dimanche 2 septembre 2012

Un bel exercice d'antisémitisme primaire, comme on aimerait en lire plus souvent


Si vous n'avez pas peur d'aller barboter dans le cloaque, franchement ça vaut la peine…

42 commentaires:

  1. Mmh, et l'illustration ne date t elle pas un peu ?

    RépondreSupprimer
  2. Mais pourquoi tenez vous tant à nous faire visiter les cloaques ?

    RépondreSupprimer
  3. "NB: (...) mais j'ai néanmoins trouvé des pistes intéressantes pour démontrer la connaissance que j'ai sur ces sujets"...
    Merci de m'avoir fait découvrir Rosaelle qui sait si bien démontrer la connaissance qu'elle a en trouvant des pistes intéressantes !!!
    Je ne sais pas lequel de ses blogs est le meilleur. Cette page, en tout cas, m'a également charmé : http://cheminsderosaelle.wordpress.com/2012/09/01/ecrire/

    RépondreSupprimer
  4. Allez, je me lance. Cette femme est définitivement foldingue

    RépondreSupprimer
  5. Ach, Herr Goebbels doit jubiler, out comme l'éleveur de volaille.
    Pire que le Styx ce cloaque!

    RépondreSupprimer
  6. Je me demande si tout cela n'est pas un faux débat. Le problème est que partisans comme adversaires de Sand font de l'unité ethnique du peuple juif un des critères d'appréciation de la légitimité de la présence juive en Palestine. Mais un peuple, ce n'est pas seulement -même pas nécessairement- une ethnie. Un peuple, c'est une Histoire -même fabriquée-, c'est une culture, c'est une religion, c'est une langue, c'est une manière de vivre,  c'est un projet et c'est un ennemi. On se fiche bien de savoir si askhenases et sépharades  sont ou non des descendants d'Abraham. Ce qui importe, c'est qu'Israel est dans cette région  la seule démocratie pluraliste et le seul allié sûr de l'occident. Et nous y avons les mêmes ennemis. Cela devrait suffire...

    Mais cette idiote de Rosaelle met le doigt sur un vrai problème. Israël, c'est un petit bout d'occident, frappé de la même maladie que nos pays décadents . De plus en plus de jeunes incultes et décérébrés qui ne veulent ou ne peuvent plus se battre pour la  terre de leurs ancêtres, réels ou fantasmés... Israël a ses Laurent Joffrin, ses Rosaelle,  ses Mucchielli et ses Sylvain Bourmeau... 

    RépondreSupprimer
  7. http://floreal.wordpress.com/2012/09/01/rosa-bonbon/

    Rien a voir ici, mais......

    L'imprécateur

    RépondreSupprimer
  8. Si en juin 82 nous n'avions pas envoyé nos bâtiments pour évacuer de Beyrouth la racaille palestinienne dont Israël entendait disposer pour mettre un point final au conflit, le gloubiboulga infâme de cette sauterelle n'aurait pas lieu d'être.

    Pour le reste, Israël, comme toute nation, nourrit des traîtres en son sein. Ils servent ensuite d'alibi à des neuneus pour vomir leur bile.

    Enfin, c'est amusant de constater que l'antisémitisme supposé de droite est surtout l'apanage de la gauche et des muzz.

    Quant au cliché, c'est vraiment un coup bas. La spartakiste va en bouffer son chapeau.

    RépondreSupprimer
  9. C'est parce "qu'elle s''adresse à ceux qui ont encore leur libre arbitre pour se faire leur propre opinion. Le monde a changé et les citoyens doivent en être informés" (je cite)
    Effectivement, le monde a bien changé!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et rendez-vous compte, monsieur Y : il n'a pas cessé d'arrêter, depuis. Ah oui, ça, comprenne qui peut

      :D

      Supprimer
  10. Bien, je suis allé me promener avec mon ami Doc Kanibal, il a laissé un message mais je ne sais si ce dernier sera publié avec cette chose il faut se méfier.

    Heureusement que nous avion de grandes bottes comme celles que portent les égoutiers.

    RépondreSupprimer
  11. Voici les effets des positions radicales et vous vous rendez ainsi compte de ceux que peuvent provoquer vos propres notes et les ignominies prononcées par nombre de vos commentateurs sur votre site!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens voilà Rosaelléon…

      Supprimer
    2. Puisque c'est la rentrée j'emprunte au corps enseigné ceci : "Rosaelle : C'est celui qui le dit qui l'est…"

      Supprimer
  12. Rigolez pas ! Cette interessante personne a deux enfants. Pouvez vous imaginer tout ce qu'elle peut leur transmettre ?(outre sa connaissance très approximative de la langue). Pauvres gosses...

    RépondreSupprimer
  13. N'empêche, vous lui faites une sacrée pub : elle va finir par penser qu'elle a des lecteurs !

    RépondreSupprimer
  14. La nécessité d'avoir un ennemi est évidente.
    L'anti-sarkozysme n'a-t-il pas permis de fédérer les gens, autour d'un projet?
    Même si c'est du délire, nombreux sont ceux à aimer le lynchage.
    Dans ce contexte de crise internationale, il n'y a pas meilleur ennemi que le juif!
    J'ai envie de dire qu'en plus de la crise économique, il y a aussi une crise intellectuelle.

    RépondreSupprimer
  15. Un peu comme la dialectique du maître et de l'esclave.
    Vous remplacez par socialos et gens qui réussissent.
    Ils ont besoin de la richesse pour exister et stigmatiser.
    C'est leur carburant en quelque sorte. De mauvaise qualité.

    RépondreSupprimer
  16. @Jacques Etienne : ben oui, elle a des lecteurs, vous, moi, Didier et les autres pour se moquer ( ou s'énerver, c'est selon), et beaucoup d'autres pour s'émerveiller de l'acuité de son regard sur la vie, les choses et toussa ! Vous en doutez ?

    RépondreSupprimer
  17. Francis: il y a autre chose que "lire pour se moquer". Une espèce de fascination pour l'outrance, pour la faculté qu'elle a de dire n'importe quoi et de se vanter sans complexe ?

    RépondreSupprimer
  18. J'ai quand même du mal à comprendre comment Didier Goux peut perdre son temps à lire ce genre de prose, puis en faire un billet et donc la publicité finalement.
    Soit il s'agit d'une distraction, plutôt malsaine d'ailleurs, soit il faut comprendre qu'il a lui même besoin de ce genre de "discours" pour se positionner en tant que réactionnaire, ce qui serait assez tragique au fond.
    A part ça, je ne vois toujours pas le sens de la photo d'illustration, je perçois bien l'ironie qui s'y mêle, mais elle me semble à la fois ridicule et enfantine.

    RépondreSupprimer
  19. Mérite-t-elle cet excès d'honneur ...
    ou cette indignité ?

    RépondreSupprimer
  20. Tout le monde semble d'accord pour dire que cette furie de Rosaëlle est à côté de la plaque, et pour ce que j'en ai lu, je confirme l'opinion générale.

    Sauf, désolé, à propos du message dont il est ici question.

    Il serait certes ridicule de contester à Israël son droit à l'existence, et il est bien évident qu'il vaut mieux vivre en Israël que dans la plupart des pays arabes. Mais notre Rosaëlle pointe un élément intéressant que bien souvent le monde "réac philosémite" sous-estime : l'absurde racialisme de la communauté juive en général, qui n'est pas pour rien dans les divers racialismes que la Terre a portés depuis.

    Mes lumières sur le sujet étant encore assez faibles, je parlerai avec prudence, et sous le contrôle de plus savants, qui auront tout loisir ici de me corriger, mais l'idée d'une "invention" du peuple juif me semble tout à fait acceptable, étant donné les phénomènes de diaspora et de prosélytisme (aux premiers temps du moins). De là peut-être cet accent sur la circoncision, qui n'est rien d'autre qu'un marquage au fer rouge, pour inscrire l'individu physiquement dans un peuple à part. Je ne crois pas que beaucoup de communautés évoluées fonctionnent ainsi, et je suis bien aise que le christianisme ait choisi de rompre explicitement avec cette coutume.

    Ainsi, comme me l'avait expliqué un ami juif philosophe, tout Juif est censé descendre directement d'un Hébreu ayant assisté à la donation de la Loi par Moïse, au mont Sinaï, ou quelque chose comme ça.

    Il y a donc une dimension physique revendiquée dans le judaïsme, qui laisse peu de place à la spiritualité. Ce qui explique que Pascal par exemple, quand il en parle, cite toujours ces "Juifs charnels", par opposition aux Juifs spirituels que sont dans son esprit les chrétiens.

    Nul doute que ce lien physique soit presque entièrement un mythe. En tant qu'Auvergnat d'assez pure souche (ce dont je ne me vante pas), je pense avoir plus de chances de descendre de Vercingétorix qu'un Juif lambda des compagnons de Moïse. Mais peut-être que des analyses ADN existent, qui nous renseigneraient davantage, confirmeraient ou infirmeraient mon intuition...

    Dès lors, la revendication de la terre de Palestine peut en effet paraître exagérée, et si je reste quant à moi un ami d'Israël, c'est seulement parce que cette occupation est désormais un fait sur lequel il serait désastreux de revenir, d'une part, et surtout parce que les Israéliens ont cultivé et fait fructifier cette terre, alors que les autres n'avaient pas fait grand chose.

    Quant à l'idée, émise ici, d'une convergence des intérêts d'Israël et des nôtres, je n'y crois absolument pas. Il n'est que de voir l'affaire syrienne actuellement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. des études génétiques ont été faites autant sur les Ashkénazes que Sépharades, et démontrent qu'ils ont des marqueurs génétiques communs, marqueurs provenant d'un peuple du Moyen Orient. Les Juifs n'ont jamais parlé de "pureté raciale" ou autres balivernes de ce genre mais revendiquent effectivement une ascendance commune hébraïque....ce qui n'exclut pas d'autres ascendances, c'est à dire des mélanges avec les peuples parmi lesquels ils vivaient, personne n'a jamais contesté cela.
      la "thèse" de Schlomo Sand est un "travail" qui se fait démonter copieux, même les historiens qui le défendent admettent qu'il a fait nombre d'erreurs. Elle consiste à dire que les Ashkénazes seraient les descendants des Khazars, et les Sépharades des Berbères, tous convertis au judaïsme. Ce qui est vrai pour une partie, mais seulement une minorité. déja on n'est pas sur que l'ensemble des Khazars s'étaient convertis (on est à peu près sur que concernant leurs dirigeants), mais en plus ceux ci étaient de rite karaïte... différent du judaïsme rabbinique, suivi par la majorité des Ashkénazes. De plus ces derniers parlaient le yiddish, dialecte né en Allemagne et empruntant un max au langues germaniques, confirmant l'immigration des Juifs d'Allemagne vers la Russie au moyen age (Alors que les Khazars étaient un peuple prototurc). Cette "thèse" s'appuie sur une soi disant disparition soudaine des Khazars, soudaineté née de l'imagination de Sand, puisqu'on trouve des Khazars jusqu'au 13ème siècle dans les contingents des divers princes russes, et quelques seigneuries autonomes...
      Concernant l'ascendance berbère des Sépharades, c'est encore plus rigolo : il s'agirait de Berbères qui se seraient convertis au judaïsme... au moment de la conquête musulmane !
      Et donc ceux de la péninsule ibérique auraient été aussi les descendants des berbères de Tarik...là où ça coince,c'est que ces Juifs là étaient déjà présents plusieurs siècles avant JC dans la péninsule, arrivés avec les Phéniciens...
      Je vous résume en gros le bouquin de Sand, c'est truffé de perles de ce genre...Cet historien est spécialisé dans l'histoire du cinoche européen, ce qui le rend aussi crédible qu'un dentiste écrivant un traité de chirurgie cardiaque.
      Mais cette polémique qu'il a soulevé est stérile, car comme vous le dites, Israël existe, c'est un fait.

      Supprimer
    2. Vous allez peut-être un peu vite en besogne. D'après wikipedia (ça vaut ce que ça vaut, mais l'article sur le bouquin de Shlomo est plutôt détaillé), il y a polémique, pas massacre en règle des thèses dudit Shlomo.
      Par exemple, on apprend que plusieurs auteurs ont mis en avant le prosélytisme des Juifs aux premiers temps de l'ère chrétienne : ce n'est pas une invention de Schlomo Sand.

      Dans sa préface à une nouvelle édition, celui-ci discute un peu les études ADN qui tendraient à indiquer une origine levantine pour 70 % des Juifs actuels. Sa critique de la fiabilité des résultats paraît faible, en effet, en revanche il se moque à juste titre de cette volonté juive d'être une race pure.
      ça rappelle les heures les plus sombres de notre histoire, non ?

      En tout cas, cela confirme le racialisme juif.
      Mais restons-en là, si vous le voulez bien : c'est un problème moral et "civilisationnel" pour les Juifs, pas pour moi. A eux de voir quelle vision d'eux-mêmes ils souhaitent exprimer.

      Supprimer

    3. Cela dit, merci pour ces précisions qui m'obligent à creuser un peu plus la question.

      Supprimer
    4. Il y a toute fois une différence de taille : personne n'a jamais prétendu que le peuple juif était ethniquement pur, ou nié les conversions dans l'antiquité, ce racialisme semblable à celui des nazis est une pure invention de Sand. Ce qui est assez paradoxal d'ailleurs, car voulant contrer un pseudo racialisme lui même se place dans l'argumentaire racialiste pour démontrer une "non pureté" ethnique. Le propos de Sand était de remettre en cause un mythe des origines, ce qui était valable, seulement son absence de rigueur méthodologique, ses approximations et ses nombreuses erreurs discréditent l'ensemble de sa thèse (il ne fait que "déduire", juger qu'"il est probable" etc...ce qui est plus que léger sur le plan de la méthodologie). Par exemple sa reprise de la théorie de l'ascendance khazare, celle ci n'est plus jugée crédible depuis un bail par la majorité des historiens

      Supprimer
  21. L'antisémisme, quelle horreur !

    Le keffieh de Rosaelle gâche le paysage, il est vrai, comme la négresse et ses dix moujingues qui ne se grattent pas pour envahir les trottoirs, comme le romano pouilleux que l'on suit à la trace rien qu'en reniflant l'odeur de caoutchouc brûlé des câbles électriques,...

    Le gauchiste empêtré par ses réflexes conditionnés fait du gauchisme, Il ne sait faire que ça, il ne réfléchit pas, que lui demander de plus au gauchiste ? L'éternel imbécile.

    En Norvège, il y a eu Breivik. " Breivik est sans doute ce que méritait la Norvège. " écrit Richard Millet qui voit dans ses actes " comme une beauté fascinante. " Sacré Richard !

    Breivik, bon Norvégien pure souche, sioniste franc-maçon, a dézingué quelques dizaines de propalestinos, une bagatelle. Il a fait le boulot attendu par la coterie sioniste, rien de bien méchant au fond. En faire l'apologie ne mange pas de pain, mais offre un rudement bon butin. Pas de quoi en faire un fromage. On tique, on proteste et on fulmine un peu pour la forme contre Richard Millet dans le Paris germanopratin. Gageons qu'il ne sera pas inquiété pour si peu. Déjà son livre se vent comme des petits pains, rendant surtout jaloux certains de ses confrères. Tahar s'énerve, il est dans son rôle.

    A quand le Breivik à la française ? La coterie attend, sans broncher, elle n'est pas contre un carton chez nos amis les gauchos. Pour ma part, je laisserai mon arme dans son râtelier.

    Quel jeu de dupes !



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ...je laisserai mon arme dans son ratelier OU je laisserais mon arme dans son ratelier ?

      RJ

      Supprimer
    2. L'antisémitisme, quelle horreur !

      Je me dois de rectifier par courtoisie envers les lecteurs.

      RJ, vous avez bien lu, je laisserai mon arme dans son râtelier. Tout autre commentaire me paraît superflu.

      Supprimer
  22. quand je suis arrivé à " Schlomo Sand, auteur du très bon "Comment le Peuple Juif fut inventé" ", j'ai arrêté de lire, sachant que tout le reste était forcément débile.

    RépondreSupprimer
  23. A cause de vous j'ai plongé un peu dans ce cloaque, que je m'efforçais d'éviter malgré le chant des sirènes. En découvrant l'obsession qui pousse cette, je peine à trouver le mot, disons cette personne, à vomir un billet tous les deux jours sur les crimes d'Israel ou des Juifs, je me suis dit qu'elle gagnerait en lisibilité à renommer son blog en "Mon combat" (je ne sais pas comment ça se traduit en allemand).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rhôôô, jevousarrete !

      Supprimer
    2. Paraitrait qu'elle écrit les discours d'Ahmadinejad...

      Supprimer
  24. Il est polémique son petit billet à la Rosaelle.
    L'extrème gauche française applaudirait à sa lecture.
    De là à l'accuser d'antisémitisme... Je trouve que c'est aller un peu vite en besogne. l'extrème gauche vous répondrait que vous faites là une accusation incapacitante pour éviter le débat. (Débat dont je me contrefous personnellement trouvant que nous avons ici bien assez de problèmes)

    RépondreSupprimer
  25. Je la soupçonne d'être une fidèle auditrice de "là-bas si j'y suis".
    Pourquoi pas d'ailleurs: en dehors d'un certain parti pris, l'emission est souvent interessante.

    RépondreSupprimer
  26. suzanne : vous avez raison. Elle se vautre dans l'autosatisfaction. Elle a tout vu, tout compris et délivre son message a l'humanité ébaubie telle Moïse révélant les 10 commandements ( ah merde, il était juif !)

    RépondreSupprimer
  27. Première phrase, première perle : "livre que je connaissais déjà".
    Souffrez que quelqu'un ose vous apprendre quelque chose de nouveau !

    RépondreSupprimer
  28. Je n'ai pas pu lire jusqu'au bout : ou je suis très fatiguée, ou elle écrit horriblement mal. Apparemment, la forme reflète le fond...
    Geneviève

    RépondreSupprimer
  29. Ah, tiens, et puisqu'il y a modération -j'espère n'en point abuser- petite digression hors-sujet ici :
    http://www.legrandsoir.info/dommages-collateraux-la-face-cachee-d-un-terrorisme-d-etat.html
    article trouvé au fil des liens en partant de chez Rosa. J'aurais préféré vous l'adresser en privé (d'autant que là, ça fait vraiment lèche-cul) mais 1) je n'ai pas trouvé de lien contact et 2) après tout, vous êtes chez vous et donc bien libre de ne pas publier le lien. En revanche, j'espère bien avoir piqué votre curiosité avec cet article. Et que vous ne serez pas déçu.

    Amicalement,
    Al.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Encore un qui rejette toute la misère du monde sur les Etats-Unis.
      L'habillage et le ton du site m'ont fait penser à copwatch.

      Supprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.