samedi 2 juillet 2011

Des mots noirs et blancs, comme des armes noires et blanches


Face aux musulmans et à leurs exigences de plus en plus inacceptables, les modernœuds qui prétendent penser à notre place et savoir ce qui est bon pour notre poil ont décidé (?) une bonne fois pour toutes de se coucher et d'accéder à toute demande, espérant ainsi se concilier les bonnes grâces de gens qui les méprisent hautement. Nous avons désormais face à nous une farandole bariolée et hilare de petits Daladier, retour de Munich. La différence, ou si l'on veut l'aggravation de notre bassesse, est que, désormais, se prosterner ne semble plus suffire, il convient en outre de jeter sur les campements de la barbarie un voile de camouflage, fait de regards détournés et d'épais silence : ce silence est la clé de notre asservissement prévisible, parce que toute parole est devenue d'abord suspecte puis scandaleuse. Modernœud s'entraîne à devenir un serviteur muet.


Les progressistes sont des Municois.

20 commentaires:

  1. "Les Progressistes sont de Municois"
    Vous êtes sûr ?
    Des Municois ? Presque comme des Niçois !

    RépondreSupprimer
  2. Peut-être qu'on peut même aller jusqu'à oie ?

    RépondreSupprimer
  3. Oie blanche, bien sûr, il va de soi !

    RépondreSupprimer
  4. J'ai pas compris la chute à relent nissard.
    Le taulier peut m'aider ?

    RépondreSupprimer
  5. Comparer trois imams miteux et les armées allemandes à la fin des années 30, c'est un peu insultant pour les allemands.
    Et comparer les européens de la fin des années 30 qui se sont défilés devant les armées du Reich aux modernoeuds qui se pissent dessus devant trois pauvres racailles, c'est pas très respectueux de nos ancêtres.

    RépondreSupprimer
  6. Rien compris ... quelles sont les doléances inacceptables qui ont été autorisés aux musulmans ???? nul lien faisant référence à un article.

    RépondreSupprimer
  7. Mildred : voir le commentaire de Carine juste après le vôtre…

    Le Plouc : enfin, quoi, vous n'êtes pas réveillé ? Munichois muets = Municois.

    Paul : pas d'accord : les Français des années trente ne se sont pas défilés devant les armées du Reich, mais devant l'idée même de devoir les affronter. Sous le prétexte que, au fond, Hitler ne leur voulaient aucun mal, ainsi qu'il le répétait à l'envi.

    (On est bien parti pour une collection de points Godwin, là…)

    Bubba : aucune, vous avez raison.

    1) les Européens en général et les Français n'ont jamais cédé à aucune revendication communautaire des musulmans.

    2) Ce qui est normal, puisque les musulmans ne sont pas du tout, mais alors pas du tout du genre à revendiquer quoi que soit dans les pays où ils s'installent : ils se fondent dans le paysage préexistant, que c'en est un bonheur.

    RépondreSupprimer
  8. Didier:
    faut pas leur en vouloir, ils sont pas aussi cons que les enseignants !
    Je plaisante bien sûr… entre deux blasphèmes.

    RépondreSupprimer
  9. N'en faisons pas une dalade, mais ce Saladier était tout de même un ahuri de première. Pas étonnant que la France ait bouffé de la roquette 4 ans durant, tandis que certains bouffaient du pissenlit par la racine, ce qui est une assez curieuse façon de déguster ce mets délicat.

    RépondreSupprimer
  10. "Muniçois qui mal y pense !" (Winston Churchill, in "Les cigares du Pharaon")

    RépondreSupprimer
  11. Tiens, j'ai pensé à vous Didier, Vladimir Dimitrijevic, celui-là même qui a créé les Editions l'Âge d'Homme, qui a fait découvrir Grossman ou Zinoviev est décédé...

    http://incarnation.blogspirit.com/archive/2011/07/02/vladimir-dimitrijević-1934-2011-le-passeur-a-passe.html

    Sad News...

    RépondreSupprimer
  12. Oui, j'ai vu ça il y a quelques jours.

    RépondreSupprimer
  13. Voui mais il n'en reste pas moins que refuser d'affronter les Panzerdivisionen est une chose, refuser de botter le cul à quelques barbus en est une autre !

    Vous êtes donc 100% responsable du point Godwin ci-atteint.

    RépondreSupprimer
  14. Hum... Le fameux point G... l'orgasme et le délire d'la p'tite Blanche tellement délurée qu'elle se vomit elle-même, et ceusses d'sa race...

    RépondreSupprimer
  15. Carine :

    On dit j'en reste coït.

    (Bon, d'accord elle n'est pas de moi mais de...tient au fait, de qui est-elle ? C'est un littérateur connu, pas mon concierge bien sûr)

    RépondreSupprimer
  16. Pour l'instant, ce sont les musulmans du CNT qui nous dictent notre conduite et leurs exigences sont de plus ne plus inacceptables! Ils veulent des armes payées pars les contribuables français!

    RépondreSupprimer
  17. Chaque fois que j'entends (ou lis) des personnes qui "ne voient pas"... "ne comprennent pas"... "ne pensent pas que l'Islam soit une menace pour la France"... je ne sais pas pourquoi, mais j'ai comme une odeur balkanique qui me remonte aux narines.

    Après la mort de Tito, en ex-Yougoslavie, les gens les plus sensés (très peu de personnes) passaient leur temps à répéter à hue et à dia que la guerre était imminente. Et tout le monde leur rétorquait : "meuh non ! C'est de la propagande anti-yougoslave ça !... meuh non ! Nous sommes pour la 'fraternité et l'unité' nous autres."

    ("Fraternité et Unité", slogan propagandiste créé par les communistes sous Tito... un peu, si vous voulez, comme... au choix... "Touche pas à mon pote"... ou... "Le bien vivre ensemble"... ou la bien connue... "L'immigration est une chance pour la France"...)

    Et bien je le répète... certains se réveilleront avec une gueule de bois, un peu tard, avec le cul en choux fleur ou en étoile de mer... mais ils ne pourront pas dire qu'ils ne savaient pas.

    Je ne souhaite aucunement de Srebrenica à la France... je ne suis ni un viandard ni un tripal... mais si le pays des drouâdeuhlomme pense qu'il est à l'abris des pulsions meurtrières, ils se fourre le doigt dans l'oeil... et peut-être même dans le cul.

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.