lundi 7 mars 2011

Le N°1 des blogueurs de gauche appelle à voter Marine Le Pen !


Dans sa version névrotique, l'antisarkozysme commence à produire de réjouissants dégâts collatéraux. C'est ainsi que, ce matin, Nicolas “Number One” Jegoun appelle solennellement à voter Marine pour faire barrage à Nicolas. Vous ne le croyez pas ? Vous avez tort.

81 commentaires:

  1. Didier,

    Z'êtes saoul ?

    Je ne lance aucun appel, je dis juste "je n’aurais aucun scrupule à voter pour Marine Le Pen pour faire battre Nicolas Sarkozy dans la mesure où il reprend les thèmes de cette dernière"...

    Et je me justifie ensuite : ça sera plus facile pour la gauche de rafler l'Assemblée si le Président de la République n'est pas issu de l'UMP.

    Cela dit, ça m'amuse beaucoup de lire les zozos qui commentent ici dire que l'UMP et le PS sont à peu près pareil...

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  3. Pour ma part, je suis presque de l'avis de Nicolas. Allons-y : précipitons le chaos. Les français n'auront que ce qu'ils méritent. Si vous cherchez à me joindre, je serais à Bastia et, au soleil, je compterais les points.

    RépondreSupprimer
  4. Nicolas : j'ai voulu faire racoleur pour augmenter mes visites !

    Dorham : méfiez-vous quand même, je me suis laissé dire que du côté de Bastia et d'Ajaccio on faisait preuve d'assez peu de mansuétude envers les petits casseurs arabes : vous allez vous retrouver catalogué à l'extrême-droite avant d'avoir compris ce qui vous arrivait…

    RépondreSupprimer
  5. Bien sûr. Les corses font une très très bonne bière blanche. On peut même la boire au bock, c'est économique. Les consommations au bistro (et là-bas, les bistros ne meurent jamais) sont moitié moins chères. (et les clopes aussi)

    RépondreSupprimer
  6. Didier,

    Oui, mais avant de me mettre en lien, pensez à vous réinscrire chez Wikio. Sinon, c'est du gaspillage.

    Dorham,

    Bon, je fuis avec toi.

    RépondreSupprimer
  7. Le chaos arrive en effet, Nicolas va vider les réserves de bière en Corse.
    Sinon nous ne voterons pas si au second tour Sarko est face à Le Pen.
    Vive la France !

    RépondreSupprimer
  8. Didier,

    Le Pen n'a jamais réussi à poser un orteil sur l'île. Son avion se pose sur le tarmac et redécolle aussitôt. Sa fille n'y arrivera pas plus. Les corses sont des résistants, des chiens.

    Quant à la situation des arabes, elle est exactement la même que celle qui présida lors des grandes immigrations sardes (sarde je suis, sarde je reste)... Donc... Le problème est relativement circonscrit. Comme ma chère et tendre soeur y réside, j'ai déjà mon point de chute.

    Ce serait trop long à expliquer mais la situation sur l'île est très différente de celle du continent et même les arabes y sont très différents. Peut-être parce que les corses sont très sûrs de leur identité et ne se sentent jamais vraiment menacés par quoi que ce soit. C'est la mentalité insulaire qui veut ça, ce me semble.

    RépondreSupprimer
  9. Nicolas,

    C'est noté. Tu aimes les bistros et rien glander : tu seras comme un coq en pâte.

    RépondreSupprimer
  10. "Allons-y : précipitons le chaos. Les français n'auront que ce qu'ils méritent"
    C'est rigolo, parce que je connais des gens qui voteraient à gauche en suivant exactement ce raisonnement.

    RépondreSupprimer
  11. Ah ça oui, c'est rigolo, Carine, je me tape carrément le cul par terre... Comme je le dis : vous aurez ce que vous méritez. Je boirais de l'Orenga à votre santé.

    RépondreSupprimer
  12. En somme, que nous soyons de gauche ou de droite, il y a une chose qui nous met d'accord, les uns et les autres : nous allons droit au chaos.

    RépondreSupprimer
  13. Oui, mais au moins, à gauche, on va dans le chaos au nom du progrès.

    RépondreSupprimer
  14. Je vous rappelle qu'un an avant les dernières élections présidentielle et jusqu'à environ un mois avant Ségolène Royal était donnée largement gagnante devant Sarko…
    Alors arrêter de vous exciter comme des puces…

    RépondreSupprimer
  15. Julie,

    C'est un détail mais ne refaisons pas l'histoire : Nicolas Sarkozy a été donné gagnant par tous les sondages, dès qu'il a lancé sa campagne (le discours "j'ai changé", de mémoire le 7 janvier 2007).

    RépondreSupprimer
  16. J'adore quand les gens de gôche se mettent en résistance ou qu'ils font des appels à ceci ou a cela…
    Il y avait déjà eu des appels (comiques) à la résistance lorsque Sarko a été élu. L'un de plus rigolo était celui de Yannick Noah qui disait qu'il quitterait la France si Sarko était élu. Il oubliait de dire qu'il habitait déjà en Suisse et aux USA…
    Encore encore!
    Je crois qu'on va bien rigoler… Du reste ça commence

    RépondreSupprimer
  17. Julie,

    Ce n'est pas la peine de faire les mêmes commentaires chez Didier et moi, surtout si vous vous foutez des réponses qu'on peut vous faire.

    L'inculture politique menant à tout...

    RépondreSupprimer
  18. Pauvre Nicolas, je savais qu'à trop manger des nouilles, cela finirait par arriver, il nous péterait un câble.
    http://www.aubistro.com/2011/03/jai-faim.html
    En votant blanc au premier tour est ce que l'on provoque le chaos du chaos ??

    RépondreSupprimer
  19. Voter blanc au premier tour a-t-il le moindre intérêt ?

    RépondreSupprimer
  20. Mon ex, historien, ancien journaliste et toujours de gauche m'a soutenu le même raisonnement que Nicolas il y a quelques jours. Il l'avait déjà dit quand il y a eu Chirac/Le Pen. Mais même si j'approuvais, je ne le ferais pas.

    RépondreSupprimer
  21. Vous avez divorcé pour ça ???

    RépondreSupprimer
  22. Si j'ai bien compris, on ne va plus à SPM mais en Corse. Ça m'irait bien, il fait beau, c'est moins loin et les cigarettes sont moins chères (je me demande bien pourquoi).

    RépondreSupprimer
  23. Mais qu'est-ce qu'on a à perdre, très franchement, à voter pour Marine le Pen ? Si le monde tel qu'il va se porte si mal, pourquoi ne pas y flanquer un grand coup de pied ? Puisque les ayatollahs du juste milieu (droite/gauche) nous ont menés au point où nous en sommes, n'est-ce pas de ceux-là dont il convient de se débarrasser ?

    Marine le Pen est à mes yeux, aujourd'hui, l'épouvantail idéal : il suffit d'écouter les cris d'orfraie que déclenche la moindre de ses avancées pour se dire qu'on tient là, enfin, le moyen de dire merde.

    Si Mélenchon, ou Besancenot, ou Madelin, étaient capables de ce même prodige (incarner une véritable opposition), je voterais pour eux ; mais ce n'est pas le cas.

    L'urgent, à mes yeux, est de dire merde, pour que ça change vraiment. Mais moi, je ne me tirerai pas en Corse ou ailleurs.

    RépondreSupprimer
  24. Catherine: vous en aurez fait, des déménagements virtuels !

    RépondreSupprimer
  25. ce qu'il y a de sur, c'est que sur france inter le dimanche matin à 8 heures, elle était étrangement convaincante! ...
    Geargies..

    RépondreSupprimer
  26. Didier, je veux pas cafter, mais votre copain Nicolas est un sacré Macho,de la plus belle espèce et en plus, comme tous les machos et tous ceux qui cognent sur les "pouffes" (je cite) il ne s'en rend même pas compte : c'est de l'humour qu'il dit…(aller donc voir les commentaires). Et après il fait la morale sur le racisme je suppose…
    Il devrait lire Freud : le jeu de mot et l'inconscient… ca complétera sa "culture" pôlitique
    grosses bises les garçons

    RépondreSupprimer
  27. Julie,

    Je pense que Didier est abonné aux commentaires chez moi, ce n'est pas la peine de cafter ici. Cela dit, comme valeur morale, je préfère le machisme à la délation...

    Cela dit, quand une pétasse me traite de macho, ça montre surtout qu'elle n'est jamais sortie de chez elle.

    RépondreSupprimer
  28. CQFD
    merci Nicolas, je n'en demandais pas tant…

    RépondreSupprimer
  29. Nicolas Sarkozy possède ce rare talent de paraitre beaucoup plus à droite qu'il n'est et d'exaspérer la gauche par des grands discours non suivi d'effets. Georges Bush fils avait le même don, par conséquent on le comparait couramment à Hitler etc. alors que sur beaucoup de sujets il gouvernait comme un centriste. Nicolas Sarkozy crée le droit au logement opposable, fait ratifier le traité de Lisbonne, laisse entrer plus d'immigrés que jamais, etc. et cependant il est quasiment l'antéchrist pour une partie de la gauche. Un phénomène pour le moins intéressant.

    RépondreSupprimer
  30. Quand je dis à mes petits camarades gauchistes que je ne pourrai jamais voter Sarkozy parce qu'il est de gauche, ils pensent soit que je me fous de leur gueule soit que j'ai bu…

    RépondreSupprimer
  31. Aristide vous faites un petite erreur : effectivement tous nos gouvernement depuis quarante ans sont du centre gauche-centre droit.
    Sauf deux qui furent ultra-libéraux: celui de Fabius, et celui de Jospin. Le prochain sera à n'en pas douter celui de Strauss Kahn…
    C'est pas rigolo ça? je suis certain que Nicolas est mort de rire…

    RépondreSupprimer
  32. Plié de rire avec ce genre de théorie bidon d'une réactionnaire aigrie.

    Didier,

    En fait, ça m'amuse beaucoup. Je me démène avec mes gugusses de "la gauche de la gauche" qui se prennent pour la vraie gauche, et voilà qu'ici, on va théoriser à propos de la vraie droite.

    Ridicule.

    RépondreSupprimer
  33. Nicolas : Et bien toujours et encore les insultes
    Pourquoi à chaque question, ou problème, les bobos de gauche n'ont que l'insulte comme réponse?
    Aujourd'hui c'est la journée de la Femme,Nicolas de la Furie, de la pouffe comme vous dites sur votre blog
    Vous savez vos copines qui trouvent que vous avez de l'humour en les appelant les pétasses. Elles sont atteinte du syndrome de la femme battu bien connu.
    Lisez et écouter un peu les chiffres…
    vous allez vous reconnaître.
    Pour finir, moi aussi je connais des insultes :
    vous n'êtes qu'un gros bof… et ceux qui lisent votre blog savent à qui ils ont à faire.

    RépondreSupprimer
  34. "Plié de rire avec ce genre de théorie bidon d'une réactionnaire aigrie."

    Nicolas

    Inévitable! ça fait partie de la panoplie totalitaire, le psychologysme.

    Ce que j'aime, chez les petits fascistes rouges ou roses, c'est qu'ils ne déçoivent jamais. Il y a toujours un moment où ils craquent et tiennent à nous faire connaitres leurs envies de répression (d'hopitaux psychiatrique, ici).

    RépondreSupprimer
  35. XP,

    La pensée de petits fachos prétentieux (parce que depuis que je te connais, via ce blog, uniquement et heureusement, tu ne sais que dire que tu es supérieur aux autres) ne me touche pas spécialement.

    Julie,

    Reprenons à la base. Tu sortais ci-dessus une théorie sur les sondages. Je t'ai "démontré" le contraire et depuis tu ne cesses de noyer le poisson...

    Réponds donc aux commentaires. N'oublie pas de remercier XP qui vient à la rescousse.

    RépondreSupprimer
  36. Je ne m'abonne pas souvent aux commentaires, ici ou ailleurs, mais là, je dois dire qu'on se régale.

    J'ai rarement vu une telle assemblée de clowns. XP est amusant, d'un certain point de vue : tous ceux qui ne sont pas d'accord avec lui sont des fascistes. Si j'usais de la même pauvre rhétorique que lui, je lui conseillerais séance tenante de prendre sa carte de la LCR.

    Résumons donc. Coco-socialo = facho. Catho mal dégrossi = musulman (on doit cette perle à Marchenoir). Utilisateur du terme gonzesse = type qui bat sa femme. Jospin = ultralibéral.

    On n'a pas fini de rire. Certains lisent trop souvent le Figaro, ça leur tourne les neurones. La CMU, ça doit être en effet ultralibéral. C'est du reste pour ça que les "professionnels libéraux" refusent de prendre les patients qui en bénéficient. Et la dérnière réforme des retraites, c'est à l'évidence une réforme de gauche. C'est bien simple, Chavez est en train d'y penser.

    Décidément, on se marre. Les vessies sont des lanternes. Ma mère en a deux. La cruche ne se brise plus à mesure qu'elle va à l'eau.

    Une seule injonction : encore, encore, encore !

    RépondreSupprimer
  37. Dorham,

    Faut toujours s'abonner aux commentaires, chez Didier. Tout l'art consiste à savoir quand il faut résilier l'abonnement...

    RépondreSupprimer
  38. @Nicolas

    Loin de moi l'idée de me croire supérieux "aux autres", malheureux!

    En revanche, oui, je me sens tout de même au dessus des anti-sarkozystes de plus de soixante-dix ans^^

    C'est ça ton problème, mon pauvre ami, tu as des idées de vieillard^^

    "parce que depuis que je te connais, via ce blog, uniquement et heureusement"

    Je ne peux que t'approuver. Le lectorat d'Ilys est jeune, tu te sentirais dépaysé, loin des autres vieux machins avec lesquels vous vous renvoyez la balle...

    RépondreSupprimer
  39. XP,

    Détrompe toi, la blogosphère gauchiste est relativement jeune (il faut quand même être jeune et insouciant pour défendre Désir d'Avenir...).

    RépondreSupprimer
  40. Nicolas : Et bien je vous laisse Nicolas
    C'est vrai que la finesse de vos arguments me fait penser à me premier mari qui me tapait dessus en me disant la même chose que vous…
    Vous êtes décidément un charmant garçon.
    Ah vous aller me dire que je n'ai pas d'humour et que c'est pour plaisanter…
    Lui aussi disait ça…
    PS Le sondage de Ségo on s'en bat les couilles pour parler comme vous…

    RépondreSupprimer
  41. @Dohram

    C'est une intention louable, que de vouloir s'abonner aux commentaires et de commenter soi-même, mais pourquoi ne pas apprendre la lecture avant?

    Par exemple, ici, je ne reproche pas au vieillard de "ne pas être d'accord avec moi", mais d'avoir recours au psychologisme, réflêxe de totalitaire s'il en est?

    Ca va, j'ai pas fait trop bobo à la tête?^^

    RépondreSupprimer
  42. Julie,

    Ce n'est pas utile de laisser strictement le même commentaire chez Didier et chez moi. Cela dit, je vais répondre ici, plutôt que chez moi (pour une raison technique connue de Didier, pour commenter chez moi, je suis obligé de passer par l'iPhone ce qui est pénible).

    Je vais répondre simplement : je comprends votre ancien mari.

    (ceci est évidemment une plaisanterie).

    Je n'utilise pas l'expression "s'en battre les couilles". On ne s'en fout, pas de ce sondage, puisqu'il est à l'origine de nos bisbilles : vous avez raconté des conneries et vous avez botté en touche pour vous abstenir d'y répondre.

    Mais c'est trop facile de faire une théorie politique à partir d'un mensonge.

    Non, on ne s'en fout pas.

    RépondreSupprimer
  43. Didier, voulez vous expliquer à Nicolas, que je fais ce que je veux ne lui en déplaise, même s'il m'insulte vu qu'il ne peut pas me cogner dessus et je met mes commentaires là ou cela me plaît.

    Je disais effectivement que Sego un an avant le premier tour était crédité d'un score supérieur à Sarko.
    Nicolas prend çà pour de la théorie politique…
    il en faut peu… il n'a toujours compris que cela n'a aucune importance
    tiens je vais aller mettre ce commentaire chez lui…

    RépondreSupprimer
  44. XP,

    Arrête donc avec tes petites vannes de comptoir, ça n'aura pas de prise sur moi. Tu n'as du reste pas la capacité de me faire "bobo à la tête" mais je vais quand même tenter de t'expliquer ce qui tombe sous le sens, car j'aime enfoncer des portes ouvertes.

    Ici. Tu te chamailles tout le temps avec des gens. Ces algarades de cour d'école sont le plus souvent grotesques et dépourvues de sens. Ceux avec qui tu te roules dans la suie sont étrangement ceux qui ne te "louangent" pas. Ton réflexe pavlovien, c'est de les qualifier de "totalitaire". On croirait entendre un vieux disque tout rayé.

    Cela ne me dérange pas outre mesure - tu te chamailles du reste avec certaines personnes dont je pense qu'elles sont en effet très proches d'être des demeurés - je ne le fais que sobrement remarquer. C'est une tactique éculée, qui n'aura in fine que très peu d'effets sur eux. En quelque sorte, c'est de la rhétorique pour les nuls.

    RépondreSupprimer
  45. Julie,

    Vous avez dit "jusqu'à un mois avant". Si vous pensez que ça n'a aucune importance, ça n'était pas la peine d'en faire un commentaire...

    RépondreSupprimer
  46. Il est extraordinaire, oui j'ai peu être dit un mois avant, quelle importance? Ca n'a aucun intérêts…
    C'est ca de la théorie politique de Nicolas?
    Bon aller je vous laisse il faut que j'aille terminer mon tricot :
    Je suis en train de faire au crochet un étui pénien pour Nicolas

    RépondreSupprimer
  47. Un étui pénien changera des commentaires pénibles

    RépondreSupprimer
  48. Quelle taille? XXL je suppose…
    Grosses bises

    RépondreSupprimer
  49. "
    Arrête donc avec tes petites vannes de comptoir, ça n'aura pas de prise sur moi"

    Pourquoi veux-tu que je veuille avoir "prise sur toi"? Qui voudrait avoir prise sur une chose aussi insignifiante?

    Allons allons, un peu de modestie et de réalisme^^

    C'est le problème des forums, ça: les femmes de ménages s'imaginent qu'elles ont des choses à dire, qu'il suffit de s'inscrire.

    RépondreSupprimer
  50. "Pourquoi veux-tu que je veuille avoir "prise sur toi"? Qui voudrait avoir prise sur une chose aussi insignifiante?"

    N'insiste pas, je suis hétérosexuel, XP.

    RépondreSupprimer
  51. XP,

    Sois poli avec Julie. Elle n'est pas de ménage, elle fait du tricot par passion.

    RépondreSupprimer
  52. Encore une remarque anti-portugaise et je sors l'AK-47 !

    RépondreSupprimer
  53. "Ces algarades de cour d'école sont le plus souvent grotesques et dépourvues de sens. Ceux avec qui tu te roules dans la suie sont étrangement ceux qui ne te "louangent" pas. Ton réflexe pavlovien, c'est de les qualifier de "totalitaire". "

    Règle 1: la femme de ménage des forums dit "grotesques et dépourvues de sens", mais serait bien en peine de dire pourquoi.

    Règle 2: la femme de ménage des forums s'autorise à commenter sans savoir lire.

    Par exemple, elle confond "réflexe pavlovien, consistant à qualifier de "totalitaire" et "réflexe pavlovien, consistant à dénicher le totalitarisme là ou il se trouve et de le démontrer en quelque ligne".

    Ca va, pas trop bobo à la tête?

    " Ceux avec qui tu te roules dans la suie sont étrangement ceux qui ne te "louangent" pas."

    Là, elle atteint des sommets, notre femme de ménage. Elle a remarqué que je m'accroche plus avec ceux avec qui je ne suis pas d'accord qu'avec les autres. Et elle en déduit que j'ai forcèment tort. C'est un peu comme si elle reprochait aux policiers de n'arrêter que les voleurs, et qu'elle en tirait la conclusion qu'ils ont un parti pris.

    RépondreSupprimer
  54. Xp,

    Oh, regarde derrière toi, Jacques Etienne vient juste de passer...

    RépondreSupprimer
  55. Déconnexion des commentaires.

    RépondreSupprimer
  56. Jacques Etienne8 mars 2011 à 19:12

    "Oh, regarde derrière toi, Jacques Etienne vient juste de passer..."

    Qu'est-ce que je pourrais bien venir foutre dans cette galère ?

    C'est comme le débat sur foi, croyance, athéisme, agnosticisme, je laisse ça à ceux que ça amuse...

    Je lis quand même...

    RépondreSupprimer
  57. Bien entendu que la gauche appel à voter Le Pen au premier tour.

    Pour après brandir le sempiternel "faut pas déconner non plus" au deuxième tour. Et ainsi accéder au trône.
    Jeu dangereux à mon sens. Non pas pour "les valeurs" que représente un tel parti, mais par son incompétence à gouverner.
    Essayez d'imaginer un gouvernement formé par MLP.
    Quel serait-il ? J'en appel aux plus politisés d'entre vous.

    RépondreSupprimer
  58. Personne n'est politisé, ici...

    J'en reviens à mon billet initial, joyeusement déformé par Didier et odieusement railler les pingouins d'extrême gauche.

    Mon raisonnement est simple : Marine Le Pen sera incapable de former un gouvernement parce qu'elle n'aura jamais la majorité à l'Assemblée. Son élection foutrait la merde en nous plaçant dans une nouvelle période de cohabitation.

    Si Nicolas Sarkozy est élu, la majorité à l'Assemblée sera logiquement UMP.

    Donc la seule solution pour la gauche d'avoir le pouvoir à l'Assemblée en cas de second tour entre Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen est la victoire de cette dernière...

    RépondreSupprimer
  59. Ne leur donnez pas de clef de raisonnement Nicolas.

    Vous m'avez gâché ma matinée.

    RépondreSupprimer
  60. Nicolas, je crois que vous vous trompez lourdement : si MLP devenait présidente de la République, les Français lui donneraient une majorité à l'Assemblée sans problème. Avec le ralliement d'une bonne partie de la droite dite "de gouvernement".

    RépondreSupprimer
  61. D'autre part, un certain nombre d'«experts» ne manqueraient pas de se mettre à son service, surtout si c'est pour devenir ministres. Du reste, elle doit en avoir déjà, mais qui n'osent pas trop s'en vanter. ce qui changerait en cas d'élection présidentielle.

    RépondreSupprimer
  62. Nyckho,

    Ce n'est pas une clé de raisonnement, juste l'explication de mon raisonnement.

    Didier,

    Je ne sais pas si j'ai raison, je sais que si Nicolas Sarkozy est élu, c'est à peu près sûr que l'Assemblée Nationale aura une majorité UMP...

    Si MLP est élue, on peut imaginer n'importe quoi... Les comportements des électeurs au niveau local pourrait être bien différent (en choisissant un député parmi les personnalités du coin) qu'au niveau national...

    RépondreSupprimer
  63. Nicolas : bien entendu, tout sera possible. Néanmoins, il ne faut pas être grand clerc pour prévoir un éclatement quasi instantané de l'UMP et de nombreux ralliement à la nouvelle présidente…

    RépondreSupprimer
  64. Ca commence : "ensemble tout devient possible".

    RépondreSupprimer
  65. De toute façon, il ne suffit pas de gagner les élections présidentielles pour aller à l'Elysée, il ne suffit pas d'aller à l'Elysée pour exercer vraiment le pouvoir executif, et il ne suffit pas d'exercer le pouvoir executif pour exercer vraiment le pouvoir.

    Pour commencer, si Marine était au second tour avec de réelles chances de l'emporter, il n'y aurait pas de second tour.

    RépondreSupprimer
  66. Alors ? quel serait ce gouvernement. Qui et à quel poste ?
    Des noms que diable, de la force de proposition !
    Pour qui fustige l'immobilisme des partis dominants, on a pas avancé d'un iota...

    RépondreSupprimer
  67. – Vous comptez voter pour Marine Le Pen ? Très bien. Il vous faudra donc rédiger à la main une déclaration d'intention en cinq cents exemplaires dont une destinée à être affichée publiquement dans votre commune de résidence principale, rédiger une thèse sur le Front National avec, en annexe, une notice biographique sur chacun des membres actifs du parti depuis sa création, passer devant le tribunal pour prêter le serment d'allégeance à la République du Vivrensemble, proposer les grandes lignes politiques que le parti devrait suivre et nommer les personnes capables d'assumer les plus hautes fonctions ministérielles pour le cas où ce parti remporterait les élections.
    Alors nous pourrons soumettre votre candidature d'électeur au Haut Conseil des Opinions, qui décidera en dernier lieu s'il vous accorde le droit de voter aux élections présidentielles de 2012.

    RépondreSupprimer
  68. Trop LOL mon pseudo :) ! Système :D11 mars 2011 à 03:07

    Ce qui est le plus drôle avec vous les réacs poussiéreux qui pensez avoir une "longue mémoire" (alors que vous êtes plus amnésiques que mon arrière grand-mère) c'est que vous oubliez toujours l'essentiel : les gros conservateurs, ces momies éplorées et pleutres qui se recroquevillent sur leur pré-carré, ont souvent affirmé "ça y est on y est! Demain on prend le pouvoir! Demain on gagne!"... Et? Et rien du tout.

    Ce sera la même en 2012. Les ptits racistes craintifs de Fdesouche ou d'ici, qui font des révolutions depuis leur chambre, auront une grosse surprise : la victoire des cadavres du PS. 5 ans de Zocialisme! Yeah! Et en 2017, ça sera au tour d'un autre parti de crevards de gagner ; mais jamais, JAMAIS de racistes ou de conservateurs momifiés. Non pas parce que les autres sont mauvais, jaloux, morts, festivistes, cordicoles et autres conneries de "ouèb réac" à 3 sous : non, juste parce que vous êtes des lâches et des couineuses. Foncièrement lâches et aigris. Foncièrement geignards et émotifs.

    RépondreSupprimer
  69. Trop LOL mon pseudo ;) ! Système :D11 mars 2011 à 03:10

    Moi je serais content de voir le PS l'emporter en 2012 : ce sera tout bénèf' pour mes amis Rabzas et Blackos, pour mes connaissances pédés ou écolos. Le pays sera ruiné en 2017, dans une situation encore pire que maintenant : mais rien à foutre de ce pays. Qu'est-ce que j'en ai à secouer mecs? Qu'est-ce qu'il m'a apporté ce pays? Il faut lire les citations d'écrivains ou d'hommes politiques du passé le célébrer pour en trouver des raisons. Mais tous ces cadavres qui pourrissent dans quelque cimetière triste visité par des connards à chapeau ou des vieilles qui errent sans plan en attendant de trépasser, ils en croquaient voilà tout. Si au lieu de faire tremper leur gros cul poudré dans les bains chauds de palais ou de châteaux, ils avaient trimé et dû gagner leur pain quotidien à la sueur de leur front, tu penses bien que le "pays", la "culture française", la "terre", "l'histoire de France" ils n'en auraient rien eu à foutre. Comme beaucoup de Français : vous aurez beau les appelez "Bobos", "Gauchistes", "Traitres", "Dhimmis" et autres conneries, ils sont plus Français que vous. Car eux ils s'en battent les couilles de ce pays. Ils veulent vivre leur vie de merde, quitte à manger dans la main de l'Etat, l'escroquer, le forcer à raquer des allocations ou des bourses d'études bidon, à rouler à contresens sans se faire voir par les salauds de flics, à utiliser sa carte vitale périmée pour une opération au laser des yeux gratis (faut juste savoir apitoyer le toubib) etc... Nous on vit. Comme les Français de jadis qui s'en battaient les couilles du "pays" et étaient prêts à le vendre aux Anglais, aux Romains, aux Arabes, aux Allemands, à qui bon en voulaient en échange de bourses d'écus sonnants et trébuchants, de rôtis de boeuf, de belles gonzesses aux amples formes (c'était pas encore la mode des mannequins cadavériques pour touze refoulée de chez Ilys)... Et la légende des bons héros Français qui sauvent la patrie, ces Jeannot Darc, ces LA Hire, ces Grand Condé, ces Anne Montmorecy, ces De Gaulle (valent mieux qu'une), tout ça c'est du bidon, du flan, dela légende urbaine, c'est juste pour tenir en laisse le peuple, lui faire la leçon et bien lui apprendre à obéir. Mais dans les fais, il s'en bat les couilles le peuple de son pays ou don drapeau, de sa terre ou de sa langue. Depuis toujours. Partout. Il fait genre parce qu'il veut pas d'emmerde. Enfin non. Ca s'est gâté en France, après la déculottée devant les Prussiens (et leur infirmier à moustaches qui pleurait pour un rien, "sniff sniff zé bas beau la guééèère", lui le futur chantre des Guerriers insensibles, leaule), on a envoyé les enfants de campagnards rusés, filous, débrouillards, avides, mesquins, à l'école de la Ripoublique : on leur a bourré le crâne avec le drapeau, la terre, la patrie, les valeurs, l'âme, et toutes ces conneries. Fort heureusement, les cucurés de tous horizons ont été renvoyé très vite vers leurs lugubres tanières. C'est là dans cette école obligatoire, que les mioches ont mangé de l'histoire mythifiée, du drapeau, du culte des ancêtres, de la soumission à l'ordre, à l'âme et à la science. Et ils ont délaissé leurs patois pour apprendre le Français. Fallait bien tout ça pour avoir de la chair à canons pour la Revanche des Couillons. C'est que le Chleuh à l'époque était le modèle. Fallait l'imiter comme un singe.

    RépondreSupprimer
  70. Trop LOL mon pseudo :) ! Système :D11 mars 2011 à 03:12

    Mais depuis, le bon sens populaire a repris partout le dessus : on ne croit plus à ces conneries de drapeaux, de terre, de langue étou étou. On croit surtout à ce qu'on va manger c'soir et pis tsé c'est pas paske tu causes mieux qu'moi que t'es important tsé, t'as jamais bosser d(tes mains tsé, fainiant. Rien à foutre d'apprendre la langue de Miaulière et Du Ballay. Moi j'adore Hugo, Zola et Jaurès. Ca ça cause du peuple et de ses sacrifices! M'en fous si c'était en vrai du Bourgeois repu et gras du bide sous la veste en soie, l'essentiel c'est qu'ils chuchotaient à nos oreilles, qu'ils nous caressaient dans le sens des poils du cul, qu'ils n'hésitaient jamais à s'humilier devant nous. Ah c'est qu'on aime ça! Ils méritent bien leurs avenues et leurs boulevards ces saligauds là, rien à redire! Céline lui... pff. Il mérite même pas de donner son nom aux chiottes de la BNF. C'est qu'il médisait sur le peuple, récriminait contre les zélites et bombait le torse en appelant la guerre! Quoi c'est un poète? Alors qu'il poétise son ton belliqueux aux Chevaliers ou aux Rois, comme ses prédécesseurs, et pas au peuple! Quelle merde! Nous, le peuple, on aime pas ça. Faut pas nous faire comprendre qu'on est des bons à rien, des ratés et un vaste troupeau qu'un rien effraie. Et pire faut pas nous le dire en face! Faut faire le contraire. Et puis arrêtes de faire la fin bouche, de temps en temps, on peut ne pas se refuser le plaisir de nous prendre pour ce qu'on est : mais en y mettant la forme. Toujours la bouche en cul de poule, le sourire amical, la main droite sur le coeur et la gauche tendue vers nous. On aime trop ça LOL XD !
    Ca le PS est passé maître dans cet art depuis Mittérand, le champion hors catégorie. Il savait ce nain géant comment amadouer le peuple, comment le flatter et lui compter ses poils du cul à voix haute. Le Pen en revanche... Une nullité. Il ne sait que brailler en devenant aussi rouge que de la harissa, fustiger des élites et crier comme un clandestin tabassé par des flics qui font du chiffre. Sa fille suit le même chemin : cette sosie de la Grosse Bertha a pour maître à penser, Soral. Le type même du looser fini : celui qui croit que le peuple en a quelque chose à foutre de savoir par qui il se fait donner. Le peuple ce qu'il veut c'est voir le bourgeois venir lui lécher les pieds. Ô une fois ou deux, de temps à temps, c'est suffisant. Un ou deux passages télés, une ou deux conférences et c'est plié : on flatte le peuple, on lui donne ce qu'il attend, on lui sourit, on lui promet des choses que lui-même sait irréalisables au fin fond de ses entrailles, on cite des "grands hommes du passé" (entendre des gros tas bourgeois qui les ont précédé dans cet art de l'humiliation devant le peuple) et on n'oublie jamais de tonner, mais modérément en envisageant une guerre éclair vite gagnée. On monte sur ses grands chevaux et on menace : mais on évite surtout de donner à cette menace un visage réel ou clairement défini. Pas de nom et surtout pas de menaces directes. On reste évasif : "l'islam radical", "le néo-libéralisme sauvage et incontrôlé", "l'injustice sociale", "les inégalités", "la crise". Ca mange pas de pain. Le peuple a ce qu'il attend (qu'on le fasse participer à un combat contre les méchants) et on garde son cul propre (pas d'ennemis qui se sentent visés et se croient obligés de riposter et frapper en premiers).

    RépondreSupprimer
  71. Trop LOL mon pseudo :) ! Système :D11 mars 2011 à 03:13

    Après Mittérand, Sarkozy parmi d'autres a refait le coup : mais lui est allé plus loin, il a su moderniser les concepts en s'adaptant à son cheptel ("racailles" au lieu "d'insécurité", "Ensembles", au lieu de "notre beau pays" etc) mais a gardé les fondamentaux : il s'est humilié devant le peuple et l'a flatté en lui promettant monts et merveilles rapidement conquis. Mais ce lointain descendant des Hordes d'Attila a oublié un seul truc. JAMAIS on ne se met au niveau du peuple. JAMAIS on ne reprend sa mauvaise éducation, sa bouffonnerie ou ses manières de ploucs (sauf dans les pays pauvres du tiers-monde ou aux USA dominé par le Sud -depuis les années 80-, ou là c'est obligatoire en revanche). Car dans ces cas-là le peuple se dit que ce président qui leur ressemble si bien, il n'a dû sa réussite qu'au hasard et aux coups de chances, et non au talent et à l'exceeption ; donc le peuple peut faire aussi bien. Et ça c'est un camouflet pour le peuple, lui qui aime qu'on le câline en lui disant qu'il souffre à cause des injustices, des méchants et du destin, et que tous ces méchants le paieront un jour. Et que lui sera enfin là haut, dominateur. Dans une autre vie (hier, avec les curetons) ou dans le futur paradisiaque (aujourd'hui, avec les matons et bergers progressistes). Sarkozy est déjà cramé : il ira finir sa vie à Key West, montera son cabinet d'avocats pour attirer la clientèle des juifs américains milliardaires. Il pourra faire du jogging en Ray ban et lever des chicas Cubaines incognito.
    A sa place, le cul posé sur le siège confortable de président, on aura une grosse légume du PS : Hollande ou DSK. Ce dernier l'emportera je oense. Il saura parler avec charme, amadouer le peuple, parler de son expérience idyllique avec les Arabes et les Négros dans sa ville de Sarcelles, du futur paradisiaque qui nous attend tous ensembles main dans la main. Il fera un Lipdub entrainant sur un sample de Joe Smooth. Il va s'humilier et dire du bien des caissières de Prisunic ou des chômeurs qui font raquer l'Assédic depuis 30 ans : il va trouver de vagues ennemis et parler de paix imminente. Le Pen, elle, va parler de guerres civiles, de tristes sires, faire dans la délation et donner des noms, et menacer en face à face ses ennemis, comme une racaille de la Tchéka, parler d'un futur noir comme le caca préféré de mon voisin coprophage... En un mot, elle va faire fuir le peuple. Elle ne va attirer à elle que les psychopathes, ceux qui, comme Fdesouche ou ici, ont été des élèves appliqués à l'école, qui ont mangé tout ce qu'on leur a appris (et se croient intelligents en vomissant cette même école, lui reprochant tous les défauts... En fait, ils auraient juste aimé qu'on utilise de la vaseline, pour protéger leurs petites fesses innocentes, qu'on soit plus délicat quoi. Faut dire qu'ils sont fragiles émotionnellement et physiquement... Et ils aiment s'inventer que non, ce sont les Bobos, les gauchistes et les festivistes qui le sont : alors que cette race de vampire bobo-fstiviste insensible peut voir crever devant chez elle 10000 miséreux avinés et puants sans sourciller. Alors qu'un Fdesouche y va de ses chaudes larmes et monte son ptit autel, près de son ordi de Super-Résistant, pour prier leur sainte mémoire... quel manque de virilité!)

    Bref, vous les épaves racistes et cramoisies, vous êtes les éternels loosers. Vous allez voter pour Le Pen en croyant gagner et vous obtiendrez un pathétique 20% (allez on vous laisse 25%). Puis vous reviendrez à votre quotidien de merde et accuserez les Bobos et les gauchistes d'être mauvais et responsables, alors que c'est vous les lâches et les fillettes. En promettant la vengeance en 2017. Voui voui voui !

    RépondreSupprimer
  72. Trop LOL mon pseudo :) ! Système :D11 mars 2011 à 03:16

    Incapables de survivre dans le monde, incapables de se mouvoir avec aisance entre les immigrés, les ratés, les ploucs, les tarlouzes, les cadres vicieux, les gifles, les agressions, les fiestas sur de la musique industrielle, le boulot infernal, le chomdu payé au RSA, les amourettes avec des laidrons à long pif et petits seins qui pointent, les trans Africains à 20 euros la passe... Vous croyez que le monde, que votre France, il y a 1000 ans, il y a 50 ans, il y a 2000 ans était meilleurs, que dans 1000 ans ou 100 ans ils ne le seront plus? Oui vous le croyez. Vous avez appris ça à l'école, vous y avez mangé ce qu'on vous a servi. La propagande. Le monde sera toujours le monde : un repaire de vicieux et de tordus. Vous aurez beau vous cachez ou geindre Qu'est-ce qu'on en a à cirer du passé sérieux, si ce passé ne nous sert pas? si le passé ne m'apporte pas argent et fesses, qu'est-ce que j'en ai FOUTRE?? J'veux dire si t'es le rejeton d'un nobliau ou d'un militaire, un prof de lycée qui coure après son maigre salaire, vas-y bouffes-en mon con du passé glorieux et non nocent, in-nocent (LOL XD PICDR!). Mais si t'es le fils d'un chômeur ou d'un ouvrier qui trime, un entrepreneur mesquin et rusé ou un fétard con comme un balais à chiotte qui danse dans sa cuisine sur le dernier tube de DJ Gadaffi (http://www.youtube.com/watch?v=cBY-0n4esNY&feature=player_embedded#at=26) ? Rien à secouer man : mais on reste discret, on en parle pas. On dit pas qu'on s'en tape et qu'on est plus intéressé par savoir quoi manger comme fast food, combien les Assédics verseront ou si Virginie la fille du concierge va bien vouloir un jour de notre chibre. La Bataille de-chez-pas quoi ou la taille de la culotte jaune derrière et marron devant du bon Dagobert, sérieux on s'en tape. On-s'en-tape-sec. Sauf si on a fui le monde et qu'on se réfugie dans livres comme Renault 5 Camus ou Jacquette Heers. Là ça en bouffe, ça croque menu du Moyen-âge mythifié, ça se paluche sur les moines copistes et les Rois à sceptres, sur les tournois et l'amour courtois. Alors qu'au Moyen-âge ils puaient tous des pieds, mangeaient avec leurs mains sales et se curaient leur gros pif poilus en public. Et je parle même pas de leur façon de faire caca partout (demandez aux Ritals effarés de voir les Barbares Français venir poser des queues de renard jusque sur les marches des Palais ducaux, nature-peinture; comme ça tsé trankilou vas-y que j'te chie mon 4 heures à tes pieds. Et en se torchant à mains nues, y passant un peu d'eau pour nettoyer. Ah les sales ! Ah les crades ! Faut être une sacrée épave, une momie, pour se palucher sur le passé sans y avoir intérêt).

    RépondreSupprimer
  73. Trop LOL mon pseudo :) ! Système :D11 mars 2011 à 03:17

    Nous on vit, dans le réel. Notre réel. On a aucune prétention à l'objectivité comme les épaves réacs du net. On est comme tous les partis politiques, sauf le FN. Qui lui vit dans le pays des rêves, Bisounours. Ils, vous, n'ont rien compris ni à la politique ni à la vie. Des égalitaristes, des esclaves de l'Etat, des bobos. Les vrais Bobos voilà ce que vous êtes.
    Les gens, le peuple, les gauchistes, les festivistes, les dhimmis, les ploucs, les antiracistes, ont vu le réel bien avant vous : mais ils acceptent leurs conditions, même quand ils font tout pour la fuir. Ils sont juste résignés, comme 80-85% des populations qui ont vécu sur terre depuis que le premier fils de pute a posé le pied dans ce Paradis, chassé de l'Enfer come un malpropre. Ils acceptent leur sort, dignement : ils s'inventent des rêves pour s'évader avec poésie. Ils aiment pas qu'on le leur rappelle, ils aiment pas qu'on les pousse VRAIMENT à agir, qu'on fasse des plans étou étou. Ils aiment le théâtre, ils aiment jouer, ce sont des artistes ans l'âme, des bouffons : qu'on leur désigne un ennemi lointain et vague (un qui porte pas de nom propre, sauf un vieux dictateur en passe de s'effondrer), qu'on leur promettent toujours des lendemains qui chantent, qu'on leur désigne des méchants responsables inaccessibles, qui paieront un jour... Les ratés de la politique, comme le FN, qui arrivent avec leurs gros sabots et jouent les cow boys Bretons, on aime pas : ils n'attirent que les éplorés, ceux qui souffrent en hurlant comme des truies, qui veulent que la terre entière sache qu'ils souffrent, que la terre entière voit leurs larmes... Quel manque de dignité putain les mecs ! Sérieux, soyeux plus pudiques ! Faites un Lipdub, vous seriez plus honorables. Vous les merdes et les cramoisis n'êtes jamais plus de 15-20%. Maximum. On n'imagine pas des résignés voter majoritairement pour une grosse femme à brassard et tonfa qui leur dit que leur futur sera noir, qu'ils vont devoir se battre eux-mêmes ou leurs enfants et y laisser la peau, qu'ils vont vivre misérablement et voir leur niveau de vie chuter jusqu'à égaler celui du smicard Bengladais... Sérieux faut être une épave qui commente sur Fdesouche pour croire que Machine Le Pen va l'empoter avec un tel programme ! Si encore elle singeait Obama dans ses discours à la télé, arrivait en boubou comme Ségolène ou parlait jeune comme Olive Besancenot, ça passerait. Mais là, même en souriant et en montrant ses dents dégueues noircies par la cigarette, en flattant le populo au travail, elle ne gagne que 10 ou 12% max, pas plus. Elle doit faire des efforts : elle doit s'humilier devant le peuple, parler gros sous (combien d'allocations et de subventions diverses pour le Pékin moyen?) et oublier son ton guerrier, oublier son programme prussien (menace d'en découdre avec dates, lieux et noms de personnes ! En demandant en plus au peuple de se mouiller et d'y laisser des poils de cul ! La vache !), elle doit parler d'un futur rose, arrêter de désigner nommément des élites ou des responsables et parler plutôt d' "Untel ou Untel", parler de responsables moraux comme la "Crise" et promettre d'y régler son compte dès que possible pour profiter de ce futur doré qui tend les bras, TOUS ENSEMBLES... Le peuple aime partouzer en troupeau. Et aussi, il faut savoir la jouer petit entre deux morceaux de bravade : dire qu'on doit faire avec la concurrence des autres pays qui nous veulent du mal, qu'on est que des hommes mais qu'on fera de notre mieux, que les méchants sont plus puissants que jamais...mais on ne lâchera rien et le futur sera aussi rose que la feuille de PQ moelleuse qui sert quotidiennement à essuyer mon gros caca. De Gaule était le champion à ce jeu-là faut le dire. Il savait exactement comment amener le morceau.

    RépondreSupprimer
  74. Trop LOL mon pseudo :) ! Système :D11 mars 2011 à 03:19

    Bref, en 2012 c'est nous qui allons chanter et vous qui allez pleurnicher. Encore. Encore à vous morfondre et à vous plaindre. Nous on sera heureux de la victoire du PS : on pensera aux allocations doublées, aux majorations de bourses, assédics, à la baisse du prix des HLM, on pensera à la manière dont on se délectera de voir DSK venir nous servir la soupe, aux méchants qu'on humiliera (pas de besoin de régler leur compte à la crise ou aux concurrents des Pays émergents, quelques boucs émissaires savamment choisis feront l'affaire, genre les gros boulets du FN ou les auteurs de "dérapages") ou au bonheur rose dont on nous contera le rêve, doucereusement, au creux de l'oreille. Et on se laissera aller aux songes sur ce paradis à venir, dont Jésus, Locke, K. Marx, Lincoln, Mittérand et Obama ont été les meilleurs VRP (parmi tant d'autres bien sûr).

    Car bande d'épaves et de boulets que vous êtes, bande de loosers et de geignards : nous, le peuple, ce qu'on aime, c'est qu'on nous conte fleurette, en nous flattant, en nous promettant de beaux lendemains. Même si on vit les pieds nus dans la merde et qu'on sait intimement que dans le futur rien ne changera. Ceux qui viennent et nous brusquent en nous montrant notre réalité, en nous parlant de futur noir, en nous sommant de nous relever, de nous révolter, de nous déciller les yeux chassieux, on les fuit. Et on les méprise pour leur lâcheté : car ils nous gueulent dessus alors qu'ils assument rien, se cachent sous leur lit ! On veut bien se soumettre à eux et les servir comme des esclaves, mais qu'ils se bougent le cul putain ! Qu'ils se mettent en danger et s'imposent ! Au lieu de geindre en nous montrant les pages stabylotées de leurs livres d'histoires poussiéreux dont on se tape complet. On attend que le maître à servir nous, on l'aime doucereux et clément s'il est lâche et on l'aime brutal et humiliant s'il est conquérant. Mais vous épaves du net et du FN, vous avez un discours de conquérants derrière votre clavier alors que vous êtes lâches dans la vie ! Et vous reprochez au peuple d'être dhimmis ou antiracistes ! Epaves ! On n'est pas des Consanguins Russes à qui il suffit d'écrire un nom sur la place du village pour nous voir se ruer comme des sauvages sur le coupable désigné, quitte à tout détruire, y compris nous-mêmes. Pff ces russes sont restés des Mongols au fond d'eux. Nous on aurait aimé être dominés par les Khan Mongols, voilà des maîtres cruels comme on les aime.

    RépondreSupprimer
  75. Trop LOL mon pseudo :) ! Système :D11 mars 2011 à 03:20

    Nous on est trop réalistes. C'est-à-dire qu'on se crée notre propre réalité : pourquoi tas d'épaves le pire film de Walt Disney sera toujours plus populaire que "Seul contre tous" de Gaspard Noé, cete daube qui n'attirera à lui que les Soraliens et les les révoltés qui ont investi sur un PC portable et peuvent faire la révolution en quittant leur chambre (suffit de trouver une borne wifi)?

    Parce que Walt Disney, comme DSK ou Coppé, Cohn-Bendit ou Bedos, comme le peuple, sont des gens qui en ont strictement rien à foutre des "valeurs", ils pensent à leur carrière, à leur porte-feuille, à leurs enfants, à la sécurité, au combat glorieux contre des méchants inoffensifs, à la baise, à manger comme des porcs des merdes bon marché ou à faire des régimes hors de prix, à s'acheter une belle caisse ou une Daewoo familiale à crédit. Et s'ils devaient se barrer ailleurs dans un payx lointain ils s'en iraient sans rien regretter, sans broncher, sauf s'ils devaient abandonner leur fortune, là ils s'y accrocheraient de toute leurs fibres comme la verrue sur le front à Tillinac. Et pareil pour l'islam, le nazisme ou la tecktonik : si l'Envahisseeur leur laisse leur misérable économie planquée à la banque ou leur 3 pièces, ils se convertiront sans qu'on leur demande. Ca a toujours été comme ça.

    Et puis il y a les autres. Ceux qui se résignent pas. Vous. Les épaves, les cramoisis, les blaireaux. Pourquoi épaves et cramoisis ? Parce que c'est toujours une infime minorité qui dépasse le stade du couinement (bouhhh on soûûûûûûûûffre!) et veut réellement la domination : ça a toujours été quelques hommes depuis toujours qui étaient prêts à éprouver physiquement le danger et y laisser leur peau. Pour la gloire, l'héroïsme et la puissance. Une infime minorité. Les autres, ils se cachaient pour geindre contre le monde entier, et trouvaient refuge dans les livres pour se taper des sègues sur les hommes du passé et vivre avec eux par procuration (tu penses bien que Bayard ou le Grand Condé préféraient leur propre gloire personnelle, leur propre enrichissement, les rubans et colifichets, au bien-être du peuple dont ils se fichaient comme la couleur de la culotte à Jeanne D'Arc, comme DSK ou Sarkozy se foutent du peuple et ne pensent qu'à leur propre gloire. On aime ça. Mais pas comme Le Pen file et padre, de vrais curetons! Manque que le voile de mégabonne soeur et Marine ferait une bandante soubrette de couvent. Sérieux, elle a une bonne paire de eins, t peux pas dire le contraire).

    Moralité : on va vous la mettre profonde en 2012 mes potos Mounir, Blaise, Jennifer, Adbel, Fatoumata, Paco, Chris, Jawad, Bryan, et moi. Chanmé d'chez chanmé. Je me réserve le 6 mai 2012 pour une giga branlette à 20h01 tapante : et je giclerais sur mon écran d'ordi. Avec la photo Didier Goux en pull à carreaux et la clope au bec sur la page. Méga crémeuse cette sègue, j'le promets un an à l'avance !

    J'pose mes couilles sur la table et j'annonce : DSK président ! Tu peux pas test.

    RépondreSupprimer
  76. Voilà le résultat de la politique d'éducation des masses de la gauche depuis "leur révolution".
    Des paysans qu'on a voulu éduquer, ils gardent leur cul terreux et ils aiment ça.
    Moralité, revenons à une éducation des élites, laissons ces fils d'ouvrier dans la merde.
    Ils en aiment l'odeur, ça leur rappelle leur mère et du trou du cul d'où ils sont sortis.

    Il faut impérativement que notre pays et ses élites ancestrales récupèrent ce qui peut encore l'être.
    Il ne faut effectivement plus s'encanailler avec eux comme l'ont faits tous ces enculés d'humanistes.

    Demeurés congénitaux !

    RépondreSupprimer
  77. Trop LOL mon pseudo :) ! Système :D11 mars 2011 à 19:18

    @Nyckho,
    "Revenons à une éducation des élites", "Il faut impérativement que notre pays et ses élites ancestrales récupèrent ce qui peut encore l'être."

    Elites? Toi ? Voui voui voui! Encore encore encore! Oui mon con t'es l'élite, la vraie, la bonne, la pure, la plus racée, la plus distinguée, la plus bouffie.

    Mais espèce de pleutre et d'épave, l'élite ça s'hérite ou ça se mérite. Si l'élite est lâche et couineuse, elle domine par sa délicatesse, son sens de l'humiliation et ses grands principes. Si elle est courageuse et cruelle, elle domine par sa force et son psychisme besial. Mais toi espèce de déchet des bas-fonds du net, tu fanfaronnes derrière ton clavier ("NOUS l'élite, NOUS les meilleurs, NOUS les braves !") alors que dans la réalité t'es qu'un méprisable dégonflé, qui regarde ses baskets en rasant les murs de son village. Alors que tu pourrais réaliser VRAIMENT tes envies et désirs d'élite, tu fuis comme une merde liquide du trou du cul d'un malade de la gastro. Voilà l'origine de ton affliction : ta lâcheté. Car saches que nous, le peuple, nous nous soumettrons très simplement à toi, et même en le désirant, si d'aventure tu devenais VRAIMENT dominateur et cette élite sur laquelle tu te sègues en gaspillant des tonnes de kleenex (qui pourraient avoir une meilleure utilité en période de grand froid).

    Toi une élite? Laisses-moi rire! Tu es bien trop idéaliste, bien trop efféminé, bien trop puéril. Tu es un Bisouours. Si tu es membre de l'élite, tu n'en es que les bas-fonds, le résidu putride, le backroom merdeux. Une vraie élite ça veut dominer, ça veut la puissance, ça veut la richesse, les femmes, les rubans, les médailles et son nom gravé en lettre d'or sur des monuments ou des avenues qu'elle y parvienne par la force, la brutalité, les mots doux ou l'humiliation. Elle n'hésiterait pas à sacrifier l'humanité entière à sa propre gloire.
    Toi en revanche tu ne veux rien de tout ça : tu veux juste épancher ta douleur dont PERSONNE a à foutre, tu veux pouvoir pleurer librement et que l'on considère ton affliction misérable comme exemplaire, tu veux retourner jouer au bac à sable ou aux petits soldats. Tu refuses de voir que ta lâcheté c'est toute ta vie, mais con comme tu es, un idéaliste, un bisounours, tu refuses instinctivement de faire de ta lâcheté un moyen efficace pour dominer le peuple. Tu fuis le réel, tu attaches trop d'importance aux faits et aucune aux hommes. Tu ne comprends pas que tout se passe au niveau de l'estomac et non dans la rue.

    Nous, le peuple, on n'attend que ça d'être dominés. On en redemande même. On veut des maîtres cruels à qui se soumettre, mais gare à eux s'ils se trahissent et deviennent soudain lâches ou doux avec nous, nos copains! Louis XIV qui nous écrase par sa magnificence et son arbitraire, on aime ! Louis XVI qui veut être notre poto et veut notre bonheur, on lui coupe la tête sec à cette crevure !

    Les Zarabes et les Négros on les aime parce qu'ils sont sans pitié, bestiaux avec nous. Mais depuis quelques temps ils se perdent, certains d'entre eux veulent être comme nous, aussi résignés, être nos amis, nos égaux : on aime pas ça. On aime le Joey Star d'avant, celui qui pose ses couilles sur la table et envoie tout se faire foutre. Qui se tape de la blanchette en la traitant comme une salope. Mais pour lui ça va moins bien depuis qu'il joue les bergers appelant à la concorde et à l'amour entre les races, àl'égalité. Ca on ne l'accepte que des lâches aux bouches en cul de poules, comme Hollande ou Bayrou. Pas des Négros cruels. Mais Joey est assez mesquin et rusé pour ne chercher derrière ses appels à voter ou à bien se comporter que son propre triomphe : passer à la télé, vendre des disques et se taper de la suceuse de bites à crinière dorée.

    RépondreSupprimer
  78. Trop LOL mon pseudo :) ! Système :D11 mars 2011 à 19:19

    Bref, toi l'élite (ahaha) il te manque un seul truc : c'est de porter tes couilles. Le jour ou tu porteras tes couilles, comme un bonhomme, en arrêtant de croire à tes "Y'a qu'à, faut qu'on", mais à les déclamer seulement pour assurer ta PROPRE gloire, ce jour-là tu seras la vraie élite. Tu feras partie du club. Car en plus d'être un bisounours, tu es un égalitariste. Au lieu de penser à toi et à ton propre triomphe, à satisfaire tes désirs et et volonté, aussi insignifiant soient-ils, tu ne penses qu'aux AUTRES. Tu les appelles "la France, "la culture", "la langue, "la terre", "la race", "les Occidentaux", "nos Ancêtres", "les Européens", "les Chrétiens"...mais c'est toujours les Autres que tu désires, en bon égalitariste et bisounours que tu es. Alors que les Autres ils t'emmerdent et s'en battent les couilles de ta vie si tu savais on con. Tu es un bisounours mec, wake up! Le Bobo ou le gauchiste, lui, est plus pragmatique et plus réaliste. Il ne désire pas les Autres mais seulement l'Autre, en bon individualiste qui connaît avec un fin instinct ses intérêts. Un gauchiste ou un bobo, un dhimmi ou un antiraciste, sont cent fois plus réaliste que toi, idéaliste et boursoufflé de valeurs que tu es. Epave de merde, tu mérites notre mépris.

    Espèce de déchet de l'humanité arrêtes de parler d'élites et de ton triomphe prochain. Ou alors PORTES TES COUILLES. Putain.

    Sinon fermes-là minable ver de terre, et laisses le peuple vaquer à ses sages occupations : regarder Secret Story, manger à KFC, danser sur du Lady Gaga, lire Closer aux chiottes, se faire avorter pour la 20e fois, parler cul au boulot, faire voir aux gosses des vidés civiques antiracistes, téléphoner en roulant, emmerder les racistes et les fachos, cracher sur les épaves conservatrices momifiées et les homophobes, et faire la chasse aux extrémistes (nous on aime pas les extrêmes, on aime que la normalité, la moyenne, la médiocrité horizontale).

    Toi, extrémiste de merde, castré qui fanfaronne, retournes stabyloter en rose tes livres d'histoire et te taper des sègues sur ta littérature et ta Culture (Culture avec un grand C, comme Connards) de merde. On s'en bat les couilles mec de ta vie de geek et de tes ambitions élitistes. Et si tu veux vraiment élitiser, eh bien je le répète, PORTES TES COUILLES BÂTARD et viens nous dominer. On t'attend à quatre pattes. Mais fais-le avec cruauté et insensibilité, avec ruse et avidité. Et JAMAIS, JAMAIS t'entends salope d'élite, ne te rabaisses à notre niveau pour devenir notre égal : on pourrait te le faire payer très cher. On aime se faire donner par du Bourgeois repu et vicieux comme Bedos ou Gaccio, nos Saints laïcs à nous (p'tain on les adore trop LOL XD! Trop trop top ces geens!). Mais on aime pas ceux qui nous prennent au sérieux et font des listes et des programmes pour nous "sauver" : les Le Pen, les Soral, les Zemmour, les Ramadan (pff ces extrémistes, qu'ils crèvent dans leur vomi). Sauf s'ils portent leurs couilles et acceptent de vivre VRAIMENT, en se montrant cruels en ayant rien à foutre de rayer les 5/6e de l'humanité pour leur propre gloire ou celle de leurs idées. Sinon, si c'est juste pour bavasser et faire des livres qu'ils s'agitent, c'est que des bouffons excentriques, des épaves qui trimballent partout leurs cohortes d'admirateurs détraqués et geignards.

    TAROUZE FERMES TA GUEULE OU ALORS PORTES TES COUILLES.

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.