mercredi 14 octobre 2009

Cherea chérit Jeannot

L'excellent Cherea se félicite hautement de la promotion de Jean Sarkozy. Il me semble que ses arguments sont loin d'être sots. Ils ont en tout cas le mérite de faire un peu retomber ce ridicule soufflé, à l'heure où les habituels agités du bocal se remettent à pétitionner en rond.

6 commentaires:

  1. Le problème, c'est que ce n'est pas à la Défense qu'il faut convaincre les entreprises de s'installer. Enfin, pas seulement.

    Les licenciés économiques quotidiens n'en ont que faire de l'installation des promoteurs, des sièges sociaux et des banques dans ce quartier d'affaires.
    Ce qu'ils veulent, eux, c'est que les entreprises délocalisées rentrent et leur donnent du boulot, chez eux, sur place. Et qui s'en préoccupe, de ça? L'urgence, c'est La Défense?

    RépondreSupprimer
  2. C'est pas parce que ça va à contre courant que ce n'est pas sot.

    La Défense n'a pas besoin de réseaux. Vous croyez que la patron de Total n'en a pas des réseaux ? Le poste en question n'est pas - tout à fait - un poste de VRP.

    Mais bon...

    RépondreSupprimer
  3. C'est parce qu'il va à contre courant que le billet a un intérêt.

    Je ne suis pas trop d'accord avec le fond (mais pour une raison qui n'a rien à voir, juste que c'est une aberration de développer la défense...).

    RépondreSupprimer
  4. C'est à peu près ce que je disais...

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Didier,

    je tenais à vous remercier pour l'attribut "excellent" et aussi pour l'article où vous releviez mes arguments pas sots. De plus vous avez compris le fond de l'article qui était une manière d'essayer de mettre un peu de légèreté et de "laisser retomber le soufflé".

    Cordialement

    Cherea

    RépondreSupprimer
  6. Cherea : oui, quelque chose me disait que vous ne deviez pas être un admirateur transi du jeune Sarkozy...

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.