lundi 16 juillet 2012

C'est Mozart qui fait le ménage

« Comment faire en sorte que des bandes de jeunes ne passent plus leurs journées dans un parc municipal ? La municipalité de Courtrai, en Belgique, pense avoir trouvé la solution. Dès la semaine prochaine, un parc du centre-ville, connu pour être malfamé, va être équipé de hauts-parleurs qui diffuseront de la musique classique toute la journée. Les élus espèrent ainsi faire fuir les bandes et faire disparaître du même coup les détritus, les graffitis et les trafics de drogue. »

Et si le quintette avec clarinette ne suffit pas à chasser les malfaisants, on leur enverra les suites pour violoncelle en rafale : redoutables, les suites pour violoncelle, quand on est un “jeune”, de surcroit “sensible”. Pour finir, s'il reste quelques survivants, on confiera leur rapatriement définitif au tour operator Franz Schubert et à son très efficace Voyage divers

(Source.)

40 commentaires:

  1. Pour calmer les fous on peut tenter du Scelsi

    http://www.prise1.ca/Scelsi-Pfhat-_-cnacs3kPg-I.html

    A moins que ça les rende au contraire complètement dingues... (cf. explosion à 2'01)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, Scelsi ça devrait le faire aussi. Si les autorités belges le souhaitent, j'en ai trois ou quatre en réserve dans ma petite discothèque…

      Supprimer
  2. Faudrait passer du rap dans les cimetières pour décourager les vieux de mourir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et pour vous empêcher de spamer, il faudrait mettre quoi, comme musique ?

      Supprimer
    2. Tiens, rien que de le dire, ç'a marché !

      Supprimer
    3. C'est parce que je ne suis pas au bureau mais au bistro (donc avec mon iPhone, pas avec mon PC déclaré comme spameur)

      Supprimer
    4. Vous savez ce qui vous reste à faire : arrêter le bureau et y aller à fond sur le bistrot.

      Supprimer
    5. Non. Il faut que passe au boulot pour charger l'iphone.

      Supprimer
  3. C'est Mozart qu'on assassine !...

    RépondreSupprimer
  4. Je reste dubitatif...

    En l'absence de basses ostinato directo auriculo, Mosart ou Schubert, ils ne les entendront même pas. Il leur suffira d'avoir leurs oreillettes à sono heavy metal comme les casques des conducteurs de marteaux piqueurs pour se maintenir sur la position...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Apparemment, ça marche très bien dans d'autres pays, déjà. (Cliquez sur “source”, en bas du texte…)

      Supprimer
  5. Génial! Pour achever de dégouter le "jeune" "divers" on pourrait aussi mettre dans ledit parc des reproductions de Vermeer ou du Titien ou, mieux encore, de tableaux ayant des thèmes religieux. Fra Angelico devrait faire l'affaire. Enfin, déposez ici et là des exemplaires en consultation gratuite des plus grandes oeuvres de la philosophie et de la littérature occidentale (avant le 20ème siècle), et le "jeune" devrait se désintégrer tel Dracula apercevant les rayons du soleil.
    Il faut vite importer cette superbe idée en France!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si elle est déjà arrivée en Belgique, elle ne devrait plus mettre trop de temps à arriver…

      Supprimer
    2. Aristide
      vous voyez que mes billets sur Celibidache et Baryshnikov étaient parfaitement fondés !

      Supprimer
  6. J'aime beaucoup la fin du lien que vous avez mis en ligne : "Soumettre ces personnes à des airs auxquels ils ne sont pas habitués a le mérite de les faire fuir"'. Dommage ceci-dit que cela les fasse fuir. Ne faudrait-il pas essayer plutôt de leur à faire prendre goût ? Je crains cependant que vous ayez fait un contre-sens terrible sur les garçons dits sensibles (à ne pas confondre avec ceux issus des quartiers sensibles). Les clichés -qui ont la peau dure- les disent plutôt enclins à apprécier le classique. Certains poussent même le vice jusqu'à avoir un avis sur (voire un penchant pour) sur la musique sacrée, la musique baroque.

    RépondreSupprimer
  7. Après les tubes néons roses en angleterre pour faire ressortir l'acné des jeunes divers, la musique classique en belgique... et si on essayait les camps de rééducation tout simplement ?

    RépondreSupprimer
  8. Dès que vous entendez le mot jeune sur ce blog, vous sortez votre revolver!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est faible, Léon, très faible ! Il faudrait voir à vous reprendre…

      Supprimer
    2. J'essaie de rester au diapason.

      Supprimer
  9. Sans vouloir nier la variété de l’œuvre de Schubert, j'aurais plutôt associé le Winterreise à la saison des neiges.

    Bien à vous,

    René D.

    RépondreSupprimer
  10. On leur met Wagner.
    Humour noir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ou die gefilte fish de Schubermann.

      Supprimer
    2. Mort de rire!
      Ca doit être gratiné.
      Dans un vieux film, ils parlaient d'un "Schtakanausen" (pardon pour l'orthographe).
      C'était costaud aussi. Aucune note aigue, que des graves, espacées.
      Si j'étais maire, j'oserai faire ce genre de trucs.
      J'aimerais voir des choses comme ça.

      Supprimer
  11. Qu'est-ce qui leur fait croire qu'ils n'aiment pas la musique classique ?

    Peut-être passent-ils leurs soirées à lire Heidegger en écoutant du Rachmaninov , une pipe à la bouche ave un pantalon de velours , un Angora sur leurs genous .

    Allez savoir .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. " genoux "

      Rhôôôôô , la honte .

      Supprimer
    2. Mais puisqu'on vous dit que le truc a bien fonctionné ailleurs !

      Supprimer
    3. Et puis, ne sous-estimez pas la haine de la beauté qui anime tant de gens. Tiens, d'ailleurs, un de ces jours, je vous remettrai la chronique que Simon Leys avait consacré à ce sujet, il y a quelques années, dans Le Magazine littéraire.

      Supprimer
    4. La voici : http://didiergouxbis.blogspot.fr/2011/10/la-beaute-nous-est-une-insulte.html

      Supprimer
  12. Courtrai, la ville des Éperons d'Or, honte historique pour la chevalerie française bouffie d'arrogance mais déculottée par des manants flamands armés de goedendags. C'était le 11 juillet 1302, date tellement importante pour les Flamands que le 11 juillet chez eux équivaut au 14 des Français.

    Mozart diffusé dans un parc à Courtrai ? En flamand, j'espère, pour respecter la circulaire Peeters. Sinon t'es crac dedans et bardaf, c'est l'embardée ! Quel mahler ! Kindertotenlieder à donf !

    RépondreSupprimer
  13. (un peu de culture historique sur ce blog d'ivrognes et d'humaniste unijambiste)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Z'avez raison, ça ne peut pas faire de tort.

      Supprimer
  14. Cela me fait penser à ça: Proposition n° 19 — Droit au silence
    http://www.camus2012.org/?page=propositions&play=19

    RépondreSupprimer
  15. Et avec ceci:

    http://www.youtube.com/watch?v=AODHeTtWFxs

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Roh lala,mort de rire aussi
      Mais ça aussi si j'étais maire je leur en mettrais.

      Supprimer
  16. Ce qui est valable pour la musique classique est valable pour tous les aspects de notre civilisation.
    Plus de halal, plus de raï ni de film bisounours de Yamini Benguiga.
    Plus de Debouse.
    Plus de Monomopata, à la place tous les Louis.
    Plus d'allocs pour les plusieurs femmes.
    Si pas content, retour au bled.

    RépondreSupprimer
  17. Je trouve que ce site est plein de propositions originales. Drôles aussi.
    Bravo le taulier!

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.