jeudi 1 mars 2012

Trois options pour un 29 février à venir


Hier soir, juste avant de m'endormir, et alors que nous étions déjà le premier mars, il m'est apparu que le prochain 29 février de la Création me surprendrait à moins de trois semaines de mon soixantième anniversaire ; avec un peu de chance, je jouirai d'une retraite que je me plais à imaginer paisible, baignant dans une eau dormante et tiède, un climat pour ainsi dire prénatal, placentaire ; avec un peu moins de chance, si Nicolas Sarkozy est réélu ou si François Hollande trahit ses promesses comme chacun s'y attend, je serai encore attelé pour deux ans ; et si pas de chance du tout je serai mort – à moins qu'il ne faille renverser radicalement ces trois propositions.

12 commentaires:

  1. Vous ne voudriez pas avoir la retraite avant 60 ans, non plus ?

    RépondreSupprimer
  2. Si je puis me permettre, quel imposant foetus vous ferez ! Et gare à la perte des eaux, véritable tsunami...
    Côté vital, z'inquiétez pas, je veille et je vous botterai les fesses si je vous vois aborder les rives du Styx!!

    RépondreSupprimer
  3. En général on dit que l'homme propose et la femme dispose, quoique dans " Pensées " Pascal dit tout autre chose, il met l'accent sur le métier ( et en parlant de professionnalisme Monsieur Goux je tiens à vous féliciter pour votre montée en grade : Rédacteur c'est top comme dernier accomplissement avant de tirer votre révérence ! ) .. je cite : La chose la plus importante à toute la vie est le choix du métier : le hasard en dispose.

    Pour ce qui est du renversement de situation, j'opte pour la tarte au pomme, encore faut-il avoir le coup de main et ne pas avoir un poil dans la paume,..bref, ces deux oiseaux nocturnes sont très chouettes, ils se marient parfaitement bien avec le décor, c'est même troublant, on dirait du Rambo : ils tiennent bien le rang là-haut, assis...

    Vous pensez quitter la Normandie, en retraite ? Une destination de prédilection peut-être ?

    Bonne continuation !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai depuis longtemps des rêves d'Alsace. Mais les maisons coûtent un bras.

      En tout cas, pas le Sud !

      Supprimer
    2. Je pense qu'il est là le but et l'oeuvre de tout à chacun que de réussir sa carrière afin de réaliser ses rêves, accéder à la propriété, acquérir un patrimoine décent afin de subvenir aux besoins de sa famille, veiller à sa tranquillité, au repos, ne pas oublier la santé des vieux jours, se permettre quelques voyages et de bonnes tables, jouir en toute sécurité de ce qu'on a bâti tout au long de sa vie. Alors je pense, qu'à l'aurore d'un rêve, comme le Tireur d'Epine,.. il vaille mieux donner un bras que ne pas prendre son pied, il en va de l'honneur de toute une vie accomplie.

      Pour le Sud, j'imagine que vous accusez mal la chaleur.. mais vous savez monsieur Goux, ça dépend des coins, il faut savoir s'y faire, mais l'essentiel est bien de poursuivre son rêve car tous les chemins mènent à Rome, le coeur des hommes, le mien en tout cas.

      J'ai pas mal tourné déjà en France, j'aime beaucoup Annecy, la Savoie.. Pour l'instant, à 43 ans, et dans la conjoncture actuelle des choses, je m'installe un petit peu dans le Roussillon, je n'ai pas encore un endroit bien précis pour le lieu de mon futur rêve, sauf qu'il soit situé en France : lorsqu'on ne sait pas trop où on va, il faut commencer par se demander ce qu'on ne veut pas, procéder par élimination...histoire d'y voir plus clair !

      Supprimer
  4. Didier: je vous pensait un peu plus âgé (un peu )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hélas, non ! Si je l'étais, je ne serais plus obligé de venir faire le guignol à Levallois…

      Supprimer
    2. Ca prouve que Blachier ne lit pas votre journal. C'est mal.

      Supprimer
    3. Je n'ai pas voulu l'accabler…

      (Mais c'est vrai que c'est mal.)

      Supprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.