vendredi 5 avril 2013

La mayonnaise de Woland ou le réactionnariat mis à mal


Si vous avez absolument besoin d'une mayonnaise et qu'une menstruation intempestive vous interdit de la monter vous-même, je ne puis que vous conseiller d'inviter l'Amiral Woland : il s'en acquittera fort proprement, pour peu que vous le ceigniez d'un tablier ridicule et que vous le fournissiez en chablis bien frappé.

On notera tout de même, avec une déception certaine, que ce garçon qui tente maladroitement de se faire passer pour un réactionnaire authentique, vous réclamera un batteur électrique, se refusant à fouetter sa mixture à la fourchette, ainsi qu'il se pratique pourtant en terres de France depuis le Pliocène supérieur, et peut-être même avant (les documents font défaut). En revanche, il mettra un point d'honneur à ne pas attenter à la vertu de votre bouteille d'eau de source, ce qui est déjà ça.

56 commentaires:

  1. Un réactionnaire progressiste. On est bien. Il va signer la charte des blogs éthiques, je parie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant que ça ne fait pas tourner la mayo…

      Supprimer
  2. Haha!

    Ouais, bon, je n'ai plus le poignet de mes 15 ans, mariage oblige... En attendant, je me demande si tout cela ne serait pas un peu discriminant, voir même moqueur à caractère maitrisé paroxystique. M'en va vous dénoncer aux joyeux de la Charte de ce clic!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faudrait leur suggérer une sorte de culte à rendre à Notre-Dame de Charte.

      Supprimer
  3. Il ne faut pas confondre les oeufs en neige qui se montent à la fourchette et la mayonnaise qui se monte à la cuillère.
    Enfin je crois...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La mayonnaise à la cuiller ? N'importe quoi…

      Supprimer
    2. Ben... J'aurais tendance à donner raison à Mme Mildred. Je n'ai jamais vu faire une mayonnaise autrement qu'à la cuiller. Pour monter les blancs en neige, la fourchette s'impose quand on n'a ni fouet ni batteur électrique. Maintenant, d'une province à l'autre les manières changent. Certaines ont beaucoup évolué depuis le Pliocène, d'autres pas.

      Supprimer
    3. Oui, alors, bon, il faudrait s'entendre, hein ! Plus bas dans les commentaires, Skandal et Carine assurent que l'instrument idéal est le fouet. Dans ce cas, je m'excuse, mais entre une cuiller et une fourchette, ce qui s'approche le plus du fouet c'est quand même la seconde !

      Supprimer
    4. Non, non, c'est bien à la cuillère qu'on fait la mayo "traditionnelle".

      Woland

      Supprimer
    5. Oui, eh bien, chez moi, ç'a toujours été à la chourfette, alors faisez pas chier le taulier avec vos méthodes barbaresques !

      Supprimer
    6. Didier Goux a raison, toujours à la fourchette!

      Supprimer
    7. Et il faut que ce soit un gauchiste qui vienne me soutenir dans ce noble combat !

      Supprimer
  4. Fêtons la dextérité électrique de l'amiral:

    http://www.audepicault.com/fanfare/fanfare.htm

    L'imprécateur

    RépondreSupprimer
  5. Malgré un astucieux floutage, on devine aisément que le sieur Woland n'a pas le cheveux ras, ce qui ne laisse pas de nous étonner. Est-il vraiment aussi nauséabond qu'on le prétend ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un jour, je dirai tout. Un jour…

      Supprimer
    2. D'après plusieurs informations que j'ai pu recueillir ici et là, l'Amiral aurait au poil près la coupe de Bernard Thibault. Encore une énorme déception, je sais.

      Par contre, je félicite Didier Goux pour le prodigieux floutage à l'ancienne, digne des heures les plus etc, on dirait que ça a été fait au cutter par un mec du GUD.

      Supprimer
    3. Le floutage est l'œuvre de Catherine : j'en serais pour ma part bien incapable.

      Supprimer
  6. Robert Marchenoir5 avril 2013 à 15:18

    J'aperçois une ampoule fluorescente éco-responsable dans le luminaire.

    Comment un réacosphérique qui se respecte peut-il utiliser des ampoules de gauche ?

    Qui fournissent de surcroît une lumière de merde ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas de ma faute : je connais un type qui s'était engagé à nous fournir des ampoules old fashion, mais on n'a plus eu de nouvelles…

      Supprimer
    2. Robert Marchenoir5 avril 2013 à 16:22

      Ah, voilà : c'est l'assistanat qui infecte jusqu'aux blogs d'élite de la fachosphère... La CAF n'a pas fourni les bonnes ampoules, donc on n'y peut rien...

      Il existe en vente libre des ampoules halogènes, qui ont exactement la forme des ampoules à incandescence et qui ont les mêmes qualités (elles sont même un peu meilleures).

      C'est maintenant qu'il faut faire des stocks, car l'Union européenne, dans sa rage de supprimer tout ce qui est pratique et ingénieux, va les interdire elles aussi, en 2016... Ce que personne ne vous dit, bien que ce soit officiel depuis un bail déjà.

      Supprimer
    3. En fait, ce sont de vieilles ampoules : dans les autres pièces, on a des halogènes new generation.

      Supprimer
    4. Robert Marchenoir5 avril 2013 à 19:54

      Habile. On met donc les ampoules de gauche dans l'entrée, pour donner le change aux agents de la Propagandastaffel qui pourraient s'inviter à l'improviste, et on planque les ampoules de droite dans les pièces du fond. Un peu comme chez Anne Frank, quoi.

      Cela dit, les ampoules halogènes sont-elles vraiment de droite ? Je m'y perds un peu. Je suppose qu'elles sont au moins de centre-droit, puisqu'elles vont être interdites en 2016.

      Supprimer
  7. Comment l'Amiral ne serait pas un vrai réac ???????

    C'est décidé, je quitte ce monde de merde...

    Pour le reste, je suis d'accord avec lui, des années de concubinage avec l'Amirale ont eu raison des muscles de son poignet et puis Nikola Tesla ne s'est pas fait chier à inventer le courant alternatif pour que l'on utilise encore une fourchette...

    D'ailleurs si je puis me permettre, l'idéal pour la mayonnaise c'est le fouet...

    RépondreSupprimer
  8. Je fais dissidence sur deux points :
    1) Je bats ma mayonnaise au fouet, ce qui est plus cruel.
    2) Je mets carrément du noir sur les visages au lieu de les rayer à la fourchette.
    Je suis d'accord avec Skandal: le fouet ! le knout même…

    RépondreSupprimer


  9. Du chablis bien frappé ? Brrr, quel massacre !

    Pour un petit-chablis ou un chablis : 10°
    Pour un premier cru, disons un Fourchaume de chez De Oliveira, mil. 2005, 12° voire 14*, température de cave
    Pour un grand cru, disons Les Grenouilles etc... impératif température de cave.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Frappé n'était pas le bon mot en effet, puisque le chablis sortait de l'arrière-cuisine non chauffée. Il devait à peu près être à 10°, donc.

      Supprimer

    2. Me voici rassuré et en même temps désolé d'avoir médit. Surtout pour le chablis.
      Quels vins, les chablis !

      Supprimer
    3. si je peux me permettre : 10° pour un Chablis, qu'il soit conservé dans l'arrière-cuisine, le four micro-onde ou le frigidaire de ma grand-mère, c'est peu probable : je parierais sur 13° dans tous les cas. 10 °C en revanche, avec cette belle espace avant et ce joli C après, voilà bien une température idéale.

      Supprimer
  10. Je constate que l'Amiral n'est pas non plus aussi gros qu'on aurait pu le penser en lisant ses recettes de cuisine sur son blog.
    Existerait-il un logiciel qui permet d'amincir les silhouettes sur les photos?
    Ou alors l'Amiral ne mange pas de ses propres recettes. Ce qui serait grave.
    Ou enfin l'Amirale l'a définitivement mis aux brocolis à l'eau, ce qui prouverait qu'il a aussi peu de colonne vertébrale qu'un blogueur de gouvernement. Ce qui serait bien désolant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le superbe tablier qui l'amincit.

      Supprimer
    2. Rien de tout cela. Je suis encore relativement jeune et j'ai un excellent métabolisme. Mais si ça peut vous rassurez, sachez que je fais 110 bons kg quand même.

      Woland

      Supprimer
    3. Et moi qui passe pour obèse et ne dépasse pas les 103 ou 104 !

      Ich bin deshonoured…

      Supprimer
    4. RassureR bordel de pine à queue de piano.

      Woland

      Supprimer
    5. Et moi qui passe pour gros avec 77 kg, vous y pensez, hein ?

      Supprimer
    6. Menteur comme un ministre socialiste…

      Supprimer
    7. Donc l'amiral est un géant... Avec une telle silhouette, 110kg ? Je crains d'être un mciro poil plus arrondi et je ne dépasse guère les 99-100kg.

      Supprimer
    8. Si Nicolas fait 77 kg alors j'en fait 60.

      Supprimer
  11. L’influence des menstruations (ou du débarquement des Anglais, comme on disait dans le Pas-de-Calais) sur la confection de la mayonnaise est une idée-reçue, une légende urbaine, qu’il me semble Flaubert épingla, sinon battit au fouet ricanant.
    Idem, l’isothermie des éléments : la température, l’acné, le CAC 40 ou les phases de la lune sont totalement méprisés par la réaction chimique, l’émulsion, qui se fera ou pas.
    Les secrets d’une mayonnaise réussie sont la proportion des éléments et surtout, l’introduction continue et mesurée de l’huile dans la mêlée, pour laquelle d’ailleurs, trois mains sont souvent nécessaires (une pour battre avec fouet, fourchette ou cuiller, l’autre pour verser l’huile et la dernière pour tenir le bol).
    Mes félicitations à l’Amiral.
    Bien à vous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas d'accord du tout ! L'isothermie n'est pas nécessaire si vous utilisez un machin électrique ; mais je peux vous garantir qu'en cas de "montage" à la main, elle est absolument nécessaire.

      Mais nous sommes d'accord sur l'introduction huileuse…

      Supprimer
    2. Sur l'introduction huileuse, ça me rappelle cette, sans doute, légende junglienne d'expat sur le noir de maison à qui l'on a expliqué qu'on devait fouetter la mayo en y incorporant de l'huile en continue et qui règle le problème de la troisième main en mettant l'huile dans sa bouche et en la crachant en mince filet dans le bol.

      Woland

      Supprimer
    3. Pour que la mayonnaise devienne ferme, il est nécessaire, après qu'elle ait prise de rajouter d'un coup beaucoup plus d'huile en augmentant le rythme de la cuiller. le risque est qu'elle retombe...

      Supprimer
    4. Si je peux apporter un témoignage déterminant :
      Attention à la moutarde utilisée ! Faut pas qu'elle ait stationné trop longtemps dans votre placard ou dans votre frigo.
      Une vieille moutarde (à ne pas confondre avec une moutarde vieille) empêche votre mayo de prendre.
      C'est prouvé parce vécu à diverses reprises.

      Supprimer
    5. Amiral

      Faut demander à Sam de faire la mayonnaise parce que le Chablis après l'huile dans la bouche beuuah...

      perchè_no

      Supprimer
    6. Carine : la moutarde vieillie est un risque qui n'a pas cours chez moi, vu la quantité que je mange…

      Supprimer
    7. Les secrets d'une mayonnaise réussie ? Le jaune d'oeuf et la moutarde doivent être à LA MÊME TEMPÉRATURE (sortis du frigo avant et "mêlés" intimement avant d'apporter l'huile...) Une simple spatule suffit à monter cette mayonnaise, pas besoin de traumatiser muscles et ligaments si l'on a pris cette précaution.

      Supprimer
  12. Il n'y a vraiment pas de quoi en faire une mayonnaise...

    RépondreSupprimer
  13. "Deuxième billet avec une image sujet sans tête.
    Si vous continuez, j'appelle une cellule d'aide".
    (Commentaire de Suzanne, il y a une semaine).

    Elle a raison, il se passe un truc. Après, est-ce une question de température, d’acné, de CAC 40, de phases de la lune, d'introduction huileuse...? Voyez avec Martin-Lothar ou avec la Commission européenne des ampoules de gauche, mais faites quelque chose.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez raison, ça devient bizarre. D'autant qu'il a aussi beaucoup été questions de loups. Or, qu'est-ce qu'un loup, sinon ce qui sert à masquer partiellement un visage ?

      Supprimer
  14. Pour la mayonnaise, j' achètes celle qui pousse ne rayon dans les super-marchés, c'est peut être un crime pour les puristes mais cela fatigue moins le poignet et évite l' huile dans la bouche.

    Pour le poids des autres intervenants, tous des rigolos, je suis à 122 kgs pour 1m77 et cela à la dernière pesée porcine et depuis que certains m' ont côtoyé, ils se rêvent mince.

    Hier soir je suis allé au Caveau de le République, pour y voir et écouter un excellent humoriste de gauche Frédérick Sigrist , out le monde y passe de la droite à la gauche mais je dois avoué que ces imitions de François Hollande te de Sarkozy sont à mourir de rire.

    RépondreSupprimer
  15. "…Oui, alors, bon, il faudrait s'entendre, hein ! Plus bas dans les commentaires, Skandal et Carine assurent que l'instrument idéal est le fouet. Dans ce cas, je m'excuse, mais entre une cuiller et une fourchette, ce qui s'approche le plus du fouet c'est quand même la seconde !"

    Oh oui!! le foueeeeeeeet!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  16. J'aime beaucoup les blogs familiaux. Peut-être manque-t-il quelques recettes ou spécialités maison. Merci, en tout cas ! Ce blog n'est pas du tout le forum réac dont on m'a parlé.

    RépondreSupprimer
  17. Merci, Anton. Nous sommes donc deux à noter qu'il se passe des trucs chelous sur ce blog.
    Mais le ver est dans le fruit depuis longtemps. Nous avions déjà, avec Didier, le blog des histoires sans queue. Il a glissé vers les les histoires sans tête et se perfectionne dans l'éloignement, l'absence, l'effacement, avec les images sans tête.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entre autres trucs chelous, le fait que nous ayons été tout le week-end privés de connexion internet, et que ça continue !

      On appelle ça : une cure de désintoxication.

      Supprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.