samedi 13 août 2011

Ç'a quand même du bon, le ramadan !


Ce matin, en entrant au Carrefour d'Évreux, l'Irremplaçable a cru pendant un instant qu'elle venait de franchir une porte dis-trans, ou encore de s'engouffrer dans une déchirure du fameux continuum spatio-temporel : non seulement le hangarabouffe était quasiment désert, mais de plus, dans les allées, aux caisses, partout, on ne pouvait croiser autre chose que des Français de souche (parmi lesquels se glissaient peut-être quelques Espagnols ou Italiens : on sait comme ces gens-là sont sournois) ! Sa stupéfaction fut à son comble lorsqu'elle put constater que même les vigiles étaient blancs.

Voilà un métier comme on les aime, vigile blanc : tu travailles pendant le mois du ramadan – et encore, pas trop, puisque les cailleras digèrent et roupillent pendant les heures d'ouverture –, et après tu fais assisté social le reste de l'année durant. Et, pour l'embauche, même pas besoin d'avoir lu La Princesse de Clèves, dis donc.

14 commentaires:

  1. Quelle est l'utilité d'un vigile Blanc si tous les clients sont Blancs ? Autant mettre un épouvantail ...

    RépondreSupprimer
  2. Ben non : faut quand même surveiller les Espagnols et les Italiens…

    RépondreSupprimer
  3. Oui , c'est vrai . Vous n'êtes pas trop envahit par ces français du sud de la Loire , j'espère ?

    RépondreSupprimer
  4. Non, ça va : l'été normand suffit à les tenir éloigner de nos vertes contrées.

    RépondreSupprimer
  5. Ce n'est pas parce que Prolo De La Lite a la souris qui fourche que vous devez laisser aller la vôtre !

    RépondreSupprimer
  6. Ah ! Mildred, c'est que vous ne connaissez pas le délicat plaisir d'esthète qui consiste à correspondre exactement à l'image que vos détracteurs donnent de vous !

    RépondreSupprimer
  7. Vous tendez le bâton pour vous faire battre par la bisounoursosphère !

    Tiens , je crois bien que je vais postuler. Vigile blanc, je n'ai pas encore fait.

    RépondreSupprimer
  8. "Ah ! Mildred, c'est que vous ne connaissez pas..."
    Lire cela me fait craquer !
    Mais ne suis-je pas ici aussi pour apprendre ?

    RépondreSupprimer
  9. Corto : quand vous serez dans la place, vous me pistonnerez ?

    Mildred : la maison n'a hélas pas grand-chose à apprendre au monde…

    RépondreSupprimer
  10. J'ai vraiment du mal sur cet hébergeur à mettre un commentaire et pourtant, j'en ai des compliments à déverser. Allez! J'essaie encore un coup.

    RépondreSupprimer
  11. Pangloss : ben vous voyez, quand vous voulez…

    RépondreSupprimer
  12. Du côté de Barbes-Rochechouart , toujours autant de barbus et de fantômes de type Belphegor.

    RépondreSupprimer
  13. Ah oui, mais là c'est normal : vous êtes chez eux.

    RépondreSupprimer
  14. Rectification, ils sont partout chez eux selon les socialistes et autres pro-immigration..

    Pour l'instant, on ne nous demande pas encore de payer une dîme.

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.