mardi 9 août 2011

Mais puisqu'on vous dit que l'antisionisme n'a rien à voir avec l'antisémitisme, bordel !

« D'ailleurs, autant les Palestiniens sont ouverts et accueillants, autant les Israéliens "officiels" (donc juifs) ne peuvent s'empêcher d'être arrogants, brutaux, attachés à l'argent. Le fait saute aux yeux tout de suite, même si l'on arrive avec un esprit neutre et sans aucun parti pris. Ce n'est certainement pas leur faute, ils sont conditionnés ainsi. »


J'ai trouvé ça en allant, comme chaque matin, m'agenouiller devant la Sainte-Étable… C'est extrait d'un commentaire de Lou Ravi, jamais décevant, mais je vous recommande chaleureusement le long billet de la Vieille Crapule qui l'a suscité. Tout cela vous a un petit parfum “presse française des années trente” qui ne pouvait que charmer un passéiste dans mon genre, on s'en doute bien.

27 commentaires:

  1. Ils n'ont pas encore le nez crochu et les oreilles décollées, mais ça s'en vient !

    RépondreSupprimer
  2. "D'où le privilège israélien de ne pouvoir exister qu'en guerre"

    ...

    Eh béééééééé... C'est du gras !

    "Robomarxiste" mérite une bonne note pour sa brillante analyse géopolitique.

    RépondreSupprimer
  3. Ah ça, pour être du gras, comme vous dites…

    Au fond, ces gens-là devraient très bien s'entendre avec une certaine extrême droite, tendance Le Pen père : ils tiennent exactement le même discours sur les Juifs, et leur admiration pour les dictatures arabes rétrogrades est une sorte de copié/collé.

    RépondreSupprimer
  4. Juliette Evola9 août 2011 à 12:00

    Ce genre de réflexion sur Israël (je parle des ruminants) est tellement battue en brèche que je devrais ignorer et sourire, mais je ne peux m'empêcher de grincer les dents.
    Il se trouve que j'ai vécu au Moyen-Orient de 1993 à 2001, 2 ans en Jordanie et le reste en Israël.

    Certes, l'Israélien, qu'il soit Juif, Arabe, Chrétien ou Bédouin est perçu par un Occidental comme fort bourru et arrogant dans son mode d'expression. Cela s'appelle "ledaber dugri", le parler dugri, un vocable d'origine russe qui décrit un mode d'expression non politiquement correct au pointt d'en être souvent dépourvu de tact. C'est une caractéristique culturelle, point barre.

    Le rapport à l'argent? Ce n'est pas un tabou comme en Europe, et comme économiquement la vie est difficile, c'est un sujet qui revient souvent. Sans tabou. Quand on doit, en tant que cadre moyen, louer une maison en colocation OU acheter une voiture d'OCCASION - pas les deux, il est certain que les fins de mois sont un sujet récurrent.

    Mais évidemment, nos modernoeuds, que connaissent-ils d'Israël? Quinze jours passés sur place, avec des valises bourrées d'à-priori? Ils jugent des comportements à travers leur petit filtre culturel occidental étriqué...ahh ils sont beaux les internationalistes de la pensée, la leur a la profondeur d'un verre d'eau.

    Une certaine gauche lèche le cul des pôv palestiniens depuis les années 70. Soit. Mais quand je lis des billets critiquant non pas la politique d'un pays mais la nature de l'Israélien (sous-titre: le Juif), j'ai comme des envies de mordre. Comme un air de déjà vu qui pèse son pesant de vélodrome - et je ne parle pas uniquement de compétitions de vélos.

    J'aime beaucoup Israël. Quel dommage, je n'ai pas que je sache d'ancètres juifs. Rien que des Celtes et des Germains, chose qui par là bas ne me sert aryen.
    Il y a en Israël une chose que je voudrais voir plus souvent chez mes compatriotes: l'attachement à son Histoire, à sa culture, et l'amour de son pays.

    Et que tous les ethnomasochistes aillent se faire lanlaire.

    (Désolée Didier de squatter vos commentaires avec mes pavés)

    RépondreSupprimer
  5. Juliette : vous squattez à fort bon escient, et c'est moi qui vous suis redevable de l'avoir fait.

    RépondreSupprimer
  6. Excellents billet et commentaires !

    RépondreSupprimer
  7. Heu? M'sieur Goux le sieur Babelouest( Quel surnom à la con) ne serait il pas un parangon de la nouvelle gôche alter-éco-toilettes sèches-citoyenne et j'en oublie? A savoir rouge vermillon à l'extérieur et très très noir à l'intérieur?Ces pieds plats sont les pires Torquemada que nous subissont quotidiennement"Ils sont lourds" disait Céline( je sais vu le sujet celà peut paraître provocant),en tout cas ces terriens enfoncés dans leur glaise ne comprendront jamais ce vers de Baudelaire" Notre âme est un trois-mâts cherchant son Icarie"

    RépondreSupprimer
  8. J'ai adoré: "avec un esprit neutre et sans aucun parti pris."

    ceci dit, je dois l'avouer, je ne comprends que le quart de la moitié de ce qui se passe entre palestiniens et israeliens. 50 ans qu'ils se tapent dessus, approximativement ? N'en ont-ils pas marre ?

    RépondreSupprimer
  9. Comme aurait dit mon ancêtre Blumenfeld: fait jamais vraiment bon être juif, hein? Geargies.

    RépondreSupprimer
  10. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  11. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  12. Les gens qui écrivent là-bas me font l'effet de débiles légers.

    RépondreSupprimer
  13. "Le fait saute aux yeux tout de suite, même si l'on arrive avec un esprit neutre et sans aucun parti pris."

    Précision superflue. Tout le monde sait que l'Homme de Gauche est l'Esprit Objectif par définition. Il ne peut donc dire que la Vérité, même si ça lui fait mal.

    Et ne doutons pas que ça lui fait un mal de chien de critiquer les juifs, lui qui ne vit depuis 60 ans que de l'antinazisme.

    La jouissance auto-satisfaite qu'on sent dans cette attaque anti-juive ne pouvant être qu'illusion de notre part, l'Objectivité de Gauche nous faisant défaut.

    RépondreSupprimer
  14. Marchenoir : pour les fréquenter depuis déjà un moment, je crois pouvoir affirmer que certains d'entre eux le sont effectivement.

    Ou alors c'est la sénescence en action.

    Gil : vous avez raison, faisons amende honorable et raalions-nous à leur vénérable antisionisme

    RépondreSupprimer
  15. Ce que dit Gil m'interpelle...en effet, j'ai l'impression qu'il y a une réelle jouissance chez certains à écrire ce genre d'article.

    Il s'agit presque d'un fétiche, d'une déviance: celle de la provocation et de la transgression.
    On sent chez ces antisionistes de bazar cette jouissance procurée par les critiqes à l'égard d'Israël frisant parfois le point Godwin.
    Oui, on sent qu'ils prennent leur pied à critiquer Tsahal, on voit bien qu'ils meurent d'envie de comparer cette armée à d'autres unités militaires du temps jadis. On devine bien lesquelles.
    La victime d'hier devient bourreau, pour un peu Gaza serait Oradour-sur-Glane.

    Plaisir énorme et infantile de la transgression, oser comparer la victime d'hier aux fantômes persécuteurs de jadis. Dans les caricatures, sur les uniformes, les glyphes hébraïques millénaires ont vite fait de se changer en runes nordiques - les cons ça ose tout, c'est même à cela qu'on les reconnaît. Transgression ultime, on a les érections mentales qu'on peut.

    Chez l'enfant et l'ado, le processus est normal, la transgression, tester les limites, fait partie de la construction de soi.

    Mais les kidultes gauchos en sont restés à ce stade d'évolution psychologique. A cet âge, c'est une pathologie.
    Mais que voulez-vous, depuis 1968 il est interdit d'interdire, et il faut jouir de sa liberté de parole, sans entraves.

    Point d'entraves donc...même quand l'indécence du propos en mériterait.

    RépondreSupprimer
  16. Corto : c'est très simple, il s'agit d'une guerre religieuse d'extermination unilatérale, menée par les Arabes musulmans contre les Juifs, et conduite selon les préceptes du Coran.

    Les musulmans (et non les "Palestiniens", qui sont une simple création marketing de l'islam politique), ne supportent pas que des Juifs -- pire : un Etat juif ! -- occupent ne serait-ce qu'un mètre carré de ce qu'ils estiment être une terre musulmane.

    C'est aussi simple que ça.

    S'il s'agissait véritablement d'un conflit territorial, du souhait des "Palestiniens" de disposer de leur propre Etat, le problème aurait été réglé depuis longtemps.

    Les "Palestiniens" refusent tout compromis. Leur but est la destruction de l'Etat d'Israël, et le nettoyage ethnique des Juifs de ce dernier confetti de terre orientale où il en reste encore.

    Le Hamas, l'Autorité palestinienne, l'OLP, sont les héritiers directs du mufti nazi de Jérusalem Hadj Amin Al-Husseini. La France l'a capturé à l'issue de la guerre, a refusé de l'extrader vers la Grande-Bretagne qui le réclamait en tant que collaborateur avec Hitler, et a facilité sa fuite en Egypte.

    Le deal avec le mufti était le suivant : en échange de son soutien à "la cause palestinienne", la France avait les mains libres en Afrique du Nord.

    On voit où ça nous a menés.

    Plus tard, la France fera la même chose avec Khomeiny (mais, cette fois-ci et sauf erreur de ma part, avec l'accord des Américains).

    A noter que l'article Wikipédia en français sur Hadj Amin al-Husseini est d'une partialité scandaleuse, ne mentionne même pas son alliance avec les nazis dans son sommaire, et s'emploie à minimiser cette dernière dans le texte.

    En revanche, il y a un titre de chapitre intitulé "instrumentalisation par Israël". On reconnait là la permanence de la propagande nazie : si les Juifs sont persécutés, c'est leur faute.

    En gros, le nazisme n'a jamais quitté la France, et sa fameuse "politique arabe" en est la continuation.

    RépondreSupprimer
  17. [sarcasme = ON]
    Allons allons. L'Autorité Palestinienne et sa police auront vite fait de museler les extrémistes. Regardez, ils sont sympas, ils nous font coucou de la main:
    http://a10.idata.over-blog.com/380x228/2/28/17/61/Photo/palestinien-hitlerien.jpg

    RépondreSupprimer
  18. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  19. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  20. Juliette : finalement Lou Ravi a raison : ils ont l'air vachement sympas et accueillants, je trouve.

    RépondreSupprimer
  21. @robert marchenoir: ben ma foi, en partant du principe que vous seriez parfaitement objectif, votre explication a le merite d'être claire et concise, éclairante en tout cas.
    merci bien !

    RépondreSupprimer
  22. Ah, mais je ne suis pas objectif, Corto ; je vous dis simplement ce que j'ai appris, et la façon dont ça me paraît s'emboîter...

    On ne comprend rien au conflit israélo-palestinien tant qu'on n'intègre pas la composante religieuse musulmane, qui a été si longtemps masquée sous la réthorique des supporters marxistes des Palestiniens -- et qui l'est toujours.

    Le Coran est une route à sens unique : le musulman doit toujours progresser vers une conquête du monde plus complète. Dans la doctrine musulmane qui prescrit le suprémacisme mondial, il n'y a aucun retour en arrière possible.

    Le seul recul possible est celui imposé par la force par les non-musulmans.

    Laisser survivre Israël est une faute religieuse pour un musulman.

    RépondreSupprimer
  23. Marchenoir, pour avoir entendu des musulmans mettre en avant le coté "anti-religieux" du sionisme, j'aurai tendance à vous suivre.

    En gros un vrai juif ne doit pas etre sioniste selon certains, c'est anti religieux.
    (Hilarant d'entendre des illuminés comme Soral pretendre le contraire...)

    Enfin bon le jour ou un musulman se pretends "judeophobe" pour eviter de s'avouer antisemite, on a compris...

    Sur le Mufti la France a tout fait pour l'extrader sans qu'il ne risque rien, malgré qu'il ait souhaité la defaite de la France et s'en soit rejouis publiquement une fois arrivée.
    (Voire appellé a la constitution d'une "armée d'Afrique du nord" contre la France).

    Apparement il a reussi a leurrer la diplomatie francaise sur son pouvoir réel et son soutient hypothetique à la France.

    RépondreSupprimer
  24. Bonjour à tous,

    Robert, quand vous dites "les palestiniens" vous parlez des dirigeant (OLP, HAMAS, FATH) je ne suis pas sur que le peuple palestinien, c'est à dire l'homme de la rue, soit nécéssairement pour la destruction d'Israël. je suis probablement optimiste, mais je me dis que dans un camp comme dans l'autre, la majorité souhaite vivre en paix...

    Sinon, je suis d'accord avec vous. Même si à mon avis, deux peuples qui n'arrive pas à s'entendre ne méritent pas de posseder quoi que soit...

    Le fait est que les juifs (avec l'aide de l'argent occidental) ont réussi à transformer le désert en pays dévellopé, la ou les arabes n'ont jamais rien fait poussé...

    On peut également s'étonner du fait que les riches royaumes pétrolifères du golf ne semble pas très interressé par le sort des "palestiniens"...

    Sinon, Didier, je suis aller faire un tour chez vos ami de "Partageons mon avis", visiblement il n'aime pas la contradiction... Pour un degôches je trouve Nicolas très autoritaires, limite fascistes...

    Mais quand on raconte n'importe quoi sur mon métier, je suis obligé de réagir...

    Et à l'étable, un commentateur se plaint que vous l'ayez censuré... il n'a pas du comprendre qu'il faut mettre un pseudio dans la case... Ce n'est quand même pas très compliqué...

    RépondreSupprimer
  25. Skandal : Nicolas fait ce qu'il veut chez lui. Et je trouve qu'il a raison : pourquoi perdez-vous votre temps à aller commenter chez lui ? De plus, comment dire ? Nicolas est un ami, et je me fous qu'il soit de droite ou de gauche. Et je crois que lui aussi. C'est exactement ce que lui reprochent ses camarades gauchistes : être ami avec moi. Et c'est aussi ce que l'on me reproche à moi : être ami avec lui.

    En réalité, je crois qu'on s'en fout tous les deux, voyez.

    RépondreSupprimer
  26. Bon, je ne sais pas ce qui se passe, mais l'anonyme précédent, C'EST MOI !!!

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.