dimanche 19 juin 2011

Les Caennais ont bien fait de prendre Duron : la joie dans la douleur


Elle a de l'allure, la façade de l'Hôtel de Ville de Caen, non ? Mais, évidemment, son classicisme la rendait tout de même un peu austère, un peu fade, pas très festive. Alors le maire PS (évidemment PS…) de la ville, un certain Philippe Duron, a eu l'idée de profiter de la gouine parade fiote footing lesbien & gay pride d'hier pour affirmer hautement sa solidarité avec… avec qui d'ailleurs ? Avec quoi ? Avec les victimes de l'homophobie, bien sûr ! Et comme la solidarité de ce Duron ne semblait pas suffisante à ses propres yeux de Modernœud rose, il a décidé que tous les Caennais seraient solidaires derrière lui, qu'ils le veuillent ou non. Donc, pour bien signifier qu'il se foutait de leur avis comme de sa première élection, il a eu la mirobolante idée d'accrocher au fronton de la mairie un drapeau gay friendly – si quelqu'un peut m'expliquer comment un drapeau peut être gay friendly, je suis preneur.

Cela dit, il reste tout de même assez modéré dans sa démence idéologique, le Duron, pas enfermable immédiatement : il a placé son chiffon à côté du drapeau français, alors qu'il aurait très bien pu le mettre à la place. C'est sans doute pour ne pas heurter de front les derniers Caennais réactionnaires, frileux, moisis, sales, abjects, visqueux, fêlés, qui s'accrocheraient encore à leurs pestilences anciennes ; ceux qui, on l'espère, aux prochaines élections municipales, refuseront de reprendre Duron.

12 commentaires:

  1. Ohé, on ne va pas se formaliser pour si peu, juste un petit drapeau, un jour par an , si ?

    RépondreSupprimer
  2. Vous voyez de la démence idéologique là où, pour ma part, je vois un homme en campagne électorale.

    RépondreSupprimer
  3. mais un homme en campagne électorale est toujours dans un état de démence accentuée. La démocratie rend idiot puis fou.

    RépondreSupprimer
  4. A propos de "réactionnaires frileux... qui s'accrocheraient encore à leurs pestilences anciennes..." encore faudrait-il en avoir pour s'y accrocher.
    C'est la raison pour laquelle lors de mes dernières vacances, à l'occasion d'une exposition sur le port de Sanary, je me suis acheté un très joli drapeau tricolore, pour parer à toutes les éventualités.

    RépondreSupprimer
  5. Corto : une mairie est un édifice public, qui n'a pas vocation à servir de support publicitaire aux lubies des uns ou des autres.

    Denis : eh bien, si c'est avec des thèmes aussi stupides et convenus que le PS espère reconquérir le vote populaire, je leur souhaite bon courage !

    PRR : et l'hyper-démocratie rend supra-idiot : la preuve.

    Mildred : la photo, bon sang, la photo !

    RépondreSupprimer
  6. Quand on a commencé à prendre Duron
    il paraît qu'on ne peut plus s'en passer.
    Si ça venait à se confirmer ils
    n'auraient plus qu'à installer les vélib à Caen (si ce n'est déja fait)pour disputer à Paris le titre
    envié de capitale de la pédale.

    RépondreSupprimer
  7. Hélas, il y a belle lurette que je ne fais plus de photos.
    Mon drapeau était au départ, un pavillon pour bateau. Je lui ai bricolé une hampe dans un bois peint qui théoriquement devait servir de tuteur de luxe pour des plantes d'appartement.
    Je l'ai installé dans ma chambre, non loin de mon lit, dans l'angle d'un armoire, et, l'avouerais-je, chaque matin au lever, j'ai un petit regard de tendresse pour lui.
    Peut-on faire plus "frileux, moisi, sale, abject, visqueux, fêlé" ?

    RépondreSupprimer
  8. au-delà des insultes, j'aimerai connaitre vos arguments. J'entends que de la haine dans vos propos, prenez-un peu de hauteur, vous y gagnerez.

    RépondreSupprimer
  9. Arguments ? Mais pourquoi serait-ce moi qui devrais produire des arguments ? Est-ce que, face au fou qui se prend pour un os, le psychiatre produit des arguments ? Non : électrochocs direct !

    RépondreSupprimer
  10. La France et donc les francs sont des envahisseurs germains dont nous ferrions bien de nous libérer ... en conséquence, je trouve scandaleux de voir le drapeau français planté devant les édifices publics, il est le symbole de cette occupation germanique. Vous vous trompez donc de drapeau.

    RépondreSupprimer
  11. Duron dont on fait les blutes... bien sur... Geargies

    RépondreSupprimer
  12. Soit, ce drapeau ne reflète que le sentiment du maire, et n'a pas sa place sur la mairie de Caen. Mais est-il nécessaire pour autant d'insulter les homosexuels ?
    Je n'apprécie pas vraiment les mouvements revendicatifs comme la Gay and Lesbian Pride (qui pourrait en bon français s'appeler la Fierté Homosexuelle), non par homophobie, mais parce que 1) cela revient à enfoncer des portes ouvertes, 2) la sexualité doit rester de l'ordre de l'intimité. Quant à ce que les gens fabriquent avec leurs fesses entre adultes consentants, je m'en fous à un point...

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.