mardi 3 mars 2009

Le petit vaginocrate illustré

Depuis quelques jours, tout ce que la blogosphère compte de progressistes frissonne d'impatience, en attendant la révolution qui se prépare : cette semaine, à l'occasion de la quinzaine du blanc journée internationale de la femme, l'inénarrable follicule intitulé Vendredi (et que l'on espère voir prochainement disparaître dans les limbes du Pacifique) n'accueillera que des signatures féminines. Ces dames s'en rengorgent, et on les comprend ; même si on serait prêt à payer une assez jolie somme pour entendre leurs piaillements indignés, dans le cas bien improbable où ce même Vendredi aurait l'idée saugrenue de réserver ses colonnes, un jour prochain, aux blogueurs mâles – et c'est pour ne rien dire de ce qui se passerait dans le cas d'un numéro exclusivement consacré aux blancs –, on les comprend et on se réjouit pour elles.

Bref, dans un petit commentaire ironique, chez les auto-proclamées Femmes engagées, j'ai utilisé l'expression " un fameux numéro vaginocrate de Vendredi ". C'est "vaginocrate" que Mrs Clooney n'a pas aimé ; elle a trouvé le mot fort méprisant. Comme il venait d'un vieux réac aigri, elle n'a pas eu l'air trop surpris, mais tout de même, elle n'a pas aimé. Nous, cela fait à peu près quarante ans qu'on se prend du "phallocrate" dans les gencives, et rarement dit sur un ton gentil ou humoristique, sans jamais regimber. Et il est normal que nous ne protestions pas, puisque c'est là, toujours, le cri libérateur d'une femme en lutte et en révolte.

En revanche, un petit " vaginocrate " lâché de temps en temps, comme en passant, c'est insultant et très vilain. Sont trop fortes, ces filles...

28 commentaires:

  1. C'est un peu stérile tout ça non ?

    Par contre je saurais pas dire si c'est dû à une vasectomie ou une ligature des trompes.

    Je ramène le ring boueux pour départager tout ça, et string pour tout le monde cette fois, même toi tonton.

    RépondreSupprimer
  2. et je case la coche, histoire de rien manquer.

    RépondreSupprimer
  3. Oh oui, un Luminaire Céleste en string ! Je lui en achète un et prend une photo ?

    RépondreSupprimer
  4. Nefisa : c'est pour rire un peu ! Tu penses bien que je m'en contre-balance, de toutes leurs histoires.

    Pour le string, vous pouvez aller vous brosser toutes les deux !

    Aude : ou vulvocrate ? Le principal, c'est que ça crate...

    RépondreSupprimer
  5. Avec toutes ces histoires, on va regretter d'être des hommes blancs hétéros : on n'est pas normaux.

    RépondreSupprimer
  6. Didier: je crois que les gens qui ne s'intéressent pas à ce blog et n'y commentent pas sont plus malins que nous.

    Je ne crois pas qu'il y ait de la vaginocratie là-bas. Juste, comme vous l'aviez remarqué précédemment, un désir de reconnaissance et d'admiration.

    Par contre, on ne gagne pas à pointer les incohérences ou faiblesses de pensée (et on ne dira rien de la rédaction) de certaines de ces dames si engagées, généreuses, altruistes, ouvertes au dialogues et pleines d'humour. On se retrouve aussitôt assailli dans la plus pure tradition mélodramatique. Emettre quoi que ce soit de critique sur leurs précieux épanchements, c'est s'exposer à la censure ou pire encore, aux lamentations " on me critique parce que je suis une femme,ou "comment pouvez vous essayer de nous miner dans notre engagement si pur, si valeureux, alors que tant de femmes dans le monde meurent lapidées ou périssent sous les coups de leur compagnon aviné, insensible et pétri par des siècles de machonazisme. Je ne caricature même pas, les commentaires sont quasiment comme ça, il suffit d'aller les lire, si si. (merci pour le verre, au fait, mais je ne pouvais pas vous répondre là bas)

    Vendredi fait son boulot de "je cherche ce qui booste les ventes" et la bloggy réality gratos avec des femmes qui ne demandent qu'à se faire valoir, sans réfléchir à ce que cette participation peut avoir d'antiféministe, justement,c'est du pain bénit.

    Catherine: déjà qu'en avril on ne doit pas se découvrir d'un string, alors, en mars...

    RépondreSupprimer
  7. Putain ! Je suis d'accord avec Suzanne. Faut que je consulte ?

    Critiquer la démarche de ces dames me fait passer pour un odieux macho. En fait, parmi les left_machin, les "proSégo" approuvent Vendredi, pas les autres. Caractéristique...

    RépondreSupprimer
  8. Nicolas, faites gaffe, vous allez vous retrouver réactionnaire !
    Suzanne, c'est plein de bon sens ce que vous dites. Y compris pour les strings...

    RépondreSupprimer
  9. Et je corrige "femmes qui ne cherchent qu'à se faire valoir", je voulais dire "qui réclament un regard et une attention spéciaux, non dus à leurs qualités de blogueur, blogueuse, mais au nom d'une égalité, ou parité, ou particularité, qui n'a pas lieu d'être.

    Enfin, je cause, je cause,alors que d'autres (Nicolas) ont bien résumé la chose.

    Nicolas: mais ce ne sont pas toutes des femmes de gauche, j'ai lu chez l'une d'entre elles; sur le blog collectif,(à moins que ce ne soit dans un commentaire?) "la clique Aubry-Hamon"

    Suzanne

    RépondreSupprimer
  10. Suzanne,

    Les autres sont au Modem ! Je ne parle pas des femmes qui collaborent au machin mais de celles qui me tombent sur le paletot, qui agressent Maxime Pisano ou Farid Taha qui ont une vision proche de la mienne. Et surtout, je parle des blogueurs qui font des billets de soutien à la démarche : Marc Vasseur, Dagrouik et Sarkofrance, tous trois "Ségolistes".

    Catherine,

    Si c'est ça, être réactionnaire, je veux bien :
    - dire que les hommes et les femmes doivent être mélangés et qu'il ne faut faire aucune discrimination dans aucun sens,
    - dire que certaines actions ont un résultat opposé au combat voulu !

    RépondreSupprimer
  11. "Vive l'indépendance politique et érotique des femmes".
    8 mars 1980

    Elle est une amie

    http://editionsdesfemmes.blogspirit.com/

    RépondreSupprimer
  12. Vulvocrate...

    héhéhéhé !

    (j'y peux rien, y a des trucs comme ça aux sonorités vraiment marrantes)

    RépondreSupprimer
  13. Je vous prie de bien vouloir m'excuser. Oh, et puis non.

    RépondreSupprimer
  14. je n'ai jamais traité aucun homme de phallocrate mais j'apprécie votre prose
    Suzanne, c'est plus à la mode et puis c'est moche les strings....promis,
    vas faire un tour chez Chantal Thomas, ils font des culottes gaines années 60 à tomber par terre...
    et je ne plaisante pas.

    RépondreSupprimer
  15. Suzanne : je ne peux que contresigner votre commentaire. Ce qui fait que Nicolas se retrouve aussi d'accord avec moi : dure soirée, pour lui...

    Sinon, je trouve assez symptomatique ce commentaire de M chez Mrs Clooney :

    « Ce journal c'est un peu notre bébé car on y a consacré un temps phénoménal, et c'est à ce titre que je défends ce numéro spécial qui sortira vendredi, car en plus de nos vies professionnelles et familiales, privées, on s'est toutes données le temps et investies pour ce numéro.

    Un peu de décence ne serait pas fortuite. »

    Aucun homme n'aurait écrit cela ! Aucune femme un peu digne non plus, il me semble. "Ce journal c'est un peu notre bébé" : beurk ! Quel pathos de bisounoursonne ! Et puis, ce chantage-sans-en-avoir-l'air : on s'est donné du mal, on a sacrifié notre vie de famille, on s'est investi : oui, et alors ? Il faut s'agenouiller, là, ou une simple génuflexion suffit ?

    (Je passe sur l'emploi fautif et absurde du mot "fortuit".)

    Nicolas : c'est intéressant, ce rapport que vous mettez en lumière, Ségo / pas Ségo. Mais, évidemment, je suppose qu'on trouvera des contre-exemples.

    Dorham : à la réflexion, je préfère également vulvocrate. Mais, bon : c'est trop tard.

    Franssoit : arrêtez, vous allez me fâcher avec toutes les meufs présentables ! (Déjà que ma situation n'est pas grandiose...)

    Mrs Clooney : vous avez mal suivi les commentaires : c'est MOI que Catherine (mon Irremplaçable Épouse, présentement en train de faire la vaisselle) veut mettre en string !

    RépondreSupprimer
  16. Moi toujours pas convaincue par cette idée de numéro écrit exclusivement par des femmes (mêmes les magazines féminins les plus ringards n'avaient pas osé), voire piquée d'avoir été sélectionnée pour y être publiée parce que je suis une femme. Le texte, finalement, c'est très secondaire... Je gribouille un texte et voilà qu'on vient en jauger la qualité en mettant une main dans ma culotte ? Bof.

    Si vraiment vous souffrez, Didier, je propose l'instauration d'une journée des phallocrates.

    RépondreSupprimer
  17. Marie-Georges : d'un autre côté, si le rédacteur en chef se sent tenu de glisser sa main dans la culotte de toutes les participantes, je commence à mieux comprendre l'opération...

    Mrs Clooney : Y a pas d'offense !

    (Mais "au temps pour moi", plutôt...)

    RépondreSupprimer
  18. "Didier: je crois que les gens qui ne s'intéressent pas à ce blog et n'y commentent pas sont plus malins que nous." Suzanne, le 3 mars 2009 16:44.

    Je ne crois pas...

    Acheterez vous le numéro ?

    Vous devriez !

    :)
    CC

    RépondreSupprimer
  19. CC: je ne doute pas qu'il y ait dans ce numéro des extraits de blogs intéressants, voire très intéressants, voire sublimes. Tant mieux si le magazine met en lumière des blogs inconnus. Par contre, je comprends les hésitations de Marie-Georges. Accepter de participer, en connaissance de cause, ce n'est pas pareil. Alain Mabanckou, écrivain, dit qu'il refuse les invitations aux émissions littéraires sur le thème de la négritude et de tous ses aléas, qu'il est écrivain, pas un noir qui écrit.

    Mrs Clooney: "vas faire un tour chez Chantal Thomas, ils font des culottes gaines années 60 à tomber par terre..."
    Que répondre à ce genre de propos sexiste? C'est ça, l'engagement féministe ? ça déchire le dialogue, en tout cas. Si on proteste sérieusement, c'est qu'on n'a pas d'humour, et si on fait de l'humour, c'est qu'on est méprisant, ou pire.

    Suzanne

    RépondreSupprimer
  20. Le choix des blogs écrits par des femmes est si vaste que, figurez-vous, on a été obligé de choisir.

    Et comble de bizarrerie, on a choisi par rapport à la qualité des billets.

    Mais si je vous conseille d'y jeter un oeil, vendredi, c'est pour que vous puissiez vérifier cette haute qualité !

    RépondreSupprimer
  21. Mrs Clooney:
    Promis, je le volerai !

    Suzanne

    RépondreSupprimer
  22. Euh, CC, pas mrs C, pardon.

    Suzanne

    RépondreSupprimer
  23. Heu...c'est trop drôle, j'ai cru voir votre post sur Vendredi...

    là : http://www.vendredi.info/+-Polemiques-+.html

    Ben DG....vous avez touché alors comme les autre blogueurs cités et repris dans Vendredi ?
    ehehe...cracheriez vous dans la soupe ;) ?

    RépondreSupprimer
  24. les autres, avec un s, (ça fait plus nombreux)

    RépondreSupprimer
  25. Anne : je découvre grâce à vous cette "reprise"... pour laquelle on ne m'a évidemment rien demandé.

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.