mercredi 16 janvier 2013

De l'avantage de manger moins


C'est un phénomène qui se produit (du terroir) lorsque l'on a la stupide idée de prendre de l'âge : l'appétit, un peu comme tout le reste d'ailleurs, se restreint, s'amenuise, met un bémol à ses exigences, une sourdine à ses impératifs. Bref, on mange moins ; nettement moins. Corollaire : le fait de se mettre à table tend à devenir, sinon une corvée, en tout cas un point de passage que l'on contourne de plus en plus volontiers. C'est pourquoi nous avons, depuis quelques mois déjà, Catherine et moi, supprimé d'un commun accord spontané le déjeuner. Nous ne prenons donc plus qu'un repas par jour, le dîner, et encore se compose-t-il d'un plat unique – je m'empresse de préciser que cette règle se suspend lorsque se présente ici quelque invité à ripailles. À midi, chacun de son côté grignote, mangeote, se nourrit en mineur, au moment où il lui en prend à la fois l'envie et le courage (car l'un peut aller sans l'autre).

Outre le gain de temps et le défaut de vaisselle à laver, l'avantage qui apparaît très rapidement à l'esprit de l'inframangeur est que, ingérant des quantités nettement moindres que naguère, il peut de nouveau se permettre les aliments qu'il repoussait auparavant par crainte de surabondance cellulitique çà et là sur son corps de rêve. C'est ainsi que je me suis aujourd'hui autorisé de déjeuner d'un solide sandwich à l'andouille de Guéméné, suivi d'un autre non moins impressionnant à la rillette de sanglier. Cela sans une once de mauvaise conscience ni, j'en mettrais mes lipides à fondre, le moindre gramme excédentaire. Bien entendu, pour en être totalement certain, il me faudrait monter sur la balance. Mais c'est un autre avantage qu'acquiert le glouton repenti et vieillissant, celui de cesser à tout jamais de se peser.

40 commentaires:

  1. Ces amuse-gueules m'ont mis en appétit !!! (même si nous sortons de table !)

    RépondreSupprimer
  2. Nous faisons notre charcuterie tous les deux ans (avec le beauf...) et bien que saucisse à l'huile, pâtés et pâté de tête soient au programme, si nous faisions une photo nous serions très loin d'obtenir un tel magnifique cliché !!
    En tous les cas, vous êtes un homme de goût... (mouais...désolé, pas très original mais tant pis !)

    RépondreSupprimer
  3. ligne 3 : le mois est haïssable ?

    RépondreSupprimer
  4. Ah! Ah! Je me suis bien marré en arrivant à "d'un solide sandwich à l'andouille de Guéméné,
    suivi d'un autre non moins impressionnant à la rillette de sanglier".

    Tout en légèreté.

    RépondreSupprimer
  5. Dans tout ce vaste cyberouèbe, enfin un billet où l'on ne parle pas de haine !

    RépondreSupprimer
  6. Robert Marchenoir16 janvier 2013 à 16:57

    Hahaha, le gars qui supprime le déjeuner, mais qui le remplace par un sandouiche à l'andouille de Guéménée et un autre aux rillettes de sanglier ! Nan mais c'est du foutage de gueule, ou bien ?

    Comme ça remplace, j'en suis bien certain, un repas à base de brocolis à la vapeur sur son lit de courgettes avec un coulis de carottes du jardin, c'est vous dire si le bilan diététique est globalement positif !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marrez-vous ! N'empêche que je ne prends plus un gramme…

      Supprimer
    2. Robert Marchenoir16 janvier 2013 à 17:17

      Ca doit être de l'andouille allégée et des rillettes demi-écrémées. Entre deux biscottes. Je serais curieux de voir ça.

      Supprimer
    3. Quand vous voulez : la maison est ouverte…

      Supprimer
    4. Tenez, pour compenser l'apport calorique de midi, ce soir, on a mangé un bol de ça

      Supprimer
    5. Comment ça, beurk ? C’est parce que c’est japonais que vous dites ça ? Ce serait pas un peu raciste ?

      Supprimer
    6. Robert Marchenoir16 janvier 2013 à 20:32

      Oui, mais j'apporte mon andouille, alors. Je crains le guet-apens au tofu, voire la blagounette au consommé de soja.

      Il se passe de drôles de trucs chez les Goux, ces jours-ci.

      Supprimer
    7. Ah, si vous avez à portée de main un charcutier vendant de la très bonne andouille, je n'ai rien contre !

      Supprimer
    8. Je pense qu'il est temps de faire un bento charcuterie.

      Supprimer
    9. Soupe maso au poisson cru...

      Supprimer
  7. Vous ne regrettez pas les bentos d'il y a deux/trois ans ? elles avaient l'air pourtant très sympathiques mais j'imagine que ce devait être un travail certain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le bento, c'est pour les jours de labeur : là, je suis en vacances…

      Supprimer
  8. Je fais un jeûne depuis 4 jours, et qui durera encore 10 jours. Rien que ces lignes m'ont donné famin.

    RépondreSupprimer
  9. Réponses
    1. Se relire, c'est bien! Ça devient trop rare.

      Supprimer
  10. Par période, je ne fais que manger des sandwichs affreux plein de gras. Je suis en plein dedans. Depuis le début de la semaine, je n'ai pas fait un repas normal un midi...

    RépondreSupprimer
  11. L'andouille de Guéménée c'est assez maigre comme aliment, j'en dirais pas autant des rillettes de sanglier. Quoiqu'il en soit vous vous nourrissez bien mal pour le jeune homme que vous êtes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais le plaisir c'est précisément de se nourrir mal, et en le sachant !

      Supprimer
  12. "…C'est pourquoi nous avons, depuis quelques mois déjà, Catherine et moi, supprimé d'un commun accord spontané le déjeuner"
    Tout faux! C'est exactement le contraire qu'il vous faut faire… : Un bon petit déjeuner, et Un bon déjeuner et un dîner léger…
    Remettez donc au soir votre solide sandwich à l'andouille de Ludovic… euh de Guéméné… Ce sera… encore pire.
    Et puis vous me prendrez une cuillerée à soupe d'huile de ricin pour faire passer votre Plavix et votre Crestor (un comprimé le soir)…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je prends déjà un comprimé d'Inexium tous les matins, ça devrait suffire, non ?

      Supprimer
    2. L'ésoméprazole existe en générique et la façon de ne plus avoir besoin d'en prendre tous les matins c'est d'arrêter de picoler totalement.

      Supprimer
    3. Laryngite par reflux gastro-oesophagien?
      Cesser le Chablis…

      Supprimer
    4. Faite comme Napoléon : Vin rouge de Bourgogne avec un tiers d'eau (ou plus)…et vous pourrez enlever la main de votre gilet.

      Supprimer
    5. Car cette molécule, si elle soulage efficacement, a le désavantage de faire tomber les cheveux et de scier les jambes. Penser à prendre un complément de vitamines B car, last but not least, elle a le don de les détruire.

      Supprimer
    6. Purée ! c'est plus un blog, ici, c'est un cabinet médical ! Manque plus que Pluton, tiens…

      Supprimer
  13. Reste que ce blog ressemble de plus en plus à Marie Claire.
    A quand notre horoscope chez Didier Goux ?
    Comment choisir sa gaine de contention, toutes les astuces de Catherine.
    Plus que cinq mois avant l'été: notre régime minceur pour être au top à Palavas les Flots.

    RépondreSupprimer
  14. Réponses
    1. Oui, bon, il ne faut rien exagérer non plus…

      Supprimer
  15. Proverbe chinois:
    "le matin, tu manges pour toi.
    Le midi, tu manges pour ton ami.
    Le soir, tu manges pour ton ennemi".
    A bon entendeur...Mais vous faites ce que vous voulez hein ! Vous pouvez même continuer à prendre debout votre premier café de la journée !

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.