dimanche 16 septembre 2012

Sous la morsure de mon dentier


Le samedi 4 août 2012, vers quatre heures et demie de l'après-midi, j'ai eu cette pensée profonde, aussitôt burinée dans le marbre le plus dur :

En fait, et tout le monde le sait bien, la seule solution pour faire disparaître l'envie de cigarette, c'est de fumer une cigarette.

À la relecture, ça sonne un peu comme du Oscar Wilde au petit pied.

13 commentaires:

  1. Ah oui, un gamin fort célèbre, qui doit être mort à l'heure actuelle d'ailleurs...

    http://www.youtube.com/watch?v=h-UUGvI6kME

    RépondreSupprimer
  2. "Celui qui désire et n'agit pas, engendre la pestilence." (William Blake)

    RépondreSupprimer
  3. Personnellement je vous conseille un petit infarctus dans la rue principal de votre patelin… c'est très efficace pour arrêter de fumer.
    Depuis, je bois.

    RépondreSupprimer
  4. Dites, vous pouvez toujours lire ceci en fumant une cigarette.
    Le dernier paragraphe est savoureux:
    Le séquençage des restes humains génère déjà des conflits politiques. Celui d'un Aborigène australien, par exemple, a été réalisé sans l'accord des représentants de ce peuple ; il a révélé que les Aborigènes constituaient un rameau particulier de l'espèce humaine. La conception - politiquement essentielle - d'une humanité unique est en train de voler en éclats. Plus préoccupant, certaines des séquences génétiques héritées du métissage avec des hommes archaïques concernent des gènes gouvernant l'organisation cérébrale et impliqués dans le fonctionnement des synapses neuronales. Le débat sur la notion de race, sur l'égalité entre elles, que l'on espérait à jamais enterré, pourrait resurgir. Les humanistes devront être vigilants et veiller à ce que ces troublantes découvertes paléogénétiques ne deviennent pas des arguments aux mains des idéologues racistes.

    RépondreSupprimer
  5. Moi, je dis souvent, quand on me regarde avec désapprobation allumer une cigarette : "ah non, mais j'ai arrêté de fumer, hein... c'est pour ça que désormais, je peux m'en griller une sans culpabiliser.." je ne sais pas si ça rejoint votre formule moulée dans le bronze, chuis trop bourré. (j'ai arrêté de boire aussi)

    RépondreSupprimer
  6. On peut aussi remplacer "cigarette" par "femme".

    RépondreSupprimer
  7. Réponses
    1. Vous ici ? Et moi qui m'inquiétais de vous chez vous !

      Supprimer
    2. Je vous remercie de votre sollicitude, Mildred.

      Supprimer
  8. Cette photo est atroce, je n'arrive pas à m'y habituer. Vivement un nouveau billet surmonté de quelque chose de carrément humain, ce ne serait pas trop demander à notre hôte je pense. Et je vous en remercie d'avance, cher ami.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vos désirs sont des ordres ! on y travaille…

      Supprimer
  9. Vous noterez bien que fumer une cigarette ne fait pas que faire disparaître l'envie mais la cigarette aussi, par le même coup. Et hop, débarrassé de l'objet du crime, l'esprit light et le tout sans filtre et sans effets spéciaux.

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.