jeudi 23 mai 2013

Bienvenue dans le monde enchanté du livre-arnaque


Il y a deux ou trois jours, nous parlions d'empathie, à propos du livre de Line Renaud. Voici donc un exemple a contrario. L'auteur s'appelle Fabien L. (on ne va pas, en plus, lui faire de la publicité). Son ouvrage, si on peut dire, s'intitule JOUR DE CHANCE et est sous-titré : Le jour qui a changé leur vie. On notera la pataude répétition dès la couverture, donc ; le reste n'est pas mieux écrit, qu'on se rassure.

Le principe est simple : on prend 140 chanteurs “d'hier et d'aujourd'hui” et on raconte en trois paragraphes ce fameux jour où leur destin a basculé. Et si leur destin n'a pas basculé ? On raconte quand même. Ce qui donne ce néant imprimé que j'ai sous les yeux, après qu'il m'est tombé des mains. Par exemple, tel chanteur – j'ai déjà oublié lequel – a vu son destin basculer le jour de ses quatre ans, lorsque ses parents lui ont offert un électrophone. Stupéfiant, non ? Cet autre chantait dans un cabaret lorsque, un soir, un producteur d'une maison de disques est venu l'écouter. On reste sidéré à l'idée qu'un producteur de maison de disques puisse avoir l'idée d'aller écouter de jeunes chanteurs, non ? 

Le pis est que, chaque fois que l'auteur, ou disons plutôt le compilateur, se mêle de parler d'un chanteur que je connais assez bien, je repère au moins deux grossières erreurs dans son texte ; d'où il est facile de déduire que les autres doivent en être truffés aussi. Au bout de cinquante pages, on oscille entre la colère et le rire nerveux.

On se console en se disant que cet escroc au petit pied n'en vendra pas cent. En tout cas on espère.

10 commentaires:

  1. Vous l'avez lu jusqu'au bout ou vous avez réussi à en faire un article positif pour le journal avant ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai lu jusqu'au bout (en diagonale, tout de même…) et, malgré mon génie de la récup', je n'ai absolument rien pu en tirer.

      Supprimer
  2. Si c'est le Fabien L. auquel je pense, ses amis journalistes de la TV vont l'inviter un peu partout, il devrait dépasser les cent...
    L'abus du "le jour où leur vie a basculé" est aussi énervant que celui du "rien ne prédestinait X à ..."

    RépondreSupprimer
  3. Ca n'a pas grand chose à voir avec votre billet, mais à propos de "chanteurs d'hier et d'aujourd'hui" , un musicien (je n'ose dire un vrai) Henri Dutilleux est mort hier, j'en suis bien triste…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, oui, en effet, voilà une triste nouvelle. Même s'il était presque centenaire, cela fait un peu moins d'intelligence et de beauté dans notre monde sublunaire…

      Supprimer
  4. "On se console en se disant que cet escroc au petit pied n'en vendra pas cent. En tout cas on espère", écrivez-vous. Je ne vous rassure pas sur ce point. Hélas !

    RépondreSupprimer
  5. Il y en est dont la vie a basculé dès la naissance, si ce n'est pas avant. Et quelquefois bien plus avant.

    RépondreSupprimer
  6. La compilation est à la littérature ce que le meuble en aggloméré est à l'ébénisterie, le minerai de viande, à la boucherie, le multiculturalisme, à la société. Non sans ironie, le pavé truffé cuisiné par notre compilateur est fourni dans un emballage aux couleurs d'une célèbre marque de fast-food.

    RépondreSupprimer
  7. Je pressens la lecture à belle sœur pour l'été, quand on n'a rien à foutre.

    Ça fait du monde !

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.