lundi 9 juillet 2012

La moustache, Jean-Luc, la moustache !



38 commentaires:

  1. Fort heureusement nous sommes débarrassés des deux.
    M'enfin il y en a un qui bouge encore.

    RépondreSupprimer
  2. Au moins concède-t-il que l'Occident est chrétien depuis des siècles, c'est toujours ça de pris.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. « Avec les infidèles, la ruse et le mensonge sont licites et même recommandés par le coran ».

      Supprimer
    2. Oh non, attends, on n'est pas à l'abri d'un démenti...

      Supprimer
    3. Curmudgeon9 juillet 2012 15:06
      Pas vraiment par le Coran

      Bien tenté Grincheux ! Le huitième nain était menteur.

      Supprimer
  3. Notez que c'est bien une remarque de franc-mac revanchard:

    Motivé par le tournant de la rigueur entrepris par le gouvernement socialiste en 1983, il intègre la loge franc-maçonne Roger Leray du Grand Orient de France où il a comme thèmes de prédilection l'idéal républicain et la défense de la laïcité. Outre cette filiation politique, il trouve dans la franc-maçonnerie une filiation personnelle, son père et son grand-père étant eux-mêmes maçons. En 1984, lors des débats relatifs à la loi Savary, il reproche au GODF de ne pas s'engager pleinement dans la bataille en faveur de l'unification des enseignements public et privé au sein d'un grand service public de l'Éducation nationale. Amer, il reste franc-maçon mais de manière peu assidue, sans s'impliquer fortement dans les affaires internes du GODF et refusant de participer aux « fraternelles parlementaires » qu'il dénonce comme étant de son point de vue une « déviance grave, un attentat contre la République

    RépondreSupprimer
  4. C'est vrai qu'il y a obscurantisme et obscurantisme.
    Faudrait voir à ne pas confondre.

    RépondreSupprimer
  5. Il faudrait surtout qu'on arrête de nous ressortir à chaque fois l'escroquerie de la société multiculturelle arabo-andalouse, tellement tolérante et ouverte.
    C'est en anglais, désolé : http://koltchak91120.wordpress.com/2012/03/31/le-mythe-du-miracle-multiculturel-et-multiconfessionnel-andalou/

    RépondreSupprimer
  6. Adolf est beaucoup plus photogénique.
    Un beau talent d'acteur dévoyé...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est l'avantage de l'argentique sur le numérique.
      Et puis après avoir défilé sur les Champs, il est passé par les studios Harcourt.

      Supprimer
  7. Partageons mon asile (d'aliénés ? d'amnésiques ?).

    Récurrent ce texte de tonton lorsqu'il y a péril en la demeure, lorsqu'il s'agit d'épargner les droites et le christianisme de toute responsabilité dans la catastrophe démographique en cours, lorsqu'il faut montrer patte blanche aux éternels donneurs de leçon, confortablement installés dans les ors de la République jacobine, maîtres des Loges, membres de clubs de réflexion plus ou moins huppés, maîtres de la communication médiatique et universitaire, qui ont beaucoup souffert nous le savons, eux. Avec eux au moins une chose est sûre, c'est toujours tonton superstar, pour mille ans sans doute ! Alors oui, indéniablement, il ne faut pas refaire l'histoire, mais la dire, en entier, crue et cruelle, couilles sur la table, et ne pas se contenter de mesquines et stériles escarmouches à fleurets mouchetés. C'est sans doute trop demander je le reconnais, tant les Blancs ont perdu le sens de l'honneur, de leur patrie et de leurs Dieux, tant ils préfèrent se battre pour des causes qui ne sont pas les leurs, prenant leur source dans l'Orient du désert et du pétrole à gogo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (1) L'Orient (du désert ou autre) : hum, "ya un problème". Les dates figurant sur cette page Internet sont exprimées (1) en chiffres, avec des symboles d'un système de numération de position avec zéro, inventé par les Indiens, et transmis à nous par les "Arabes" ; (2) en lettres dans un système d'écriture alphabétique dont voici la chaîne de transmission : phénicien > grec > étrusque > latin > nous autres. Les Grecs ont abandonné le vieux syllabaire (linéaire B crétois) pour le remplacer par le bien plus commode alphabet venu du Levant. Merci aux Grecs.

      (2) Quels sont les "Dieux" des "Blancs" ? Zeus, Mars, Thor, Toutatis, Perun ?

      (3) Quelle est, précisément, la "responsabilité du christianisme dans la catastrophe démographique en cours" ?

      (4) Le sens de l'honneur est-il incompatible avec la production de carburants, engrais, plastiques, lubrifiants, bitumes, issus de l'oriental pétrole ? Vous utilisez ici un ordinateur. Il n'est pas possible actuellement de faire un ordinateur sans pétrole.

      Supprimer
    2. Quatrième remarque intempestive.

      Les corbeaux croassent, et moi je crois.

      " Nous allons être engagés dans une véritable guerre menée par le Tiers-Monde contre les pays développés. Une guerre qui s'exprimera de plus en plus par le terrorisme et aussi par "l'invasion pacifique", c'est-à-dire par les actions kamikazes, notamment sur les centrales nucléaires, et par l'immigration nombreuse. Comment éviter ce désastre ? En consentant à une baisse sévère de notre niveau de vie, mais cette réponse raisonnable repose sur un sens spirituel (et non économique) de la solidarité, dont nous ne semblons pas capables. "

      Jacques Ellul.

      Anarchrisme ! L'esprit de la décroissance.

      anarchrisme.blog.free.fr

      Supprimer
    3. Cinquième remarque intempestive.

      " Aujourd'hui, tout le monde le sent bien, l'Europe est à la fin d'un cycle, qui sera au moins aussi cataclysmique que la fin de l'Antiquité et du monde romain. L'anarchie se prépare. Nous devons rejeter le mondialisme sous toutes ses formes, qu'il s'agisse de l'islam, de l'internationalisme marxiste, du libre-échangisme sauvage. La France doit redevenir la Gaule. "

      André Waroch, article "Pour une renaissance gauloise", 2005.

      The (new) Watchtower, La zone France.

      thenewwatchtower.blogspot.fr

      Supprimer
  8. Ne sous-estimez pas M. Mélenchon. Ce fougueux orateur a étudié de près les contributions juives, chrétiennes, zoroastriennes et indiennes à la philosophie, aux mathématiques, à l'astronomie, à la physique, etc. du monde musulman d'autrefois. Enfin, du moins, je le suppose : un politique n'affirme jamais rien qu'il n'ait examiné avec toute la componction voulue. Hélas, cette belle floraison n'a guère duré. On se demande bien pourquoi. Il y a des gens qui ont des petites idées. Par exemple Rémy Brague. Même ibn Khaldoun a dit des vacheries sur les Arabes...

    RépondreSupprimer
  9. M. Mélenchon a tout de même une maîtrise de philosophie, ce qui, pour certains esprits est extrêmement déformateur (ceci n'est pas un lapsus pour "formateur"). Je ne sais pas maintenant, mais à l'époque, ça impliquait pratiquement ceci : (1) la philosophie est uniquement occidentale (donc pas de philosophes juifs, arabes, persans, indiens ou chinois) ; (2) en Occident, la philosophie c'est les Grecs, puis Descartes et la suite ; entre les deux, ténèbres de l'obscurantisme, anges sur une pointe d'aiguille, abstractions de quintessence scolastique, fariboles entéléchiques, bûchers crépitants, inquisition tortionnaire, croisades sanglantes. Emballé, pesé.

    RépondreSupprimer
  10. Première remarque intempestive.

    " Le général De Gaulle ne voulait pas de l'intégration parce qu'il ne voulait pas, disait-il, que Colombey-les-Deux-Eglises devienne Colombey-les-Deux-Mosquées. La formule était percutante, mais elle s'est révélée fausse. Loin de limiter l'immigration maghrébine, l'indépendance d l'Algérie l'a au contraire précipitée. De Gaulle, ce visionnaire, n'avait pas compris l'enjeu véritable de la guerre d'Algérie. En décidant d'amener son drapeau, de retirer ses troupes, de replier sa population européenne, la France ne se mettait pas à l'abri comme certains l'imaginaient. Elle retirait la garde qu'elle montait depuis 1830, ouvrant son propre territoire à l'invasion de populations en surnombre. "

    Charles Vaugeois, Une guerre sans nom, La NRH, hors série n°4, Histoire d'une terre tragique. Printemps-été 2012.

    Deuxième remarque intempestive.

    Il faudra bien que l'intelligence fasse son oeuvre. Il faudra bien que les thuriféraires de Moi-De-Gaulle aient la virilité intellectuelle de juger l'animal à ses actes - et non à ses dits. Il faudra bien aussi que les évènements que nous vivons et qui marquent la mort de la France historique soient lus à l'aune de cette guerre qui se poursuit sous nos fenêtres. On se rendra peut-être compte que tous les enseignements n'ont peut-être pas été tirés de cette épopée tragique.

    Ivane. Au milieu des ruines, Cinquante ans.

    RépondreSupprimer
  11. Troisième remarque intempestive.

    " La police observe une recrudescence de passages clandestins de la frontière espagnole. Il s'agit des "spécialistes" de l'Organisation spéciale du FLN, formés dans les camps du Maroc. L'abbé Davezie, Etienne Bolo, Jacques Vignes participent activement àau transport, à l'hébergement, à la mise en place des tueurs envoyés par le GPRA pour intervenir en France. en Algérie, une dizaine de prêtres, dont les abbés Scotto, Barthez et Cortès, ainsi que des religieux de Notre-Dame d'Afrique, sont impliqués dans les réseaux de soutien. Seul la peur du scandale évite à Monseigneur Duval, archevêque d'Alger, d'être lui-même inculpé.
    Parmi les progressistes chrétiens, les protestants ne sont pas en reste. "

    Raymond Muelle, La gangrène des "porteurs de valises". La NRH, même référence.

    On ne manquera pas de mentionner, à ce stade, "l'aide" apportée par les associations caritatives chrétiennes aux acteurs de l'immigration-invasion.

    RépondreSupprimer
  12. Une chose à savoir sur M. Mélenchon, c'est que, non content d'être un philosophe, c'est aussi un mathématicien très créatif, doublé d'un plombier très au-dessus de
    http://en.wikipedia.org/wiki/File:MarioSMBW.png

    En effet :
    Q du journaliste à Jean-Luc Mélenchon [à propos de la réforme des retraites] : Vous parlez de dépenses nouvelles alors que tous cherchent des économies ?
    R : Faire des économies, c'est un point de vue libéral. Moi, je suis socialiste, de gauche, et je considère que la retraite est une grande conquête de la vie humaine.
    Q : Mais qui finance ?
    R : Il faut se calmer sur les chiffres. Nous avons réussi à convaincre que ce n'était pas la catastrophe et que toute la question serait de partager les richesses. Après, ce n'est qu'une question de tuyauterie. Si l'on taxe les revenus du capital comme on taxe ceux du travail, ça peut rapporter 100 milliards d'euros.
    Le Monde, 20 mai 2010

    RépondreSupprimer
  13. Tout cela est très juste, Curmudgeon, mais arrêtez de dire que Mélanchon est un philosophe, ça me fait mal aux yeux de lire des choses pareilles. Ménagez-nous, quoi.

    D'après wikipedia, le triste sire serait détenteur d'une licence de philosophie, non d'une maîtrise. Cela signifie que c'est un gros nul qui s'est arrêté juste avant de devoir pondre un mémoire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qu'il demande donc à Avicenne et à Omar Khayyam ce que les muzz pensent des filassoufs.

      Supprimer
  14. Ce qui se voit très bien en revanche sur les photos, c'est que tous les deux ont la rage.
    Je les imagine très bien, enfants, donner des coups de pieds dans les fourmilières et contempler le désastre, la panique et l'affolement. Ce furent dans ces moments qu'ils connurent leurs premières érections, c'est certain.
    Adultes ils ont conservé ce désir de tout casser de tout renverser. Enragés pour toujours.
    L'un est mort et ne cassera plus rien.
    Mais ce qui calme la rage du petit frère du peuple ce sont les solides émoluments de député européen. Qu'il ne cumulera pas cette fois ci avec ceux d'un mandat national, faut quand même pas déconner.
    Car l'une des bonnes nouvelles de ces dernières élections, c'est bien sa défaite à Hénin Beaumont.

    RépondreSupprimer
  15. Une licence ? Mazette !Moi qui pensais qu'il avait raté son certif ! Il a dû beaucoup perdre...

    RépondreSupprimer
  16. Le "camarade" Mélanchon, c'est la quintessence de l'étatisme jacobin, le pur produit des Loges et de la République, l'héritier de 93 et de ses réducteurs de têtes, ceux que Céline voyait s'emparer du château, l'auteur d'une performance éphémère sans doute - la réconciliation des frères ennemis, staliniens et troskystes, enfin pas tous -, doté d'un patrimoine qu'il refuse obstinément d'évoquer tant il ne faut pas décourager ses amis bobolcheviks et ses camarades divers, un cannibale en somme... et accessoirement il fut un obscur secrétaire d'Etat à l'enseignement professionnel. Mais aussi, c'est moins connu, un partisan résolu d'une intervention en Iran. Il est du Spectacle, il ne veut surtout pas se griller, carrière oblige...

    Au fond avec Mélanchon c'est la guerre civile permanente, il faut s'y préparer. Et ce n'est pas un problème pour moi.

    RépondreSupprimer
  17. @Danny
    Nous en attendons tant et tant des catastrophes et depuis si longtemps que quand elles arriveront nous serons en quelque sorte immunisés.

    RépondreSupprimer
  18. C'est de la badoit que l'on vous voit boire sur votre photo ?

    RépondreSupprimer
  19. Et la concordance des temps, c'est pour les bergers allemands ?

    « Il aurait mieux valu que l'islam triomphât »

    Décidément, quel abruti, cet Adolf.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'un autre côté, on ne peut guère reprocher à ce bon Adolf de ne pas maîtriser l'imparfait du subjonctif français

      Supprimer
    2. Et pourquoi, dites-moi ? Non, sans blague, il n'était donc pas belge ?

      Supprimer
  20. Comme quoi tous les fascismes se ressemblent et se reconnaissent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le fascisme est très physionomiste par nature : ça aide, pour alpaguer les suspects…

      Supprimer
    2. Certes. L'uniformité aussi. Et je ne parle même pas de la bêtise et de l'incivilité. :-) (Tenez, hier, j'ai croisé dans la rue 3 femmes bâchées de noir, précédées comme il se doit par leurs seigneurs et maîtres. M'écartant pour ne pas les heurter, je n'ai pas manqué de me faire insulter, en retour et en arabe, dents serrées et regard mauvais, par la plus âgée.)

      Supprimer
    3. C'est étonnant ce que vous décrivez là ^^^
      On a du mal à y croire.
      Ce n'est pas, comment dire...un peu caricatural ?

      Supprimer
    4. Pas d'ma faute, les humains sont caricaturaux. :-)

      Supprimer
  21. Le thrène de M. Waroch sur la fin d'un cycle, cité par Danny ci-dessus (cinquième remarque intempestive), ça a l'air beau comme du Spengler. Comme attendu, le libre-échangisme est "sauvage", pas civilisé.
    Je ne connaissais pas M. Waroch. Mais je vois que M. Waroch, "Européen français non juif", s'alarme de la "défrancisation". Hélas, revenir à la Gaule, n'est-ce pas aussi une défrancisation ? D'ailleurs, c'est clair, voici la Gaule rêvée par M. Waroch : "Nous devons retrouver le fond celtique gaulois, solidaire, brut, sauvage, qui est le nôtre." M. Waroch semble aussi avoir oublié que, si notre langue vient du latin, le nom qu'on lui donne depuis plusieurs siècles fait allusion... aux Francs. Fichu salmigondis.
    "La France doit redevenir la Gaule" nous dit le brave M. Waroch. Avec panthéon celtique, sacrifices humains occasionnels, polygamie des chefs, et tout le toutim ? Pour ce qui est de ressusciter la langue gauloise, ça va être dur, mais dur. Allez, commençons par un petit exercice sur le calendrier :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Claudian_table_IMG_1073-black.jpg

    RépondreSupprimer
  22. Réponses
    1. Euh oui, je me suis foutu dedans...

      Supprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.