mercredi 10 août 2011

Angleterre : des émeutes non raciales ?


Un article remarquable, me semble-t-il, chez mes jeunes camarades d'ILYS. Il commence comme suit :

« Il est évidemment tentant de transposer notre petite expérience de 2005 dans l’Angleterre d’aujourd’hui. D’autant que le point de départ semble similaire : un criminel coloré flingué avec raison, ce dont on ne peut que féliciter la police de Sa Majesté.

Mais à l’évidence ces émeutes ne sont pas raciales. Autant celles de 2005 en France étaient clairement des émeutes du Ramadan et avaient non une composante raciale mais un caractère racial essentiel, réunissant surtout des noirs et des musulmans, autant les émeutes de Londres n’ont qu’une — ou plutôt ont des composantes raciales indéniables, mais pas plus.

D’abord les émeutiers ne sont pas tous noirs ou « asiatiques » — ce qui en anglais poli veut dire pakistanais, indien, musulman et tout ce qui s’y ramène. Même en supposant que certains medias anglais trient les photos, il y a des pillards blanc, bien anglais, et qui ne se font pas bolosser pour leur butin par leurs compagnons d’émeute.

Ensuite, il y a des victimes qui ne sont pas blanches, en nombre important. Ainsi des Turcs se sont-ils mis à taper sur des noirs qui voulaient mettre à sac leur quartier plutôt que de se joindre aux émeutiers pour se diriger vers un quartier blanc, ce qui aurait été concevable dans une émeute raciale. (…) »

La suite est quelque part par là ----->

13 commentaires:

  1. Très bon article en effet.

    Il rejoint ce qu'a dit Cameron aujourd'hui : le vrai problème que révèlent ces émeutes, le seul, celui qui résume tous les autres, c'est la disparition du sens des responsabilités, l'oubli du fait que les actes ont des conséquences, la négation du sens commun qui enseigne qu'on n'a rien sans rien.

    Je l'avais trouvé assez faible lors de son premier discours après son retour de vacances en catastrophe, mais là il a été très bon.

    La sortie grotesque de la ministre de l'Intérieur, selon laquelle on ne gouverne pas avec des canons à eau mais avec le consentement de "la communauté", paraît désormais balayée.

    D'ailleurs, le gouvernement a autorisé la police à utiliser canons à eau et balles en plastique si nécessaire.

    RépondreSupprimer
  2. Jacques Etienne10 août 2011 à 16:57

    D'accord sur l'analyse, mais l'élément racial joue cependant un très grand rôle dans ces émeutes. Que les pakistanais ou indiens ne se soient pas joint au mouvement est simplement le signe que même si leur communauté n'est pas plus intégrée qu'une autre (on est dans le pays par excellence du multiculturalisme) elle se compose presque exclusivement de gens qui n'attendent pas leur subsistance de l'état et font preuve d'esprit d'entreprise. Ce qui n'empêche que ces communautés (indienne et pakistanaise) puissent poser d'autres problèmes à la société anglaise.

    Ayant vécu et enseigné plusieurs années dans l'Est de Londres, j'ai pu voir que les bénéficiaires du Welfare state étaient d'une part le lumpen proletariat constitué de petits blancs assistés de père en fils et de mère en fille depuis des générations et d'autre part les communautés africaine et antillaise (cette dernière étant la plus nombreuse). Dire que ces deux types d'ayant-droits se sentaient solidaires serait aller un peu loin : Dans l'école à forte majorité blanche où j'enseignais, les quelques noirs, restaient groupés aux récréations afin d'éviter de se faire brutaliser par leurs "camarades". Qu'on ne se batte pas au cours du pillage est une chose, c'est surtout au moment du partage du butin que ça se complique...

    RépondreSupprimer
  3. Jacques Etienne : il y a certainement en Angleterre de nombreux musulmans et non musulmans d'Asie du Sud qui sont des entrepreneurs indépendants et qui font de l'argent.

    Cependant, il me paraît difficile de dire que l'assistance sociale massive ne les concerne pas. Un grand nombre des chefs islamistes ou des terroristes islamistes arrêtés vivent intégralement de l'aide sociale, et fort bien, avec ça.

    Les médias donnent les chiffres pour chacun d'entre eux (vertigineux), publient la valeur des "HLM" où ils habitent, aux frais du contribuable : souvent de luxueuses maisons individuelles, très loin de notre cliché de la tour dans le ghetto.

    Dans les mosquées anglaises, les imams extrémistes apprennent aux fidèles à vivre aux crochets des allocations sociales. Ils le disent, ils en sont fiers. C'est une façon de piller l'ennemi.

    RépondreSupprimer
  4. @Robert

    Pour compléter :

    http://www.fdesouche.com/87900-grande-bretagne-contribuables-et-immigration

    http://www.fdesouche.com/124274-grand-bretagne-demandeurs-d%E2%80%99asile-immigration-et-attributions-frauduleuses-de-logements-sociaux-les-revelations-d%E2%80%99un-employe-du-council-house

    RépondreSupprimer
  5. Elle est belle mon extrême droite de souche. Vous savez que vous êtes puants tous ce que vous en êtes. appelez un chat un chat et arrêtez de tourner autour du pot. Vous êtes décomplexés ou pas, bande de couilles molles ?

    RépondreSupprimer
  6. Merci Il Sorpasso. J'en ai lu des vertes et des pas mûres, mais, là, ça dépasse tout.

    RépondreSupprimer
  7. que d'erreurs judiciaires tous ces blancs condamnées à la suite de ces émeutes...

    http://www.marcvasseur.info/index.php/2011/08/11/de-belles-tetes-demeutiers-anglais/

    Marc Vasseur

    RépondreSupprimer
  8. Je ne suis pas d'accord avec vous , que des bandes de casseurs emploient leur ardeur destructrice en gueulant " Nous sommes des nègres" ne vous interpellent pas quelque part me semble totalement déconnecté de la réalité.

    RépondreSupprimer
  9. Trepel : ce n'est pas avec moi que vous êtes en désaccord, mais avec Nicolas d'Ilys, l'auteur de ce billet que je n'ai fait que relayer.

    Personnellement, je n'ai pas d'avis trop tranché (pour une fois…).

    RépondreSupprimer
  10. Dans le meme genre, mais pas du Telegraph...

    http://nathanieltapley.com/2011/08/10/an-open-letter-to-david-camerons-parents/

    RépondreSupprimer
  11. @Robert Marchenoir
    L'article du Telegraph me pose tout de même un problème, en gros on en retient que c'est l'argent, l'exil fiscal, le train de vie des élus ou des millionnaires ou footballeurs qui est la cause du "décin moral". Ça me semble plus profond. C'est l"existence même de ce type de politiciens, de millionnaires (Branson) ou de footballeur (Beckam ?) qui est le symptome du déclin moral, c'est à dire la société qui ne rit pas de l'existence de ces types (bien au contraire, elle rit avec eux). D'un point de vue "morale protestante" je suis sûr d'ailleurs que Branson, Beckam, etc soient d'ailleurs les premiers à donner et s'exhibant donner à des oeuvres de charité, humanitaire, etc.. Le problème n'est pas qu'ils soient riches, flambeurs, fraudeurs, le problème est qu'ils sont ridicules. Leur existence est ridicule. Leurs poses sont ridicules. Leurs discours sont ridicules. Et c'est d'ailleurs dans une large mesure grâce à ce ridicule qu'ils sont riches, célèbres, etc. Pas l'inverse.

    Ca m'a beaucoup amusé qu'un pillard déclare pour justifier son oeuvre "on récupère nos impôts" comme s'il avait pensé à l'avance à cet édito, comme chez nous lorsqu'une racaille déclare qu'elle est discriminée (c'est la même chose au fond : s'accaparer le discours moral à but déculpabilisateur, de même qu'un footballeurs ne trouve rien d'autre à dire que de mettre en accusation les rapports revenus/comportement d'un trader, et le trader le footballeur, le footballeur le politique, le politique le trader, etc...). Une espèce de boucle girardienne. Ce qui n'a rien d'étonnant étant donné que ces gens se ressemblent effectivement-quels que soient leurs revenus-dans leurs désirs.

    Enfin, je n'est trouvé que Girard pour me sortir de ce qui me semble être encore l'impasse de l'explication morale. Bien qu'évidemment la rupture de la boucle est bien dans la notion de responsabilité personnelle, mais je ne voit pas comment l’appliquer effectivement, car ça ne s'impose pas (et certainement pas en donnant en pâture des catégories sociales (les riches, hein) - en tant que telles), c'était tout le travail du symbolisme patriarcal, castration, etc..La préhistoire, quoi.

    Bon c'est brouillon mais il est tard !

    RépondreSupprimer
  12. "On en retient que c'est l'argent, l'exil fiscal, le train de vie des élus ou des millionnaires ou footballeurs qui est la cause du "déclin moral"." (Il Sorpasso)

    Il me semble que l'article dit l'inverse.

    Voir aussi ici :

    http://gatesofvienna.blogspot.com/2011/08/inflammable-totalitarian-state.html#more

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.