dimanche 20 mars 2011

A voté ! (Le suspense est à son acmé.)


C'était bien, il n'y avait personne. Juste le maire et ses deux assesseurs – si toutefois c'est bien ainsi qu'on appelle les deux larrons encadrant l'édile. L'Irremplaçable a commencé par faire sévèrement la leçon à celui de droite, chargé de vérifier nos cartes d'électeur, leçon qu'il a acceptée avec une certaine humilité, ce qui est normal : il s'agissait de l'électricien du coin, qui devait venir travailler chez nous la semaine dernière et qui, bien entendu, en bon artisan qui se respecte, ne s'est point montré. Après quoi on est passé chacun dans un isoloir. Ça tombe bien, il y en avait deux.

Quand on est ressorti de la mairie, et tandis qu'on déambulait sous le soleil entre les sépultures récentes et anciennes du cimetière jouxtant l'église, Catherine m'a avoué qu'elle n'avait finalement pas pu résister au plaisir de glisser un bulletin dans l'enveloppe. Et je lui ai confessé avoir fait la même chose.

Parce que, finalement, le vote blanc c'est trop nase.


[Pour la photo, ne vous mettez pas la rate au court-bouillon à en chercher le pourquoi : c'est simplement que j'aime beaucoup Sarah Palin, notamment pour sa faculté à rendre Modernœud écumant de rage sitôt qu'on prononce son nom.]

39 commentaires:

  1. Je n'ai pas tout compris (mais ai-je bien lu..) et je me fiche de Sara Machin, mais j'ai terriblement honte de mon retard pour vous souhaiter, mon cher, un bon anniversaire.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai pas bien compris la conclusion de ton billet,
    si vous glissez un bulletin valide, vous votez et le vote blanc c'est PAS trop de la balle.
    Si vous vous glissez un billet invalide, vous votez nul et là encore le vote blanc c'est PAS trop de la balle.
    si vous ne glissez rien dans l'enveloppe, là oui,le vote blanc c'est trop de la balle.
    enfin on s'en tamponne la carte n'est ce pas ??

    RépondreSupprimer
  3. À relire votre billet sur la campagne locale, vous auriez peut-être mieux fait de voter blanc.

    RépondreSupprimer
  4. Tiens finalement j'ai pas voté ... Je m'étais trompé de canton, le mien votait pas .. Si!!! Geargies.

    RépondreSupprimer
  5. Mère Castor : merci ! Mais tu n'as vraiment pas à avoir honte (Catherine t'expliquera…).

    Fidel : tu as raison, j'ai pris l'expression complètement à rebrousse-sens ! Je corrige.

    RépondreSupprimer
  6. Le Coucou : ce qui est fait est fait. On verra au deuxième tour.

    Geargies : fallait venir voter chez nous, on se serait serré dans l'isoloir…

    RépondreSupprimer
  7. Bref vous vous êtes encore fait avoir…
    Y sont mignons, y sont allés mettre leur petit bulletin de vo-vote dans l'urne!
    Comme c'est charmant.
    Et bien, ils sont ravi, ceux pour qui vous avez voter ou ceux qui s'opposent à ceux pour qui vous avez voter ou encore ceux qui espère que vous avez mis un bulletin protestataire, jaune blanc ou beige ou ceux qui voudraient bien que vous adoptiez leurs "théories" du moment, celles qu'ils ont "copier coller", dans Libé, Le Point ou le Nouvel Obs…(je ne citerai pas de nom)
    Didier et Catherine, pourquoi n'êtes vous tout simplement pas rester à la maison faire un gros câlin…
    Je ne sais si c'est Freudien, mais votre petit tour au cimetière après avoir voté en dit long sur votre état d'esprit…

    RépondreSupprimer
  8. On n'est pas raisonnable, qu'est-ce que vous voulez que je vous dise…

    RépondreSupprimer
  9. Faites comme le demandais Roland Barthes : "montrez votre derrière au père politique…"

    RépondreSupprimer
  10. De rien , bon anniv'
    @Julie, vous préparez le concours de commentaire contenant le plus de fautes d'orthographe ??

    RépondreSupprimer
  11. PDDL
    A non , je m'indigne !!!
    Comment un électricien peut-il mériter le titre de Noblesse d'Artisan ?!? Il faut au moins 500 ans d'ancienneté !!!
    Et encore , ce titre se tramsmet de père en fils !!!
    Y avait-il de l'électricité il y a 500 ans ?!?
    Je suis indigné !!!

    RépondreSupprimer
  12. "les pourfendeurs d'allogènes, c'est mal parti pour eux".

    Je suppose qu'il faut comprendre que vous avez voté pour les "pourfendeurs", c'était bien la peine de montrer des pudeurs de jeune fille!

    RépondreSupprimer
  13. Oh oui, y sont choupinets avec leurs pudeurs de premiers communiants ! On dirait une première montée sur le plongeoir de 3 m : j'y vais, j'y vais pas... On vous imagine sortant la tête de l'isoloir pour vous apostropher : "t'as trouvé la chasse ?" -"non, et toi ?"... Bref, vous êtes mignons comme tout et votre histoire, c'est en quelque sorte l'acmé juvénile, pour rebondir sur le titre !...
    PS : je croyais qu'on disait "trop naze" ? mais c'est peut-être mon côté nazebrock ?...

    RépondreSupprimer
  14. Vous avez la déduction un peu rapide, je trouve…

    RépondreSupprimer
  15. 23 h 32 : on sera dispensé de déplacement et d'hésitations dimanche prochain : le candidat UMP qui ne s'avouait pas UMP est élu dès le premier tour.

    RépondreSupprimer
  16. Pourquoi j'ai mis 23 h 32, moi ?

    Allez, dodo…

    RépondreSupprimer
  17. Je n'ai pas voté ! Deux listes de gauche absolument indigentes, une liste écolo-bretonne incompréhensible, une droite honteuse (pas de sigle UMP) et même pas de FN. Je vous jure la Bretagne a un coté arriérée par moment !

    RépondreSupprimer
  18. C'est juste moi, ou Sarah Palin est un peu plus habillée et un peu moins armée que d'habitude ?

    RépondreSupprimer
  19. Marchenoir : je crois savoir que le fusil à répétition se trouve dans la main que l'on ne voit pas à l'écran.

    Pour l'habillement, il ne faut pas lui en vouloir trop : aller voter en Alaska n'est pas toujours une partie de plaisir estivale.

    RépondreSupprimer
  20. Ouais, Julie, parce que les hommes politiques, c'est tous des méchants vilains. "Faisez de la rebellion : restez chez vous !"

    RépondreSupprimer
  21. Moi, je l'aime bien Sarah Palin ; elle est marrante et je me la ferais bien...à l'arrière d'un pick-up rempli de cadavres de cerfs.

    (y a-t-il meilleure viande que le gibier ?)

    RépondreSupprimer
  22. Finalement, c'est trop de la balle ou c'est trop nase ?

    RépondreSupprimer
  23. Dorham : encore une remarque sexiste de ce calibre et je vous envoie Olympe. Armée comme Sarah.

    Carine : Nase. (Ou naZe : on n'en sortira jamais…)

    RépondreSupprimer
  24. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  25. Carine : pour répondre à votre commentaire supprimé, mon hésitation ne pouvait être qu'entre la candidate du FN, pour le plaisir d'emmerder un peu le monde, et le candidat du PS, à cause de la crêpe-party avec sa suppléante : choix politique de haut vol, comme vous le voyez.

    De toute façon, le candidat UMP est passé au premier tour, et confortablement, réduisant mes palinodies à néant.

    RépondreSupprimer
  26. Cher Dorham, vous pouvez vous moquer de mon orthographe (ainsi que Fidel et que notre ami Nocolas).
    Si vous aviez fréquenté un peu les "prolétaires", vous sauriez qu'il se sont arrêter d'aller à l'école à seize ans parce qu'il fallait aller bosser pour gagner pas grand chose. Ne vous approchez pas trop de nous car en plus de mal parler on est assez sale.
    Mais comme vous êtes des petits bourgeois, quand j'étais en train de bosser pour des bobos dans votre genre, (qui évidement me font la morale) vous étiez à la terrasses d'un bistrot (branché) avec vos potes révolutionnaire à refaire le monde derrière un demi de bière et à nous pondre des "théories" de gôche" pour notre bien à tous.
    Alors le coup de l'orthographe, vous savez où vous pouvez vous le mettre!

    RépondreSupprimer
  27. Didier
    Reste à savoir si votre passion pour les crêpes l'emporte sur votre lucidité et votre amour pour votre pays.
    C'est en effet peu supportable un tel écartèlement.
    Elle ne vous en fait jamais, Catherine ?
    Des crêpes, j'entends.
    Maintenant, si vous avez voté pour le candidat PS, ne le dites pas. Faut pas désespérer le Kremlin (Bicêêêtreuh).

    RépondreSupprimer
  28. "si vous n'avez PAS voté socialo" s'entend.
    Décidément, on s'emmêle les pinceaux dans c't'histoire pas très claire.

    RépondreSupprimer
  29. @Dorham, à force d'attirer les balles tu vas gagner le surnom de "sarde à praline" :)
    @Julie, votre morale à 2 euros, je m'en tape, non seulement je connais les prolétaires, mais j'en suis issu.
    Vous faites référence à une époque révolue, les enseignants se faisaient le devoir d'amener leurs élèves au Certificat d'études primaires, et j'affirme que vous n'auriez pas été reçue.
    Vous vous gaussez de la préférence nationale, commencez par les bases républicaines lire, écrire compter.

    RépondreSupprimer
  30. Lire, écrire et compter, ce sont des "bases républicaines" ? Décidément, l'étatisme est bien un totalitarisme...

    On peut savoir ce que lire, écrire et compter ont à voir avec la "république" ? On ne savait ni lire, ni écrire, ni compter avant la "république" ?

    La rage de révision historique des "républicains" est sans limites...

    RépondreSupprimer
  31. Pour bien comprendre la nature de ce commentaire, il faut remplacer "républicain" par "socialiste" ou "révolutionnaire", et ça fait froid dans le dos.

    RépondreSupprimer
  32. C'est que notre ami sait lire écrire et compter, le problème est qu'il ne comprends ce qu'il lit, peut-être même pas ce qu'il écrit.
    Le coup de l'orthographe et Le reste, c'est de la diversion pour rabaisser les autres

    RépondreSupprimer
  33. "Le coup de l'orthographe et Le reste, c'est de la diversion pour rabaisser les autres"
    @Julie, presque Bingo,il m'arrive de faire de la provocation.
    "Lire, écrire et compter, ce sont des "bases républicaines" ? Décidément, l'étatisme est bien un totalitarisme..."
    @RM ah mais il faudra bien y venir à lire , écrire et compter si l'on se veut l'élite de la France.
    "Pour bien comprendre la nature de ce commentaire, il faut remplacer "républicain" par "socialiste" ou "révolutionnaire" "
    @Xp, national socialiste,ça fait plus chaud au coeur que froid dans le dos.
    Merci pour vos commentaires avisés.

    RépondreSupprimer
  34. Julie, vous vous énervez toute seule. Mon bref commentaire n’avait en aucun cas pour objet de me moquer de vos fautes d’orthographe. C’est en règle générale une moquerie dont je juge préférable de me passer puisque comme tout le monde, je dispose d’une orthographe loin d’être irréprochable. La faute à un manque de relecture notamment.



    Non, ce dont je me moquais, c’était plutôt de la posture que vous semblez adopter. Schématiquement : les hommes politiques sont tous corrompus, malhonnêtes et manipulateurs ; mieux vaut rester chez soi à fumer la pipe. Je trouve cela grotesque. Et puéril, d’où l’emploi de cette conjugaison impropre (« faisez »). Je ne suis pas de ceux qui aiment faire la morale à ceux qui ne votent pas, il m’arrive parfois de rester à la maison certains jours d’élection, seulement, je n’en fais pas toute une histoire et je ne prétends surtout pas faire de ma paresse dominicale un acte politique. Je précise que le postulat (la corruption généralisée de la caste politique) de votre engagement à la verveine (rester chez soi en étant satisfait de sa personne) me semble aussi faux qu’erroné (comme ça, au moins…). Faux et dangereux quand on sait le plus souvent où mène ce genre de jugement collectif.



    Le portrait que vous faites de moi est à se tordre de rire. Je ne me justifie jamais d’habitude mais pour une fois, je vais le faire et je vais le faire posément. J’aimerais bien être un CSP++, un gros cadre pansu avec plein de grouillots sous ses ordres mais ce n’est hélas pas le cas, Julie. Je suis petit-fils d’immigrés, fils d’une caissière de supermarché et d’un comptable. J’ai grandi dans une des cités les plus pourris du Val de Marne. Mon grand-père testait les balances chez Testut. Ma grand-mère était couturière chez Steiner (des ouvriers en somme). Beaucoup de mes oncles étaient mineurs. Mon arrière grand-père était menuisier. Personnellement, je vis dans une HLM et je grossis le lot de ce que l’on pourrait appeler la classe moyenne --. J’ai trois enfants en bas âge et j’essaie, tant bien que mal, de les élever dans l’espoir qu’ils ne manquent de rien (…d’essentiel…). Je m’arrête là, vos accusations de boboïsme avancé sont tout à fait hors de propos.



    En revanche, cela me permet de m’interroger sur cette propension qu’ont les gens sur le web à juger les autres sans rien en savoir. Personnellement, Julie, je n’imagine rien de vous, ni des autres, ne sachant à quelques exceptions près, rien d’eux. Je n’imagine pas qu’untel bat son épouse, que tel autre est un trader sans foi ni loi, qu’une telle est une salope finie ou telle autre une de ces femmes qui abandonnent chaque été un chien sur une aire d’autoroute…etc. Je n’imagine rien de votre vie et n’essaie pas d’en deviner quoi que ce soit à travers les quelques commentaires que je peux lire de vous ici et là.. Peut-être êtes-vous une chic fille, qui sait ? Encore une fois, je trouve ces jugements hâtifs un peu ridicules, surtout lorsqu’ils sont si éloignés de la réalité.



    Un dernier mot sur votre orthographe en passant, puisque vous l’évoquez. Comme je vous l’ai déjà écrit, je ne cherchais pas à m’en moquer mais je vais quand même vous dire ce que j’en pense. Il ne s’agit pas tant d’être un professionnel de l’orthographe que d’essayer, autant que faire se peut (quand on a un petit peu de temps), de se relire de temps en temps. En règle générale, lorsque quelqu’un me fait remarquer que j’ai fait une faute (et peut-être en ai-je fait quelques unes dans ce commentaire), je ne le prends pas mal, j’en prends simplement acte. Et la fois suivante, j’essaie d’être plus attentif.

    RépondreSupprimer
  35. Fidel,

    Il faut savoir se sacrifier de temps en temps.

    RépondreSupprimer
  36. Mon cher Dohram pardon, si je vous ai froissé. Cependant vous me faites un bien grand texte pour réduire mes propos à des choses que je ne dis pas. Je n'ai en rien écrit de ce que vous me faites dire. Je n'ai jamais parlé de corruption, je ne fais pas dans le "tous pourris". Mais cela n'a rien de "dangereux" que de dire que Nos hommes et femmes politiques ont souvent l'air de représentant de commerce plus qu'autre chose, il n'est pas irresponsable de le dire et de ne pas leur donner sa voix. Il y a beaucoup de médiocrité dans le discours politique français qui est binaire et manichéens. C'est assez bas de gamme. Ca n'est pas dangereux de la dire. C'est la réalité.

    Pour ce qui concerne les fautes d'orthographe certains utilisent ces faiblesses comme un gourdin pour faire taire l'autre… qu'importe. C'est le reflet de leur médiocrité.
    Vous avez raison sur un point, je suis une chic fille
    Houps
    Grosses bises et je ne relis pas, j'ai pas le temps.

    RépondreSupprimer
  37. Au fait, la petite dame en photo dans son étrange roulotte à rideau bicolore, c'est combien la pipe et combien l'amour ? Je dis ça mais c'est pour l'atmosphère hein ?

    RépondreSupprimer
  38. Julie,

    Je suis affreusement long en tout. C'est parfois une qualité. Parfois moins...

    RépondreSupprimer
  39. PRR,

    C'est un caribou par cartouche.

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.