samedi 14 juillet 2012

Le petit mousse est l'avenir du monde (enfin, j'espère)

Le bébé à lunettes qui sert d'illustration à ce billet n'est pas le petit mousse Woland, même si ce dernier porte effectivement des lunettes bleues – mais enfin, bon, c'est un truc approchant. Contrairement au rejeton de gauchistes progressistes de base (et nous en avons connu certains…), le petit mousse réactionnaire lambda est un jeune garçon bien élevé, même en son très jeune âge, curieux des jouets étrangers que l'on met à sa disposition, capable de s'acclimater avec des chiens de soixante kilos, avec des grands-parents adoptifs ivrognes et bruyants, et susceptible de passer une journée à la campagne sans presque sortir de la maison.

Le petit mousse de base est généralement affligé d'un père hirsute et vaguement néo-nazi, d'une mère toute mince et très jolie, lesquels se liguent contre lui pour lui interdire de grimper sur les fauteuils avec ses chaussures, alors même que les deux cacochymes propriétaires des lieux se sont ligués – par suite sans doute de leur ramollissement cérébral – pour le laisser faire ce qu'il voulait, ce pauvre gamin.

Habitué à avoir des parents parfaitement odieux, ne lui passant rien, le petit mousse de base se résigne assez rapidement à se tenir tranquille, même si on ne le sent pas entièrement dupe, et attend son heure, celle de sa vengeance ; il remâche. Car le petit mousse de base ne semble pas comprendre pourquoi ses géniteurs lui ont imposé – un jour de Fête nationale, en plus – cette journée pénible chez deux vieux qui sentent le vieux, et nantis de trois bestiaux qui sentent encore pire. Parfois, lorsque son père pérore et que sa mère mérore, on lui devine une ébauche de sourire sarcastique, et l'on se dit que cet enfant paraît plutôt bien armé pour affronter le monde de merde dans lequel ses parents ont eu l'inconscience reproductrice de le faire naître.  On l'imaginerait presque déjà la kalachnikov à la main, mais c'est sans doute un effet collatéral du Pouilly fumé.

10 commentaires:

  1. Fallait inviter les Balmeyer en même temps, pour équilibrer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous êtes d'une méchanceté qui me confond…

      Supprimer
  2. Avec des lunettes pareilles, y f'ra une longue carrière à Libération…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai déjà averti son père qu'il deviendrait gauchiste, juste pour l'emmerder. Il m'a répondu que, tant qu'il ne devenait pas végétarien, ça irait…

      Supprimer
  3. Ah mais c'est qu'on parle d'un petit mousse d'élite, élevé à la schlague et nourrit au grain bio toussa... En tous cas, globalement merci de la part du petit mousse.

    RépondreSupprimer
  4. Mis à la suite du précédent, ce billet révèle évidement son sens caché. Une petite mousse est l'avenir du monde, c'est bien ça que vous vouliez suggérer ?

    RépondreSupprimer
  5. Que le petit mousse porte à peu près les mêmes lunettes qu'Eva Joly est certes une information intéressante, mais moi la question qui me taraude c'est : est-il vrai que l'Amiral a le même tour de taille que Goering? (j'aurais bien voulu savoir aussi si la maman du petit mousse ressemble à Eva Braun, mais il ne faut pas abuser, donc ce sera pour la prochaine fois).
    Merci d'avance.

    RépondreSupprimer
  6. Goering était un nain racho à côté de moi...

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.