dimanche 12 juillet 2009

Un psychologue danois parle d'islam et d'intégration

Merci à Floréal de m'avoir signalé cette interview.

26 commentaires:

  1. N'y aurait-il pas une dérive dans votre façon de penser et de sérier la question de l'Islam; hier vous disiez à juste titre votre opposition à l'Islam intégriste et son incompatibilité avec l'occident, aujourd'hui c'est l'Islam dans son entier que vous jugez incompatible. Outre que les critères d'incompatibilité sont très subjectifs, ils peuvent aussi évoluer dans le temps: le protestantisme fut jugé incompatible et à quel prix avec le catholicisme, qu'en est-il aujourd'hui.

    RépondreSupprimer
  2. Henri, vous me lisez mal : je passe mon temps à dire, ici ou ailleurs, que l'islamisme est une construction intellectuelle européenne dont le but est de dédouaner automatiquement le "vrai" islam. Un peu comme on avait inventé, en d'autres époques, le mot "stalinisme" pour pouvoir conserver un communisme sortable, voire un trotskisme virginal.

    Votre comparaison avec le protestantisme ne me semble guère pertinente. Au moins parce que le protestantisme n'a jamais été une religion étrangère (elle est née du catholicisme et elle est née ici, parmi nous). D'autre part, il ne s'agit nullement de dire que l'islam est incompatible avec le catholicisme (ce qu'il est pourtant : voir la manière dont sont actuellement traités les chrétiens d'Orient), mais avec une république laïque, une démocratie telle que l'Europe l'a conçue et mise (plus ou moins bien, certes) en pratique.

    RépondreSupprimer
  3. Je ne comprends pas très bien cette histoire de complot et de "dédouanement du vrai Islam".
    Bien entendu, je n'ai pas de solution idéale pour vivre ensemble avec l'Islam, car il faudra bien vivre avec l'Islam, n'est-ce pas, (quelle autre solution?), alors il me semble toujours préférable dans ces problèmes délicats qui touchent à ce que les hommes ont de plus cher, la spiritualité,englobant le culte des morts, les rites, la famille, les morales, etc. de regarder les points de convergence possible, plutôt que ceux de divergence.
    Mais bon, moi c'est moi, vous c'est vous.
    Vous me reprenez sur catholicisme/protestantisme, en effet c'est aussi catholicisme et république, et il a fallu arriver à la fin du 19ème siècle pour accepter que ces deux-là acceptent d'être compatibles.Et encore certaines franges de l'Eglise catholique renâclent encore à l'idée de démocratie.

    RépondreSupprimer
  4. @ Henri
    "je n'ai pas de solution idéale pour vivre ensemble avec l'Islam, car il faudra bien vivre avec l'Islam, n'est-ce pas, (quelle autre solution?)"
    Mais non, il n'est écrit nulle part qu'on doive "vivre ensemble" avec les musulmans. Ou plutôt si, sur la même planète par la force des choses, mais eux chez eux, c.à.d. dans des pays "musulmans" où ils pourront vivre leur foi, et nous chez nous.

    On peut parfaitement exiger qu'ils signent un pacte républicain s'il veulent rester ici, à savoir signer un engagement, noir sur blanc, comme quoi ils renoncent à instaurer la charia. Comme l'ont fait les prêtres sous la Révolution. S'ils sont "réfractaires", et bien ils iront se réfracter dans les pays musulmans où ils pourront vivre leur foi et leur charia.

    catholicisme/protestantisme, ça c'est joué il y a 4 siècles. Et il y 2 siècles que ces 2 confessions se sont sécularisées, bon gré mal gré et de gré ou de force avec loi de 1905 pour venir sceller cette sécularisation.

    Ce n'est pas le cas de l'islam qui a 4 siècles de retard, et il vaut mieux pour tout le monde que les musulmans aillent vivrent leur sécularisation dans des pays musulmans en attendant.

    RépondreSupprimer
  5. Eh bien, pour une première - je parle ici de mes commentaires déposés -, le menu du jour n'est guère fadasse ni quelconque...

    Bon, que dire, ah oui ceci : je ne supporte pas de vivre avec Youssouf Fofana ou encore avec Rouhollah Mousavi Khomeiny ; je les trouve réellement bruyants, dangereux, dégénérés, fous, malades, violents, j'en passe et des pires... En revanche, le compagnonnage d'Averroès, penseur de talent, ou bien de Franck Ribéry, footballeur de talent, ne me gêne aucunement, au contraire...
    En outre, mais ceci n'a rien à voir avec cela, encore que notre vieille Europe en sache quelque chose, les sieurs Hitler et Staline n'étaient en aucun cas tournés vers La Mecque, mais plutôt surinvestis, entre autres, par une dégénérescence mentale qui aura pu et su s'épanouir en des terres bien chrétiennes...
    Enfin bref.
    Le débat mérite quand même d'avoir lieu.

    RépondreSupprimer
  6. Moi si,Floreal et Didier
    le sermon de ce matin dimanche était il si guilleret que vous en soyez non seulement à penser ce genre de conneries mais aussi de
    les écrire,
    les croisades c'était juste pour aller chercher des noix de cajou pour l'apéro ?
    Les bons missionnaires, juste gouteux pour la marmite?
    Vous souhaitez des quartiers (pays, continents )réservés aux cathos, d'autres pour les musulmans etc???
    Je me marre....

    RépondreSupprimer
  7. @ castor fidèle (ou non je m'en tape)
    Des croisades et des missionnaires, je m'en contrefous. C'était il y a des siècles. Je ne suis pas animées par la passion de refaire et réécrire l'histoire (que je connais plutôt et sûrement mieux que beaucoup) comme certains et ce qui m'intéresse c'est ici maintenant et demain. S'il y a encore des missionnaires au jour d'aujourd'hui, c'est leur problème et c'est à leurs risques et périls, ce n'est pas l'affaire de la République.

    Perso je souhaite que les musulmans soient le plus possible regroupés dans les pays musulmans, oui effectivement, et qu'ailleurs il n'y ait que des non-musulmans. ça me paraît assez possible, la preuve ils ont bien refilé le Kossovo aux musulmans (ce qui est bien dommage parce que ce ne leur appartient pas de droit), et tout ce qui est mom-musulmans est discriminé et persécuté. Il vaut donc mieux qu'ils soient regroupés ailleurs avant qu'ils ne demandent d'autres territoires.

    Tu as tout à fait le droit de te marrer, en démocratie c'est permis, il n'y a pas encore de police pour la répression du vice comme en Iran, ni de Hamas.
    D'ailleurs les islamo-gauchistes sont tout à fait libres d'aller vivre avec les musulmans dans des pays où règne le Beau le Bon le Juste comme en Iran ou l'Arabie Saoudite et tant d'autres pays joyeux et plein de joie de vivre surtout pour les femmes et les homosexuels comme le Pakistan, le Sénégal, et j'en oublie sûrement.

    @ Chr. Bohren
    Perso je me passerais fort bien du foot et donc de Ribéry.
    Hitler et Staline sont morts depuis longtemps et ce qui a pu se passer sur notre continent ne change absolument rien au fait que l'islam pose problème, un problème qui n'est pas en passe d'être résolu avant longtemps. Donc autant se débarrasser du problème et le renvoyer dans ses terres d'origine, leur Dar-al-islam, en attendant qu'il s'y résolve (se sécularise), ce qui me paraît improbable, mais c'est leur problème et pas le notre.

    RépondreSupprimer
  8. Monsieur Bohren : que le débat puisse avoir lieu, c'est en effet tout ce que je demande, en lieu et place des anathèmes et des procès en racisme systématiques

    Pour le reste : qui a parlé de rejeter systématiquement tout ce qui pouvait, de près ou de loin, venir de l'islam ? Certainement pas moi ! J'ai lu Naguib Mahfouz bien avant qu'on ne songe à lui donner le Prix Nobel (exemple au hasard).

    Seulement, c'est toujours un peu pareil : à ceux qui se plaignent d'être en quelque sorte dépossédés du quartier où ils ont grandi et vécu, si vous leur répondez en tout et pour tout "Averroès", il ne faudra pas vous étonner s'ils se tournent ensuite du côté du FN.

    D'autant que l'exemple d'Averroès est en lui-même délicat à manier : il s'est tout de même vu contraint à l'exil et ses livres brûlés, si je ne m'abuse, parce qu'il avait osé émettre des vérités déplaisantes pour les autorités religieuses de son temps...

    Fidel Castor : les Croisades, c'était il y a mille ans ! En dehors du fait que, dans l'esprit même des Croisés, il s'agissait non d'une conquête mais d'une reconquête (ces terres avaient été chrétiennes durant environ cinq siècles avant les invasions arabes), je ne vois pas bien le rapport avec les enjeux d'aujourd'hui.

    Est-ce que je souhaite des pays "réservés" ? Non, je ne dirais pas ça comme ça. (Encore que cela existe déjà de fait : essayez d'être juif en Iran, chrétien en Arabie saoudite, etc., vous allez vite comprendre.) Disons que j'aimerais que, dans chaque pays, quel qu'il soit, la population qui a fait ce pays, qui l'a façonné, etc., j'aimerais que cette population-là puisse dicter aux éventuels nouveaux arrivants la manière dont ils doivent se comporter s'ils veulent être bien accueillis.

    A tout le moins que ce ne soit pas elle qui se voie dicter de nouvelles normes d'existence aux noms de traditions qui ne sont pas les siennes.

    Encore une fois, je me moque bien que mon voisin foute des torgnoles à ses enfants ou à sa femme et qu'il pète à table. Mais si d'aventure il venait à dîner un jour chez moi, j'entendrais qu'il ne le fît point.

    RépondreSupprimer
  9. Merci pour ce lien cher Didier ! Je m'étais éloigné du clavier depuis quelques jours...

    RépondreSupprimer
  10. L'élargissement de l'UE devait permettre d'endiguer les flux migratoires qui gênent goux et consorts, mais malheureusement pour eux les p'tis gars de l'est avec une croissance interne retrouvée ont préféré rester chez eux et c'est toujours des même que l'on doit se contenter pour les basses besognes. Le fait que leurs enfants des premières vagues aient progressés et prétendent à des fonctions plus hautement qualifiés, c'est ce qui gênent véritablement les graines de floréal. "..Qu'est ce que tous ces métèques viennent faire dans des strates où nous étions trés bien sans eux.." et bien c'est l'application du pacte républicain, non ?

    Ah j'oubliais l'élargissement nous a quand même permis d'accueillir tous ces sympathique roumains qui contrairement a ces méchant musulmans s'intègrent trés bien et sont d'une productivité prodigieuse.

    Quant à l'incompatibilité de l'islam avec la société française, je me marre, tout ceux que je cotoie ont réussi de brillante études et/ou excellent dans le métier qu'ils ou elles se sont choisis.

    faut admettre que je vis dans la france réelle, pas celle des claviers de la droite décomplexé.

    Focaliser sur les populations enfermés dans la misère sociale, c'est comme dire que les noirs ne sopnt pas compatibles avec le système américain.

    La France sans islam est une utopie, ou a un prix que peu de gens sont prêt a payer, donc va falloir vous faire une raison les louloutes.

    @+

    RépondreSupprimer
  11. Tiens, pour ceux qui ne savent pas trop à quoi ressemble un antisémite de gauche, on peut cliquer sur le nom du camarade Farid. Et encore, c'est bien loin d'être le plus sectaire et le plus con.

    (Moi aussi, mon cher, les musulmans que je fréquente réussissent bien leur vie. et en plus, la plupart est extrêmement sympathique. Et une fois qu'on a dit ça, on a dit quoi ? Mon voisin, une fois de plus, est un homme charmant avec lequel je m'entends à merveille, mais je n'ai nulle envie de l'héberger. Encore moins qu'il entre par effraction et exige les clés du garde-manger.)

    RépondreSupprimer
  12. l'argument d'antisémite ne tient pas une seconde, parceque je suis moi même sémite, judéophobe pas plus, les mariages mixtes dans la famille font que les juifs comme les chrétiens sont repésenté parmi les neuveux, cousins et belles soeurs et tutti quanti.

    De gauche je le fus, vu la gueule de la "gauche" en France, je ne souhaite plus être identifié comme tel. Disons humaniste et pragmatique pour l'essentiel.

    Faut trouver autre chose

    @+

    RépondreSupprimer
  13. (je dis ça en voyant la tête à Farid)

    RépondreSupprimer
  14. C'est là qu'on voit qu'un Farid-al-charia adooore les roumains et que nooon bien sûr il n'est pas plus raciste qu'antisémite.! Et comme il est bon comme la chicorée pourrie coranique, tu penses bien qu'on va croire ses protestations d'humanisme sur parole! Ahahah!!!
    Mais qu'est-ce qu'on en à foutre de sa famille qu'on ne connaît pas et qu'on n'a pas envie de connaître qu'il nous fourgue en exemple quand personne ne lui demande rien, où trois pelées et deux tondus ont jugé opportun de s' "intégrer"?
    "La France sans islam est une utopie, ou a un prix que peu de gens sont prêt a payer" ça c'est lui qui le dit parce que ça lui fait plaisir de le penser, mais ça ne signifie rien.
    Le peu de gens qui sont sortis de son monde et qui ont réussi sont sorti de l'islam où se gardent bien de le manifester pompeusement, et ils n'ont réussi que parce que le peuple de France, autochtone, a payé pour eux. Le peuple, qui n'a jamais foutu les pieds dans les colonies ni ne s'est jamais enrichi d'un iota avec les colonies. Pas les moins de 10% qui y a fait leurbeurre sans jamais payer d'impôts. Et ce même peuple en a marre de payer sans pour autant avoir envie de devenir musulman. C'est ce que Farid-al-charia n'a pas l'air de vouloir comprendre, mais il pourrait bien le comprendre un jour à ses dépends, ça lui permettra d'aller faire la révolution dans les pays musulmans au lieu de prétendre la faire ici, où l'on se chargera nous mêmes de régler quelques comptes en suspens avec les 10%, sans même avoir besoin de musulmans.

    RépondreSupprimer
  15. J'ai beau savoir que les mecs comme Farid-al-lah-blabla ne doutent de rien tellement ils se croient patentés par le souffle divin au nom de leur saint machin dont tout le monde se fout éperdument à part eux, et n'arrivent pas à admettre qu'on puisse s'en tamponner comme d'un tibia de langouste, que l'immense majorité des gens de droite de gauche du centre du haut du bas ne veulent de leurs salamalecs et simagrées divers et variés, de leurs tabous alimentaires et autres qu'ils prétendent imposer à l'humanité entière, ça me surprend toujours.

    RépondreSupprimer
  16. La France réelle, on s'y fait tristement dès qu'on allume la radio: c'est l'heure des commentaires du procès Fofana.

    RépondreSupprimer
  17. Intégrons les musulmans si on ne veut pas l'inverse. On a bien "digéré" les Romains, il fût un temps. De polythéistes on est devenus chrétiens. Lançons le christlamisme. Mahomet a bien démarré grâce à l'Archange Gabriel. Lequel a annoncé la naissance de Jésus. Racines communes, quand même.

    RépondreSupprimer
  18. C'est le même gars, avec les ailes, à chaque fois !
    Jibril
    Gabriel

    RépondreSupprimer
  19. "que le débat puisse avoir lieu, c'est en effet tout ce que je demande, en lieu et place des anathèmes et des procès en racisme systématiques"
    puis un peu plus loin
    "pour ceux qui ne savent pas trop à quoi ressemble un antisémite de gauche"
    qui est une magnifique illustration de cette volonté de débattre...

    RépondreSupprimer
  20. je ne voudrais pas en rajouter, encore que, l'occasion est trop belle zizi, de m'accorder sur ce point : (floréal) "J'ai beau savoir que les mecs comme Farid-al-lah-blabla ne doutent de rien tellement ils se croient patentés par le souffle divin au nom de leur saint machin dont tout le monde se fout éperdument à part eux, et n'arrivent pas à admettre qu'on puisse s'en tamponner comme d'un tibia de langouste, que l'immense majorité des gens de droite de gauche du centre du haut du bas ne veulent de leurs salamalecs et simagrées divers et variés, de leurs tabous alimentaires et autres qu'ils prétendent imposer à l'humanité entière, ça me surprend toujours."
    On appréciera, à leur juste démesure, les termes du débat ainsi posés.
    Et l'on se prend à rêver de... désintégration !

    RépondreSupprimer
  21. @ Zizi et johnnyfrenchman

    Didier Goux est un démocrate, il n'use pas de l'insulte et de la censure quand ses contradictions deviennent gênante, ce n'est pas le cas de tout le monde.

    J'ai souvenir que sur le blog d'un champion du Wikio, les échanges ayant abouti a faire la démonstrations de grossières contradiction, le tenancier du dit blog (partageons mes cacahuètes ou un truc dans le genre)a fini par me traiter de "connard borné" et d'autres noms d'oiseaux et censurer une PARTIE, j'insiste sur le "une partie", de mes commentaires pour totalement dénaturer le sens de mes propos, il n'a bien entendu pas touché aux commentaires de mes pseudos détracteurs et les siens.

    Les staliniens ne sont pas toujours où l'on pense les trouver.

    Portez vous bien

    RépondreSupprimer
  22. Farid : je ne sais pas trop si je suis démocrate, ni jusqu'à quel point. Mais, de fait, il ne me viendrait pas à l'idée de supprimer un commentaire (sauf s'il tourne au réglement de compte entre tierces personnes ou s'il doit me valoir d'être traîné devant un tribunal...) et encore moins, évidemment, de le "tripatouiller" pour lui faire dire autre chose que ce qu'il dit.

    Chacun, ici, peut exprimer les idées qui lui chantent, surtout si elles sont opposées aux miennes (sinon, on s'emmerde assez rapidement). Du reste, personne ne s'en prive et c'est très bien comme ça.

    RépondreSupprimer
  23. @ Didier Doux

    Il (Farid Al-Charia-lah) veut dire là:
    https://www.blogger.com/comment.g?blogID=20257894&postID=818216969429451855&isPopup=true
    Mais on comprend très bien meme avec son bout de comm. manquant.
    De meme qu'on comprend très bien ici aussi:
    http://merle-moqueur.blogspot.com/2009/06/farid-l-gentleman-francais.html

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.