samedi 19 janvier 2013

Menus propos entre la soupe et le fromage


J'aurais bien aimé, en ce début de week-end enneigé, pouvoir éviter les questions taraudantes, les dilemmes angoissants, les casse-tête franco-français. Mais comme ce blog a pour principale vocation d'attaquer de front et sans barguigner les sujets les plus pénibles, je me vois contraint d'y aller, et d'aborder le douloureux problème du plateau de fromages. La question est simple mais elle est cornélienne : doit-on, à ses hôtes et à leur convoitise, présenter des fromages intacts ou entamés ? Autant le dire tout de suite : quelle qu'elle puisse être, votre réponse sera de toute façon insatisfaisante. En effet :

– Poser sur la table un plateau de fromages entamés peut sembler vouloir dire que l'estime que vous portez à vos invités est suffisamment faible pour qu'il ne vous gêne pas de leur servir vos rogatons de la veille voire de l'avant-veille – si ce n'est les restes de vos précédents commensaux qui, eux, supposera-t-on, avaient eu droit à des fromages flambant neufs.

– À l'inverse, présentez des fromages intacts et l'on sera enclin à penser qu'ils n'ont été achetés que pour la circonstance, et même qu'ils l'ont été en rechignant à la dépense, dans la mesure où, visiblement, lorsque vous êtes seuls, vous semblez vous en passer fort bien – d'où un sentiment de gêne chez vos hôtes, pouvant être suffisamment fort pour les empêcher de se servir de ces pâtes molles ou dures qui, pourtant, leur font tellement envie. 

Vous l'avez compris : pour quelque solution que vous optiez, vous voici foutus. Et, du coup, vous mesurez soudain l'immense avantage que, de ce point de vue, la soupe indivise présente sur le fromage  en assortiment. Mais il fallait y penser avant.

29 commentaires:

  1. Pour toutes ces raisons, je ne sers plus que de la cancoillotte.

    RépondreSupprimer
  2. La sagesse voudrait qu'on légiférât sur ce point afin d'établir une règle "pour tous" ?

    RépondreSupprimer
  3. le camembert, tout neuf sorti de sa boite. Comme une bouteille de vin. On l'entame et on le goûte ensemble. Idem pour tous les fromages qui coulent. Mais les autres... Le le Comté, le Munster avec un coin en moins, le petit gaperon ou le chèvre sec coupé en deux...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben voilà ! Une partie entamée et l’autre non. Quand tu sais pas tu demandes aux femmes !

      Supprimer
    2. Ça semble frappé au coin du bon sens, en effet.

      Supprimer
    3. Faites gaffe quand même aux accointances entre Suzanne et Catherine...

      Supprimer
  4. Non seulement Suzanne dit juste mais elle dit la "règle". Pas besoin d'une proposition de loi déposée par le député Jacques Etienne histoire de gonfler les stats de son activité parlementaire...
    Ceci-dit, le taulier pourrait quand-même nous dire quelle gargote propose le plateau illustrant son billet...

    RépondreSupprimer

  5. a) sur plateau, le fromage se présente avec une lichette retirée ; cela signifie que on l'a goûté avant de le servir et donc qu'il est "bon pour le service".

    b) Ducasse sans doute. Mais en tout cas pas le Louis XV.
    (Cela fait déjà quelques années que Ducasse International a perdu toute notion d'excellence et que la multinationale prospère sur une réputation de communication médiatique digne de Monsanto, d'Areva ou de Unilever.)

    RépondreSupprimer
  6. j'ai eu la chance, par deux fois, de diner chez Veyrat. Le chariot de fromage ressemblait de très près à celui-là. Un vrai bonheur, le couronnement d'un excellent dîner. Et lorsque vous demandiez un peu de beurre pour aller avec quelques fromages, parce que vous les aimez ainsi accompagnés, on vous répond: " bien monsieur, de suite ". Un régal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. quant à la question de les servir intacts ou entamés, perso, je préfère entamés, on se pourliche d'avance.

      Supprimer
    2. Un régal, un régal... C'est à voir. Personnellement, quelqu'un qui me dit de suite me coupe aussitôt l'appétit.

      Chez Martine et Nénesse, il y a parfois des taches sur la nappe et un simple couteau de table pour couper le sainte-maure, mais au moins on ne commet pas une faute aussi peu excusable.

      Supprimer
    3. Après une réponse pareille, je propose que l'on attribue à Chieuvrou le titre de citoyen d'honneur de Plieux !

      Supprimer
  7. Robert Marchenoir20 janvier 2013 à 01:07

    Je ne vois pas où est le problème. Si je suis invité et qu'on me sert des fromages inentamés, je ne vais pas me tordre les mains en consultant le Talmud. Je vais me dire que bien évidemment ils ont été achetés exprès pour faire honneur au repas prévu, comme c'est normal, je vais trouver ça très appétissant et je vais me servir.

    De même, je ne vais pas m'offusquer qu'on serve une bouteille de vin non débouchée, un poulet auquel il ne manque ni une cuisse ni une aile, ou une tarte entière.

    En revanche, s'il manque des dents à la fourchette ou un pied à la table, là je gueule.

    RépondreSupprimer
  8. Quel est donc ce fromage qui trône au centre du "plateau" de l'illustration ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je dirais de la faisselle...

      Supprimer
    2. Et qui essuie la faisselle ?

      Duga

      Supprimer
    3. Il y a du bleu dans la faisselle ?

      Supprimer
    4. Dans la faisselle de Roquefort peut-être bien...

      Supprimer
  9. Je ne comprends pas qu'un gouvernement qui se saisit de tous les sujets de société, y compris ceux dont on se fout complètement, n'ait pas encore mis en place un Grenelle dédié à cette problématique. D'autant que le sujet est brulant puisque les français se posent désormais la question suivante : "Faux mage (de Hollande) ou désert (du Mali) ?"

    Duga

    RépondreSupprimer
  10. Et la soupe au fromage, cela existe t il ?

    RépondreSupprimer
  11. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas d'anonyme, bordel, je l'ai dit cent fois !

      Supprimer
  12. Essayez-donc de servir un salers ou un comté entier... Faudra virer tous les autres du plateau, renforcer les roues, prévoir deux serveurs spécialisés dans le maniement du laguiole XXL (genre sabre). Quant à faire cela chez soi...
    Il est bon, néanmoins de se poser des questions qui ne s'étaient jamais posées auparavant. J'y penserai en allant chez mon crémier, et ne manquerai pas de lui poser la question.

    RépondreSupprimer
  13. Je n'aime pas trop le fromage allah louche.

    RépondreSupprimer
  14. Il faudrait demander à Nadine de Rotschild.

    RépondreSupprimer
  15. Heureusement qu'on peut encore parler du fromage...

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.