jeudi 4 septembre 2008

Regarde les hommes bourrés

J'avais pourtant bien prévenu que je ne voulais pas de la presse, mais l'Irremplaçable a réussi à nous piéger. Nous, c'est 1) Le vieux Jacques, 2) Nicolas, 3) moi. Sur la photo, manque Tonnégrande, pas encore arrivé, ou déjà reparti, ou pas encore revenu (ce garçon est parfois un peu agité).

La soirée débuta vers six heures et demie pour s'achever cinq heures plus tard, ce qui est somme toute raisonnable. Elle fut animée, gaie, convenablement arrosée. L'andouillette sauce moutarde a fait ce qu'elle a pu pour éponger les liquides divers, mais c'était un combat perdu d'avance. Nous avons parlé de tas de choses et, bizarrement, je me souviens de presque tout - sauf peut-être de ce qui s'est dit durant la dernière demi-heure.

Il n'y avait en tout et pour tout qu'une seule possibilité de gaffe. Après avoir héroïquement résisté durant cinq heures, le vieux Jacques a fini par sauter dedans à pieds joints durant le dernier quart d'heure : on a bien ri.

Au retour, j'ai dormi, ce qui n'était pas gênant vu que je n'étais pas au volant. Ce matin, Catherine me dit que j'ai ouvert un oeil après le péage de Mantes-la-Jolie et qu'elle en a profité pour me demander une cigarette. Que je lui ai catégoriquement refusée, Dieu seul sait pour quelle raison (et encore). Ce qui a obligé la malheureuse épouse à s'arrêter sur l'aire suivante afin de prendre le paquet se trouvant dans son sac.

C'est parfois très con, un homme bourré. Souvent, même.

18 commentaires:

  1. Mais, non, mais non, t'es pas con, tu dormais ! Je confirme très bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  2. Didier, vous avez raison de l'appeler l'irrempe ....
    Fabienne

    RépondreSupprimer
  3. "le vieux Jacques a fini par sauté dedans à pieds..."
    enfer et damnation !!!

    RépondreSupprimer
  4. A ce train là, je n'aurai pas de réponse à ma question.
    J'insiste donc: quelqu'un saurait-il le titre exact d'un sketch d'Alex Métayer en voiture avec ses enfants.
    Ils roulent derrière une voiture immatriculée D. Le père signale benoîtement aux enfants qu'elle vient d'Allemagne.
    La voiture en question le gêne, et donc de Allemands on en arrive à Boches et le sketch se termine par "non, les enfants, pas de bras d'honneur!"
    Mille excuses pour avoir utilisé ce blog pour demander ça!

    RépondreSupprimer
  5. Orage, je me souviens de ce sketch. Mais alors, le titre...

    RépondreSupprimer
  6. '1) Le vieux Jacques, 2) Nicolas, 3) moi' Je coure chercher une loupe! Qui est où?

    RépondreSupprimer
  7. Mademoiselle-qui-tue-quand-on-la-boit : moi, de face ; Nicolas, de dos et frisé ; le vieux Jacques, à gauche et de trois-quart.

    Ça vous va, comme ça ?

    RépondreSupprimer
  8. Je confirme l'excellente soirée ! Mais la gaffe de Jacques, j'ai oublié... C'était quoi (réponse par mail possible) ?

    RépondreSupprimer
  9. Tiens ! Ce billet date de ce matin et je ne l'avais pas vu avant. Je travaille trop moi. Ou alors je suis moins efficace aujourd'hui.

    RépondreSupprimer
  10. La femme au volant devrait plutôt penser à s'équiper prématurèment de sa dose de nicotine à portée de main plutôt que de réveiller son homme cuvant un repos bien mérité !
    :-)

    RépondreSupprimer
  11. C'est ça, prenez sa défense, Monsieur Poireau ! Je ne pouvais pas prévoir qu'il remettrait le paquet dans sa poche !

    RépondreSupprimer
  12. Catherine: Bah, ça n'est jamais qu'un homme...peux pas trop leur demander non plus... ;-)

    RépondreSupprimer
  13. Vous avez bien raison, ma bonne dame !

    RépondreSupprimer
  14. Non rien je regardais juste les photos

    RépondreSupprimer
  15. Orage,

    Le titre du sketch est Hymne à la joie (« Qu'est-ce qu'il fait, là ? Qu'est-ce qu'il fait ?... Alors lui, c'est vraiment le chleu... Un chleu ? Un chleu, les enfants, c'est un bouffeur de choucroute. Eh oui, Alice, Beethove était sûrement un bouffeur de choucroute ! » und so weiter...)

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.