mardi 1 janvier 2019

Ma maison de papier


Le rapport entre cette photo et le journal de décembre ?

Vous allez trouver, je vous fais confiance…

13 commentaires:


  1. qu'Alexandre Dumas s'était fait construire à Port-Marly

    Ne vous avais-je pas fait visiter sa demeure ?

    https://demainalaurore.blogspot.com/2018/04/chez-alexandre-d.html?m=1

    RépondreSupprimer
  2. C'était un mois de décembre optimiste et positif.
    Didier Goux était de bonne humeur du début jusqu'à la fin (hormis la petite colère pas sympa à l'égard d'Alain.)
    Re bonne année à votre épouse et vos petites merveilles à plumes et à poil.
    Hélène dici

    RépondreSupprimer
  3. Foutredieu déjà le journal de décembre ! Ben, vous ne lambinez pas, je n'ai pas encore lu celui de novembre...
    Et pour paraphraser notre ami Nicolas, bonne année.

    RépondreSupprimer
  4. Excusez le retard mais j'avais concert du Nouvel An à Vienne !

    Samedi 1er - Il pleut.

    Dimanche 2 - Ecrit 8500 lignes lucratives en reste 5500 à écrire. Terminé "Deux siècles ensemble".Recommencé "L'Archipel du Goulag". Petit réveillon prévu le week-end du 15 pour l'arrivée d'Adrien le neveu du Japon.

    Lundi 3 - "Résurrection" : "du Dostoïevski délayé dans du Hugo" ! Et voilà notre macho qui nous fait un cours sur l'endométriose. (On aura tout vu!)

    Jeudi 6 - Est-ce qu'il soutient les Gilles et John ? Oui ! Mais de là à fraterniser avec la piétaille… On se tient "en lisière d'elle".*

    Dimanche 9 - "Matinée de merde : scintigraphie" ! Heureusement les fauteuils de la clinique sont tout à fait confortables.

    Lundi 10 - Son coeur va aussi bien qu'il y a quatre ans.

    Mardi 11 - Où on retoque une "andouille de format King size" qui a osé écrire un commentaire chez Juan Sarkofrance.
    Il y a des degrés dans l'horreur, rien à voir avec le "retentissant imbécile" de tantôt, les "plombs de Venise" de Casanova font sourire, la "Maison des morts" de Dostoïevski "fait plus ou moins figure de camp de vacances pour jeunes difficiles, "dans l'avenir il va vraiment être difficile de faire pis que les camps communistes et nazis." Mais qui sait ?

    Mercredi 12 - Cinquième anniversaire de la mort du père.

    Jeudi 13 - Et voilà que les gilets jaunes se mettent en travers des projets buissonniers du week-end.

    Vendredi 14 - Où on décide d'emmener le Tokyoïte à Lyons-la-Forêt pour lui faire "découvrir l'existence d'Isaac de Benserade"

    Lundi 17 - Le séjour d'Adrien est terminé. L'excursion de Lyons a été annulée pour cause de purée de poix.

    Mardi 18 - "Tripe vérole" : a pris trois kilos en deux jours et demi!

    Mercredi 19 - Commandé le nouveau Houellebecq. Le mauvais gras intempestif part en purée.

    Jeudi 20 - Redescendu en-dessous de la barre des 90 kg, pompeusement appelée "cap de Bonne Espérance". Et à part deux cookies gloutonnés sans même reprendre respiration, Casanova le matin et Soljenitsyne l'après-midi.

    Vendredi 21 - A regardé les 5 derniers épisode de "La Casa de papal". 89 kg sur la balance. La pluie ayant cessé de tomber, on se dérouille les muscles.

    Samedi 22 - 88,5 kg. Reçu Tchékhov. Après ? Peut-être Rabelais. On continue de pratiquer Casanova tous les matins. La retenue de l'impôt aux sources risque d'être rock n'roll (qu'on écrit : rock and roll). Messe pour Catherine. En attendant son retour on ne laisse pas tourner le chablis "resté en carafe après la visite d'Adrien".

    Mardi 25 - Re-messe pour Catherine et quelques milliers de signes lucratifs en attendant son retour. Terminé L'Archipel du Goulag "et va pénétrer dans la Maison des morts."

    Mercredi 26 - Visite au cardiologue : Catherine a un coeur de jeune fiancée, et lui, "de garçon d'honneur, ou presque". Les gilets jaunes "souriants et cordiaux" ne peuvent rien contre le bitogno qui indique le débit malgré l'ouverture des barrières de péage. Mais on s'en bat l'œil et le reste parce qu'on est pété de thunes !

    Samedi 29 - Cela n'avait pas de sens de mettre en parallèle L'Archipel avec la Maison des morts mais L'Ile de Sakhaline va "mieux se prêter" au "projet comparatif". Mais un fossé séparera toujours Tchékhov des deux autres : "eux ont vécu le bagne, pendant que lui n'y est allé qu'en visiteur".

    Lundi 31 - "Quel homme irrésistible et attachant" que ce Casanova ! Et on nous le montre au lit avec "la charmante et complaisante Thérèse". Réveillon janséniste. Crêpes arrosées d'eau minérale "entre sept heures et sept heures et quart. Télévision. Coucher avant dix heures.

    (Publié sans corriger de peur de ne voir tout disparaître)

    RépondreSupprimer
  5. Je suis en train de lire ceci.
    Où l'on voit qu'en matière de déportation, de torture morale et physique, de concentration et d'extermination lente ou rapide, les communistes et les nazis n'ont rien inventé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le massacre de la st Barthélemy aussi n'a rien à envier à ces charmantes mœurs.
      Hélène dici

      Supprimer
    2. Oui mais ceci ne compte pas : c'était pour la bonne cause.

      Supprimer
    3. La Saint Bathélémy n'a pas grand chose à voir dans son principe avec la déportation des prêtres réfractaires sous la Terreur, entreprise froidement administrative, et parfaite répétition, en petit, de ce que les communistes et les nazis allaient mettre en oeuvre un siècle et demi plus tard à l'échelle industrielle.
      Et c'était bien sûr, dans les deux cas pour la "bonne cause"...

      Supprimer
  6. Est-ce dans Le Souvenir de la Maison des Morts ou dans sa correspondance que Dostoïevski a cette phrase étonnante que je cite de mémoire: " Mon foie me fait mal, alors, pour me venger, je lui fais mal aussi "?

    RépondreSupprimer
  7. Voilà, je l'ai retrouvée, c'est dans "Le sous-sol", et ma citation n'était pas exacte :

    http://chabrieres.pagesperso-orange.fr/texts/carnetsdusoussol.html

    RépondreSupprimer
  8. "La Résurrection de la chair" (1945) de Darkvador Dali...:-)

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.