mercredi 19 décembre 2012

Dans la tronche du Torreton, façon boomerang

L'écrivain Christian Combaz s'est amusé à refaire la méchante bafouille postillonnée hier ou avant-hier par le soi-disant comédien Philippe Torreton. Ça donne ceci :

« Cher Gérard,

« Un usurpateur ayant cru intelligent de t'adresser une lettre publique en mon nom, je voulais au contraire te remercier d'avoir, en quarante années de carrière, consenti à financer par tes impôts les myriades de comédiens qui se produisent trois mois par an dans des collèges de banlieue, dans des spectacles de rue, des productions à la noix financées par le conseil général du Puy-de-Dôme, des travaux en tout genre, sur le Corps, sur l'Autre, sur la notion de vivre ensemble, sur la ville, l'acteur et son double, le rapport au lieu, le rapport au temps, le rapport au rapport, enfin toutes ces sottises que débitent les comédiens quand ils parlent de ce qu'ils voudraient faire, alors que toi, tu n'as jamais ennuyé personne en expliquant ce que tu faisais. Tu as contribué à nous permettre de gagner un salaire toute l'année sur moins de six mois d'activité réelle, tu nous as divertis par des frasques somme toute moins sinistres que celles de Gainsbourg, tu es devenu l'emblème du pays partout dans le monde et tu m'as permis de passer pour un intellectuel en endossant, avec obligeance, à la place de mes amis du théâtre Français, et de tous les comédiens en général qui se prennent le chou, façon Arditi ou Giraudeau, la défroque de l'acteur à la Michel Simon, à la Galabru, qui tourne n'importe quoi pour payer ses impôts, tandis que nous, quand nous tournons, c'est pour dépenser ce que tu verses à l'État, en participant à des productions vouées à la trappe dès le mercredi midi. Alors, sois gentil, continue de verser tout cet argent, où le gouvernement, le ministre de la Culture et le théâtre subventionné puisent de quoi rendre hommage à Peter Brooks, en te tournant le dos avec dégoût le soir des Molières. Je connais quelqu'un au gouvernement qui t'aurait trouvé quelque chose pour payer un peu moins, mais essaie de payer quand même, pour le principe, comme ça, par solidarité avec les vrais acteurs qui te méprisent parce qu'ils ne peuvent pas s'en empêcher, allez montre-leur que tu es plus intelligent et reviens, avec le sourire, sans rancune, te faire insulter par ta vraie famille, celle du cinéma et du théâtre français.

« Je reste, cher Gérard, ton obligé

Philippe »

63 commentaires:

  1. Mais pourquoi tant en vouloir à Torreton ?
    Torreton est socialiste, s'il veut continuer à faire carrière il faut bien qu'il donne des gages à tout ce que la France compte de décideurs publics dans la culture à gauche.
    C'est humain, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà. Torreton est un con qui vit sur nos impôts.

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Merci (pour lui). Vos deux derniers billets ont fait mes délices, mêrme si je n'ai laissé aucun commentaire.

      Supprimer
  3. "Libé chute de 30% quant à ses ventes?
    Et bien faisons une lettre ouverte! Comme au JDD, sauf que c'est pour y mettre un dégueuli."

    Torreton a du faire un billet sur la demande de Libé, contre une rémunération.
    Ca fait vendre ce genre de lettre ouverte.
    Ce n'est que mon hypothèse.
    Je ne sais pas pour vous, mais quand même, le socialisme a un petit quelque chose d'insoutenable.
    Un je ne sais quoi qui vous rend malade ou vous enivre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais non ! Torreton a fait ça gratuitement, bien sûr ! Il défend sa gamelle…

      Supprimer
  4. Réponses
    1. Il est ici, suffit de noter l'adresse URL…

      Supprimer
  5. Je connaissais vaguement le nom de ce gazier, mais j'ignorais qu'il faisait un [facho] ultra-libéral fort convenable.

    Egalement rigolo, piqué sur son blog :

    Après le succès des salles de shoot, la ministre de la Santé, qui n'a pas pu se défendre d'avoir recours à l'anglais , envisage d'inaugurer la première salle de drink expérimentale boulevard Diderot à Paris.

    Pour ceux qui n'auraient pas suivi la réflexion menée par le gouvernement, rappelons que la salle de drink a pour mission de prendre le relais de la fermeture des bars dans les cas d'addiction sévère.

    "Je préfère que les gens pratiquent cela dans des salles dédiées plutôt que dans les jardins publics ou sous les ponts", a t-elle déclaré, soulignant que l'on pourrait désormais frôler le coma éthylique dans de bonnes conditions d'hygiène et sous la supervision d'un personnel qualifié. Médecins du Monde espère "un feu vert rapide du gouvernement".

    Le groupe UMP a critiqué l'argument selon lequel l'expérience serait en cours en Allemagne et en Suisse. Il a souligné qu'on observe les mêmes troubles de voisinage dans ces deux pays, les consommateurs ayant tendance à se rassembler autour de ces centres d'accueil pour laisser traîner des canettes vides et des bouteilles brisées.


    http://christiancombaz.fr/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela étant, M. Combaz est un écrivain digne d'intérêt et d'éloges…

      Supprimer
  6. Pourquoi y a-t-il un robot fasciste chez Google qui sucre un commentaire que je viens de chier à grand'peine ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon cher Robert, depuis hier ou avant-hier, pour une raison qui m'échappe totalement, je suis obligé d'aller récupérer chacun de vos commentaires dans les “spams”. Vous n'êtes d'ailleurs pas le seul qui me posez ce genre de problème, mais bon : n'étant pas fiancé à Mlle Blogger, j'ignore les raisons de ce phénomène…

      Supprimer
    2. Ha ! Mon cher Didier, je ne suis pas non plus fiancé à Blogger, mais j'ai une petite idée : certains systèmes de blog permettent aux tenanciers de signaler un commentaire comme étant du spam.

      Les Français étant ce qu'ils sont (loyaux, honnêtes, chevaleresques, fair-play, etc), il existe une pratique assez répandue dans spéhi, qui consiste à signaler en tant que spammeurs des gens dont la tronche ne vous revient pas, et en particulier des opposants politiques.

      Histoire de leur pourrir la vie dans les autres blogs reposant sur le même système anti-spam... et en particulier ceux du bord politique opposé.

      J'ignore si c'est possible sur Blogger, mais ça ne m'étonnerait pas plus que ça. Peut-être y a-t-il un système de liste blanche, qui permettrait de repêcher préventivement les quelques commentateurs qui se retrouvent régulièrement à la cave ?

      Supprimer
    3. Merde, j'ai trouvé plus paranoïaque que moi ! Mais savez-vous que je n'ai plus, à c't'heure, que deux commentateurs systématiquement “spammés” : vous et ce vieil extrême-gauchiste espingo de Lediazec ?

      Comme dirait l'autre, les extrêmes se touchent…

      Supprimer
    4. Ah mais je ne suis pas d'accord : Bob n'a rien d'extrême!

      Supprimer
    5. J'hésite : dois-je trouver cela rassurant, ou vexant ? Après tout, un réac digne de ce nom se doit d'être un sale facho ! Minimum !

      Bon, n'étant pas paranoïaque, je vais plutôt choisir la première solution...

      Supprimer
    6. Tiens, c'est encore la faute des Français.

      Supprimer
    7. Oui, c'est encore la faute des Français, Marco Polo.

      Vous pensiez que les Français étaient couverts par une sorte d'immunité spéciale qui les mettrait à l'abri de la critique, qui en ferait une race supérieure ? Vous pensiez qu'ils avaient le droit de se comporter comme des trous du cul, et en plus de ne pas en assumer les conséquences ?

      Interrogez un peu les étrangers, et vous verrez ce qu'ils pensent des Français. Et je ne parle pas des Africains ni des Arabes, hein.

      Je suis depardien, figurez-vous, moi. Comme Gérard Depardieu, et comme la moitié du monde civilisé, je n'aime pas trop les Français : je les trouve arrogants et malhonnêtes.

      "Je n'ai jamais été ému par les gens qui n'avaient pas de dignité."

      http://www.rts.ch/video/info/journal-continu/3854953-interview-de-gerard-depardieu-je-vais-jouer-strauss-kahn-parce-que-je-ne-l-aime-pas.html

      Supprimer
    8. En revanche, j'ai vu, et pas qu'une fois, des tenanciers de blog appeler leurs lecteurs à dénoncer un commentateur comme spammeur, en espérant que si les signalements sont assez nombreux, ce dernier sera empêché de commenter partout ailleurs sur Internet, dans le monde entier, sur les blogs qui utilisent la même plateforme de blog.

      Ca ne leur suffit pas de bannir quelqu'un chez eux (ce qui est dans les limites du droit de propriété), il faut aussi qu'ils fassent régner leur petite loi de kapos de merde chez les autres.

      Sans assumer, naturellement, puisque personne n'en saura rien. Etonnez-vous, après ça, des lettres de dénonciation à la Kommandantur.

      J'ai vu ça en France. Je ne l'ai jamais vu dans un autre pays. C'est un fait. Que les gens assument la responsabilité de leurs actes.

      Supprimer
    9. Tiens, Marchenoir a appris à se déspammer tout seul…

      Supprimer
    10. J'ai touché à rien ! Je le jure !

      Du coup, je vais peut-être aller refaire un tour sur Fdesouche, où plus aucun de mes commentaires ne passe... mais là j'y crois pas trop.

      Supprimer
    11. Bob : "J'hésite : dois-je trouver cela rassurant, ou vexant"
      Rassurant of course, c'était un compliment chez moi,vos propos sont toujours nuancés et argumentés (pour qui sait lire évidemment)ils ne peuvent en rien être comparés à des extrémismes lourdauds.

      Supprimer
    12. Ah mais si, si, si : Bob EST un extrémiste lourdaud ! je suis prêt à en témoigner devant n'importe quel tribunal citoyen !

      Supprimer
    13. Il va donc falloir en venir à certaines extrémités!!

      Supprimer
    14. Ah, vous, je vous interdis bien de vous approcher de toute extrémité, quelle qu'elle soit ! Vous seriez encore capable de nous faire un dixième enfant…

      Supprimer
    15. Je suis prêt à en témoigner devant n'importe quel tribunal citoyen.

      J'en étais sûr ! Je savais bien que Didier était un facho tiédasse, prêt à passer dans le camp d'en face pour une bouteille de blanc...

      Supprimer
    16. Pour UNE SEULE bouteille de blanc ? Vous me prenez pour une fiote, ou bien ?

      Supprimer
    17. "je vous interdis bien de vous approcher de toute extrémité"
      Je vais me gêner tiens!^^

      Supprimer
    18. Pour UNE SEULE bouteille de blanc ?

      Ah, oué... Donc, ça se négocie. C'est bien ce que je pensais.

      Supprimer
  7. "Cela étant, M. Combaz est un écrivain digne d'intérêt et d'éloges…"

    Ah, oui, vous avez lu quoi de lui?
    A part cette lettre mal écrite et sans jus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas là pour vous materner, mon petit vieux. Si vous voulez découvrir des écrivains, sortez-vous les phalanges du fondement et allez les chercher vous-même.

      Supprimer
    2. Vous n'avez rien lu donc!

      Supprimer
    3. Raté : je dois bien en avoir trois ou quatre à portée de main…

      Supprimer
    4. Ily a également un excellent site internet où vous pourrez trouver tous les titres de l'auteur :

      http://christiancombaz.fr/`

      Supprimer
    5. (Je ne sais comment faire pour activer le lien.)

      Supprimer
    6. Moijesais, moijesais (enfin, j'essaye) : Le merle moqueur.

      Comment ça, j'ai fait une connerie ?

      Supprimer
    7. Pardon Suzanne pour cette facétie en forme de déviation. C'est donc bien Christian Combaz qu'il fallait retrouver.

      @ Ludovic12 : ou comment étaler chaque jour davantage l'étendue de ses propres turpitudes et lacunes tout en le reprochant à d'autres. Mais qu'en avez-vous à fout', bordel (pardon Didier) que le taulier ait lu, ou non, Combaz, finalement ? Si Didier Goux prétend que M. Combaz est un écrivain digne d'intérêt et d'éloges…, c'est qu'il l'a lu, ou s'expose éventuellement à être pris en défaut de lecture. Et alors ? Ah, la suspicion, l'accusation, l'insinuation, c'est bien un truc de gauche, ça.

      Supprimer
  8. [i]Tu as contribué à nous permettre de gagner un salaire toute l'année sur moins de six mois d'activité réelle[/i]
    Autant que je sache, Gérard Depardieu lui-même gagnait un salaire toute l'année sur moins de six mois d'activité réelle. Grâce à...Didier Goux!!!!! (et ma pomme).
    Cher Didier, vous devriez prendre un peu de recul par rapport à tout ça, Camus, Combaz, les blogs de gauche, Libé, sinon le niveau de votre blog va monter vraiment trop haut.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans la mesure où Depardieu a dû tourner trois films par an, au moins, pendant l'essentiel de sa carrière, il n'a pas dû intermitté beaucoup…

      Supprimer
  9. Petite correction: en fait ce n'est pas grâce à Didier Goux ni ma pomme que Gérard Depardieu gagne un salaire toute l'année en travaillant quand ça lui chante, c'est grâce à Steven Spielberg et à l'"exception française".

    RépondreSupprimer
  10. Intellectuellement Depardieu nous fait faire le grand écart: on applaudit son bras d'honneur au fisc, on voue aux gémonies le déserteur.
    Les mots de M.Combaz sont exellents; ceux de la gauche dépitée ne le sont pas moins.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais comment pourrait-on détester cet homme.

      Supprimer
  11. "soi-disant" comédien, faut être désespéré pour écrire une connerie pareille...

    RépondreSupprimer
  12. Torreton "soi-disant" comédien ? Jugement bien sévère pour qualifier ainsi un sociétaire de la Comédie française. Mais soit. Je trouve malgré tout que la bafouille de Torreton était parfaitement calibrée pour que son destinataire puisse la comprendre même complètement bourré.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça, pour être clair il était clair : reviens payer tes impôts qu'on puisse les prélever pour monter nos spectacles déficitaires…

      Supprimer
  13. Vraiment excellent. Je ne connaissais pas M. Combaz mais je m'en lèche les babines.
    Dites-moi Didier, je suis un peu déconcerté par l'arrivée de Jooks dans votre blogroll, dont je me sers assidument pour passer en revue la réacosphère de qualité. Vous vous êtes fait pirater ou ils vous font chanter ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai découvert Jooks il y a quelques jours : pour l'instant, ils me font sourire, mais c'est sûrement très provisoire…

      Supprimer
  14. Vous avez un death wish, Mr Goux ?
    Prendre la défense du prolo qui a réussi grâce à son seul talent et sa grande gueule, sans même être "sociétaire de la Comédie(avec un M majuscule) française" ?
    Vous tenir aux côtés de celui qui rote et qui pète, choses qui vous disqualifient auprès des bourges coincés de la Rive gauche ?
    Aimer celui qui aime se biturer, bâfrer, se marrer, déconner, baiser ?
    Respecter celui sans lequel il n'y aurait PAS de cinéma français ?

    Moi, je ne ferai qu'un seul reproche à Depardieu : il va résider beaucoup trop près de la frontière.
    Par vent d'ouest, il risque fort d'être incommodé par un féroce odeur de merde.

    RépondreSupprimer
  15. Les acteurs français jouent mieux la comédie dans la vie réelle que dans les films qu'ils nous imposent... Avouez que ce n'est tout de même pas de chance.

    RépondreSupprimer
  16. Et moi qui pensais que, vieillissant, j'allais finir par m'emmerder ! Eh bien non ! Merci à tous et que la fête continue !

    RépondreSupprimer
  17. Le président russe, Vladimir Poutine s'est dit prêt à accorder un passeport russe à l'acteur Gérard Depardieu si celui-ci le souhaite.

    "Si Gérard veut avoir un permis de séjour ou un passeport russe, c'est une affaire réglée, et de manière positive", a déclaré Vladimir Poutine.


    Hier, la France accueillait les Russes qui fuyaient le communisme.

    Aujourd'hui, la Russie accueille les Français qui fuient le communisme. Et c'est un ancien du KGB qui leur déroule le tapis rouge.

    Le monde marche vraiment sur la tête.

    RépondreSupprimer
  18. Merci pour avoir repris cette lettre pleine de bon sens, car revue et corrigée par la patte de Christian Combaz.

    Evoquer ce que les intermittents du spectacle doivent à Gérard Depardieu est fort bien vu pour répondre aux propos malsains de P. Torreton. Il est vrai que ce Monsieur n'en est pas à son premier coup d'éclat pour affirmer son existence. Je me souviens d'une époque (courte) où profitant de la notoriété de sa compagne présentatrice de J.T., on l'entendait à tout moment et à tout propos sur les antennes. A l'époque déjà,j'avais remarqué chez lui une bonne dose de jalousie/méchanceté.

    RépondreSupprimer
  19. Remarquez, les dernières déclarations De Hollande en Algérie, visent à faciliter l'obtention de visas pour les Algériens, ce qui revient à dire une relance de l'immigration Algérienne… C'est que ça manquait !
    Donc il faut que les riches s'en aillent pour il faut laisser la place au pauvres Algériens détenteurs de visas tout neuf dont on a besoin… Besoin ! pourquoi déjà? (euh je sais plus)

    Je suggère que l'on construise des banlieues autour de nos banlieues afin d'accueillir tout ce petit monde… et que l'on fasse venir des milliers de Sénégalais pour construire les logements des Algériens… fini la crise du logement !

    RépondreSupprimer
  20. http://www.youtube.com/watch?v=n4Fujyn5bjo

    Il doit venir de là-bas le Torreton

    RépondreSupprimer
  21. Quand on sait le nombre d'artistes qui ne mangent pas à leur faim, qui sont parfois empêchés de créer, qui ne peuvent se déplacer, qui résistent à des totalitarismes en Iran, en Chine, dans des pays musulmans, dans des dictatures, ceux qui refusent de céder à la mode, aux facilités...etc.
    vous voir vous apitoyer sur un artiste qui souhaite payer moins d’impôts et lire votre enthousiasme parce qu'il proclame les vertus de l'égoïsme social, c'est en effet très pathétique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Allez leur filer à bouffer aux artistes du tiers-monde au lieu d'emmerder les gens!
      On a assez de boulot avec sont entourage proche pour en plus s'occuper de la misère du monde.
      Comme si nous devions tous devenir des humanitaires. Comme si on devait tous être des alliés
      de Marjane Satrapi.

      Ah non, vous étiez ironique en fait.
      Désolé pour la méprise.

      Supprimer

    2. "Le discours du président français François Hollande, qui a reconnu jeudi 20 décembre à Alger devant le Parlement les "souffrances" que la colonisation a infligées au peuple algérien, "n'a occulté ni le passé ni l'avenir", a estimé le ministre des affaires étrangères Mourad Medelci."

      L'avenir est moins difficile à occulter qu'à prédire. Ce sont des génies je vous dis !

      Supprimer
    3. Voyons, Ludo, il ne peut pas y avoir de totalitarisme en Iran, puisque ce sont des musulmans : réfléchissez une minute ! Le totalitarisme, ça ne peut venir que de l'Occident, bon sang !

      D'autre part, personne ne peut empêcher un artiste de créer, même pas le communisme qui fit pourtant tous les efforts pour.

      Enfin, on ne s'apitoie pas sur Depardieu : on jubile du bras d'honneur qu'il vous fait.

      Quant aux artistes, du tiers-monde ou d'ailleurs, qu'ils soient géniaux ou qu'ils crèvent : on ne leur demande rien d'autre.

      Supprimer


    4. "on jubile du bras d'honneur qu'il vous fait".
      oui c'est ce que j'ai dit: "lire votre enthousiasme parce qu'il proclame les vertus de l'égoïsme social"

      "Quant aux artistes, du tiers-monde..." Pourquoi du tiers monde?

      Supprimer
    5. Parce que le malheur en France n'existe pas. Ce ne sont que des pacotilles que notre société a tendance à amplifier
      afin de trouver des petites victimes que nous devrions prendre en pitié. Ca fédère la pitié. Un peu comme le clivage riches et pauvres.
      Les méthodes de la gauche on les connaît depuis des années. Ne nous faîtes pas croire en la bonté de vos idoles,
      ça ne prendre jamais avec nous. On ne défend pas la veuve et l'orphelin quand on vit grassement du capitalisme.

      Arrêtez avec l'égoïsme social, un Français est par définition un altruiste. Même le plus rat des Français est un altruiste.
      Vu le niveau de taxes et d'impôts, on file beaucoup pour l'invisible. QU'on le veuille ou non, un Français travaille pour 2.
      Et pas pour les meilleurs.

      Puis avec vous, avec cette gauche, on veut nous faire croire que la patrie c'est le socialisme.
      Vous avez trop fumé ou trop écouté Biolay à gauche...

      Allez donc faire des maraudes au lieu d'asticoter des gens pleins de bon sens, pour qui vous n'avez aucune estime.

      Supprimer
  22. Quand on sait le nombre d'artistes qui ne mangent pas à leur faim, etc

    Ah booon ?... Vous savez le nombre ? Ben dites-le nous, pour voir, qu'on rigole...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Z'avez raison, pourquoi l'artiste devrait être une espèce civile protégée?
      Ils sucreraient quelques pièces lors du festival d'Avignon si ils avaient vraiment faim.

      "L'Artiste". On dirait qu'il est élevé au rang de Roi de la société...

      Supprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.