lundi 14 mars 2011

Tout et son contraire : c'est ça, la qualité Mediapart !



Aujourd'hui, à 13 h 10, Jordan Pouille (mouarf !) nous informait qu'à Tokyo, c'était la vie de tous les jours, ou presque. Bien. Seulement, quatorze minutes plus tard, au même endroit, Ellen Salvi tirait la sonnette d'alarme : Le Japon est entièrement paralysé !

On en déduira soit que la paralysie complète est l'état normal et quotidien du Japon, soit que les “journalistes” de Mediapart sont des jean-foutre. En ce qui me concerne, l'hésitation fut brève.

9 commentaires:

  1. Z'écrivez "jeans-foutres" au pluriel ? (désolé pour le hors sujet, c'est ma curiosité qui est à son comble)

    RépondreSupprimer
  2. Je l'ai écrit au pif, en fait. Mais le wiktionnaire donne au pluriel jean-foutres, tandis que certains écrivains optent pour l'invariabilité (Zola, Martin du Gard…). Je vais donc faire comme eux.

    RépondreSupprimer
  3. Comme tu y vas.
    Les journalistes n'écrivent pas que des conneries, ils en disent aussi

    RépondreSupprimer
  4. Le Grand Robert affirme l'invariabilité du jean-foutre.

    RépondreSupprimer
  5. l'invariabilité du jean-foutre, c'est la fusion du signifiant et du signifié...

    RépondreSupprimer
  6. Je suis d'accord sur la forme et sur le fond : les journalistes sont des jean-foutre.

    RépondreSupprimer
  7. Je suis d'accord avec DG sur la forme et sur le fond : les journalistes sont des jean-foutre (inv.)

    De toutes façons, quant aux prétendues informations des soi-disant journalistes, je n'en ai rien à foutre.

    RépondreSupprimer
  8. Je suis surpris de votre étonnement. Votre proximité (alimentaire) avec le milieu de la presse me laissait penser que vous étiez au fait des évolutions de la profession : Le rôle social premier de la presse quotidienne, a fortiori numérique, est d’alimenter le lecteur en temps réel et à jet continu en copié-collé au fil de l’eau des "ressentis" de tous et de chacun (pourvu qu’ils soient "émotionnels" et délicatement parfumés au N°5 de chez "Political Correctness")

    RépondreSupprimer
  9. On peut dire " foutriquet" aussi .. Qu'est assez chic non? Et puis : un foutriquet, des foutriquets...
    Geargies.

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.