samedi 4 mai 2013

Il y a deux abonnés au numéro que vous avez demandé


Durant plusieurs années, je n'ai plus été abonné à aucun journal, magazine ou revue. Le plus résistant a été L'Histoire, dont je me suis désabonné rageusement, en 2006, au moment des primaires socialistes préludant à l'élection présidentielle de l'année suivante, en raison d'une “une” qui n'était qu'une éhontée propagande en faveur de Mme Royal ; à la suite de quoi, aucun périodique n'arrivait plus à la maison, en tout cas par voie de poste. Et puis, petit à petit…

Ne pas lire de magazine d'histoire n'a jamais tout à fait cessé de me manquer. Si bien que, découvrant l'existence, en 2010 je crois, de la NRH, la Nouvelle Revue d'histoire, agréablement réactionnaire et de fort bonne tenue, j'ai replongé dans la spirale des abonnements – les vannes étaient rouvertes. Ensuite est venu le tour de la revue dirigée par Marcel Gauchet, Le Débat, point trop coûteuse car bimestrielle ; puis Causeur, pour soutenir modestement le train de vie de l'ami Marc Cohen ; enfin, il y a une semaine ou deux, Valeurs actuelles, car je ne vois pas ce que je pourrais lire d'autre, dans la catégorie “hebdomadaire d'information”. De son côté, Catherine s'est abonnée à La Nef, voilà environ deux ans me semble-t-il, mais elle parle de mettre fin à l'expérience. 

Quand je pense que, à l'extrême fin du XXe siècle, je recevais encore Le Nouvel Observateur toutes les semaines et Le Monde diplomatique chaque mois, je mesure le chemin parcouru ; et frémis des précipices entrevus, frôlés.

Rajout de trois heures : Nicolas me fait judicieusement observer que nous sommes également abonnés à La Hulotte.  Il a parfaitement raison ; mais ça fait si longtemps, que je perçois moins la chose comme un abonnement que comme une sorte de conséquence secondaire naturelle du fait même d'exister : comme un homme doit se raser ou comme une femme a des règles…

22 commentaires:

  1. Et la Hulotte, alors ? Il y a UN SEUL truc que nous lisons tous les deux (enfin, tous les quatre avec Catherine et ma mère), faudrait pas l'oublier. Je refuse de m'abonner à Valeurs actuelles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Damned ! j'ai en effet oublié La Hulotte ! Je fais un rajout…

      Supprimer
    2. Ah ! Au fait ! A propos de La Nef, vous avez vu que ta nièce a fait un billet.

      Supprimer
    3. Elle en a même fait plusieurs, ces derniers temps ; ça me fait plaisir qu'elle s'y soit remise (mais je ne le lui dis pas, pour ne pas faire enfler ses chevilles, à cette morveuse imbue d'elle-même).

      Supprimer
    4. Depuis quand tu me tutoyez ?

      Supprimer
    5. Où avez-vous-tu vu un tutoiement dans mon commentaire ?

      Supprimer
    6. Mais je ne sais pas moi ! (Tu pensez qu'il est temps qu j'arrête l'apéro et que je passe à table ?).

      Supprimer
    7. Un petit dernier peut-être ? Histoire de ne pas prendre de décision précipitée…

      Supprimer
    8. Ça fait 19 derniers que je bois.

      Supprimer
    9. Prenez un post-dernier, alors (comme il y a moderne et post-moderne…).

      Supprimer
    10. Ou alors, prenez le mien, puisque je ne peux pas venir le boire, et faites passer ça comme un service rendu.

      Supprimer
    11. Ah ! Non ! Je commence le premier. L'apéro du midi est terminé. Je commence celui du soir.

      Supprimer
    12. Moi, je vais attendre six heures et demie (que Catherine soit partie à la messe : courageux mais pas téméraire, le macho de service…). Et puis, j'ai 7000 signes à écrire d'ici là, alors…

      Supprimer
    13. 7000 signes ? Ça s'arrose.

      Supprimer
    14. Vi ! Mais, dans mon cas, ça s'arrose après

      Supprimer
  2. La Raison finit toujours par se manifester chez celui qui refuse l'incohérence.
    Ca s'est opéré d'un coup votre refus de lire cette presse ou bien ça a pris du temps? En somme, avez-vous eu une sorte de révélation ou bien c'est l'accumulation d'éléments peu objectifs qui ont fini par insulter votre bon sens?
    En tout cas je trouve qu'il est très courageux d'admettre qu'on ait pu se tromper.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai déjà raconté ça dans un billet, mais j'ai la flemme de rechercher lequel. En très gros, ma "prise de conscience" a eu lieu en 2006, les lectures presque simultanées de Philippe Muray puis de Renaud Camus m'ayant servi à "cristalliser".

      Supprimer
  3. Avez-vous essayer Télérama?
    (non, je déconne bien sûr…)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, tout de même pas… Il faut dire que, travaillant chez Hachette (aujourd'hui Lagardère), j'ai toujours eu gratuitement Télé 7 Jours, nettement mieux fait en ses pages de programmes et beaucoup plus supportable pour toutes les autres.

      Supprimer
  4. Je ne me souviens plus qui m'avait déjà avertie : "Il n'y a plus de Gabonais au numéro que vous avez demandé."
    Ben, il faut se débrouiller pour faire sans, alors !

    RépondreSupprimer
  5. Je fus abonner à la NRH mais comme le magazine arrivait en kiosque avant, j' ai stoppé l' abonnement, sinon durant une année je recevais "Faits et documents" ainsi que le "Libre Journal" mais ce dernier était vraiment trop anti-sémite.

    Sinon le mensuel de Bernard Lugan " L' Afrique Réelle" mais depuis il est en version PDF et mon vieux compagnon d' ordinateur ne veut plus rien savoir alors, c'est fini.

    Ma chère épouse m'avait abonné à Valeurs Actuelles pour mon anniversaire mais bon il faut faire des choix.

    RépondreSupprimer
  6. La statue pourrait s'intituler : "Jean-Marc Ayrault attendant le changement"

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.