jeudi 10 mars 2011

Tu aimes les crétins totalitaires ? tu vas adorer Fred Quillet !

« On ne peut pas et on ne doit pas permettre à un peuple de manifester sa haine de l'étranger par un vote légal et représentatif dans le paysage politique. Une démocratie, ce n'est pas un système qui permet de faire tout et n'importe quoi. Les lois régissent la vie en communauté des citoyens et il doit y avoir aussi une loi interdisant les partis politiques qui font de la haine de l'étranger un gagne-pain électoral.

« Nous savons que ce parti est un mouvement qui utilise la haine de l'autre, le refus de l'étranger sur le sol. Nous savons que ce parti est composé de mouvances fascistes, monarchistes, identitaires et que sais-je encore de plus infame ? et nous connaissons le fonctionnement quotidien des militants actifs qui consite à mentir et à raconter n'importe quoi sur la situation des étrangers. Nous savons aussi que le FN a des connexions internationales avec d'autres mouvements d'extrème droite et que cette organisation gagne du terrain un peu partout en Europe.

« Le front national est un parti dangereux. Les thèses qui y sont développées sensibilisent de plus en plus de gens dégoutés par ce système politique. "Achtung, achtung" ils ne faut pas qu'ils reviennent !

« Nous devons nous organiser et nous mobiliser pour contrecarrer le plan du clan Le Pen et de ses sbires. Il n'y a pas de fatalité ! mobilisons-nous. Et soyez-en certains, ce n'est pas notre haine de l'autre qui réglera les problèmes politiques. C'est en nous mobilisant contre cette haine de l'autre que nous construirons une société plus juste et plus sereine. »

Fred Quillet


La grande quinzaine antifasciste est lancée, elle menace de durer un an. Et le pis est que cet âne rouge m'a tout l'air d'être normand…

90 commentaires:

  1. Un an ? Ca ne sera pas assez...

    RépondreSupprimer
  2. Remarquez, si le Front national n'a que des adversaires de cette intelligence, il n'aura même pas besoin de faire campagne pour gagner…

    RépondreSupprimer
  3. Tiens ! Je n'avais pas d'idée pour un billet dans mon blog. Z'allez faire la une. Je ne sais pas encore ce que je vais raconter. Peut-être du mal de vous, on verra bien.

    RépondreSupprimer
  4. Ca fait quarante ans qu'on nous fait le coup du FN à chaque élections… faut bien faire peur au petites filles…

    RépondreSupprimer
  5. Jacques Etienne10 mars 2011 à 09:05

    Je vous admire d'avoir la patience de lire ces blogs nauséabonds. A-t-on jamais entendu la droite, même extrême, réclamer à cor et à cri l'interdiction de partis, mouvements ou groupuscules se réclamant OUVERTEMENT du communisme ?

    A lire ce "brave" homme, on se demande parfois ce que nous avons en commun bien qu'appartenant probablement à la même nation...

    Pas plus tard qu'hier soir, regardant "Des racines et des ailes", je me demandais en voyant l'oeuvre de restauration et de conservation accomplie par des bénévoles d'Alsace comme du Pays Basque, si dans une France majoritairement autre, on continuerait de préserver ces petits bijoux du patrimoine que représentent chapelles ou châteaux.

    Il est évident que pour des "citoyens du monde" pour qui le terme "patrie" est vide de sens, celui de patrimoine en a encore moins.

    Ce que des siècles de construction, d'entretien et d'intérêt (car sans visiteurs à quoi bon maintenir?) nous ont transmis disparaîtrait bien vite si ces barbares parvenaient au pouvoir.

    Ils n'y parviendront pas. Mais pour autant, même si elles sont bénignes et de surface restreinte, est-il agréable de voir le visage de notre pays défiguré par ces tumeurs gauchistes ?

    RépondreSupprimer
  6. Jacques,

    En fin de compte, vous considérez ces gauchistes comme des tumeurs (et que doit-on faire des tumeurs sinon les éradiquer) et eux considèrent le FN comme un cancer. J'ai du mal à distinguer la différence.

    De la même façon, le FN est anti-démocratique (il suffit d'analyser son fonctionnement interne), l'extrême gauche l'est aussi. Ce sont aux démocrates de garantir leur droit d'exprimer leurs "idées".

    Enfin, cela ne me concerne pas car je n'ai pas honte de dire que je suis moyennement démocrate - si tant est que la démocratie doive ressembler à une sorte d'espace où l'on peut faire et dire ce que l'on veut, à chaque fois que l'envie nous prend.

    RépondreSupprimer
  7. @ Dorham :
    Pour voir à quoi ressemble une démocratie, vous pouvez commencer par lire les noms de pays à voction démocratique, comme on lit les étiquettes sur les pots de rillettes au supermarché :
    république démocratique de Chine, du Congo, du Laos, d'Allemagne (même si c'est périmé, la force d'évocation est encore consommable).

    RépondreSupprimer
  8. En voilà un "dégouté" par "l'extrème droite". Mort à la haine de l'autre ! Tous à l'échafaud !

    Didier, merci, comment diable avez-vous pu pêcher une telle concentration de perles ?

    "On ne peut pas et on ne doit pas permettre à un peuple de manifester sa haine de l'étranger par un vote légal et représentatif dans le paysage politique."

    ...Oui, la machette, c'est nettement mieux.


    "Et soyez-en certains, ce n'est pas notre haine de l'autre qui réglera les problèmes politiques."

    Non effectivement, au vu de ce billet, la haine de "l'autre", par exemple de ces 25%, ne résoudra rien.

    Le mot "autocritique" est-il à bannir du dictionnaire ?

    RépondreSupprimer
  9. Jacques Etienne10 mars 2011 à 09:51

    "En fin de compte, vous considérez ces gauchistes comme des tumeurs (et que doit-on faire des tumeurs sinon les éradiquer) et eux considèrent le FN comme un cancer. J'ai du mal à distinguer la différence."

    Je n'ai pas parlé d'éradication, j'ai simplement parlé de tristesse face à une défiguration. Ce sont les gauchistes (et leurs alliés) qui parlent sans cesse d'interdire. J'ai par ailleurs souligné leur peu d'importance. Ils se voudraient subversifs ? Ils ne sont qu'affligeants !

    Si vous ne voyez pas la différence, qu'y puis-je ?

    RépondreSupprimer
  10. "On en reparlera à partir du cinq mars (mais on en parle déjà ailleurs), puisqu'à cette date ce prometteur petit opuscule devrait être arrivé chez moi – et donc lu aussitôt. Mais vous n'êtes pas obligés de m'attendre pour l'acheter"…
    Toujours pas de commentaire!
    Doit pas être bien fameux, le pamphlet "J'y crois pas" de Renaud camus, pardon d'Orimont Bolacre

    RépondreSupprimer
  11. Jacques Etienne10 mars 2011 à 09:55

    Plaisanterie facile et puérile :

    Au niveau du fascisme, c'est çui qui dit Quillet!

    RépondreSupprimer
  12. "manifester sa haine de l'étranger "

    "le FN a des connexions internationales avec d'autres mouvements d'extrème droite et que cette organisation gagne du terrain un peu partout en Europe. "

    la haine de l'étranger et avoir des connexions internationales...bizarre tout cela..

    RépondreSupprimer
  13. Pour faire une dictature ce n'est pas la peine de mettre des chars dans les rues, il suffit de culpabiliser les gens.
    Le FN est un excellent outil de culpabilisation.

    RépondreSupprimer
  14. "Je n'ai pas parlé d'éradication,"

    Alors, n'utilisez pas le terme "tumeur" parce que cela rend implicite l'impératif d'une éradication, au risque de mourir purement et simplement. Ne soyez pas hypocrite.

    RépondreSupprimer
  15. "Pour faire une dictature ce n'est pas la peine de mettre des chars dans les rues, il suffit de culpabiliser les gens.
    Le FN est un excellent outil de culpabilisation."

    Ben oui, quoi, ne culpabilisons personne. Tout est permis. Fuck le péché aussi. Vous êtes une moderniste qui s'ignore, Julie.

    RépondreSupprimer
  16. C'est ce genre de mec, une fois retourné, qui tond le plus de femmes le moment venu.

    RépondreSupprimer
  17. Dorham & Jacques Étienne : je pense que si on remplace "tumeur" par "verrue", vous devriez parvenir à vous entendre sans vous déchirer le tablier…

    Les autres : ravi que ma nouvelle recrue vous plaise ! Se décarcasser pour de vrais amateurs éclairés comme vous est très valorisant.

    Mais bon : ce n'est pas tous les jours non plus qu'on tombe sur un complexé du mirador de l'envergure du Quillet.

    RépondreSupprimer
  18. Jacques Etienne10 mars 2011 à 11:09

    @ Dorham :
    Relisez ce que j'écrivais:
    "Ils n'y parviendront pas. Mais pour autant, même si elles sont bénignes et de surface restreinte, est-il agréable de voir le visage de notre pays défiguré par ces tumeurs gauchistes ?"

    Je parle de tumeurs bénignes, non ? Par opposition aux malignes, celles-ci ne sont pas mortelles, d'accord ?

    Cela dit, en y réfléchissant calmement, pouvez-vous admettre que je ne parle aucunement d'éradication ?

    Que je sois de droite est un fait que je ne nie pas. De là à partager avec les communistes, nazis et fascistes un goût pour le totalitarisme et l'anihilation de l'opposant il y a un pas que je ne franchis pas. Je me contente de regretter d'avoir à coexister avec de tels monstres tout en me réjouissant de ce qu'ils séduisent peu de gens.

    RépondreSupprimer
  19. Dorham : la phrase
    "Pour faire une dictature ce n'est pas la peine de mettre des chars dans les rues, il suffit de culpabiliser les gens."
    n'est pas moi, elle est de Régis Debray, débrouillez vous avec lui…

    RépondreSupprimer
  20. Jacques,

    C'était plus pour taquiner qu'autre chose. Je comprends ce que vous voulez dire. Même si je suis de gauche, je suis d'accord sur le fond : l'interdiction d'un parti n'est pas raisonnable... en l'état actuel de la situation, cela va sans dire.
    ...
    Didier, une verrue se brûle. Bref, c'est pire encore que la tumeur qui, comme le relève Jacques, peut être relativement bénigne.

    RépondreSupprimer
  21. Julie,

    Ce n'est pas très courageux de citer quelqu'un tout en s'en démarquant après coup. Vous méritez un second jeton "moderniste".

    RépondreSupprimer
  22. Ça se brûle, oui, mais on peut aussi se résigner à vivre avec : c'est vilain mais pas dérangeant finalement. Exactement comme un gauchiste, quoi.

    RépondreSupprimer
  23. Un billet épidermique. Vous avez bien un épiderme Didier?

    RépondreSupprimer
  24. Disons que mon épiderme ne me pousse pas systématiquement à vouloir faire taire par la force et la coercition ceux qui ne pensent pas comme moi…

    RépondreSupprimer
  25. Jacques Etienne10 mars 2011 à 11:58

    "Ça se brûle, oui, mais on peut aussi se résigner à vivre avec : c'est vilain mais pas dérangeant finalement. Exactement comme un gauchiste, quoi."

    Tot à fait d'accord, Didier. Votre verrue est une meilleure métaphore que ma tumeur.

    RépondreSupprimer
  26. Oh tiens, l'épouvantail fasciste. C'est franchement le truc qui a la plus grande longévité qui soit, ça fait quand même un bon moment qu'on nous le ressort à chaque occasion.
    Faut faire gaffe à ne pas abuser quand même, car à force de crier au loup...

    RépondreSupprimer
  27. On peut aussi s'accommoder d'un herpès génital.

    RépondreSupprimer
  28. Rose noir : qu'est ce que vous voulez, il faut bien que nos amis les "héros de la résistance" puissent se draper dans les habits de la vertu pour pas cher (parce que le jour ou les balles siffleront, y aura plus personne).
    Comme en 2002, nous allons assister au réjouissant spectacle de rue entre les deux tours? (Demander à Nicolas il a sûrement un sondage et une théorie politique à ce sujet). Ils en rêvent. J'en ai vu l'autre jour qui étaient fou de joie à propos du sondage sur MLe Pen. enfin! leur heure est venue, enfin ils vont pouvoir défiler dans la rue le point en l'air en criant "mort aux Fascistes". Enfin ils pourront se faire photographier dans le défiler pour dirent plus : "J'y étais"…
    Et comme en 2002, le candidat "démocrates"(UMP PS) pourra se faire élire dans un fauteuil…
    Vous ne voulez quand même pas les priver de cela!

    RépondreSupprimer
  29. Julie : et vous imaginez les scènes attendrissantes, d'ici 50 ou 60 ans ? Les petits-enfants qui, pour se foutre de la tronche du vieux qui bavoche dans son assiette de coquillettes bio, lui demanderont : « Dis, Papy, tu nous racontes comment t'a barré la route au fachisme avec tes gros poings citoyens, en 2012 ? »

    Et, hop !, ce sera reparti pour un tour…

    RépondreSupprimer
  30. Papy leur dira : "indignez vous", et hop il avalera sa médaille de la résistance qui était tombé dans ses coquillette bio.

    RépondreSupprimer
  31. A mon avis, c'est plus contre les imbéciles qu'il faut se liguer, car ce front national, qui semble vous intéresser paraît être une outre bien vide.
    Avez-vous un nom chez Marine Le Pen, que vous voyez comme premier ministre, ou ministre, y a-t-il quelqu'un dans sa boutique qui se soit fait une réputation en dehors de l'éructation et de la haine de l'autre?
    Même les fascistes avaient quelques éléments qui ressemblaient à quelque chose.
    Vous qui aimez tant ce pays, paraît-il, face à nous qui le détestons tant, vous le confiriez, à des incapables potentiels?

    RépondreSupprimer
  32. Des Ministres ? En veux-tu ? En voilà !

    Oui ! Il y a :
    Paul Deffarges, pressenti pour le Nobel d'économie 2011 et conseiller spécial auprès de Marine. Il ferait un excellent Premier Ministre.
    Henri Soucape, ancien bâtonnier qu'on peut très bien imaginer à la Justice.
    Tarik Martin, qui a co-dirigé l'anthologie du Néant... à l'Education Nationale

    ... et enfin il y a vous Pierre, au Ministère de l'Amour de Soi et de ses Proches dans cet Ordre.

    RépondreSupprimer
  33. Jacques Etienne10 mars 2011 à 15:19

    "Vous qui aimez tant ce pays, paraît-il, face à nous qui le détestons tant, vous le confiriez, à des incapables potentiels?"

    Non, c'est pourquoi je refuse la gôche. Quoiqu'en l'occurence il ne s'agisse pas d'incapables potentiels mais de gens qui nous ont donné des preuves multiples de leur capacité à détruire ce pays, pas tant économiquement que moralement.

    Ces idées de gôche, qui vous paraissent généreuses, que vous nous serinez sans cesse, sont ce dont notre pays, ce pays que j'aime en dépit de ses verrues, va mourir si nous ne réagissons pas.

    RépondreSupprimer
  34. Et puis il y a Nicolas, ministre des droits de la Pouffe, des sondages et de la culture politique…

    RépondreSupprimer
  35. Tiens ! La pétasse n'a pas compris qu'il fallait savoir, parfois, enterrer la hache de guerre.

    RépondreSupprimer
  36. Bonjour,

    Je conseille à cette personne la lecture du "Un paradoxe français" de Simon Epstein (http://fr.wikipedia.org/wiki/Simon_Epstein) chez Albin Michel (http://fboizard.blogspot.com/2010/05/un-paradoxe-francais-les-antiracistes.html). Comme le dit très bien Franck Boizard "ce livre ne risque pas de rencontrer le succès commercial, il dérange trop."
    Et pour cause! L'auteur, chercheur israélien, y fait le constat que 80% des collaborateurs antisémites les plus notoires venaient de .... la gauche ou de l'extrême-gauche: "On est alors frappé par la foule de ceux qui, ayant milité dans les années 1930 à la LICA, l'ancêtre de la Ligue contre le racisme et l'antisémitisme, s'abîmeront dans les pires engagements de la Collaboration." (http://www.lexpress.fr/culture/livre/un-paradoxe-francais-antiracistes-dans-la-collaboration-antisemites-dans-la-resistance_814139.html).

    RépondreSupprimer
  37. Jacques Estienne, au regard de l'histoire, ce sont les plus souvent les idées d'extrême-droite qui font mourir les pays, je n'ai pas besoin de vous faire de dessin.

    RépondreSupprimer
  38. Décidément, Nicolas, vous n'avez aucun humour…

    RépondreSupprimer
  39. Et bien si on vote pour Marine et qu'on se retrouve avec un ministre qui s'appelle Tarik ON va être "surpris".... enfin je trouve.. Geargies.

    RépondreSupprimer
  40. @Pierre/Henri

    " ce sont les plus souvent les idées d'extrême-droite qui font mourir les pays"

    Typique des fanatiques totalitaires: on lui explique que ce n'est pas vrai, pourquoi ce n'est pas vrai, et pas plus haut que sur le commentaire du dessus... Mais non il s'entête dans son idéologie. On lui apporte la preuve que ce sont les gars come lui qui formaient le gros des bataillons collaborationnistes, avec les mêmes discours pacifistes, mais il continue à donner des leçons...

    RépondreSupprimer
  41. Les électeurs ne savent pas que le FN ne recherche que l'argent ... le pouvoir ? ils ne sauraient pas quoi en faire, les subsides au résultat, oh que oui alors ! Pour un parti en faillite, c'est un sacré espoir.
    Reste à savoir si continuer à ergoter sur ceci ou cela ne va pas les y aider.
    Quand à Quillet, seule sa dernière phrase semblerait digne d'un regard.

    RépondreSupprimer
  42. Jacques Etienne10 mars 2011 à 16:16

    "Jacques Estienne, au regard de l'histoire, ce sont les plus souvent les idées d'extrême-droite qui font mourir les pays, je n'ai pas besoin de vous faire de dessin."

    Vous plaisantez ?

    RépondreSupprimer
  43. "Les électeurs ne savent pas que le FN ne recherche que l'argent ... le pouvoir ?"
    Et c'est bien le seul dans ce cas ! les autres partis ne fonctionnent que par amour du service bien fait, par amour de la République et de la France et sans aucun souci de lucre. C'est bien connu.

    RépondreSupprimer
  44. Jacques Etienne, vous trouvez que je plaisante?
    Je vais vous dire, et je ne plaisante pas non plus, quand une société, ses dirigeants je veux dire, organise l'exclusion, suscite la haine de l'autre, désigne au mépris de toute justice, les responsables de ses maux,en généralisant,par des notions d'argent, de race, d'art de vivre, de religion, de quartiers,etc. j'ai honte.
    Alors vous voyez, ça ne me fait pas rire du tout.

    RépondreSupprimer
  45. Julie,

    Sans vouloir prendre des grands airs, l'humour est censé être drôle.

    RépondreSupprimer
  46. Je pense qu'on va bientôt passer la vitesse supérieure, en mode : "Franco était un chic type, un bon catholique et un grand patriote" ; "Mussolini était un gars marrant qui était aussi un grand batisseur"...etc...

    RépondreSupprimer
  47. Jacques Etienne10 mars 2011 à 16:49

    Vous vous pensez généreux, Pierre ! Vous n'êtes qu'usant...

    RépondreSupprimer
  48. "Pinochet était un mal pour un bien"

    RépondreSupprimer
  49. "Trujillo a fait de son pays quelque chose de beau, même s'il était un peu obsédé, en même temps, mieux vaut un homme qui aime les femmes qu'un gros pédé..."

    RépondreSupprimer
  50. "Si l'on réfléchit bien, c'est grace à Salazar que l'on a eu la première révolution non violente de l'Histoire"

    RépondreSupprimer
  51. Pavelic portait bien l'uniforme.

    RépondreSupprimer
  52. Et Hitler, la moustache !
    Dorham, MdeLOL

    RépondreSupprimer
  53. Je ne suis pas généreux, Jacques Estienne, j'ai mes faiblesses, je suis bien obligé de les assumer, mais je ne confie pas à des élus le soin de me conforter dans mes faiblesses et d'ajouter à ma honte.

    RépondreSupprimer
  54. Et Salazar a bien introduit en 1933une police politique de la bienveillance, la PVDE (Police de Vigilance et de Défense de l'État) plus tard appelée PIDE (Police Internationale de Défense de l'État) et encore plus tard après sa mort BIDE (Brigade Interdisciplinaire d'émancipation et d'Elévation des Esprits. Alors vivement Marine et son CEPE.

    RépondreSupprimer
  55. Je trouve tout à fait déplacées ces attaques perfides contre le Général Pinochet.

    RépondreSupprimer
  56. Pinochet:
    3000 morts et disparus
    un chic type!

    RépondreSupprimer
  57. Socialo-communisme : 150 millions de morts, and still going strong.
    Un chic système.

    RépondreSupprimer
  58. Allons XP, tu vois de l'ironie là où il n'y en a pas.

    Pakounta, de quoi vous plaignez-vous ? Cela fait quand même au moins 100 millions de communistes en moins.

    RépondreSupprimer
  59. Pakounta, la différence entre vous et moi, c'est que je condamne le communisme tandis que vous avez l'air de bien aimer Pinochet.

    RépondreSupprimer
  60. Pinochet 3000 Morts de fascistes rouges en armes.

    Allende, sans que Pinochet l'arrête: 50 000 morts dans des camps, hommmes femmes et e enfants, la misère économique, et lui ou son successeur seraient toujours là.

    On comprend pourquoi les totalitaires ont toujours fait une fixette sur Pinochet. Il les a empêché de faire couler le sang.

    RépondreSupprimer
  61. XP confond les morts et les morts virtuels.

    RépondreSupprimer
  62. Ah, ah ! on a ressorti Pinochet et Allende du placard ? On se risque dans les drogues dures ? Va y avoir des dégâts collatéraux et du sang sur le 19 pouces, je subodore.

    RépondreSupprimer
  63. C'est de ma faute, et ça marche à merveille. En guise de sang, on a plutôt le droit à une sauterie de comptables refoulés.

    Bon, je tablais plutôt sur un défenseur de Franco, mais bon, on ne gagne pas à tous les coups.

    RépondreSupprimer
  64. "on a ressorti Pinochet et Allende du placard ?"

    C'est parce que vous écrivez de BM que vous mettez les cadavres dans les placards ?

    RépondreSupprimer
  65. Je vous laisse discuter, je vais manger mes penne et je reviens traiter XP de nazi pour mériter mon point Godwin.

    RépondreSupprimer
  66. "je condamne le communisme"

    En voilà, une posture qu'elle en impose ! Il tremble, le communisme.

    Et l'islamisme, vous aimez bien, ou vous condamnez ? Passque si vous condamnez, il va se planquer, sûr !

    RépondreSupprimer
  67. C'est un peu ce que fait Khadafi, au fond, il tente d'éviter des morts virtuels

    RépondreSupprimer
  68. Je reviens de mes penne et je m'aperçois que XP dépasse toutes les attentes, il dit exactement ce que j'ai dit : "Pinochet ? Un mal pour un bien !"

    C'est bien aussi les gens sans surprise.

    RépondreSupprimer
  69. Pakounta,
    je suppose que vous, vous condamnez l'islamisme, concrètement qu'est-ce que vous faites?

    RépondreSupprimer
  70. Mais Pakounta, il n'y a rien à faire. Vous avez déjà eu "La Journée de la Jupe", ça ne vous suffit pas ? Ah, ces extrémistes de droite quand même, on leur donne la main, ils vous prennent le bras.

    RépondreSupprimer
  71. "on a plutôt le droit à une sauterie de comptables refoulés."

    "Refoulés".... Mon Dieu, que les abrutis sont prévisibles.

    @Didier

    Oh non, on ne sort pas l'artillerie lourde! Pinochet a barré la route à un totalitaire et sauvé des dizaines de milliers de vie, je le sais, et ils le savent. Le débat est donc clot depuis longtemps.

    Et puis no'oublions pas que le Général est l'une des deux mascottes d'Ilys, avec Bidou!

    RépondreSupprimer
  72. "Pakounta,
    je suppose que vous, vous condamnez l'islamisme, concrètement qu'est-ce que vous faites?"


    C'est curieux, cette rage à se déclarer systématiquement impuissant. Par avance. Il ne manque évidemment pas de mesures à prendre, simples, peu coûteuses et efficaces, pour barrer la route à l'islam.

    Mais il y en a un peu marre de porter le petit-déj' au lit aux gauchistes. De leur donner la becquée intellectuelle. A vous de bosser un peu, pour une fois.

    Qu'est-ce que vous feriez, vous, pour barrer la route à l'islam ? Hein ? Réfléchissez cinq minutes, et donnez-nous votre réponse.

    Car je présume que si vous posez une telle question, c'est que vous êtes d'accord sur le fait qu'il faut barrer la route à l'islam ? N'est-ce pas ?

    RépondreSupprimer
  73. Jacques Etienne10 mars 2011 à 21:44

    "Bon, je tablais plutôt sur un défenseur de Franco, mais bon, on ne gagne pas à tous les coups."

    Il y aurait tant à dire sur Francisco Franco y Bahamonte...

    Toutes choses que vous ne seriez pas prêt à entendre ni à comprendre...

    RépondreSupprimer
  74. XP-Rantaplan. Je jette un os et tu le ronges. J'ai conduit cette discussion exactement là où elle est. Et tu ne t'en rends même pas compte.

    --

    Jacques,

    Mais allez-y, c'est exactement ce que je voulais. Lâchez-vous !

    RépondreSupprimer
  75. Ah, ça y est le sovieto-liberal Marchenoir arrive.Dès qu'on parle d'Islam, il lève la patte.
    Habitant un pays libre, M. Marchenoir, je reconnais à mes concitoyens les mêmes droits que les miens, je suis donc pour l'exercice libre de toutes les religions.
    Et je suis aussi contre tous les fanatismes et tous les intégrismes y compris l'intégrisme sovieto-libéral.

    RépondreSupprimer
  76. "l'exercice libre de toutes les religions"

    Même les religions où le dieu supposé affirme, de sa propre voix, qu'il faut tuer et/ou réduire en esclavage les adeptes d'autres religions ou ceux qui n'en ont pas ?

    Vous êtes, sous vos dehors doucereux, un dangereux malade mental.

    RépondreSupprimer
  77. @Dohram

    Non. Les imbéciles dans ton genre ne conduisent pas les discussions et ne balancent pas d'os à ronger. Ca se saurait, mon pauvre ami^^

    RépondreSupprimer
  78. Oui, M.Pakounta, sur le plan de la violence,du crime, et de l'aveuglement aucune religion ne peut donner de leçons aux autres.
    Mais pour certains êtres la spiritualité est d'une grande importance,ils sont libres, vous admirez bien les dictateurs vous.

    RépondreSupprimer
  79. Jacques Etienne10 mars 2011 à 22:22

    "Jacques,

    Mais allez-y, c'est exactement ce que je voulais. Lâchez-vous !"

    Non, pas ce soir. Un jour peut-être...

    La question est complexe. Et je sais d'avance, par les simplistes, le rejet de tout ce qui pourrait être dit.

    Je vous souhaite une bonne nuit, Dorham, douce de certitudes, de générosité et de foi.

    RépondreSupprimer
  80. Le plus rigolo sera de voir tous les cocus aller voter une pince à linge sur le nez...

    RépondreSupprimer
  81. Blablabla, XP ! Je vais arrêter de rire de toi, c'est carême.

    RépondreSupprimer
  82. Jacques, ah ça tu m'étonnes qu'elle est complexe. Vous en avez pas un peu sur Benito aussi. Sans lui, on n'aurait pas toutes ces routes en Italie...

    RépondreSupprimer
  83. @Dohram

    Puisque c'est Carême, comme tu dis je vais te donner un conseil: il ne suffit pas de se payer de mots dans la vie, il ne suffit pas de dire "je vais arrêter de me rire de toi" pour faire croire que l'on s'est rit de quelqu'un.

    Un blogeur insignifiant dans ton genre qui n'a pas d'autre solution pour se faire remarquer que de de faire le troll chez Didier Goux ne
    se réveille pas avec du talent le matin parce qu'il a dit à quelqu'un "je me suis ri de toi".

    Merde tu es le soir, et merde tu te réveilles le matin^^

    Et dis toi bien que je n'y suis pour rien, si personne ne lit ton blog de merde^^

    RépondreSupprimer
  84. Ah, c'est bien ce que je pensais, Pierre n'a rien à dire.

    RépondreSupprimer
  85. Rantanplan,

    Tu te fais du mal. Tu te ridiculises. J'aimerais un jour te voir atteindre une cible. Tu es un peu comme un jeune puceau qui n'arrive pas à jeter sa gourme. Tes réparties, en substance, témoignent toutes du même message débile : "même pas vrai". Cela me rendrait presque triste si tu ne méritais pas exactement le sort qui est le tien.

    (j'arrête vraiment parce que si ça continue, ma confession de Pâques va être longue comme l'Autoroute du Soleil)

    Et je déconnecte donc.

    RépondreSupprimer
  86. @Dohram

    J'adore les neuneux parfaitement inconnus dans ton genre (en dépit des dixaines de commentaires qu'ils pondent tous les jours pour se faire reparquer) qui font ce qu'ils peuvent pour exister sur la toile, et qui n'y arrivent pas.

    Ils commencent par monter un blog que personne ne lit, puis un deuxième, et ils finissent par faire le Troll sur un site qui a des lecteurs.

    Continue, Mongolito, tu m'amuses. Tu t'arrêteras quand j'aurais décidé que tu dois t'arrêter, comme d'hab^^

    RépondreSupprimer
  87. "Et je déconnecte donc. "

    Ah, j'avais lu trop vite.

    Le mongolito a finalement décidé de partir, avec entre les jambes la queue qu'il n'a pas. Il s'en va ruminer ses rancoeurs et s'en retourne à son blog et ses 12 lecteurs uniques quotidien.

    C'est pas encore cette fois que Mongolito reussira à se faire remarquer. Le monde est trop injuste^^

    RépondreSupprimer
  88. "Soviéto-libéral". (Pierre)

    On attend toujours la définition de cet intéressant concept. Je veux dire : une définition un peu étanche à la critique, hein.

    Quelque chose comme un indice que cela voudrait dire autre chose que "connard" ou "pédé".

    Ah non, pardon, pédé c'est plutôt un compliment, de nos jours. J'ai oublié de mettre à jour le logiciel.

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.