jeudi 31 mars 2011

Février de cette année-là…


S'il s'est passé des choses, c'est dans le journal.

81 commentaires:

  1. (si je puis dire, malgré votre sevrage)

    RépondreSupprimer
  2. (Dorham a raison : belle cuvée)(quand vous achèterez de la soupe chinoise, venez donc fêter votre cancer à la Comète).

    RépondreSupprimer
  3. Jacques Etienne31 mars 2011 à 10:49

    Votre cancer m'a beaucoup amusé. On aimerait mieux le connaître et avoir de ses nouvelles récentes.
    A moins que vous n'en ayez parlé un jour où j'étais distrait...

    RépondreSupprimer
  4. M'enfin, personne n'y croit, à mon cancer de la gorge ? C'est vexant, je vous assure !

    (Bon, en fait, j'ai passé le scanner début mars (attendre le journal de mars pour savoir le jour), et le praticien m'a déclaré que j'avais une gorge de bébé, ou quelque chose d'approchant.)

    RépondreSupprimer
  5. "le praticien m'a déclaré que j'avais une gorge de bébé,"
    Avec tous les momes que tu as bouffé,rien d'étonnant.
    Quand je pense que tu m'as imploré, un genou à terre, de te laisser fumer la cigarette du condamné.

    RépondreSupprimer
  6. Et merci à vous deux pour cette bonne soirée. :)

    RépondreSupprimer
  7. Fidel : c'est très curieux car ni avant ni après je n'ai eu cette tentation violente d'une cigarette. Y compris lorsque nous avons reçu d'autres fumeurs et picolé avec eux.

    Je te remercie de n'avoir pas cédé à cette stupide idée fixe, en tout cas.

    RépondreSupprimer
  8. Je prierai quand même pour vous, va !

    RépondreSupprimer
  9. J'aime beaucoup l'épisode de la poule que poursuit le petit chien que poursuivent les gros que poursuit Catherine, et qui se conclut par le bel œuf tout chaud !

    RépondreSupprimer
  10. Et son cancer des espaces interdigitaux des pieds, alors, qu'en faites-vous, commentateurs impitoyables ?
    (Didier Goux a le cancer baroque)

    RépondreSupprimer
  11. Mon cher Didier, à part nos dégagements politiques et paradoxalement divergents , il y a en effet du "curieux" dans notre relation.

    RépondreSupprimer
  12. Au Québec on appelle le castor : le petit frère bavard. J'ai appris ça bien après avoir choisi ce nom de blog-gueuse.

    RépondreSupprimer
  13. Dorham : ça ne peut pas me faire de mal ! Même si l'effet n'est que placebo, c'est toujours bon à prendre.

    Suzanne : oui, hein ? En le relisant, je me suis dit que si j'avais lu ça dans le journal de quelqu'un d'autre, j'aurais eu du mal à avaler l'œuf, si je puis dire. Mais il était bien là, comme une cerise sur son gâteau.

    Fidel : une relation qui ne serait pas curieuse serait sans doute une perte de temps.

    Mère Castor : j'aime bien blog-gueuse…

    RépondreSupprimer
  14. "Je l'aime bien, le pire"
    Ah oué? Bin vous avez tort.

    RépondreSupprimer
  15. On a eu chaud : j'aurais pu écrire LA pire…

    RépondreSupprimer
  16. Oui mais vous avez écrit "Mais je n'ai ni le temps ni le goût de lui rendre perpétuellement des comptes."

    Ce qui veut dire qu'elle vous casse les couilles. Mais elle n'a pas compris. Enfin, je dis ça...

    RépondreSupprimer
  17. Il faut replacer dans le contexte : j'étais en train de “patauger grave” dans le BM, ce qui avait un peu tendance, on l'aura noté, à m'exaspérer…

    RépondreSupprimer
  18. Je suis ptet parano, mais chaque fois qu'il me prend la fantaisie de glisser un mot sur votre blog, votre basset de garde me mord les talons, qu'il a du mal à atteindre, d'ailleurs.
    Je ne fantasme pas les tentatives d'attaques ras-les-primevères, je les vois.
    Ca agace.

    RépondreSupprimer
  19. Et puis je m'en fous, je n'aime pas l'ambiance qui règne ici désormais.
    Bonjour chez vous.

    RépondreSupprimer
  20. Et Nicolas,si tu pouvais la fermer une minute !
    Tu éloignes les amis de Monsieur Goux mais il aime ça, alors continue. Ca convient à tout le monde.

    RépondreSupprimer
  21. Carine,

    Tes deux derniers commentaires (peut-être trois, le temps que je rédige celui-ci) sont typiquement symboliques de ce qui pourrait éloigner les putatifs lecteurs de commentaires chez le vieux.

    RépondreSupprimer
  22. Trois ! J'avais raison !

    Elle est partie. Dommage.

    RépondreSupprimer
  23. Nicolas et Carine se tutoient ! Si ça se trouve, ils ont couché !

    RépondreSupprimer
  24. Et on ne parle même pas de l'Islam : toutes les occasions sont bonnes à prendre.

    RépondreSupprimer
  25. Suzanne,

    Ne mets pas de l'huile sur le feu, s'il te plait.

    RépondreSupprimer
  26. Jacques Etienne31 mars 2011 à 13:12

    "Nicolas et Carine se tutoient ! Si ça se trouve, ils ont couché !"

    A y réfléchir, leurs querelles d'amoureux rendent l'hypothèse probable!

    RépondreSupprimer
  27. Dorham: tout le monde n'a pas vos obsessions, il faut savoir souffler un peu et apprécier les bonnes choses de la vie, comme ce bon crû du journal de notre hôte.

    RépondreSupprimer
  28. Dorham: je n'avais pas lu le commentaire de 13h. On avait dit "rien au taulier" !

    RépondreSupprimer
  29. Je REFUSE de coucher avec Carine. Si ça se trouve, elle parle aussi en baisant.

    RépondreSupprimer
  30. Jacques Etienne31 mars 2011 à 13:20

    "Je REFUSE de coucher avec Carine"

    Faudrait-il interpréter ce présent comme un présent d'habitude, les demandes ayant été réitérées?

    RépondreSupprimer
  31. C'est mieux que les gonzesses qui parlent en dormant. C'est très angoissant.

    RépondreSupprimer
  32. Dorham ne couche qu'avec des gonzesses qui dorment ?

    RépondreSupprimer
  33. Après les avoir usées comme des poêles adhésives, elles dorment en général. Quant à moi, je vais boire un cognac à la fenêtre en me demandant comment il est possible d'être si bon au lit.

    RépondreSupprimer
  34. "Si ça se trouve, elle parle aussi en baisant."
    ... ce qui semblerait indiquer que ce monsieur n'a pas une grande expérience des dames ^^. Parce que chacun sait que les messieurs aiment bien qu'on leur parle ce-faisant. Enfin, les sensuels.

    RépondreSupprimer
  35. Tu as connu des hommes sensuels, toi ?

    Il y a aussi des simulateurs...

    RépondreSupprimer
  36. "Parce que chacun sait que les messieurs aiment bien qu'on leur parle ce-faisant. Enfin, les sensuels."

    Les bourrins plutôt, non ? Et les mecs qui en ont une petite et qu'il faut rassurer ?

    RépondreSupprimer
  37. Ouf ! j'étais vaguement inquiet pour vous Cher Didier!

    @Nicolas, si je puis me permettre, certaines pratiques interdisent le verbe...à réserver aux bavardes donc.

    Pluton grivois

    RépondreSupprimer
  38. Je viens de débarquer ici, (pas encore lu le "journal", que je me réserve pour la deuxième ou seconde partie de la soirée) et je ne comprends pas bien mais ce n'est pas grave…
    Tiens : un B.M. avec les commentateurs du blog de Didier, humm, y'a bon !

    RépondreSupprimer
  39. Jacques Etienne31 mars 2011 à 21:35

    C'est bien joli de parler de cul, mais il n'empêche qu'une fois qu'on a fini de ricaner sur le cancer imaginaire de Didier (qui m'amuse d'autant plus que je ne suis pas hypocondriaque pour un sou), ce qui est intéressant dans ce dernier épisode des aventures de M. Goux, c'est son côté Sisyphe.

    Que ce soit contre le BM qui refuse d'avancer et qu'il s'épuise à pousser jusqu'au sommet du mot "FIN", contre l'alcool et le tabac, nous assistons au fil de son journal au combat d'un héros digne de l'antique.

    Et narré en bon français.

    Bravo encore.

    RépondreSupprimer
  40. Super discussion. j 'ai surtout retenu que Nicolas n 'est pas ce qu 'on appelle un gentleman... mais je suppose que comme il vote à gauche il n ' a pas besoin d'en être un pour être content de lui.
    Ce qui me surprend chez ce commentateur c 'est qu 'il semble apprécier le contenu des articles de l 'auteur de ce blog...puis semble prêt à arracher les yeux des lecteurs dont les idées sont proches de celles développées dans les dits articles. Il y a quelque chose de bizarre chez ce gars là.

    RépondreSupprimer
  41. L'imbécile n'a pas compris que j'apprécie ce blog car le taulier est représentatif de la France rurale, profonde, ceux qui se lèvent tôt pour aller travailler, gagner leusr vies à la sueur de leurs mains, se levant tous les matins à cinq heures pour écrire en bâtiment.

    RépondreSupprimer
  42. Et à 5h10 il sonne le clairon, en montant les couleurs.

    RépondreSupprimer
  43. Rouges, les couleurs, je te prie.

    RépondreSupprimer
  44. (PS : pardon Dorham, je vous ai plagié, pas fait exprès...)

    RépondreSupprimer
  45. En tout cas, ç'a fait causer : 50 commentaires pour ce qui n'est au fond qu'une petite annonce, il fallait le faire…

    RépondreSupprimer
  46. Je maintiens qu' 'il y a quelque chose de dérangeant et d 'un peu malsain dans le comportement de Nicolas. Moi qui suis, comme monsieur Goux me semble t-il, un apostat de l' empire du bien, j 'ai AUSSI des amis qui sont encore à gauche. Ils discutent avec moi... en dehors de mon blog et ne viennent pas sur ce dernier insulter les commentateurs qui partagent ma vision des choses.ça me semble plus correct, mais c 'est probablement moins " tendance".

    RépondreSupprimer
  47. Tu es qui pour donner des leçons, toi ?

    J'ai connu Didier parce qu'il venait insulter les commentateurs chez moi et c'est comme ça que nous sommes devenus potes... Tu n'as rien compris aux relations humaines et aux blogs.

    RépondreSupprimer
  48. Et oui c'est chiant Nico quand on ne peut pas directement censurer les gens sur le blog d 'un autre.
    Essayez comme ça : " Didier : vire moi cette conne de ton blog, steplait, allez dis oui mon Didoux"

    RépondreSupprimer
  49. Dxdiag : il faut bien reconnaître que mes relations avec Nicolas sont, pour utiliser un mot cher à Modernœud, assez atypiques

    Et il vrai que c'est moi qui ai commencé !

    RépondreSupprimer
  50. Re-dxdiag : ah non, ça c'est une chose que ni lui ni moi ne nous autorisons. De plus, nous recevons généralement assez fraîchement celui qui nous suggère de virer tel ou tel de nos commentateurs.

    RépondreSupprimer
  51. Atypique, c'est plus grave que sale type ?

    RépondreSupprimer
  52. (et puis, ceux qui ne se sont jamais engueulés avec Nicolas, que connaissent-ils du blogage ? Rien, ou peu.)

    RépondreSupprimer
  53. Suzanne, oui, tout à fait. À noter par ailleurs que “sale type” est également moins grave que “salpingite”.

    RépondreSupprimer
  54. Hé ho ! Je ne me suis jamais engueulé avec Dorham, ça m'obligerait à lire ses réponses.

    RépondreSupprimer
  55. Dire que Nicolas est un " faux cul atypique" est probablement une preuve de méconnaissance du "bloggage"...mais j 'assume.

    RépondreSupprimer
  56. Vrai trou du cul,

    Pourquoi faux-cul ?

    Dans un commentaire, je me suis contenté de traduire un propos de Didier pourtant parfaitement explicite.

    En plus, Carine répond dans une espèce de crise de parano qu'elle reconnait elle-même puisque mon commentaire s'adressait explicitement à Didier, où il parle d'un passage où il évoque Carine et elle est vient pleurer parce que c'est moi qui lui tombe dessus.

    Qui est faux-cul ?

    RépondreSupprimer
  57. Pas très envie de me mêler, mais j'ai l'impression que l'on a davantage tendance à relever le mal-comportement de la frange gaucho des commentateurs de Didier. Les autres, eux, ont le droit de se comporter comme des sagouins. Il arrive même qu'on les plaigne quand il leur arrive de se retrouver le cul sur le parterre de roses.

    Je schématise : Nicolas est un gros machiste qui tape sa femme.

    Georges est un artiste incompris.

    (J'aurais pu en prendre d'autres...)

    RépondreSupprimer
  58. Aimez-vous les un les autres, bon sang !

    RépondreSupprimer
  59. Dorham,

    Non.

    En fait, ça fait cinq ans que je tiens un blog... Depuis quelques temps (et m'interdisant de commenter avec plus de trois grammes), à chaque fois que je suis accusé de mal me comporter, je vérifie : je n'ai rien fait de bien méchant, juste un trait d'humour comme ici.

    Sur mon blog, j'insulte les gens qui disent que j'écris des conneries ou des machins sans intérêt (ce qui n'est pas exclusif). Alors ils viennent pleurer ("il m'a encore insulté") sans se rendre compte que ce sont eux qui ont franchi la ligne jaune.

    Mais ici, ce fait est amplifié par l'espèce de chasse aux gauchistes, avec toutes les caricatures idiotes que ces braves graines de nazillons aiment à sortir.

    RépondreSupprimer
  60. je ne parlais pas d 'un échange en particulier mais d 'une attitude plus générale.

    "semble apprécier le CONTENU des articles de l 'auteur de ce blog...puis semble prêt à arracher les yeux des lecteurs dont les idées sont proches de celles développées dans les dits articles."

    RépondreSupprimer
  61. Dxdiag,

    Je vais vous dire et je pense que je ne vais pas trahir la pensée de Nicolas. Nous aimons lire le blog de Didier non pas parce que nous apprécions particulièrement toutes ces idées mais parce que nous apprécions son humour, sa méchanceté plutôt habile, son tempérament, et même - pour ma part - sa propension à botter en touche nonchalamment. Bref, le gusse derrière l'idée nauséabonde.

    Le constat que je fais pour ma part, c'est que les autres blogs de la réacopshère défendent des idées similaires sans humour, sans talent particulier, avec un soupçon revanchard d'arrière garde qui pue le moisi : c'est la moisisphère.

    Je re-schématise : des idées de nazi okay (entendez-le comme une boutade) ; mais alors, autant que ce soit bien présenté.

    Du reste, il fut un temps où l'on s'engueulait beaucoup sur ce blog, et longtemps, sans pour autant se traiter de dégénérés mentaux toutes les deux secondes. Comme je commentais le blog de Didier de ce temps là et que l'on pouvait tailler le bout de gras sans se faire menacer de mort (Nicolas : "same same but different"), j'en conclue que cette atmosphère délétère n'est pas de mon fait, où si j'y contribue (Nicolas : same same but different), ce n'est qu'en réponse, puisque j'ai un caractère de teigne insensible aux poisons.

    Bref...

    En résumé, ce n'est parce que j'aime bien lire Didier Goux et m'engueuler avec qui le veut bien, que je vais me mettre à lire toutes les conneries qui sont dans sa blogroll (ça vaut aussi pour celle de Nicolas : same same but different).

    RépondreSupprimer
  62. Hé, le faux-cul ! Ton premier commentaire ici commence par "Super discussion. j 'ai surtout retenu que Nicolas n'est pas ce qu 'on appelle un gentleman..."

    C'est bien de citer une partie de commentaire et d'oublier le début où tu fais référence explicite à cette discussion.

    RépondreSupprimer
  63. Dorham,

    Arrête de perdre du temps à expliquer à un type qui vit de sa haine que Didier et nous pouvons cohabiter normalement...

    RépondreSupprimer
  64. Je n 'arrive pas à décider si vous êtes d 'une mauvais foi totale ou totalement stupide...je compte sur la suite pour m 'éclairer.

    RépondreSupprimer
  65. Dxducon,

    C'est toi qui est entré dans une charge contre moi et n'arrive pas à t'en sortir ! Ca fait cinq ans que je fais des polémiques avec des crétins dans ton genre : je sais faire.

    Quoi que tu pourras dire, c'est bien Didier qui a chargé cette pauvre Carine et c'est bien Carine qui m'est rentrée dans le lard ensuite.

    Et c'est bien à cette discussion que tu fais allusion... Tu peux dire le contraire par la suite, ton commentaire n'est pas effacé...

    RépondreSupprimer
  66. J 'ai en effet écrit un commentaire avec deux remarques
    1) vous n' êtes pas un gentleman
    2 )vous avez une attitude étrange.
    pour la 2, je vais vous la faire facile :
    soit vous êtes en désaccord avec le taulier et vous le dites, soit vous êtes en désaccord avec ceux qui sont d 'accord avec le taulier mais pas les deux.
    enfin si, bien sûr tout est possible, ...mais dans ce cas c 'est se foutre de la gueule du monde.

    5 ans d 'entrainement... à ne pas comprendre ce qu 'on vous dit ?
    "oh la la la vilaine qui est pas contente qu 'on s 'aime Didier et moi"...."

    RépondreSupprimer
  67. Nicolas,

    Oui, ben...heu... C'est gratuit au moins.

    RépondreSupprimer
  68. Dxdiag,

    Je ne vois pas pourquoi il faudrait voir tout blanc ou tout noir à tous les sujets à part en faisant preuve d'une bêtise incroyable.

    Je suis d'accord avec Didier Goux quand il propose de payer une bière. Je suis d'accord avec Didier Goux quand il me fait remarque que c'est à moi de payer une bière (ce qu'il ne fait jamais, d'ailleurs, il a des défauts mais il n'a pas cette grossièreté).

    Je suis en total désaccord avec Didier pour la plupart des opinions politiques qu'il émet mais je suis souvent d'accord avec lui quand il souligne la bêtise de certains gauchistes.

    D'ailleurs, l'autre jour, il m'a épinglé ici (en disant que j'appelais à voter pour Marine Le Pen), j'étais parfaitement d'accord avec lui.

    Ici (enfin, dans le journal), il nous dit, en d'autres termes, qu'il n'a pas que ça à foutre de répondre à Carine.

    Je ne vois pas comment je pourrais être d'accord ou pas avec lui dans la mesure où ça ne le concerne que lui.

    Mais si je ne suis presque jamais d'accord avec lui, je ne vais pas l'insulter et je n'ai même pas besoin de le dire, il le sait. D'ailleurs, je ne commente jamais ces billets les plus violents ou alors uniquement pour faire une plaisanterie.

    Enfin, il n'est pas spécialement compliqué de remarquer que Didier et moi n'avons pas du tout le même rapport avec la littérature, que nous n'avons pas du tout les mêmes centres d'intérêt (à part, dans le temps, les comptoirs).

    Il faut être spécialement con pour ne pas comprendre qu'ainsi nous sommes faits pour nous entendre malgré nos divergences...

    RépondreSupprimer
  69. Je partage l'avis de Nicolas sur le blog de Didier Goux....

    RépondreSupprimer
  70. Je partage l'avis de Didier las sur le blog de Nicofou.

    RépondreSupprimer
  71. Si Didier avait un avis sur la moindre des choses...

    RépondreSupprimer
  72. Dorham:
    "Il fut un temps où l'on s'engueulait beaucoup sur ce blog, et longtemps, sans pour autant se traiter de dégénérés mentaux toutes les deux secondes."
    Vous avez raison sur ce point.
    exemple: Nicolas répondant à Dxdiag:
    "L'imbécile n'a pas compris que j'apprécie ce blog…"
    Elégant, non ?

    Nicolas:
    "En plus, Carine répond dans une espèce de crise de parano qu'elle reconnait elle-même puisque mon commentaire s'adressait explicitement à Didier, où il parle d'un passage où il évoque Carine et elle est vient pleurer parce que c'est moi qui lui tombe dessus."
    Cela ne vous dérange pas de mentir de façon aussi bizarre ?
    A la relecture, ce que vous dites ne tient pas une seconde: je fais une remarque à Didier sur son journal, il me répond et vous vous permettez de vous immiscer dans l'ébauche de dialogue. Relisez.

    "Oui mais vous avez écrit "Mais je n'ai ni le temps ni le goût de lui rendre perpétuellement des comptes."

    De quoi vous mêlez-vous ?

    Par ailleurs, ce n'est pas reconnaitre ma parano que de dire que chaque fois que je l'ouvre ici, c'est pour devoir affronter vos conneries.
    Dernier exemple , Didier s'étant juste contenté de me répondre avec humour, vous vous infiltrer pour dire:
    "Ce qui veut dire qu'elle vous casse les couilles. Mais elle n'a pas compris. Enfin, je dis ça..."

    Mais vous allez bientôt me lâcher les tongues????
    Quel âge avez-vous ? Je n'ai jamais vu un adulte aussi puéril et malcomprenant (voir le billet le plus récent de Monsieur Goux)
    Si Didier a envie de me dire que je lui casse les couilles, il n'a pas besoin d'interprète, je pense. Je le crois capable de le dire lui-même.
    Ensuite, où avez-vous vu que je me victimise? Que je pleure quand vous me tpmbez dessus ? Mais pour qui vous prenez-vous ?

    "Je ne vois pas comment je pourrais être d'accord ou pas avec lui dans la mesure où ça ne le concerne que lui."
    Tout à fait , alors pourquoi justement vous en mêlez-vous ?

    Man Dieu, plus con que vous, tu meurs.
    Ils auraient dû vous recruter pour carré VIIIIP, là, ils ont manqué le coche.

    RépondreSupprimer
  73. Didier:
    sur le fond de cette absence de problème (dont perso je ne faisais pas un roman, c'est votre bon ami Nicolas qui a foutu son binz comme d'habitude, mais je pense que vous aimez ça…), la seule chose qui me gêne un tout petit peu, c'est votre allusion au contenu de mon mail privé .
    Je me souviens d'un temps où je vous demandais si vous alliez faire état de telle ou telle remarque.
    Votre réponse fut alors à peu près "mais pour qui me prenez-vous ?" Je peux retrouver les termes exacts, mais je pense que ce n'est pas la peine.
    Les temps ont changé sans doute. Ce qui était normal et correct à l'époque ne l'est plus.
    Ne vous faites pas de soucis, vous n'aurez plus à répondre ou non à des mails venant de ma part.

    Et je ne m'attends pas à une réponse ici venant de vous non plus.
    En revanche, je sais que les Hush Puppies vont y aller de bon coeur ^^

    RépondreSupprimer
  74. Et avec tout ça :
    "Passé l'après-midi à relire et corrigé le journal de janvier"
    Ah, elle est belle, la France !

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.