lundi 12 avril 2010

À la télévision comme ailleurs, la tolérance fait rage

C'est une sorte de rituel quotidien, Catherine et moi appelons ça : “La recherche du chef-d'œuvre”. Quête déçue quatre soirs sur cinq, puisqu'elle consiste à trouver un bon film à regarder à partir de neuf heures moins vingt. Ce soir, on touche au sublime. Si l'on élimine les daubes certifiées des chaînes “tous publics” : Joséphine ange gardien, Les Sous-doués, etc., les films possibles mais déjà vus trois fois et les émissions-de-télé proprement dites, que je ne supporte plus depuis lulure, notre choix, en ce lundi, est le suivant :

- L'objet de mon affection, comédie américaine. Le pitchounet : Une jeune femme propose à son meilleur ami de vivre avec elle et son compagnon, dont elle attend un enfant. Il va de soi que l'ami destiné à compléter ce ménage à trois (en vue d'un plus grand épanouissement de l'enfant à naître, subodore-t-on) ne saurait être un avocat d'affaires hétéro ni un vitrier abstinent : il s'agit d'un éducateur homosexuel. Vous la sentez bien, la dose de tolérance et de respect-de-l'autre qui s'en vient ?

- Le plus beau des combats, comédie dramatique américaine. Résumé : Au début des années 70, dans le Sud des États-Unis, l'entraîneur noir d'une équipe de foot doit composer avec le racisme ambiant. C'est Denzel Washington qui s'y colle, préposé number one à tous les racismes ambiants. J'aime beaucoup ce syntagme figé de racisme ambiant. Ça donne l'impression que c'est dans l'air, quoi... impalpable mais d'autant plus réel et présent que 'on ne le distingue pas bien... Le racisme ambiant, c'est comme le sucre dans le café, en fait.

- Dans la vie, comédie dramatique française. Le sujet : Une femme âgée juive accueille sa nouvelle garde-malade, musulmane, avec circonspection. Cette dernière va l'étonner. Alors, là, si la “femme âgée juive” est étonnée, elle devrait bien être la seule. Le téléspectateur pas trop profondément assoupi a déjà, lui, comprit de quoi il allait retourner : grâce à la bonté, à la fantaisie, à la philosophie, à la... (liste à compléter selon vos goûts) de la garde-malade musulmane, la vieille sub-claquante et à demi-étouffée par ses préjugés d'un autre temps va enfin découvrir la diversité et l'amour de l'autre, avant de claquer en pleine extase célestienne, noyée dans un grand bain de tolérance parfumée.

Finalement, en relisant plus lentement, en allant balayer de ma lampe-torche des chaînes hautement improbables, j'ai fini par découvrir ceci (et en VO en plus) :

- Les Cent Cavaliers, film d'aventures italien. Il piccionetto : En l'an mille, un village de Castille sans histoires résiste à l'oppresseur maure grâce au courage et à la témérité d'un jeune marchand. Des Espingos sévèrement burnés et chrétiens jusqu'au fond des braies, qui collent une branlée féroce à des Sarrazins aussi fourbes et cruels que couards et suifeux ? C'est bon, j'achète ! mettez ça sur ma note. En plus, il y a Antonella Lualdi – il était temps que je justifie mon choix d'illustration.

42 commentaires:

  1. "Dans la vie" est pourtant un film très bien, subtilement joué.
    Maintenant, si évidemment vous éliminez quand vous pensez connaitre la fin ...

    RépondreSupprimer
  2. Il vaut mieux éliminer en écoutant Gérard Pesson, à jeun.

    C'est un conseil de la sécurité routière.

    RépondreSupprimer
  3. Audine : suite à une overdose qui a failli la tuer, Catherine refuse absolument tout film français récent...

    Georges : moi, je m'en fous, j'ai encore une bonne quinzaine de chefs d'orchestre à passer en revue. Alors, la télé, hein...

    RépondreSupprimer
  4. Le téléspectateur pas trop profondément assoupi a déjà, lui, comprit de quoi il allait retourner

    COMPRIS, non...

    je pense que vous devriez mettre l'année de réalisation des films, c'est assez éclairant comme information. Puis je pense que j'aurai fait le même choix que vous.
    Bon film

    RépondreSupprimer
  5. Fritz va vous en mettre un bon coup sur la tête, vous allez voir !

    RépondreSupprimer
  6. Vous n'avez trouvé que 4 films à voir? Mais je croyais que de nos jours, avec les satellites, la TNT (explosive?), internet, il y a chaque soir des centaines de films à la disposition du téléspectateur!

    RépondreSupprimer
  7. La télé est devenue tout bonnement iregardable*.
    Elle se pique de plus en plus souvent de propagande indigeste.
    On notera au passage le courageux Pujadas qui envoie ses journalistes enquêter sur les traditionalistes (27 Avril) et...les discriminations (demain).
    La nausée...
    Et quand elle ne fait pas dans la propagande outrancière, elle se laisse aller au soft-power américain.
    Ce qui revient au même finalement.
    *C'est pas français ça il me semble...

    RépondreSupprimer
  8. Décidément, vous n en loupez pas une ! j'm'en vais avertir le Mrap'tout
    bonne soirée

    RépondreSupprimer
  9. Il y avait le château ambulant de Miyazaki, de quoi se réconcilier avec les programmes télés (sauf la chanson niaise à la fin, je l'accorde à qui me la brandirait)

    RépondreSupprimer
  10. J'avais déjà vu "le château ambulant", et c'est le troisième soir (ces derniers quatre jours) que je n'ai rien à voir à la télé.
    Je suis en train de lire une inutilité très reposante où un pirate informatique échange des courriels avec un ancien copain. Ils ont des pseudos : Spock, Kirk, et l'ennemi dont ils parlent (la police) est évidemment les Klingons. Voilà qui m'a donné envie de revoir Star Trek !

    RépondreSupprimer
  11. Demain, il y a Pékin express. De quoi nous réconcilier avec la télévision.

    RépondreSupprimer
  12. Ça tourne à l'obsession votre machin !
    :-))

    RépondreSupprimer
  13. Cherea : oui, vous avez raison : ça éclaire...

    Georges : je me suis arrêté justement à lui ! Il sera pour aujourd'hui, donc.

    Le Coucou : abondance en trompe-l'œil. Une fois que vous avez ôté les films nuls, ceux déjà diffusés douze fois, ceux qui ne vous disent rien, ceux pas en VO, etc., le choix est finalement très restreint.

    Fredi Maque : en fait, "regardable" ne semble pas avoir de contraire. Il faudrait dire "invisible", mais bon. Sinon, il y a toujours "à chier", évidemment...

    Corto : ils sont sans doute déjà au courant, z'inquiétez pas !

    Mère Castor : inconnu de moi... et non proposé hier soir sur MES chaînes !

    Mifa : oui, de plus en plus souvent, on se résigne à revoir un bon film (ou pas trop mauvais) plutôt que de tenter une aventure risquée...

    Beuche : sans doute, mais déjà vu et revu !

    M. Poireau : on peut se demander de quel côté est l'obsession : il ne se passe pas une semaine sans qu'on nous balance ce type de productions ! On dirait qu'ils les fabriquent en série, comme des films éducatifs...

    RépondreSupprimer
  14. Didier : c'est vous qui les remarquez. Il y a plein d'autres choses à l'écran ! :-))

    RépondreSupprimer
  15. Rooo,
    Didier, il y a des films sur tout, des films sur les associations heureuses de contraires et d'autres plus sombres. Je ne vois pas où est le problème.

    On peut aimer Capra et Preminger, Wilder et Peckinpah !

    Le film avec D. Washington (pour ne prendre que celui-là) a surtout le défaut d'être une innommable bouze hollywoodienne, avec trémoloz'appuyés, bande son pétaradante (composée de tubes archi rabachés), surjeu et intrigue balisée. Et puis, faut bien dire que le football américain, on s'en branle un peu...

    (peuh-peuh !)

    RépondreSupprimer
  16. « On peut aimer Capra et Preminger, Wilder et Peckinpah ! »

    Mais oui, et c'est d'ailleurs mon cas ! Encore faut-il qu'ils soient programmés, ce qui n'était pas le cas hier soir...

    Et quand bien même : on n'a pas toujours envie de revoir La Rivière sans retour pour la douzième fois...

    RépondreSupprimer
  17. On dirait qu'ils les fabriquent en série, comme des films éducatifs...

    Films éducatifs dites vous?
    Mais c'est précisément le mot.
    La série "Au siècle de Maupassant" était assez réussie toutefois. Il est vrai qu'avec les écrivains du 19ème, les réalisateurs avaient là des scénaristes de choix.
    En dehors de ça, oui, il faut éduquer sans cesse le bon peuple rétif, l'ouvrir à la modernité, c'est à dire au grand n'importe quoi.

    RépondreSupprimer
  18. De mon côté, j'ai regardé SNIPER 3.
    Bon, il a un peu vieilli Tom Berenger, mais il est encore regardable. Et je braillais "tire! mais tire donc!"
    Et ô surprise, il a tiré et dégommé le vilain.
    Ca fait du bien...

    RépondreSupprimer
  19. Comment ça, vu et revu ? C'est la nouvelle mouture ! Entre Équateur et Ushuaïa !
    Bon, sur TF1, sinon, Dr House. C'est excellent, ça, Dr House, vraiment, mais entrecoupé par 3 plages de pub, c'est insupportable.

    RépondreSupprimer
  20. Mais enfin, Beuche, sur TF1 TOUT est en VF !

    (Pour Pékin express, j'ai dû confondre avec autre chose, en effet...)

    RépondreSupprimer
  21. !!!!
    Vous avez effacé les commentaires?
    Il n'y aplus que le votre, celui de 12h03.

    RépondreSupprimer
  22. Chez moi, les commentaires sont toujours là !

    RépondreSupprimer
  23. Georges a tenté un effacement général des blogs, en commençant par le vôtre, évidemment. Mais je crois que j'ai échoué.

    Je ferai mieux la prochaine fois.

    RépondreSupprimer
  24. La prochaine fois, je commencerai par effacer les blogueurs, c'est plus sûr. Il faut prendre le problème à la racine.

    RépondreSupprimer
  25. Georges, l'arme fatale de la blogo. Là où il passe, les blogs trépassent.

    RépondreSupprimer
  26. Hop un petit coup de lexico en passant: je propose : irregardable qui doit quand même être un néologisme, mais c'est pas sûr! in-regardable est bien aussi mais un peu frustre je trouve...

    RépondreSupprimer
  27. Sauf qu'aucun des deux n'est dans le Robert...

    RépondreSupprimer
  28. Magnifique photo, on en redemande..!

    RépondreSupprimer
  29. "Inaudible" a pris ce sens-là, aujourd'hui, je ne sais pas si vous avez remarqué.

    C'est inaudible ton truc là, au niveau du ressenti on va dire.

    RépondreSupprimer
  30. Je profite du fait d'être sur un blog très couru pour poser une question qui me démange depuis un bon moment. Parmi vous, y en a-t-il qui ont acheté des cigarettes sur Internet ? C'est fiable ?

    RépondreSupprimer
  31. Il faut faire comme Albert Dupontel, ne plus payer la redevance, et utiliser seulement pour les DVD.

    RépondreSupprimer
  32. Georges : j'achète mon tabac à pipe (en Angleterre) par le biais d'internet : pas le moindre problème. En fait, ça se passe à peu près comme chez Amazon et autres.

    Question indiscrète : vous refumez ?

    RépondreSupprimer
  33. Sérieusement, acheter des cigarettes sur Internet est bien illégal, je n'ai pas rêvé ? Donc j'ai un peu peur de me faire avoir, parce qu'évidemment, il n'est pas question de commander trois paquets. Ça m'est déjà arrivé avec une caisse de Pomerol, mais je n'ai plus du tout les moyens d'être généreux avec les bandits.

    Quand on voit le nombre d'officines qui vous proposent des cartouches à moins de la moitié du prix français, on ne peut qu'être suspicieux.

    RépondreSupprimer
  34. EN revanche, je n'ai jamais eu le moindre problème en achetant les DVD et les CD en Allemagne.

    RépondreSupprimer
  35. Ah, si on vous propose des cigarettes disponibles en France et à moitié prix, là, en effet, je vous le déconseille !

    RépondreSupprimer
  36. Non, je ne dis pas en France. En réalité je n'en sais rien, de l'endroit où ils stockent leurs caisses de tabac, ces contrebandiers sur bits. Il y en a des dizaines, qui tous veulent me rendre le service de ne pas avoir à payer des taxes de mafieux pour acheter une drogue soi-disant légale. Ils sont sans doute sur un yacht indétectable "quelque part dans les eaux internationales", mais en vérité je m'en branle, tant qu'ils m'envoient ce que je paie. Seulement, comment être sûr ? Je m'étonne de sembler être le seul à me poser ce genre de questions, quand on voit le "budget-cigarettes" des fumeurs de France (je n'ose pas dire des fumeurs français, tant il paraît impossible que des citoyens dignes de ce nom (et donc antiracistes) veuillent continuer à s'adonner à ce vice puni de mort).

    RépondreSupprimer
  37. Si je puis me permettre, il existe des magasins belges ou espagnols sur internet. C'est toléré mais ça devrait normalement passer sous les fourches de la TVA Intracommunautaire.
    :-))

    RépondreSupprimer
  38. Tout ça n'est pas très clair. TVA, taxes, saisies. Si le paquet n'arrive pas, qui incriminer ? Le marchand marron, l'état vengeur, le douanier cupide, Edwy Plenel ?

    RépondreSupprimer
  39. @ Geargies
    Littré ne reconnaît aucune de vos deux propositions.
    Comme je suis pas regardant je vote pour "pas regardable".
    Et pis c'est tout.

    RépondreSupprimer
  40. Si le paquet n'arrive pas, qui incriminer ? Le marchand marron, l'état vengeur, le douanier cupide, Edwy Plenel ?

    Je propose mme de Fontenay, elle a l'air remontée en ce moment, pour les réclamations c'est l'idéal !

    OK je sors

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.