dimanche 26 mai 2013

Il y a comme ça des dimanches de plomb


Quand on y songe… Lorsque, ordinateur à peine allumé, on se met à penser aux tombereaux de bêtises que l'on va devoir lire, vers le soir, à propos de la nouvelle manifestation des homophobes rabiques escortant des fascistes à poussettes, si l'on se représente les niagaras de contre-vérités satisfaites et péremptoires que l'écran va vomir, il prend à l'honnête homme recru de tristesse l'envie de s'éloigner à pas traînants et lourds pour aller, pas trop loin mais bien invisible de ses congénères, poser son cul dans l'herbe.

Mais il ne peut même pas s'accorder ce havre, parce que l'herbe est encore trempée d'hier.

12 commentaires:

  1. Alors là, vous nous avez bien savonné la planche !
    Vous croyez que ça va être facile de trouver les mots qui sauront vous consoler ?
    J'ai beau regarder la photo, rien ne me vient.
    Voilà où nous mène un trop-plein d'empathie !

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dites, papy, vous avez encore mis le même commentaire chez Didier et chez moi.

      Supprimer
    2. Non seulement chez Nicolas, mais également chez Rosaelle. Or, je ne considère pas que les blogs soient des panneaux installés uniquement pour que vous puissiez venir y placarder votre affichette ronéotée.

      Supprimer
    3. Ah, bon, j'ignorais que c'était l'usage.

      Supprimer
    4. C'est entièrement de ma faute, je n'aurais jamais du lui apprendre le copier-coller!

      Supprimer
  3. Jean-François Brunet26 mai 2013 à 13:25

    Il y a une autre version du "mariage pour tous" qui mériterait son ironiste (mais on ira le chercher ailleurs): ces hétéros qui réveillent tout un quartier de sa sieste à grands coups de klaxons pour annoncer qu'il vont baiser ce soir en toute légitimité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne nouvelle : à partir de la semaine prochaine, les homos pourront eux aussi réveiller leur prochain pendant la sieste en toute légitimité !

      Supprimer
    2. Emmanuel, pour "réveiller leur prochain pendant la sieste"
      la fête des voisins : aussi
      la fête de la musique : aussi
      la fête des cerises : aussi
      la fête au village : aussi
      ...
      (la fête des mères : aussi !)
      Tout cela contribue à relativiser la légitimité de l'honnête citoyen...

      Amicalement.
      Al.

      Supprimer
    3. Jean-François Brunet26 mai 2013 à 21:03

      Étant homo moi-même, je préfère, à tout prendre, me faire réveiller de la sieste par des hétéros: je peux les maudire en toute légitimité.
      Enfin, ces temps-ci, j'en suis surtout à regretter la probable perte des archives webmatiques qui auraient témoigné, un jour pas si lointain, du ridicule achevé de cette guerre anti-mariage gay, dans laquelle Didier Goux aura fourvoyé, avec une belle frénésie, son talent de polémiste. En même temps, à quoi bon? Les archives de la fronde anti-PACS sont perdues elles aussi, et certains de ses participants PACSés (ou bien ils donnent du "cher Président" à un homosexuel PACSé). Sic transit...

      Supprimer
  4. Les 1/4 de finales, 1/2 finales, finales de football : aussi
    Les représentations de tous les festivals culturels de France en extérieur, avec mention spéciale pour le théâtre contemporain où visiblement le talent semble se mesurer au niveau sonore de diffusion des bandes sons du spectacle : aussi

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.