur vous. Je n'aime pas ce terme, mais ce n'est qu'un détail dans cette histoire, je le conçois. Je ne voulais pas vous agresser.

      Supprimer
    8. Mais je ne me sens nullement agressé, rassurez-vous ! Et ce, d'autant moins qu'à aucun moment (relisez mon billet et mes commentaires) je n'ai prononcé le mot de “salope” que vous me reprochez.

      Supprimer
    9. Ah, je viens de comprendre. Elle a fait ça ? Ah la grosse, très grosse salope !

      Supprimer
    10. Oui c'est un de vos amis, j'ai écrit un "vous" englobant, ce qui porte à confusion !
      A ma décharge, j'ai passé une très mauvaise nuit, je vais aller me reposer et reviendrais quand j'aurais retrouver un semblant de langage compréhensible par tous (enfin, si j'en ai déjà eu !)

      Supprimer
  6. Heureusement qu'il vous reste la littérature ! Je sens depuis un moment, ici et là, ici, ailleurs (et chez moi aussi d'ailleurs...) une grande lassitude vis à vis des sujets de billets évoquant l'actualité politique en général et la... normalité en particulier. La... "chose" dont nous avons déjà oublié le nom avait semble-t-il, l'avantage de "meubler", ici mais aussi ailleurs. La lassitude que j'évoque ne semblant pas devoir s'estomper, la "chose" risque de nous manquer...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je vais me remettre à parler de Mme Sarraute : ça va clamer tout le monde, y compris moi.

      Supprimer
    2. Calmer plutôt que clamer, grosse andouille !

      Supprimer
  7. Et que disait le gazouillis de la pétasse nuisible ?
    Il me semble que cette dame ne mérite ni autant de haine ni autant de publicité.
    Il y a parfois quelque chose d'étrangement démesuré dans vos coups de gueule.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voir ma réponse, plus haut, à Héléna Cyclo.

      Supprimer
  8. Mais qui est donc ce blogueur raciste anti-arabe qui visite actuellement un pays arabe ?
    Le procédé dont vous parlez est vil, en effet, et d'ailleurs heureusement que nos pensées et nos opinions sur les uns et les autres ne sont pas visibles sur nos visages, car nous serions sans doute tous bien laids.
    Un jour viendra où les hommes auront le don de télépathie, où les pensées seront visibles à tous, mais il faudra pour cela cesser ces enfantillages.

    RépondreSupprimer
  9. Hé! Hé!
    "told you so"
    Les cons c'est pas amusant, c'est dangereux!!!

    RépondreSupprimer
  10. Des antisémites old school :

    http://www.les-intransigeants.com/

    Et apparemment ce ne serait pas un fake.

    RépondreSupprimer
  11. Difficile de suivre, pour un visiteur occasionnel de ce blog: quelqu'un, dont on ignore qui il est,dénonce quelqu'un en visite dans les pays arabes, et dont on ignore tout autant qui il est: un blog pour initiés...

    RépondreSupprimer
  12. Il faut vous suivre messieurs, vous vous faites des ennemies plus rapidement que les Dalton.

    La dame euterpe, je crois a une dent voir plus contre les machos,sait elle ce qu'est un macho.

    Quant a celle dont on ne prononce pas le nom, je la trouve misérable, elle ne vaut que l'on s'y intéresse.

    RépondreSupprimer
  13. Pseudo-peuple palestinien ?
    Peut on dire aussi pseudo-peuple israélien ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais oui, bien sûr, vous pouvez dire absolument tout ce que vous voulez.

      Supprimer
  14. On peut dire tout ce qu'on veut. Cela dépend du camp auquel vous appartenez. Moi, par exemple, je souhaite la victoire du peuple israélien, dans le cadre du Très Grand Israel , de Lahore à Casablanca.

    RépondreSupprimer
  15. Les poubelles de l'histoire, voilà le sort qui guette l'innommable, et elle ne sera pas la seule.

    Le manichéisme, cette hérésie des gauches jacobines et des droites sionistes/atlantistes, nous le savons, mène à l'impasse politique, singulièrement à cause de leur obsession nazimorphe, fonds de commerce d'un BHL par exemple, pour ne citer que lui, et qu'elles entretiennent, depuis 1945, comme arme de culpabilisation massive.

    On dira à Laurent Fabius, après ses propos assassins concernant le président syrien : " Fabius, fais pas l'oeuf ! "

    " Ce sont, paradoxalement, les " dénonciateurs " du nazisme qui l'ont fait perdurer - et qui l'ont même amplifié - sous forme de mythe, donnant ainsi raison a posteriori au fâcheusement célèbre Martin Bormann... La fureur pédagomane à dénoncer et à poursuivre le racisme et l'antisémitisme, même et surtout là où ils n'existent - heureusement - pas, en cristallisent définitivement l'idée dans la conscience populaire. Bien des gens qui ne faisaient pas la distinction entre le Juif et un non-Juif (en tout cas pas plus qu'entre un catholique ou un protestant, un Breton et un Antillais) ont été "informés" par les professeurs de lutte contrel'antisémitisme que le Juif n'était peut-être pas un citoyen comme un autre, que la judéité n'était peut-être pas une différence comme une autre, et que l'antisémitisme était une forme "spéciale" (aggravée) de racisme. Julius streicher et Drumont n'auraient pas rêver mieux. Le résultat des campagnes obsessionnelles contre le racisme et l'antisémitisme entreprises depuis le début des années soixante-dix a été de désigner le Juif et de racialiser les rapports sociaux. "

    Guillaume Faye, La société multiraciale. Extrait du livre : Les nouveaux enjeux idéologiques. guilaumefayearchive.wordpress.com

    Confrontés à l'Invasion extra-européenne, l'idée raciste ne peut que se renforcer, et nous ne mesurons peut-être pas encore tout ce qu'elle implique.

    Les apprentis sorciers sont toujours les perdants. Et le Français, ce grand duconnaud devant l'Eternel, glorieux gloriolant, gobe, suit ou précède les injonctions qui lui viennent de ses maîtres, étrangers, avec le bel entrain que nous lui connaissons lorsqu'il s'agit de se donner et de mourir pour des idées qui ne sont pas les siennes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Bien des gens qui ne faisaient pas la distinction entre le Juif et un non-Juif (en tout cas pas plus qu'entre un catholique ou un protestant, un Breton et un Antillais) ont été "informés" par les professeurs de lutte contrel'antisémitisme que le Juif n'était peut-être pas un citoyen comme un autre"

      Peut-être aussi par un courant qui remonte à Drumont, et par d'instructives expositions, sous l' Occupation, sur les pseudo- spécificités des Juifs?

      "l'antisémitisme était une forme "spéciale" (aggravée) de racisme"

      Pas aggravée: différente; le racisme s'en prend à celui qui est différent; l'antisémitisme, à celui qui a l'air pareil (voir les nombreux ouvrages "Comment reconnaître un Juif", ce qui veut dire que ça ne va pas de soi, et que c'est plus difficile que de reconnaître un Noir).

      Supprimer
  16. C'est qui et quel tweet? Celui chez jegou?

    RépondreSupprimer
  17. Vous perdez une bonne cliente, dommage pour le blog modernoeud.

    RépondreSupprimer
  18. "Messieurs, vous pouvez rabattre la pierre tombale sur cette charogne et ses noirs bataillons de larves."
    Enfin ! Il était grand temps.

    RépondreSupprimer
  19. Oui. En y repensant, la lecture de ses billets vers lesquels notre hôte nous aiguillait si inconsidérément prêtait finalement plus à pleurer qu'à rire... Et quand on riait, c'était d'un rire nerveux que l'on émet devant la contemplation de l'absurde. Le problème est qu'en effet, les gens comme elle se révèlent immanquablement malfaisants dès qu'ils en ont l'occasion, et en toute bonne conscience puisqu'il s'agit de dénoncer une ordure.

    RépondreSupprimer
  20. Pourquoi le droit au blasphème doit être absolument défendu:

    http://www.marianne2.fr/Le-droit-au-blaspheme-est-legitime_a222729.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parce qu'il y a des intégristes?

      Supprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.