mercredi 24 avril 2013

Mon député est une couille molle


Il s'appelle Le Maire ; Le Maire Bruno, même. L'autre soir, lors du vote pour ou contre le mariage guignol, il s'est courageusement abstenu. En 2012, je m'étais résigné à glisser son bulletin dans l'urne. C'est une erreur que je ne commettrai pas deux fois, on peut en être assuré.

33 commentaires:

  1. Auriez-vous quelque chose contre les "modérés" ?

    RépondreSupprimer
  2. Réponses
    1. C'est du courage à la Ponce Pilate, ça !

      Supprimer
    2. Vous pouvez me la refaire sans rigoler ?

      Putain, quel courage : voilà un type incapable d'assumer une position pour ou contre.

      Je suppose que c'est ce qu'on appelle un décideur.

      Supprimer
    3. Heu... Il est pour le texte mais ne veut pas s'opposer à son parti. C'est le jeu démocratique. Le texte allait passer de toute manière.

      Supprimer
    4. Mais son parti (UMP) a massivement voté contre !

      Supprimer
    5. Ben oui. Il est pour un texte. Son parti est contre. Il s'abstient. Ça me parait être un choix logique. Il représente les électeurs de son parti qui ne sont pas opposés à ce mariage.

      Supprimer
    6. Eh bien ! c'(est ce que je dis : c'est une couille molle !

      Et depuis quand vous défendez les députés UMP, vous ? Vous voulez que je vous dénonce à GdC et à CSP ?

      Supprimer
    7. Ah mais je ne défends pas un député UMP. Je fais un commentaire court à cause de mon iPhone.

      Quand Sarkozy a fait je ne sais plus qu'elle réforme institutionnelle, elle est passée grâce à Lang qui avait voté pour parce qu'il était pour. S'il s'était abstenu, comme nombre de députés UMP qui étaient contre, le texte ne serait pas passé.

      Je sais prendre Lang comme exemple pour justifier le fait que je ne défends pas un député UMP pourrait être la preuve d'une certaine ébriété.

      Supprimer
  3. C'est quand même mieux que Guaino et Chatel qui se sont trompés de bouton et ont voté pour...Mais comment donc ces types font-ils pour prendre l'ascenseur?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ! oui, là, on sombre dans le grand guignol !

      Supprimer
  4. Votre député croit qu'il est assez malin pour jouer sur tous les tableaux, et finir par tirer son épingle du jeu.
    Apparemment il se trompe, donc !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il se trompe avec moi. Mais je suis presque certain qu'il sera réélu dans quatre ans.

      Supprimer
  5. Oui. Fallait voter à gauche directement.

    RépondreSupprimer
  6. Et Guaino qui a voté pour ... Ils sont prêts à tout pour nous distraire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce qui s'appelle payer de sa personne. C'est beau.

      Supprimer
  7. Je me demande si on ne devrait pas interdire l'abstention. Ces gens sont élus et payés (grassement) pour, décider, pas pour s'abstenir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chevènement, qui était contre le mariage homo, voulait, au départ, voter contre; compte tenu de l'extrême-droitisation et de la radicalisation de cette opposition par laquelle il n'a pas voulu être récupéré, il a décidé non pas de s'abstenir, mais de ne pas prendre part au vote.

      Car on a, tout de même, assisté à quelque chose d'extraordinaire, comme le note J.-F. Kahn: la "droite républicaine" clamant que la rue a forcément raison et doit l’emporter sur la représentation nationale, que le Parlement n’est nullement représentatif du pays réel, que les élections au scrutin majoritaire ne lui confèrent aucune légitimité, pas plus qu’au Président de la République qui ne mérite aucune considération particulière, que tous les chiffres donnés par la Préfecture sont faux, que le droit à l’insurrection contre une loi que l’on réprouve est sacré et que la vérité du côté du peuple qui s’insurge.

      L'apparition d’une "UMP gauchiste", en somme.

      Supprimer
    2. "UMP gauchiste" : tu parles d'un scoop !
      Je crois surtout que JPC a eu peur de passer pour un ringard auprès des journaleux (comme Le Maire et NKM) !

      Supprimer
  8. Si tout le monde suit votre exemple dans sa ville, il risque de ne plus s'appeler que Bruno tout court.

    RépondreSupprimer
  9. tiens je vais aller me présenter sous les couleurs FN dans votre circonscription, j'aurai au moins une voix...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Excellente idée ! Comme ça, on pourra boire des coups à votre permanence aux frais de la Marine.

      Supprimer
  10. Il y a aussi le député de Mayotte, Ibrahim ABOUBACAR, qui n'a pas su choisir entre son parti le PS, et sa religion, l'islam. Alors il s'est abstenu. Courageux aussi, n'est-ce-pas?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ça, on élit des députés pour qu'ils viennent nous expliquer, au sujet d'une loi pourtant essentielle, qu'ils ne sont ni pour ni contre, bien au contraire.

      Supprimer
  11. Dans un court interview au quotidien régional, Lemaire:
    "Ce projet devait être l'occasion de faire des progrès dans l'égalité (...) Le Président de la république n'a, à aucune reprise, jugé bon d'aller expliquer un projet qui transforme en profondeur la société française, aux Français" (...)

    RépondreSupprimer
  12. Avec Bruno Lemaire ou jean-^Pierre Chevènement, on ne sait jamais à l'avance si la couille droite ou la couille gauche l'emporte.

    RépondreSupprimer
  13. Jean-François Brunet24 avril 2013 à 21:10

    Cher Didier,
    Je me demande s'il ne serait pas sage de suivre plus étroitement votre Maître, qui la joue ("même pas contre") couille molle et bottage en touche sur ce sujet — le seul, à mon avis, à propos duquel il fasse preuve d'un vrai sens politique.

    RépondreSupprimer
  14. L'association des mots couille et molle me fera toujours rigoler.
    Leurs sonorité prêtent à sourire.

    RépondreSupprimer
  15. Robert Marchenoir25 avril 2013 à 17:06

    La gauche, c'est ça :

    Hier Pascaline a été interpellée devant l’assemblée nationale alors qu’elle était seule, un tee shirt de la manif pour tous qui dépassait de son blouson, par deux policiers en civil. Après l’avoir contrainte à se rendre près du métro Assemblée nationale, elle a été violemment frappée par ces policiers accompagnés dans ces œuvres de basse police politique, par deux gendarmes. Cet acte de violence n’est hélas pas isolé.

    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2013/04/pour-un-printemps-de-la-justice-contre-les-violences-policières.html

    Les milices du pouvoir socialiste cherchent à faire régner la terreur.

    RépondreSupprimer
  16. Robert Marchenoir25 avril 2013 à 17:31

    En France, nous avons une police politique :

    Une jeune conductrice a été arrêtée cette nuit place du Trocadéro, alors qu’elle rentrait chez elle après la manifestation. Son crime : laisser flotter sur sa voiture un drapeau de la Manif pour tous. En dressant son procès‑verbal, le policier qui l’a verbalisée a reconnu qu’il avait pour consigne d’arrêter tout véhicule portant les couleurs de la Manif pour tous.

    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2013/04/et-la-répression-absurde-continue.html

    RépondreSupprimer
  17. ceci juste pour vous
    Il a été l'un des instigateurs de l’éviction de Vanneste hors de l'UMP pour les propos tenus sur la déportation des homos durant la WWII en France, crime de lèse-lobby LGBT

    Bien à vous


    Durandal

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.