jeudi 2 mai 2013

Cékikadissa ?


De qui peut bien émaner un tel nauséabondage décomplexé et cynique ? Obstruez-vous les naseaux et lisez-moi ça : 

« L’antiracisme tel qu’il a été conduit pendant ces années est contreproductif. Désormais, nous devons dire non à l’antiracisme victimaire, à la diversité revancharde, au multicuralisme culpabilisateur. Les associations antiracistes et de lutte contre les discriminations ont été souvent inféodées à des partis de gauche ou avaient à leur tête des dirigeants de gauche ce qui a introduit un biais. On a pensé que l’antiracisme était forcément de gauche ce qui a rendu la droite silencieuse sur ce sujet et a empêché les associations antiracistes de critiquer la gauche. Nous sommes à la fin d’une vision antiraciste binaire. Non les racistes ne sont pas d’un côté de l’échiquier politique et les antiracistes de l’autre ! »

Réponse : Patrick Lozès, fondateur du CRAN. Encore un “bounty”, nous dira Mamie…

12 commentaires:

  1. Où ça, introduit le biais ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La formule est en effet un peu "suspendue"…

      Supprimer
  2. J'ai tweeté ce billet pour rigoler. Heureusement, l'antisémitisme reste de droite. Enfin j'espère.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'antisémitisme, de droite ? Mais il n'a jamais été de droite ! Je veux dire : jamais exclusivement de droite. De Jules Ferry jusqu'à nos modernes palestinolâtres (suivez mon regard…), l'antisémitisme a toujours été fort bien partagé : tantôt un peu plus à droite, tantôt un peu plus à gauche, c'est tout. Actuellement, il me semble pencher plutôt à gauche, sous les habits neufs de l'“antisionisme”.

      Supprimer
  3. Mon anti-vol de vélo est un raciste.
    Les modernes lui intentent un procès.

    RépondreSupprimer
  4. J'ai plusieurs fois signalé que la bête immonde (ou sa mère au ventre plein) avait déménagé. Elle a pris sas quartiers dans le "camp du bien" (celui qui rend libre, avec ses miradors, ses barbelés, ses gardiens zélés qui se distraient en racontant les plus sombre histoires.

    Pour s'y rendre, c'est facile on traverse un fleuve sur un pédalo loué pour une somme modique, et un nommé Caron vous ouvre la porte.

    PS : attention au chien ...

    RépondreSupprimer
  5. "Les sexes n'existent pas, faisons la théorie du genre"!

    RépondreSupprimer
  6. Réponses
    1. Il n'est ni de droite ni de gauche : il est noir.

      Supprimer
    2. Et d'origine béninoise (ex-Dahomey)…

      Supprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.