dimanche 26 juillet 2009

Devinez qui je pastiche, là ?

Ce matin, j'ai réussi à monter dans ma voiture sans prendre le téléférique, ni même desserrer ma cravate à chier, alors que je voyais des petits cons de buveurs d'eau complètement essoufflés au volant de la leur. Un peu plus tard, devant la terrasse de L'Aérolithe, j'en suis ressorti sans utiliser le démonte-pneu. C'est peut-être ça, être numéro un, finalement...


--Post From My iPhone.

22 commentaires:

  1. Jegoun, comment c'est trop simple (et c'est posted from my Iphone, en anglais correct cher tonton. (oui, je sais tu t'en tapes)

    RépondreSupprimer
  2. Mais non, il n'écrit pas du tout comme ça ! Déjà, il met des couleurs et du gras dans le texte, et l'allant des phrases n'y est pas.

    RépondreSupprimer
  3. trop facile ! mais lui il a une voiture rouge si j'ai bien vu. parcequ'avec celle là vous aurez du mal à vous faire payer des bières par toute la blogosphère (déja que vous etes pas au wikio)

    RépondreSupprimer
  4. C'est un jouet ou une vraie voiture ?? (la plaque minéralogique semble indiquer l'Autriche et le "W" la capitale : Vienne, mais cela ne donne pas l'échelle de l'engin à l'allure chewingomateuse.

    RépondreSupprimer
  5. Bon. D'accord avec Suzanne. Mais vous tombez bien, vous, j'avais un billet à faire (et je pensais réellement à vous en écoutant la conversation).

    RépondreSupprimer
  6. voilà ce que c'est de lire un magazine sur la méchanceté.

    le "post from my iphone", j'y ai cru quelques secondes. Veuillez m'excuser cher Didier d'un tel manque de discernement, d'une telle hérésie, d'une telle trahison, d'une telle apostasie. Mea culpa.

    RépondreSupprimer
  7. Zut trop tard! Tout le monde a déjà trouvé.

    RépondreSupprimer
  8. Marre de ces blogs destinés aux seuls initiés où l'on calembourde et contrepète, allusionne et batifole en code sous l'oeil incompréhensif du passant qui passe (ça c'est moi).
    En bref : j'ai rien compris, si ce n'est que Nicolas est impliqué : il est si bouffi que ça ?

    RépondreSupprimer
  9. Le Coucou,

    C'est plus facile que tes rébus !

    Francis,

    Je ne suis pas bouffi. Ni picoli.

    RépondreSupprimer
  10. Qu'est-ce que c'est que cette affaire de "récriminations intempestives" ?

    RépondreSupprimer
  11. Bon j'aime bien changer de secte et retrouver des points communs avec la précédente = l'implicite.
    Devine qui vient poster ?

    RépondreSupprimer
  12. Nefisa : mais c'est lui qui l'écrit comme ça ! Je n'y peux rien, moi...

    Suzanne : oui, bon, ce n'était pas un vrai pastiche non plus, hein !

    Olympe : M'est égal, j'aime pas la bière. (Commentaire crédible.)

    Emma : je crois que c'est une œuvre d'art.

    Les autres : plus tard, j'ai pas l'temps, là !

    RépondreSupprimer
  13. en tous cas, il l'a fait d'un faux iphone. "PostED" on dit dans l'iphone.

    RépondreSupprimer
  14. Pourquoi "récriminations intempestives ?" Du coup, je n'ose plus.

    RépondreSupprimer
  15. Mélina : la faute est de Nicolas, pas de moi !

    Suzanne : ne me dites pas que ça vous impressionne...

    RépondreSupprimer
  16. Suzanne,

    Ça veut dire que Didier n'accepte pas les compliments... N'ayez pas peur, il est un peu maso je crois...

    RépondreSupprimer
  17. Zoridae, mais je ne veux pas récriminer impestivement !

    Et pour répondre à Didier : ça ne me fait pas rien. Je pense à un blog où quand on va commenter on lit : "crachats malveillants", et à un autre qui offre "Prout prout mondain", un autre "Pensées d'anthologie", eh bien, je ne pourrai rien y écrire. (Sache-le, blogueur, si tu veux éviter mon pénible trollage.)

    RépondreSupprimer
  18. Suzanne, c'est très intéressant ce que vous relevez-le... Ne voudriez-vous pas en faire un billet pour mon deuxième blog (où l'on parle de blogs) : le plafond ?

    RépondreSupprimer
  19. Zoridae : merci, mais je ne saurais pas quoi dire d'autre. Du coup, j'ai regardé dans les blogs de ma bloguerolle comment s'appellent les commentaires. Réactions, brillants commentaires, comments, on reste dans le classique. Je me demande qui y prête attention et si c'est important : sans doute non.

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.