dimanche 5 mai 2013

Les bons comptes de M. Mélenchon


Le Front de gauche a donc, aujourd'hui, répondu à l'appel de son conducator. Ils étaient 180 000, nous a appris Jean-Luc Mélenchon, avant de s'étrangler de rage parce que les services de la Préfecture n'ont vu, eux, que 30 000 manifestants frontistes (ou frontaux, ou frontaliers, ou frontispices – on ne sait trop). Le petit père des people a aussitôt qualifié ce chiffrage de « ridicule provocation d'un ignorant qui ne connaît même pas la contenance des places et rues de Paris. »

Je n'ai aucune raison de douter de l'honnêteté de M. Mélenchon, ni de ses capacités à résoudre les problèmes de baignoires qui fuient, de trains qui se croisent et de manifestants qui s'écoulent. S'il dit que 180 000 personnes ont répondu à son appel c'est que c'est vrai ; vraie aussi son affirmation comme quoi les compteurs du Préfet sont de gros nazes d'avoir divisé éhontément ce nombre par six.

Par conséquent, toujours en suivant scrupuleusement notre lìder màximo, et parce que les compteurs sont les mêmes d'une manifestation à l'autre, nous sommes enfin en mesure d'établir combien de personnes ont, voilà quelques semaines, j'ai la flemme de rechercher la date exacte, défilé à Paris contre le mariage guignol :

270 000 x 6 = 1 620 000

C'est Mme Frigide qui doit être contente…

13 commentaires:

  1. Je vous suis tout à fait : le raisonnement est imparable !
    Il y a des sites internet qui ont d'ailleurs fait des articles sur cette proportion de 1 à 6 dans le compte des manifestants de la Manif pour tous, alors que d'ordinaire la différence entre les chiffres de la police et ceux des organisateurs de manifestations était de 1à 2 ou 3.

    RépondreSupprimer
  2. Vois voulez dire qu'il est ridicule ou que Mme frigide l'est ?

    RépondreSupprimer
  3. Furax, je suis car c'est exactement le billet que je voulais faire après avoir entendu la Méluche !

    RépondreSupprimer
  4. En voyant les chiffres officiels et les chiffres de l'organisation de la manif mélenchonienne, je me suis dit un peu la même chose que vous. Vous l'avez fort bien formulé.

    RépondreSupprimer
  5. "Líder máximo" ! Décidément, vous et les accents exotiques, ça fait deux.

    Allez hop, copiez-collez moi ça !

    RépondreSupprimer
  6. Vous n'y êtes pas du tout, les chiffres de la manif divisé par 6, c'est seulement pour le Mélenchon, pour les autres et notamment pour les manifestations des fascistes à poussettes, là les chiffres sont gonflés par la Préfecture de Paris car enfin de compte, ils ne sont pas nombreux les gens contre le mariage pour tous puisqu'ils sont obligés d'emmener les gosses et les vieillards.

    RépondreSupprimer
  7. Mélenchon et Autain, la Belle et la Bête...

    Un duo de choc pour la Gauche de la Gauche..

    Enfin un duo pour la Préfecture, un quatuor pour les organisateurs, s'entend.

    RépondreSupprimer
  8. Petit, petit, petit
    Tout est mini dans sa vie
    Mini mini ça manque d'air
    Miniature de quoi j'me moque
    Ministère et terminus

    Il préfère les maxis
    Maxi-moche et maxi-pute
    Maxitère et termaxus

    RépondreSupprimer
  9. Ces problèmes de comptage lors des manif est vraiment fatiguant ! Alors que certains chercheurs/ingénieurs ont réussi à mettre au point des "machines" pouvant compter très précisément tous les manifestants, les associations organisatrices comme gouvernementales se refusent à les utiliser ! Pour se voiler la face surement, car on trouverait un juste milieux dans les chiffres annoncés : moitié moi par rapport à l'organisation, le double par rapport au gouvernement ! Bref, à chaque fois que je vois un article sur ce sujet, je ne peux m'empêcher de penser au sujet du Petit Journal, qui critiquait si bien ce système !

    RépondreSupprimer
  10. P.L.A.Y.M.O.B.I.L.I.S.E.Z V.O.U.S!

    RépondreSupprimer
  11. Robert Marchenoir6 mai 2013 à 16:31

    Il y a quelque temps, avant toutes ces histoires de mariage pédé, il y avait eu des articles dans la presse d'où il ressortait que les évaluations les plus proches de la réalité étaient celles de la police.

    Bon, il se peut que cela date de l'époque où toutes les manifestations étaient de gauche...

    RépondreSupprimer
  12. Bien étrange tout de même cette gauche (politique, médiatique, judiciaire...) qui a besoin pour exister d'entretenir le mythe de la menace néo-nazie sur toute l'Europe.
    Cette même gauche qui nous explique que les cortèges de la manif pour tous débordaient de pensionnaires de loges crypto-fascistes armés de poussettes kamikazes.

    Et là, ils avaient peut-être enfin la preuve qu'un pays où un million de nazis sont capables de descendre dans la rue manifester (alors que d'ordinaire ils se terrent honteux dans des caves et inscrivent leurs gosses en spéléo) était un pays gravement en danger et que des mesures drastiques s'imposaient (au gnouf les récalcitrants, fini l'apéro et les petites blagues entre amis).

    Or, qu'ont-ils fait? Ils se sont pliés en huit pour nous expliquer que finalement non, ces nazis n'étaient pas si nombreux, que leurs chants étaient inaudibles, leur message et leur présence sur terre insignifiante (et toute la blogosphère des neuneus bien pensants, des ignorants et des hypocrites d'entamer leur petit bal des faux-culs et des têtes à claques).

    Je ne sais pas si à ce niveau on peut encore parler d'incohérence chez ces gens là. Il y a chez certains une sorte de malhonnêteté ou de cynisme affiché (franchement, tenir un blog politique pour jouer à ce jeu là...). Pour les autres, il est peut-être tout simplement possible qu'ils ne percutent plus grand chose, que leur logiciel soit périmé et qu'il faille en changer. On trouvera bien une solution pour qu'ils se reposent, ces doux agneaux.

    RépondreSupprimer
  13. Vous avez noté comme elle se contorsionne pour être sur la photo.
    Quelle cabotine, cette Clémentine.

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.