lundi 28 janvier 2013

Time Édith


Il a été beaucoup question d'elle, en décembre.

15 commentaires:

  1. Mais qu'est-ce que tu lui trouves à cette Piaf ? Elle m'a toujours répugné !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sinon, maintenant qu'on se connaît un peu mieux, on pourrait peut-être passer au voussoiement ?

      Supprimer
  2. Votre journal m"a vraiment déprimée,ça rigole pas chez vous .

    RépondreSupprimer
  3. Il y a un jeu de mots dans le titre du billet ?
    Peut être qu'il faut lire le journal pour comprendre ?

    RépondreSupprimer
  4. A date/time edit control = Contrôle de modification de la date et de l'heure.

    Comprendo ?

    RépondreSupprimer
  5. Comment ? Un jeu de mots en anglais ? Pas ici, quand même !

    RépondreSupprimer
  6. Bon, je l'ai lu.
    Si vous supprimez les références bloguesques, votre journal a-t-il de quoi tenir ? Et vous le publiez depuis des mois et des mois sur un blog ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que vous m'avez mal lu : je parlais de supprimer les références bloguesques dans mon “anthologie” de billets des années 2007 – 2009 (Mémoire d'en France), dont j'annoncerai ici même la parution dans deux ou trois jours.

      Supprimer
    2. Oui ! pardon !
      J'ai télescopé parce que je me disais, à vous lire, que vous parlez de moins en moins des blogs dans vos dernières livraisons mensuelles du Journal.

      Supprimer
    3. C'est que les blogs sont de moins en moins “parlables”, il me semble – ou c'est moi qui vieillis et me lasse. et puis, je crois que le blog des Modernœuds exerce assez bien, finalement, sa fonction cathartique.

      Supprimer
  7. Je viens de relire ton billet (entre autres) du 04.08.2011 ou tu écris sensiblement la même chose que le 1er.12.12 dans ton journal.
    Avant 11.2007 tu avais bien un blog ou je me trompe?
    Fidel

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu ne te trompe pas : mon premier blog a été ouvert en février 2007 et “sabordé” en novembre. J'ai ouvert celui-ci trois jours après, preuve d'une grande cohérence du bonhomme…

      Supprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.