samedi 4 septembre 2010

À Évreux, tous unis et debout contre la vilaine xénophobie – Reportage dans un fauteuil


On a eu de la chance, les camarades liguards et moi : il a fait beau. Ce fut un bien édifiant défilé, et nous avons pu sans choper le moindre rhume ni refroidissement humide des voûtes plantaires clamer notre solidarité avec tous les gentils pouilleux que sécrète cette planète – laquelle n'en est point avare, heureusement pour nous autres, les sans cause fixe, les nantis honteux, les tétanisés de la lutte, les enthousiastes de la génuflexion. Même les enfants étaient émerveillés de se découvrir si gentils, presque autant que papa et maman. Papa brandissait une banderole sur laquelle il avait écrit à la peinture rouge : « Nous sommes tous les sans-papier du monde ! », et de l'autre côté : « Sarkozy en Hongrie ! » Et il avait même laissé sa carte d'identité et son permis de conduire à la maison, par “solidarité active”, qu'il a dit, bien que maman ne trouvât pas ça très prudent, des fois qu'il y aurait eu une contre-manif des fachisses et une descente de CRS pour clore le tout. Finalement, il a bien fait, papa, car une fois de retour à la cité, il s'est aperçu qu'on lui avait chouré son portefeuille. Pourtant, y avait pas un seul rom, dans cette manif. Papa a dit que son portefeuille avait très bien pu tomber de sa poche tout seul, et c'est vrai que c'est possible.

14 commentaires:

  1. J'adore : ça me rappelle Fantasia chez les ploucs.

    RépondreSupprimer
  2. Vous devriez avoir honte, Didier. Je milite activement pour l'interdicion du second dégré. Et je compte bien me servir de ce billet, qui, secondegrievement, est nauséabond, nous ramène aux heures les plus sombres de notre histoire et tout le bataclan, pour vous traîner devant les tribunaux. Malheureusement, j'ai bien peur qu'une justice timorée, infiltrée par le fascisme ambiant ne vous condamne qu'à mort alors que vous mériteriez, pour crime d'ironie d'être au préalable soumis à la question du même nom.

    RépondreSupprimer
  3. Je n'ai pas très bien compris si vous êtes "pour" la xénophobie ???

    Et "Fantasia chez les ploucs" est un pur (je dis pur) chef-d'œuvre. Rien à voir avec ces moutons.

    RépondreSupprimer
  4. Superbe ! Et je vous pardonne volontiers une petite exagération passagère certainement due à votre enthousiasme de manifestant droidelommiste (néophyte ?) : Il n’y a plus guère d’enthousiastes de la génuflexion (hélas…)
    Ceci-dit, le portefeuille a effectivement dû tomber. Les Roms n’étant pas à la manif, ils devaient sûrement avoir l’œil comme vous quand votre voisin adoré est en vacance. Et Dieu sait qu’ils savent dissuader les individus mal intentionnés. On alors j’ai rien compris…

    RépondreSupprimer
  5. Ah ! Merde ! J'ai oublié d'aller manifester.

    RépondreSupprimer
  6. Excellent mon Cher !

    @Nicolas : mais non ! Vous manifestiez à la Comète...

    RépondreSupprimer
  7. Georges : Je n'y avais pas pensé, mais il y a de ça, oui.

    Jacques Etienne : je suis actuellement en garde à vue et ne puis donc vous répondre plus longuement.

    Mifa : Bien entendu, voyons ! Comme je suis pour la torture des vieilles dames, le sida généralisé, le viol des mineurs, l'empoisonnement des sources d'eau potable et, plus généralement, tout ce contre quoi s'élève et s'indigne le Grand Modernœud.

    Le Plouc : je parlais de la génuflexion-réflexe de nos “élites” face au chant irrésistible des cornemuzz.

    Nicolas : pas grave, tout le monde a compris que vous étiez de droite.

    Pluton : ça compte, une manif à la Comète ?

    RépondreSupprimer
  8. J'aime bien vos moutons.
    Ils me rappellent ceux-ci.

    RépondreSupprimer
  9. D'ailleurs nous y revenons toujours...
    à nos moutons.

    RépondreSupprimer
  10. Les quelques photos et vidéo que j'ai pu voir de ces manifs avaient un point commun : des vieux ! Finies les manif SOS-Racisme des années 80. L'époque est à la nostalgie ? Ou alors ces vieux cons ne veulent pas mourir facho ? Il est étonnant de constater que l'électorat de gauche rejoint celui du FN d'il y a des 10 ans : du vieux moisi ! du vieux dans l'âme. Les réacs, en les voilà. Des quinqua, des sexa mais peu ou pas de d'jeunes.

    RépondreSupprimer
  11. Me voilà rassurée, Didier : c'est bien ce que je pensais. D'ailleurs, je ne lis votre blog que pour m'encanailler. (on emploie encore ce verbe, de nos jours ?)

    RépondreSupprimer
  12. Fredi : les nôtres se gardent bien d'approcher de la falaise. Enfin, qu'ils croient.

    PRR : j'ai été frappé par la même chose hier.

    Mifa : j'aime bien son petit parfum suranné, à ce verbe.

    RépondreSupprimer
  13. "Papa a dit que son portefeuille avait très bien pu tomber de sa poche tout seul, et c'est vrai que c'est possible."
    C'est même certain.

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.