jeudi 17 mars 2011

Nucléaire : crash test japonais réussi


« Je viens de comprendre pourquoi, à la suite du tremblement de terre au Japon et des menaces de catastrophe nucléaire qu’il implique, les écologistes exigent que l’on ait un débat à chaud sur le sujet : le Japon, c’est le lopin de terre où il est le plus dangereux de construire des centrales nucléaires, il en est pourtant truffé, il vient d’être ravagé par l’un des plus violents tremblements de terre de l’histoire du globe et un tsunami gigantesque, les centrales ont été submergées par les flots, et nous nous acheminons peut-être vers un bilan de… zéro mort. Sans compter, naturellement, que nous en sommes à la préhistoire en matière de sécurisation des centrales, et que la sueur froide que se font ces jours-ci les Japonais va faire faire des bonds de géant à la discipline. Pour le dire autrement, les écologistes ont tout intérêt à se faire entendre, puisqu’ils n’auront bientôt plus rien à dire et devront renoncer à leur fantasme sur le nucléaire, sous peine de se faire renvoyer au crash test grandeur nature constitué par le tremblement de terre japonais de l’an 2011. (…) »


La suite de l'article d'XP est à l'endroit habituel.

77 commentaires:

  1. 0 mort ... on ne peut que le souhaiter... les écolos nous pompent l'air, c'est sûr !

    RépondreSupprimer
  2. Que voulez vous Didier, il faut bien qu'ils donnent quelque chose à manger à leur "électorat Post Modern".

    RépondreSupprimer
  3. Euh, malgré la catastrophe, les bonds de géant peuvent peut-être garder leur d ?
    Barbara.

    RépondreSupprimer
  4. Votre foi dans le mythe prométhéen est touchante.

    Il peut arriver, en effet, à certains adultes de continuer à croire au Père Noël. Il n'existe toutefois pas de traitement connu à ce jour. Certains évoquent la pastille d'iode afin de supporter le sourire radieux de ces gens.

    RépondreSupprimer
  5. Barbara : gloups ! c'est ma très grande faute ! Corrigée…

    RépondreSupprimer
  6. @Denis

    Pas de chance pour vous.

    Ce texte dénonce la tentation prométhéenne des écologistes, des contepteurs du nucléaire et les ennemis du progrès en général.

    RépondreSupprimer
  7. Denis : je laisse XP vous répondre s'il le souhaite, mais en l'occurrence je ne vois aucun acte de foi dans son texte. Au contraire, il se contente de regarder les faits et de les énoncer.

    RépondreSupprimer
  8. Mirabelle : eh bien, parfois, on se demande si certains le souhaitent tant que ça, justement.

    Julie : on est obligé de les nourrir ? Z'êtes sûre ?

    RépondreSupprimer
  9. @XP et @Didier

    J'ai pris mes pastilles.

    RépondreSupprimer
  10. C(est lorsque l'on a une telle phobie de l'incertitude et qu'on aspire à ce point de s'en prémunir, que l'on est prométhéen.

    RépondreSupprimer
  11. D'une part, les victimes d'un incident nucléaire, comme ce fut le cas pour Tchernobyl, se mesurent non pas dès le lendemain mais sur plusieurs dizaines d'années. On verra si cette catastrophe aura provoqué 0 mort dans 20 ans. (rappelons que l'ONU estime les victimes collatérales de Tchernobyl à plusieurs millions).

    D'autre part, il y a une évidente contradiction à se prétendre "ami du progrès" quand on sait qu'il y a des technologies plus avancées que le nucléaire et que les développer nous permettrait en outre de gagner en croissance et d'accompagner l'emploi. Bref, c'est une lutte un tantinet obscurantiste. Je dis ça tout en précisant que je suis loin d'être un vert. Ne pas l'être n'exige pas toutefois de prendre nécessairement le contrepied systématique (voire compulsif) de chacune de leurs positions.

    RépondreSupprimer
  12. I like son style, définitivement !


    Dommage que l'on ne puisse pas laisser de com' chez lui sans être obligé de se connecter, identifiant, mot de passe et patin couffin

    RépondreSupprimer
  13. Denis est un menteur ... il n'y a pas de pastille dans les pharmacies françaises ! :)

    tiens, un article marrant que j'avais zappé :
    http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/03/14/crise-nucleaire-le-gouvernement-francais-victime-du-syndrome-mam_1492847_3232.html

    RépondreSupprimer
  14. Julie : on est obligé de les nourrir ? Z'êtes sûre ?

    Didier, vous savez comme moi que "la soupe est bonne"…

    RépondreSupprimer
  15. @Dorham

    "D'une part, les victimes d'un incident nucléaire, comme ce fut le cas pour Tchernobyl, se mesurent non pas dès le lendemain mais sur plusieurs dizaines d'années. On verra si cette catastrophe aura provoqué 0 mort dans 20 ans"

    On verra, comme vous dites. Pour l'instant, on en est bien à zéro mort, et il n'y a pas de catastrophe nucléaire. Vous glissez insidueusement de "il peut y avoir" à il y aura. Et par ailleurs, ça ne dit rien du danger que représente le nucléaire dans le futur et ça n'induit pas automatiquement qu'il faut s'en passer.

    "D'autre part, il y a une évidente contradiction à se prétendre "ami du progrès" quand on sait qu'il y a des technologies plus avancées que le nucléaire et que les développer nous permettrait en outre de gagner en croissance et d'accompagner l'emploi. "

    Vous avez peut-être raison, seulement, on s'en fout. Ce n'est pas le sujet du billet. Pour ma part, je ne sais pas si le nucléaire est un bon ou un mauvais choix, et je ne prends pas partie dans ce texte.
    Ce que j'essaye de cerner, c'est ce que sous-tend, dans le cas présent, le discours anti-nucléaire, à savoir la condamnation du progrès dans son principe.

    "(rappelons que l'ONU estime les victimes collatérales de Tchernobyl à plusieurs millions"

    Ils ont dû se tromper. Ca doit être plusieurs milliards.

    RépondreSupprimer
  16. Prolo De La Lite
    Non , XP . Le progrès passe par l'expérimentation . Le nucléaire , énergie d'hier , d'aujourd'hui et peut-être de demain . Mais les énergies "alternatives" ont le vent en poupe . Qui experimente ? Areva , EDF ... En Françe , bien sûr . Il y a des doutes conçernant l'avenir du nucléaire . Les écologistes ne proposent rien , ne créent rien . Si demain un tiers de l'energie proviendra des énergies alternatives , les écologistes n'y seront pour rien . L'offre et la demande , c'est tout . La seule priorité des écolos est le moins , moins de comsommation . Le prix des éoliennes et panneaux solaires et leur faible rentabilité rend impossible une autosuffisance , et ils le savent . Les énergies alternative ne sont qu'un projet , rien de concret et valable pour l'instant .

    RépondreSupprimer
  17. @Prolo
    Non à quoi?

    Sinon, tout à fait d'accord avec vous.

    les écologistes ne disent pas "il faut arrêter le nucléaire parce qu'il y a moins dangereux pour moins cher", ce qui relève d'une discussion "technique", ils disent "il faut arrêter le nucléaire parce que c'est dangereux, parce que nous ne maitrisons pas tout, et ca nous est insupportable de ne pas tout maîtriser. Nous exigons (car ces gens ne proposent jamais rien, ils exigent) une maitrise totale de notre avenir qui ne peut passer que par la renonciation au progrès et à l'aventure.

    RépondreSupprimer
  18. @ XP:
    "Ce que j'essaye de cerner, c'est ce que sous-tend, dans le cas présent, le discours anti-nucléaire, à savoir la condamnation du progrès dans son principe."

    Ben... moi, je suis un réac... j'ai donc une vraie tendance à condamner le progrès dans son principe!

    Néanmoins... je suis d'accord avec votre analyse sur l'instrumentalisation idéologique par les verts. Il faut se souvenir qu'ils sont pour la plupart issus des milieux trotskistes et que caché derrière eux, c'est autre chose qui s'avance, ce qui rend tout ce qu'ils disent suspect (je n'ironise pas).

    Pourtant, contrairement à Dorham... je suis un vert... enfin disons un écologiste qui cherche ses réponses dans la nature et pas dans la morale.

    Laurent l'Anonyme

    RépondreSupprimer
  19. PDDL
    Justement , le "il y a un risque" n'est qu'une stratégie , pas un argument . Il est plus façile de jouer sur la peur que sur la raison . Si la facture d'électricité vois son prix doubler , tripler (ce qui arrivera avec des éoliennes et autres) , avec en plus un effondrement de l'industrie et du commerce , un apauvrissement genéralisé est à craindre .
    Le nucléaire est dérangeant pour eux . Pas d'émission de CO2 , risque assez faible . Mais risque quand même . Donc , ils s'attaquent aux déchets nucléaires . Prennent pour argument Tchernobyl . L'association de la fumée , de l'industrie au passé . Donc la non-fumée est l'avenir .
    Investir dans des énergies bon-marché libère de l'argent , et donc du potentiel , pour la recherche . Donc des sources d'énergie plus efficaces pour l'avenir . S'ils avaient eu le pouvoir il y a 30ans , on continuerais à payer la facture , et pour bien des années . L'impossibilité d'innover par éttouffement économique . Quand on a la solution , inutile d'innover .
    C'est le "plus de" qui leur fait peur . L'humanité est arrivée trop loin . Pas de "plus de" , mais "autrement" . Nous avons luttés pendant des millénaires contre la nature , l'avons enfin "maîtrisée" , mais leur "progrès" serait de vivre comme nos aînés . J'avait lu un texte d'Emile Pouget , dans l'almanach du père peinard , écris vers 1890-95 je crois , qui prédisait une amélioration considérable des conditions de vie des paysans , imaginant les nouveaux engrais chimiques , des machines qui rendraient le travail plus facile et efficace , et même pourquoi pas une vie confortable !!!
    L'utopie sociale , s'arracher à la terre .
    Leur "progrès" , s'enchaîner à la terre .

    RépondreSupprimer
  20. @Mirabelle


    Diantre, je suis démasqué. Je me contente, pour l'heure, de prendre de l'acérola et, de temps à autre, de la baie de Goji.

    RépondreSupprimer
  21. Sans lire les commentaires, mais j'ai vu que XP était dans le coin.

    C'est dommage que sa charge contre les gauchistes ne soit qu'une... charge. Ca fera plaisir aux lecteurs.

    Je suis a priori gauchiste et je n'ai rien contre les japonais, au contraire (d'autant qu'ils vont souvent au bistro après le boulot, ce que m'avais raconté un Japonais qui avaient fait le voyage à Paris pour me rencontrer pour le boulot). Je pense que les autres gauchistes non plus.

    "Cette crise nucléaire de 2011 est rigoureusement comparable à la crise financière de 2009." Oui, d'ailleurs les gauchistes connaitront probablement encore un échec. Il n'empêche que personne n'a tiré de conséquence de la crise financière (de 2008, non ?), notre niveau d'endettement s'est augmenté depuis, nous sommes dans une crise économique grave ce qui n'empêche pas les banques, à l'origine de cette crise, de se porter bien.

    Alors, je n'ai pas à rougir de regretter cet état de fait.

    Quant au nucléaire, n'assimilons pas les gauchistes "en général" à quelques uns... D'ailleurs, à ma connaissance, le PS n'est pas contre le nucléaire (même si Aurélie Filipeti - orthographe de mémoire - vient "d'exiger" qu'il change). On ne fait que demander à ce qu'on réfléchisse.

    Les Suisses et les Allemands ont fait des "moratoires". Même Poutine a demandé une inspection des centrales mais les Français continuent à fanfaronner (jusqu'à hier, semble-t-il).

    Grotesque.

    RépondreSupprimer
  22. Apocalyps o
    Suis-je bête ?
    Le monde marche ! Pourquoi ne tournerait-il pas ?
    C’est la vision des nombres. Nous allons à l’Esprit.
    C’est très-certain, c’est oracle, ce que je dis.
    Je comprends, et ne sachant m’expliquer sans paroles païennes, je voudrais me taire.

    http://www.lejournaldepersonne.com/2011/03/apocalypso/

    RépondreSupprimer
  23. "Le Japon, c’est le lopin de terre où il est le plus dangereux de construire des centrales nucléaires (1), il en est pourtant truffé, il vient d’être ravagé par l’un des plus violents tremblement de terre de l’histoire du globe (2) et d’un tsunami gigantesque, les centrales ont été submergées par les flots, et nous nous acheminons peut-être vers un bilan de… zéro mort (3)"

    - 3 faits énoncés comme tels totalement faux ! Revoyez vos prémisses. De plus l'argumentaire est flou, on ne sait le référant de votre 0 mort. On le comprend, mais ce n'est que pare qu'on comprend ce que vous voulez dire.

    "la sueur froide que se font ces jours-ci les japonais va faire faire des bonds de géant à la discipline"

    - Je ne suis pas sur que la minimisation de l'événement ne fasse que faire transpirer le gouvernement Japonnais. Sans parler de l'extrapolation quasi immédiate qui suit. Vos bonds sont plutôt maniaco-dépressifs, signe d'une forte hystérie masculine :)

    "Pour le dire autrement, les écologistes ont tout intérêt à se faire entendre, puisqu’ils n’auront bientôt plus rien à dire et devront renoncer à leur fantasme sur le nucléaire, sous peine de se faire renvoyer au crash test grandeur nature constitué par le tremblement de terre japonais de l’an 2011."

    Ouf, un paragraphe à peu prés correct. Je désespérais.

    "Une fois n’est pas coutume, je voudrais me fendre de quelques banalités pour dire que les japonais m’impressionnent et qu’ils suscitent chez moi une admiration qui n’est pas loin de tourner à l’affection… Les gauchiasses détestent insidieusement ces gens-là, et mon Dieu, ils ont bien raison de les détester, tant ceux-là s’acharnent par leur simple existence à foutre en l’air les lieux communs qu’ils débitent aux quatre coins de la planète…."

    On va rire là, si ce n'est pas un acte de foi ça ahahahah

    RépondreSupprimer
  24. On va rire là, si ce n'est pas un acte de foi ça ahahahah

    "Il paraît que le consumérisme et le libéralisme détruisent les liens sociaux et rendent les gens égoïstes et atones… A part au Japon… (1)
    Que les peuples refusant de se métisser se renferment sur eux-mêmes, se vident de leur force et deviennent tout rabougris à la guerre comme à la bourse…A part au Japon… (2)
    Que la libre circulation des marchandises et des capitaux entraîne nécessairement celle des personnes… A part au Japon….(3)
    Que la mondialisation et l’influence culturelle américano-occidentale détruisent les cultures locales en contraignant les peuples à s’exiler dans un très long hiver… A part au Japon, dont la dite-colonisation culturelle coïncide rigoureusement avec son âge d’or et le retour vers ses meilleures traditions.(4)

    - (1)(2) (3)(4) Considérations sur préjugés et tentative de comparaisons fallacieuses(avec on ne sait quel capitalisme) d'ailleurs.
    Le cas particulier du Japon dans ses dimensions sociales, historiques, économique et "insulaire" n'est pas pris en compte.

    "ne fois encore, cette controverse entre les défenseurs du monde moderne et ses contempteurs est strictement d’ordre métaphysique…. Les Japonais subissent une crise dont ils ne vont naturellement pas manquer de s’enrichir, en sécurisant mieux leurs centrales, en prévoyant des tsunamis plus destructeurs, et c’est bien cette perception du monde que les écologistes et les ennemis du progrès technique haïssent de toutes leurs fibres… Ils ne comprennent pas ce monde où l’on marche à tâtons, où l’on se cogne contre les murs et les plafonds, où on tente et on construit pas à pas… Ce sont fort paradoxalement des prométhéens qui ne supportent pas cette modestie, ils voudraient que les hommes aient totalement barre sur leur avenir, et c’est vrai qu’en revenant à la bougie, en s’abstenant de jouer avec les allumettes, on pourrait faire entrer le futur dans des plans quinquennaux et s’emmitoufler dans un présent perpétuel, un moyen-âge dont on serait assuré qu’il ne pourrait pas nous surprendre. … Tout cela est métaphysique parce que c’est le concept même de crise et l’aveu d’humilité qu’il induit, que les écologistes rejettent viscéralement."

    Passage totalement vide de sens et d'intelligence. Ce n'est pas un apanage du capitalisme que "de se relever de ses blessures". Ce qui d'ailleurs est d'une niaiserie sans nom. "Ce qui ne nous tue pas nous rends plus fort !" ahahaha Oui, un bisounours, ça c'est sur.

    Vos amalgame volontaires entre écologiste, refus du progrès technologique blablabla dans le seul but de cracher sur un parti politique pour en défendre un autre est pathétique.
    Peut être que d'utiliser d'autres vecteurs d'énergie, d'autres façons d'appréhender le réel et ce qui nous entoure, pour progresser dans la recherche et la création d'énergies alternatives (attention, mot chargé de sens dans l'esprit d'xp)n'est pas un progrès. Peut-être,,,

    Le coup de la bougie est d'une originalité :)

    Quant au : "Ce sont fort paradoxalement des prométhéens qui ne supportent pas cette modestie"

    RépondreSupprimer
  25. Et enfin, "Bien que nous comprenons encore ce que vous voulez dire, c'est à nouveaux très mal exprimé. Bref, attention tout de même aux risques inconsidérés liés aux conséquences de certains comportements humains et de certains choix techniques, par rapport à l'équilibre écologique, social, et économique de la planète.²

    Cette crise nucléaire de 2011 est rigoureusement comparable à la crise financière de 2009. Dans les deux cas, les ennemis du capitalisme et du nucléaire crient très fort qu’ils tiennent la preuve que tout s’effondre, que tout est mort, et ils crient d’autant plus fort qu’ils savent bien que tout ça n’est pas vrai, que les événements vont faire ce qu’ils font d’habitude, à savoir leur donner tort."

    Ces propos n'engagent que vous et Nicolas à fort bien répondu à ce sujet. Votre allégorie prométhéenne en prend encore un coup. (Ne sommes nous pas censé avancer !)

    C'est vous qui avez tort.
    Vous êtes comme ce que dénonce votre texte. Vous vous servez d'arguments et de situations (je ne parlerais pas de fait dans votre cas, ils sont inexistants ou mal compris)qui n'ont pour but que de vous donnez raison. Nous ne cherchons pas à avoir raison, nous cherchons la vérité.

    RépondreSupprimer
  26. @Nickho

    Je ne peux pas vous répondre, je ne vous ai pas lu. Beaucoup trop long.

    J'espère que vous dites du bien de ce billet!

    RépondreSupprimer
  27. C'est en substance ce que je disais :)

    RépondreSupprimer
  28. Ah, merci. Je ne vais pas vérifier, je vous fais confiance^^

    RépondreSupprimer
  29. Xp, j'aimerais beaucoup que vous ayez raison à propos des morts japonais, pour l'instant hypotétiques, mais avez-vous déjà vu des images de personnes gravement irradiées, brûlées ? Vous n'êtes pas sans savoir qu'au-delà d'une certaine dose d'irradiation, la moëlle osseuse est détruite, et qu'on en meurt ?
    Ceux qui travaillent en ce moment à limiter les dégâts dans cette centrale savent ce qu'il en est, et ce qu'il adviendra d'eux. Comment y penser sans avoir le cœur serré ?

    RépondreSupprimer
  30. http://www.lemonde.fr/planete/article/2011/03/16/dans-la-centrale-de-fukushima-la-solitude-des-pompiers-du-nucleaire_1494233_3244.html

    RépondreSupprimer
  31. " Comment y penser sans avoir le cœur serré ?"

    Tout compte fait, j'ai bien réfléchi: la catastrophe nucléaire au Japon a déjà provoqué la mort de près d'un million de personnes, sans comter les femmes et les enfants. Et d'après les experts du SGEG, nous devrions atteindre le chiffre de 14 millions avant la fin du mois.

    Ca va, j'ai le coeur suffisamment serré, là?

    Cela dit, rassurez-vous quant à ma sensiblité aux malheurs de mon prochain:si écrire des anneries en se promenant avec son coeur en bandoulière permettait de sauver la vie d'une seule personne, croyez-moi, je le ferais. J'écrirais pleins de poncifs sur Médiapart, rue89 et Marie-Claire.

    Mais hélàs, comme ça ne suffit pas, je préfère écrire des trucs intelligents sur Ilys en utilisant ma compassion pour autre chose que de me flatter, me poser une auréole sur la tête et pointer un flingue de moraline sur la tempe de ceux qui voudraient se servir de leur cerveau.

    RépondreSupprimer
  32. C'est d'autant plus surprenant, ce que vous dites,Suzanne que je n'affiche presque jamais mes sentiments dans un texte et que là, je l'ai fait. J'ai dit combien ce peuple me touchait, et combien il suscitait mon affection.

    RépondreSupprimer
  33. "...en utilisant ma compassion pour autre chose que de me flatter, me poser une auréole sur la tête..."

    Comme s'il était question de ça... mais ce n'est pas spécialement bien, moralinement correct d'éprouver de la compassion pour des victimes de catastrophe et de l'admiration pour des hommes ordinaires dont les circonstances font de tristes héros. C'est de la compassion qui ne mange pas de pain, qui ne vaut pas d'indulgence au paradis et ne requiert rien de qui que ce soit, puisqu'elle est normale et partagée; être favorable ou non au nucléaire, c'est une autre question.

    Catherine: merci...

    RépondreSupprimer
  34. "mais ce n'est pas spécialement bien, moralinement correct d'éprouver de la compassion pour des victimes de catastrophe et de l'admiration pour des hommes ordinaires dont les circonstances font de tristes héros."

    Mais qui vous dit que ne n'en éprouve pas????

    Qu'est-ce que vous racontez?!?

    RépondreSupprimer
  35. "Mais hélàs, comme ça ne suffit pas, je préfère écrire des trucs intelligents"

    En toute simplicité.

    RépondreSupprimer
  36. Et oui! Je suis AUSSI quelqu'un de simple...
    Le talent n'exclut pas la modestie, ne croyez pas ça!

    RépondreSupprimer
  37. Je ne parle pas de vous, ni d'une simplicité qui masquerait une modestie, vous le faites très bien.
    J'émets mon véto sur l'intelligence de votre texte.

    RépondreSupprimer
  38. Le véto, moi, ça n'a jamais été mon truc... Après, j'ai sommeil toute la journée.

    RépondreSupprimer
  39. Xp, Je ne sais pas ce que vous éprouvez, mais je lis ce que vous écrivez !

    "nous nous acheminons peut-être vers un bilan de… zéro mort."

    "Pour l'instant, on en est bien à zéro mort, et il n'y a pas de catastrophe nucléaire. "

    Et l'ironie à propos des morts de Tchernobyl... enfin, ironisez tant qu'il vous plaira. Les femmes enceintes japonaises rigoleraient avec vous de bon coeur, et les non-morts de Tchernobyl s'en tapent les côtes...

    RépondreSupprimer
  40. Mais de rien,sympathique admirateur anonyme.

    RépondreSupprimer
  41. (et les gauchistes se vautrent dans le déni du réel, c'est bien ça ?)

    RépondreSupprimer
  42. @Suzanne

    "Et l'ironie à propos des morts de Tchernobyl..."

    ??? Où? Quand?

    RépondreSupprimer
  43. Bon écoutez, les discussions sur les blogs, avant de s'y aventurer, il faut vérifier qu'on a un age mental supérieur à celui d'un ado de 14 ans.

    Parce que les arguments du genre "savez vous ce que c'est que d'être irradié, avez vous un coeur", il y a le courrier du coeur de Elle ou les blogs d'ado, pour ça. Je ne sais pas pourquoi j'ai perdu mon temps à répondre à ces aneries. Je n'ai pas de coeur et vous en avez un? C'est très bien. Maintenant allez trouver un autre mongolito, j'ai pas le temps de jouer avec vous.

    RépondreSupprimer
  44. "(rappelons que l'ONU estime les victimes collatérales de Tchernobyl à plusieurs millions" (Dorham)

    Ils ont dû se tromper. Ca doit être plusieurs milliards. (XP)

    Victime collatérale, ça ne signifie pas forcément mort, m'objecterez-vous peut être, avec cet à propos primesautier qui vous sied tant. Mais bon, les avortements, les bébés avec des formes bizarres, les cancers de la thyroide de centaines d'enfants et toutes ces joyeusetés...
    (Vous êtes un dandy révisionniste post atomique, voilà.)

    RépondreSupprimer
  45. hahaha, commentaires croisés.

    Elle tourne vite, la discussion, avec vous, dites donc. On ne chante pas vos louanges, et tac, on est un mongolito.

    P'tite bite, va !

    RépondreSupprimer
  46. Mais de rien,sympathique admirateur anonyme.

    Voilà ce qui arrive quand on s'endort en lisant.
    Mais piquez le.

    RépondreSupprimer
  47. P'tite bite.
    C'est exactement ça.
    L'exaltation d'Ilys n'est que virtuelle. Et les clichés qui vont avec,,, la virtualité.
    Voulait être un grand intellectuel brulant la vie par tous les orifices (sans doute son anus en priorité). Raté, je serais journaliste maman !
    Mais un grand journaliste. Raté.
    Dans un hommage posthume il lui dira qu'il l'aimait. Raté.
    Même ses toasts de mariage, d'enterrement, de diners entre amis sentaient le brulé.
    Rattrapé par un "blog" il trouva une tribu, et se sentant de nouveau aimé il se revigora, mais la carapace est fragile.
    Ne frappez pas trop fort à la porte de son égocentrisme, laissez le se gargariser, s'autoproclamer.
    Personne ne l'a jamais fait, ne l'a jamais vraiment admirer, il cherche pourtant, être admirer, quelle pied, quel mot sublime.
    Il se nourrit de quelques compliments glanés ça et la sur la toile, laisser là par on ne sait qui. Cela lui suffit.
    Laisser le, bientôt une dernier sursaut de conscience le soulagera de ses tourments.

    Je vous aime.

    RépondreSupprimer
  48. @ Nyckho

    Tu es un bon garçon^^

    RépondreSupprimer
  49. Didier, vous laissez s'exprimer ici un type qui traite de connard son interlocuteur à la première parole prononcée ?
    C'est ce qui m'est arrivé hier sur le blog de merde où il propose de partager son avis et où il affirme qu'on n'a que 2 virgule un (important, la virgule) millions de muzz dans le pays.
    Ce type est un connard obtus et sectaire, et je m'inquiète que vous lui laissiez la parole.
    Sauf, évidemment, si c'est dans le but hautement pédagogique de laisser le lecteur mesurer les ravages auxquels conduisent la bêtise et la cécité volontaire.

    RépondreSupprimer
  50. Pakounta : il se trouve que le connard en question est un ami à moi. Si vous ajoutez à cela qu'on se trouve ici sur mon blog et que je suis le seul habilité à décider de qui peut ou pas s'y exprimer, vous aurez, je pense, un commencement de réponse à votre question.

    RépondreSupprimer
  51. Ca répond entièrement.
    Excusez-moi d'avoir posé ma question publiquement.

    RépondreSupprimer
  52. Pas bien grave : je pense que Nicolas s'en remettra…

    RépondreSupprimer
  53. J'ai comme une impression que les lecteurs d'ILYS passant ici partageront peut-être. Ne trouvez-vous pas dans la discussion qu'XP est beaucoup plus cool ici que sur son site ?

    Sur ILYS mieux vaut être au taquet, contrairement à ici où il est extrêmement patient et ne flingue pas à la première divergence, incompréhension ou que sais-je.

    Ceci dit très bon texte. A ceux qui bloquent sur certains points, saisissez au moins son mouvement !

    RépondreSupprimer
  54. Il faudra me payer des bières pour ça.

    RépondreSupprimer
  55. Cela dit qu'un type présente des excuses pour m'avoir traité de connard en public auprès d'un ami (mais il ne pouvait connaitre nos "relations"), laissant entendre qu'il aurait préféré le faire en privé est assez cocasse.

    Et prouve que je ne m'étais pas trop trompé dans mon premier avis.

    RépondreSupprimer
  56. "Zéro mort."

    1. Il y a déjà eu 5 morts à la centrale.

    2. "LE FIGARO -- Dans la centrale de Fukushima, la radioactivité a atteint 400 mSv par heure. Que vont devenir les 50 salariés qui y ont travaillé plusieurs jours ?"

    "Pr Jean-Marc COSSET -- Ce sont des doses gigantesques ! Rappelons qu'à partir de 4 000 mSv (donc 10 heures d'exposition à 400 mSv), la vie de l'être humain est condamnée. Car à ce stade, la moelle osseuse est détruite. Ces salariés risquent donc ce que l'on appelle une aplasie médullaire qui conduit à un déficit en globules rouges, plaquettes et globules blancs. Avec des risques majeurs d'infections et d'hémorragies."

    " -- Ces travailleurs connaîtront-ils le même sort que les «liquidateurs» de Tchernobyl de 1986 ?"

    " -- Leur situation est plutôt comparable à celle des pompiers qui étaient intervenus en premier à Tchernobyl pour essayer d'éteindre l'incendie du réacteur en feu. Ce sont eux qui avaient payé le plus lourd tribut. Ils avaient notamment été victimes de brûlures radioinduites par les poussières de césium (un radionucléide volatile) mais aussi d'irradiations massives."

    "À Tchernobyl, les pompiers n'avaient pas de dosimètres. Ils avaient donc été exposés à des doses très importantes sans même le savoir… À l'heure actuelle, les pompiers de Tchernobyl sont probablement tous morts."

    RépondreSupprimer
  57. "1. Il y a déjà eu 5 morts à la centrale"

    "Que vont devenir les 50 salariés qui y ont travaillé plusieurs jours ?"


    Allons allons, Robert... Ca c'est peu ou prou zéro mort.

    Si le nombre de morts sur la route, en France passait de 3500 personnes à 80, on dirait "on ne meurt plus sur la route", "les routes françaises sont sans dangers", et vous ne me diriez pas "vous avez pensé à la maman du jeune homme qui fait partie des 80 tués".
    "Zéro mort, ca peut vouloir dire, en effet 50, 100? ou même 1000 morts. Mais ca voudra dire surtout que l'incident nucléaire n'a eu aucune conséquence mortelle sur les populations.

    RépondreSupprimer
  58. Si on était à la télé, j'aurais ajouté "s'il y avait un seul mort, ce serait un de trop" pour couper l'herbe sous le pied des bulots, mais enfin, ici, théoriquement, on ne s'adresse pas majoritairement aux bulots. Je n'ai pas voulu insulter les lecteurs, je n'ai donc pas précisé.

    RépondreSupprimer
  59. "Si on était à la télé, "

    "Je n'ai pas voulu insister les lecteurs"

    Au moins, on ne pourra pas accuser XP de fausse modestie.

    Comme Marchenoir rappelle quelques évidences, échappera-t-il au doux qualificatif de bulot, ou de mongolito ?

    Le raisonnement de XP (zéro mort, ou tout comme, puisqu'il n'y en a presque pas encore aujourd'hui) est d'une coruscance extrême. Genre si Toto décide de ne plus nourrir ses chiens enfermés dans la grange, il serait stupide, catastrophiste de prétendre que les chiens mourront de faim, puisqu'une semaine après ils ne sont pas encore morts.
    C'est amusant qu'un grand garçon ne comprenne pas de telles évidences et s'entortille dans ses explications autosatisfaites.

    RépondreSupprimer
  60. (insulter, pas insister, pardon)

    RépondreSupprimer
  61. XP est beaucoup plus cool ici que sur son site ?

    Son site ! ahahahahahaha

    RépondreSupprimer
  62. Didier : le nombre de tes lecteurs est-il en baisse pour que régulièrement tu nous offres une séance de racolage actif ?
    Certes, nous avons droit à une poule de luxe, mais avec des pattes de canard et un bec de canard, ça reste un canard, hein, comme disait Audiard !
    Alors, Suzanne ou Nychko, j'admire votre patience, mais ne demandez pas à un canard oisif d'avoir une pensée économique et sociologique et n'attendez pas d'une péripatéticienne qu'elle vous offre les joies intellectuelles de ses grecs éponymes ! Elle est là pour donner du plaisir physique et rien que pour ça : merci Didier !

    RépondreSupprimer
  63. Toi aussi, tu es gentil, mongolito.
    Totalement insignifiant, mais gentil.
    Mais je te soupçonne de le savoir^^

    RépondreSupprimer
  64. Il est entrain de nous péter un câble le débile.
    ahahahah tous des cons ahhhhhhhh, tous des insignifiants, je suis le roi .....
    ahahahahah

    Allez dans ta niche, brave bête.

    RépondreSupprimer
  65. Notre inconnu avait juré ses grands Dieu qu'il n'avait pas de temps à me consacrer, mais ça le ronge^^

    Je vais te donner un conseil: il n'y a pas que moi, dans la vie, essaye de m'oublier. Tu n'es pas d'accord avec moi, tu trouve mon style à chier, tu te désoles que Didier ait la gentillesse de pubier un de mes textes de temps en temps?
    Pas grave! il y a plein d'autres choses sur la toile. Et si tu as d'autres idées que les miennes, fais des billets, essaye de convaincre des lecteurs. Ce n'est pas en ruminant que tu feras passer ta rancoeur.

    Tu veux le dernier mot, ça te ferait plaisir? Je te le laisse, si ça peu te soulager, défoule toi!

    RépondreSupprimer
  66. Comme je ne suis pas chien, je rentre en empathie avec toi et avais déjà répondu sur un autre billet à ta remarque.
    Comme c ta manière de fonctionner, pour brouiller les pistes sans doute (ééé mais non ça va t pas parano en plus, je te charrie), file vite voir ce que j'ai écris ! allez cours !

    RépondreSupprimer
  67. @ Robert Marchenoir:

    Je suis étonné que vous sortiez ces chiffres... XP l'a dit mais apparemment personne ne l'a compris: 0 morts, ça ne veut pas dire 0 morts... Ca veut dire un nombre de morts epsilonesque.

    Le texte de XP est juste excellent.

    Sur le nucléaire: tout le débat actuel est à la fois indécent et ridicule... J'irai même jusqu'à dire que c'est à se pisser dessus: 70% des gens sont contre/70% ne veulent pas payer leur électricité plus cher. Le Japon se fait pilonner 365 jours par an et il y a eu 1 (un, one, uno, ein, en) accident... En combien d'années? Et pour quel type de tremblement de terre? Magnitude 9 et tsunami de 17m (la digue protégeant la centrale étant SEULEMENT de 10m)...

    Alors comparer le Japon et la France, demander d'abandonner le nucléaire dans notre pays et couper certaines centrales comme l'a fait Merkel, c'est blaguesque.
    Jusqu'à preuve du contraire, le nucléaire, c'est la moins polluante, la moins coûteuse et la plus safe de toutes les énergies ET EN PLUS C'EST CELLE QUI NOUS PERMET DE NE PAS ETRE DEPENDANT DES MECHANTS MARCHES FINANCIERS.

    Alors oui, 1 fois tous les 25 ans lorsque Vénus, Jupiter et Pluton sont dans le même axe et qu'on est un 29 février, il y a un accident... Et il y a même des morts, c'est fou cette histoire, hein!

    En attendant, maintenant que la centrale a pété et que les autres sont coupées, y a plus d'jus au Japon... Et ça, c'est autrement plus grave pour tout le monde là-bas (les enfants, les vieillards, les femmes enceintes et tous ceux qui font pleurer dans les chaumières entre 20h et 20h30) que 300 employés d'un centrale qui font tout pour limiter les dégâts et les quelques japonais qui devront subir les conséquences du nuage.

    Le tsunami va faire quelques dizaines de milliers de morts. Et Fukushima?

    Je demande l'arrêt immédiat des constructions à moins de 10 kms des côtes en France comme au Japon! Comme ça, en cas de tsunami, y 'aura pas d'morts, hein!

    RépondreSupprimer
  68. Je ne m'attendais pas réellement à une réponse honnête de votre part, XP.

    RépondreSupprimer
  69. "Zéro mort, ca ne veut pas dire que personne ne décèdera."

    "Le nucléaire est absolument sûr et sans aucun risque."

    "Il n'y a aucun risque, mais la sécurité fera des "bonds en avant" après l'incident sans conséquence de Fukushima, selon une hypothèse fondée sur aucun fait établi."

    "Tchernobyl est un excellent coin à champignons."

    "Et n'oubliez pas : les écologistes sont des menteurs patentés."

    L'avantage de nos démocraties sur le monde orwellien, c'est que les gardes chiourmes de la novlangue sont souvent d'obscurs bénévoles et non des fonctionnaires payés.

    La bêtise de cet article est effrayante mais très pédagogique.

    RépondreSupprimer
  70. "Pour l'instant, on en est bien à zéro mort, et il n'y a pas de catastrophe nucléaire." (XP)

    Ben non, c'est l'évidence, il n'y a pas de catastrophe nucléaire ; c'est juste un happening monté par les intermittents du spectacle japonais pour amuser les populations mondiales.

    RépondreSupprimer
  71. Il est bien facile de tirer sur les écologistes, qui parfois ont raison.

    Non le problème, c'est que les partisants du nucléaire ne sont pas capables de battre intelligement les écolos, qui ces derniers jouent sur les peurs irrationnelles des gens.

    Le problème du nucléaire est qu'il existe des gens, qui, pour gagner encore plus d'argent, rognent sur la sécurité comme Tepco. Donc les accidents que l'on peut voir, et comme le nucléaire non contrôlé est bien plus effrayant qu'une plateforme BP, car les accidents nucléaires, c'est bien plus atroce induit une peur instrumentalisée par certains écologistes.

    De toute façon, faudrait quand bosser sur les alternatives puisque le nucléaire risque de manquer rapidement, dont autant investir dans la recherche pour que les panneaux solaire et autres énergies renouvelables soit le plus tôt possible aussi performant que le nucléaire

    RépondreSupprimer
  72. Je ne sais pas dans quel pays vous vivez mais les chiffres qui nous parviennent en Australie sont ostensiblement différents.
    Le bilan du séisme dépasserait les 7 000 morts et 10 000 disparus, pour le moment.

    Les écologistes ont encore de beaux jours devant eux, rassurez vous.

    RépondreSupprimer
  73. Quand à vos visions prophétiques : "nous nous acheminons peut etre vers...zéro morts", la prochaine fois : abstenez vous ! ou renseignez vous un petit peu avant.

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.