mercredi 2 janvier 2013

L'année dernière où vous voudrez


Aujourd'hui, ma mère a 80 ans. Mais ce n'est pas dans le journal.

35 commentaires:

  1. Vous pourriez au moins laisser votre père en dehors d'un "journal" dont seul l'excès d'alcool peut "justifier" l'impudeur. C'est à vomir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez des sacs en papier juste à votre droite…

      Supprimer
    2. Et comme la droite semble déplaire à Léon, il vomira... à gauche ! Bonne année à vous, Didier. Pleine de Volvo V70, de piges honteusement lucratives (et tout autant taxées) pour la payer.

      Meilleurs vœux à L'irremplaçable épouse, également.

      Supprimer
    3. Quel sens de la répartie ! Il est "out" le gros Léon. Vous l’avez mouché en moins de trois minutes. Bravo Didier et bonne année…

      Supprimer
    4. On se demande pourquoi Léon continue de s'entraîner : aux olympiades de la connerie la médaille d'or lui est d'avance acquise in saecula saeculorum.

      Supprimer
    5. Ah oui ! Bravo pour cette riposte éclair et d'avoir mouché le gros Léon. Je suis sûre que votre père, s'il vient à passer par ici, appréciera ce haut fait d'armes et d'esprit. Bonne année à vous et à vos proches.

      Supprimer
  2. "L'année dernière où vous voudrez", lança Monsieur Goux.
    "Tant que ce n'est pas à Marienbad", répliqua Ana Maria.

    (en fait je vous lis souvent, mais je ne commente jamais, car je n'ai pas autant d'esprit que vous, ou vos glorieux commentateurs. Mais, pour une fois que j'ai trouvé une réplique un peu à la hauteur, je me lance.)
    Bonne année Monsieur Goux!

    RépondreSupprimer
  3. Meilleurs voeux pour cette nouvelle année Didier!
    Encore 4 ans à subir la politique des débiles,
    à voir des imbéciles se réjouir de la médiocrité gouvernementale.

    Avec ça, on est bien barrés tiens!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bof ! tant qu'il reste du saucisson, des rillettes et un tonneau de chablis…

      Supprimer
    2. Le bonheur restera cantonné à la vie privée.
      J'ai décidé d'arrêter d'acheter le quotidien chaque matin, pour les résolutions
      de la nouvelle année, mais vais-je y arriver?
      C'est moins sur, je l'ai déjà pris ce matin.
      Puis pour arrêter de fumer et boire, ça ne peut faire partie de mes résolutions.

      Supprimer
    3. Puis pour arrêter de fumer et boire, ça ne peut faire partie de mes résolutions. Même pour ne pas contribuer au financement de nos chers (chers) syndicats ? Bonne année, Pierre !

      Supprimer
    4. Roh le bourricot! Très bien vu! Je l'avais oubliée celle-là.
      Bien sur que j'arrêterai de fumer, ou du moins je diminuerai, si les sous vont aux syndicats.
      Hors de question que j'enrichisse ceux qui ont flanqué le pays par terre. Enfin, en partie.
      La mère Aubry est pas mal non plus dans le genre politicienne macabre.
      Meilleurs voeux aussi à toi!

      Supprimer
  4. La France a gagné 1,4 million d'habitants en 4 ans....
    Ca laisse rêveur cette capacité qu'ils ont à se reproduire les Français.
    C'est entendu je ne mets pas de lien, l'info se trouve un peu partout. Dans le Monde, par exemple, qui ne fait aucun rapprochement avec l'immigration, évidemment.
    Bonne année à tous !

    RépondreSupprimer
  5. Bon anniversaire à votre mère, bonne année à vous.
    C'est joli ces bougies qui illuminent votre blog, on y voit poindre une tendresse
    qui n'est pas la plus grande invitée de ces pages, merci.

    RépondreSupprimer
  6. Bonne Année à vous et à Catherine !
    (Et bon anniversaire à votre mère).
    Geneviève

    RépondreSupprimer

  7. Rien n'est plus sacré que l'anniversaire d'une maman.

    Je préfère de beaucoup "aujourd'hui, ma mère a 80 ans" à "Longtemps, je me suis couché de bonne heure."
    Aussi souhaité-je many happy returns à cette maman qui sera, on n'en doute pas, chérie.

    Heureuse nouvelle année ! Soyez préservé !

    RépondreSupprimer
  8. Renaud Camus a raison, et vous avec : c'est cuit, l'affaire est dans le sac, les jeux sont fait…
    Et comme moi non plus je n'ai pas d'enfant et qu'il me reste grosso modo vingt ou trente ans à tirer (selon les statistiques) …
    Moi aussi je me contre fiche d'être de gauche ou de droite ou d'ailleurs et je conchie tous les militants de ceci et de cela… il faut rester libre… si tant est que cela veuille dire quelque chose.

    RépondreSupprimer
  9. - chouette gâteau (maison ou google images ?) pour un bel anniversaire
    - très bon titre de livraison
    - 1 suggestion d'amélioration de présentation pour le journal : penser, pour un lien vers un billet de blog, ou un site, à faire en sorte qu'il ouvre une nouvelle fenêtre ou onglet ? (désolée pour la syntaxe approximative de la requête : un lien qui ouvre une fenêtre... on dirait du modernoeud)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. en self-service alors ! bon d'accord si ça arrange le taulier...

      Supprimer
  10. Robert Marchenoir2 janvier 2013 à 20:20

    Meilleurs vieux, donc.

    RépondreSupprimer
  11. Je pense revenir sur ce que vous écriviez au sujet des rapports parent-enfant. En dehors de cela, tous ces petits riens que vous narrez et qui sont une vie ne cessent de m'émouvoir ou de me faire sourire. Continuez !

    RépondreSupprimer
  12. Meilleurs vœux à Catherine et Didier, et que vos billets et photos continuent à fleurir le plus longtemps possible !

    RépondreSupprimer
  13. Didier, vous êtes un sage.
    Bon anniversaire à votre maman!

    RépondreSupprimer
  14. Lecteur depuis quelques mois de votre blog, j'interviens ici pour la première fois. Pour dire simplement que j'éprouve un grand intérêt et beaucoup de plaisir à lire chaque mois votre journal, très différent mais de qualité équivalente à celui de Renaud Camus dont je suis un fidèle (parfois en désaccord) depuis bientôt trente ans. Il me semble que vous censurez de moins en moins votre sensibilité, notamment quand vous évoquez vos proches, et c'est une bonne chose, contrairement à ce que "pense" le dénommé Léon. Vous évitez de plus en plus facilités et trivialités qui gâtent un peu vos billets de blog ici ou là ( mais il se peut qu'elles plaisent à une partie de votre public, cf le style de certains commentaires). Quoi qu'il en soit, on ne peut que ressentir une vraie sympathie envers quelqu'un dont les chiens répondent aux noms d'Elstir ou de Bergotte.

    Almart

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah Almart, vous avez raison sur au moins trois points : Léon ne "pense" pas ; il laisse ce soin aux gens qui ne peuvent "que ressentir une vraie sympathie envers quelqu'un dont les chiens répondent aux noms d'Elstir ou de Bergotte". On sent que de telles personnes ont sûrement un apport capital et quasi-quotidien à faire au genre humain. Vous nous en délivrez un aperçu qui fait ressentir cruellement la retenue qui, jusque-là, nous a privés de tant de lumière. Camus baisse effectivement et j'imagine qu'il ne sera pas en désaccord avec vous sur ce point. Le ranger au niveau de Goux fait de vous un aimable plaisantin ou un anonyme définitif au PI ou à la SLRC. "...cf le style de certains commentaires" Tout d'abord l'abréviation est fautive (cf. Littré), mais vous avez raison pour cette "partie de votre public" qui se repaît de "facilités et trivialités". Ce blog regorge de toutes sortes de crétins certains, d'imbéciles dissimulés et de Léons revendiqués. C'est en connaisseur que je vous accueille dans la troisième de ces catégories.

      Supprimer
    2. Mais c'est pas possible de jouer le flic à ce point.
      Chez Nicolas vous sauteriez direct. Alors, un peu de bienveillance, merde!

      Supprimer
  15. Monsieur Léon,
    J'apprécie beaucoup votre commentaire de mon commentaire. Vous êtes doté d'une qualité rare, la fidélité à vous-même : toujours l'écume aux lèvres et l'invective en guise de raisonnement. En revanche, je ne tiens pas à être classé ( "stigmatisé" pour utiliser un signifiant en vogue) dans la catégorie des 'Léons revendiqués". S'il faut vraiment choisir, je préfère appartenir à la foule des "crétins certains". Au moins je ne souffrirai pas de solitude.
    Question sans importance : pouvez-vous m'indiquer quel est votre "apport capital et quasi-quotidien...au genre humain" ? Avec mes remerciements anticipés.
    Bien amicalement, Monsieur Léon.

    ALMART ( ALain MARTzolf)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis le Dieu de la pensée.

      Supprimer
    2. Question sans importance : pouvez-vous m'indiquer quel est votre "apport capital et quasi-quotidien...au genre humain" ?

      Cette question sans importance mérite tout de même une réponse : la pudeur et la confection de tartes aux pommes.

      Presque Léon, pourquoi tant de pudeur ? Le pseudo est disponible pour tout le monde ! Essayez l'original, il semble devoir vous aller comme un gant.

      Supprimer
    3. Car je ne serai jamais à votre hauteur. Celle des humains qui se prennent pour Dieu, et qui en apparence connaissent mieux que quiconque les frontières du bien et du mal, ne peut forcément venir que d'un illuminé. Ne l'étant pas, je me considère comme un presque Léon.
      Vous aurez beau mettre du tip-ex sur les commentaires, la réalité viendra toujours recouvrir vos coups de vernis!

      Supprimer
  16. Bonne année,

    c'est assez perturbant votre journal, c'est la première fois que je lis un journal d'écrivain dans la durée...perturbant dans le sens où il ne se passe pas grand chose et pourtant c'est passionnant. faudra que j'essaie un autre journal d'écrivain.
    D'autre part, je trouve que vous avez un talent pour les titres, ce matin j'ai entendu Régis Debray, il revenait sur son dernier ouvrage intitulé Modernes Catacombes, j'ai immédiatement pensé à vou et me suis dit que cela ferait un bon titre pour un de vos journaux.

    http://www.amazon.fr/Modernes-catacombes-Hommages-France-litt%C3%A9raire/dp/2070139441

    Bien à vous et à votre dame

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est amusant que vous me parliez de titres car, depuis quelques jours, j'en cherche un pour la petite anthologie que je prépare de mes billets de blog 2007 – 2009, et je sèche lamentablement…

      Supprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.