mardi 13 octobre 2009

Peut-on être engagé à gauche sans être complètement con ?

À Olivier Bonnet...


Bon, c'est vrai qu'il a une tête de con, une coiffure à jouer dans un sitcom, un sourire faux, un regard torve. Et qu'il est probablement (mais rien n'est jamais certain) ce qu'annonce son image. Néanmoins...

Néanmoins, mes bons amis pourfendeurs, vous me faites rire, depuis deux ou trois jours, avec vos indignations à l'hélium, vos gonflements de pétomanes institutionnels. On crie au scandale, au népotisme. (J'aimerais savoir combien d'entre vous connaissent (sans chercher sur Yahoo) le sens exact de ce mot – passons.) On hurle, on s'égosille, parce que ce petit Sarkozy n'a que 23 ans ! Et qu'il est seulement en deuxième année de droit !

Et alors ? Depuis quand les études de droit conduisent-elles à la carrière politique ? Les études de droit conduisent au droit, period. Vos grands-parents,mes drôles, ânonnaient à la suite de Lénine (oui, vos grands-parents ont adoré les dictateurs du siècle récemment mort) qu'une cuisinière devait pouvoir diriger l'État. Et pas un étudiant en droit ? Et je me permets de vous rappeler que vous hurlez depuis des décennies contre l'oligarchie des énarques, la confiscation du pouvoir par une élite des grandes écoles...

Vous-mêmes, avec le racisme inconscient (un bon racisme efficace se doit d'être inconscient) de votre génération, ne perdez jamais une occasion de traîner dans la merde toute personne de plus de soixante ans qui prétend rester encore un peu vivante (voir vos moqueries ignobles concernant VGE par exemple) : vous devriez donc, si vous aviez un brin de logique (mais je rêve) trouver fort bien qu'un jeune homme de 23 ans grimpe les marches quatre à quatre, et envoie à la maison de retraite un vieux ridicule de 65 ans comme Balkany Devedjian. Non ? 65 ans c'est trop vieux mais 23 c'est trop jeune ? Ah, il faudra m'expliquer cela, à l'occasion !

Non, non, ne hurlez pas tout de suite : j'ai bien compris ce qui vous choque, dans l'ascension du blondinet grotesque. Et croyez bien que je trouve cela aussi choquant... Non, à la réflexion, ça ne me choque pas : ça me fait rire, juste rire. Parce que, en effet, la situation est risible. Nicolas Sarkozy est risible ; son fils est risible ; la manière dont papa promeut fiston est risible. Du reste, Lionel Jospin aussi était hautement risible – notamment sa tête de constipé, un certain 21 avril. Mais c'est votre époque, mes drôles ; celle que vous chérissez, qui vous semble meilleure que toute autre dans le passé – une époque de transparence absolue, où chacun est avant tout soi-même, décomplexé, transparent. Et vous n'avez jamais de mots assez moqueurs pour ceux qui vous disent que, peut-être, il conviendrait d'être un peu moins, un peu moins brutalement soi-même.

Au fond, mes petits frères, Nicolas Sarkozy est vraiment votre président. Celui que vous avez souhaité, celui que vous méritez, celui que vous avez véritablement élu – même si vous avez voté contre lui.

54 commentaires:

  1. eut-il été plus âgé et diplômé que j'aurais été fort marri de cette histoire, Monsieur Goux.

    Ce n'est pas tant une société moderne que cette histoire dépeint mais plutôt un bon retour en arrière... vous savez ce Président élu, qui décida de devenir empereur

    si c'est cette période qui vous rend nostalgique, pas moi

    l'autre chose qui m'emmerde c'est ma satanée éducation de gauche qui place le mérite avant l'ascendance, mon enfance fut loin d'être malheureuse mais jamais, et par principe, l'on ne leva le petit doigt pour appuyer une demande de stage ou d'emploi, on me disait toujours "tu le veux, bouge toi le cul et mérite le"

    mais bon ça m'a fait plaisir de jouer au troll de gauche :)

    RépondreSupprimer
  2. j'ai dû oublier un "^" sur "eût", non ?

    RépondreSupprimer
  3. Gael,

    ne va pas nous fâcher le vieux ! Un fanatique de Giscard, il faut le conserver.

    RépondreSupprimer
  4. ah mais j'essaie pas de le fâcher, je trolle juste un peu, ça détend...

    RépondreSupprimer
  5. Gael,

    faut pas oublier qu'on népote depuis longtemps.

    RépondreSupprimer
  6. @Nicolas trés bon !

    (bon de toute façon j'ai un billet de boulet à pondre)

    RépondreSupprimer
  7. Le problème avec la réacosphère( vous n'êtes pas particulièrement visé... seulement concerné, plus ou moins directement) c'est qu'elle ne sait pas gérer ses priorités. On ne peut pas être en même temps contre la burqa, le lobby juif, la contre-colonisation, les pédophiles, Jean Sarkozy, Nicolas Sarkozy, Lionel Jospin, le Sgen, le Snes, les relativistes, les intégristes musulmans, les grenouilles de bénitiers, les humanistes gnangnan, les athées, Frédéric Mitterrand, la révolution française, Obama, les bisounours, le comité Nobel... Il faut choisir, ne serait-ce que pour des raisons tactiques. Or manifestement, personne dans ce milieu ne veut choisir... Les ennemis (puisque vous êtes un lecteur de Julien Freund) choisiront à votre (notre) place...

    RépondreSupprimer
  8. tiens ce billet est pas loin de moi...surprenant

    RépondreSupprimer
  9. Le petit Jean est effectivement plus doué que son père. Il a tout intégré. Sa défense est excellente, mélange de "j'chuis victime", "j'chui que le fils de mon père", "j'chui pas reponsable de mon nom (*)", "j'vous enmmerde". Et tout le monde de crier "égalité, privilège".

    Bon à part, c'est ce genre de billet qui me file des complexes.

    Pour le népotisme, ce vatican sans Dieux qu'est devenue la république, le mot est parfait.

    C'est le moment de relire les deux (seuls ?) bons bouquins de Bourdieux : les Héritiers et la distinction.

    RépondreSupprimer
  10. K2R n'a pas tout à fait tort.....
    Je propose qu'on se limite à un seul ennemi : K2R puisqu'il a raison.

    RépondreSupprimer
  11. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  12. bah, vous en avez pondu des plus carrés.

    où donc êtes-vous allé chercher que nous (et je dis nous parce que vous vous plaisez à nous donner du vous)chérissons cette époque comme formidable ?

    vous avez dû louper un cours dans votre formation "Je suis réac, j'ai des amis de gauche, faut qu'j'me mette à niveau"...

    vous pleurez le passé, soit. mais retournez-vous donc, vous verrez, il y a encore autre chose.

    RépondreSupprimer
  13. Putain j'ai oublié le nom de ce fils d'immigré qui disait :
    ""la politique, c'est 5 ans (les études) de droit et tout le reste de travers"".

    Moi plus tard je veux faire comme papa.
    Y fait quoi ton père?
    Du cholesterol....

    RépondreSupprimer
  14. Les gars (y compris PRR),

    Ne vous fatiguez pas, Didier est persuadé à être le seul au monde à connaitre le mot "népotisme", alors qu'on sait tous que ça correspond aux andouilles qui refusent systématiquement de payer un pot.

    Mais seul lui a le droit d'avoir "La Culture".

    RépondreSupprimer
  15. Le fiston, paraît-il, ne dirigera pas le truc, mais le présidera seulement. 3 ou 4 heures de boulot par mois. Fonction normale pour un élu départemental. Pas de scandale donc. Encore un coup dans l'eau pour la réacosphère. Ça devient pénible. Et c'est vrai qu'à force de tirer sur tout ce qui bouge encore...

    RépondreSupprimer
  16. Ce qui me choque, moi, c'est ça:
    "il a une tête de con, une coiffure à jouer dans un sitcom, un sourire faux, un regard torve".
    Parce que je le trouve mignon, na! Et le reste je m'en fiche.

    RépondreSupprimer
  17. Je l'ai vu hier soir à la télé, il s'est fait coupé les cheveux.

    RépondreSupprimer
  18. je crois que la photo est celle de son frère qui est dans le rap.

    RépondreSupprimer
  19. Risible, je suis d'accord, disons que l'on manque de recul, on devrait se moquer plutôt que s'indigner. Mais bon...

    Et vous avez raison de dire que Lionel Jospin était ridicule en 2002 ! C'est vrai !

    Par contre, il y a un truc que je n'aime pas, c'est quand vous entrecoupez vos phrases de "mes drôles", ça fait un peu...je ne sais pas...un peu "trop", period.

    RépondreSupprimer
  20. Oué Catherine, mais du coup, il a bruni. Hum.

    RépondreSupprimer
  21. Quand je vous vois un livre entre les mains et quand je vois, aussi, tous ces livres empilés, je me dis "Youpi ! Didier Goux va bientôt (nous) causer littérature."

    (Je confirme le propos de Catherine : Monsieur Jean Sarkozy s'est coupé les cheveux qui, du coup (?), ont déteint.)

    RépondreSupprimer
  22. Avec tout ça, il n'y en a pas un ni une pour s'être aperçu que j'avais bêtement écrit Balkany à la place de Devedjian...

    RépondreSupprimer
  23. Gaël il n'y a aucun retour en arrière, voyons : ces mœurs n'ont jamais cessé d'être ! Sauf que, les Sarkozy étant plus voyants, plus "clinquants" que leurs prédécesseurs, leur manières se remarquent davantage...

    Et vous pouvez continuer à troller : l'espace est ouvert !

    (Il manque en effet un accent circonflexe...)

    Nicolas : me traiter de fanatique de Giscard, moi qui l'ai renvoyé aux fraises en 1981 !

    Gaël-bvis : n'écoutez pas ce vieux machin aigri...

    Pluton : trop d'indulgence, mon Cher, ça vous perdra.

    K2R : oui, vous avez raison, mais c'est si dur de résister...

    Romain Blachier : vous devriez consulter, c'est pas normal ce qui vous arrive !

    PRR : c'est vrai, vous les trouvez réellement bons, ces deux titres bourdivins ?

    Dedalus : mais si, vous l'aimez, cette époque, bien sûr !

    (Pause : le boulot arrive...)

    RépondreSupprimer
  24. "Avec tout ça, il n'y en a pas un ni une pour s'être aperçu que j'avais bêtement écrit Balkany à la place de Devedjian..."

    Mon Dieu, y a-t-il une différence ?

    RépondreSupprimer
  25. quel que soit le sujet, le Goux vitupère contre des adversaires fantasmés, ou encore des contradicteurs qu'il a pris soin de choisir pour leur qualité de faire-valoir

    mais le plus fort est de faire croire que l'avachissement est de la responsabilité de ceux qui n'ont pas voté sarkozy, quand depuis 2002 sarkozy est l'organisateur le plus déterminé de la dégradation de la chose publique. et c'est bien le goux a voté pour lui.

    encore plus fort, on trouve le moyen dans ce contexte d'aller chercher noise à jospin. on voulait que jospin se travestisse en clown, eh bien les clowns on les a eu en vrai. et pour certains ils ne sont même plus drôles.

    on veut de la distraction, puis on se plaint d'avoir perdu la direction.

    RépondreSupprimer
  26. "mais le plus fort est de faire croire que l'avachissement est de la responsabilité de ceux qui n'ont pas voté sarkozy"
    Ah? Il a dit ça, "le Goux" mis en cause aussi élégamment?

    RépondreSupprimer
  27. Didier, en réponse à votre titre : Oui et de façon irrémédiable, j'en puis attester.

    RépondreSupprimer
  28. Bon, reprenons !

    Fidel Castor : Excellent (le coup du cholesterol) !

    Dorham : ah, oui, tout de même !

    Nicolas : arrêtez donc de me faire ce coup-là (celui de l'élitiste méprisant) !

    Yanka : on tire à vide, mais il reste le plaisir de tirer...

    Orage : des goûts et des couleurs il ne sera point discuté...

    Et voilà de nouveaux commentaires qui entrent et un autre boulot qui pointe son nez !

    Tant pis, j'abandonne : pardon à ceux à qui je n'ai pas répondu : je vous ai lu tout de même !

    RépondreSupprimer
  29. Catherine,
    il s'est fait "coupé" les cheveux.
    Moi, je serais vous, je corrigerai avant que Didier ne ramasse les copies

    RépondreSupprimer
  30. "le Goux vitupère contre des adversaires fantasmés, ou encore des contradicteurs qu'il a pris soin de choisir pour leur qualité de faire-valoir"
    Martin P...
    Quel con, mais quel con alors. Sans prendre la peine de cliquer sur son blog, on sait que ce sera celui d'un con. D'un con vulgaire, d'un con grossier. D'un con qui tape qui on lui dit de taper. D'un con qui ne sait pas lire, qui ne réfléchit pas. D'un con insensible. D'un con qui ne vaut que par la connerie partagée, la connerie qui tient chaud, la conneirie des cons qui sont cons d'être forts et cons ensemble.
    De droite, de gauche, à ce point, aucune importance, aucun clivage.

    RépondreSupprimer
  31. j'aime quand Suzanne est en colère...
    Suzanne, remets moi du coca-cola dans l'oreille...

    RépondreSupprimer
  32. @ Olivier P. : moi, si j'avais été vous, j'eusse écrit : "Moi, si j'étais vous, je corrigerais avant que Didier ne ramasse les copies."
    Enfin bref.

    RépondreSupprimer
  33. "Les héritiers" de Bourdieu est pas mal. Il a eu cette capacité à faire ressortir ces signes d'appartenance. Certes, la leçon de morale qui va avec est franchement gnan-gnan mais le diagnostic est assez fin.

    D'un autre coté, Balzac ou Flaubert l'avaient fait avant, mais comme ils ont l'étiquette bourgeoise, on ne l'avait pas vu. [on] désignant ces gens engagés.

    RépondreSupprimer
  34. Salut, comment ça va?

    Je m'appelle Joseph. Si ça vous intéresse, vous pouvez gagner de l'argent en postant des textes publicitaires sur votre blog.

    Vous pouvez gagner jusqu’à 50 euros par blog ou site Web.

    Indiquez-nous les adresses de vos blogs pour que nous puissions vérifier leur compatibilité.

    Pour plus d’informations, vous pouvez me contacter par email/messenger :
    joseph.brown@live.fr

    Nous avons également un système de parrainage, qui vous rapporte jusqu'à 7,5 euros par mois par blog que vous parrainez.

    Salutations cordiales.

    Joseph

    RépondreSupprimer
  35. Ah ben voila, et après on me traite de parano !

    RépondreSupprimer
  36. cela ne visait pas le commentaire de J! mais l'absence de réponse de Didier. Je sens qu'il va se fâcher :)

    RépondreSupprimer
  37. Mais non, Marine, vous n'êtes pas paranoïaque. Pas du tout, du tout...

    RépondreSupprimer
  38. Sinon, pour finir, ma propre réponse à la question du titre :

    Oui, ON PEUT !

    (J'ai des exemples.)

    (Peu, mais j'en ai...)

    RépondreSupprimer
  39. Curieux que cette accusation de népotisme touche justement celui qui, comme président, et alors que son parti est largement majoritaire, a choisi de prendre dans son gouvernement des personnes de l'autre bord, par stratégie politique certainement (affaiblir l'adversaire), mais pas uniquement (les compétences de Hirsch ou d'Amara ne sont pas remises en cause, ni celles du super félon que l'on connait aujourd'hui mieux que celle qui se demandait ironiquement qui connaissait M. Besson, ni même peut-être celles du transparent ministre des Affaires Estrangères). Je ne veux pas à tout prix défendre Sarkozy père, mais sur ce coup-là encore la réacosphère se plante en réagissant pour réagir, comme n'importe quel petit soldat du caporal Aubry.

    RépondreSupprimer
  40. Olivier, une petite faute d'inattention chacun, Christophe a raison.

    RépondreSupprimer
  41. Olivier P: fini, le Coca dans l'oreille. Le Coca, ça décape. Après, ça va vous couler dans le cerveau, et vous serez idiot.

    RépondreSupprimer
  42. Eh eh, pas tout faux, ce que dit Yanka, mais c'est pour ça que Sarkozy est détesté et chargé d'intentions diaboliques: avec ce qu'il a piqué à la gauche, il y aurait eu de quoi faire un gouvernement qui, tel celui de Jospin, aurait eu une politique de fausse-gauche-vraie-droite s'il avait été recruté par la gauche au lieu de l'être par... zut, on ne sait même plus qui.

    RépondreSupprimer
  43. Marine : faites vous un blog, nom d'une pipe !

    RépondreSupprimer
  44. @Suzanne et PRR:
    Pour quoi faire?
    Je trouve dans vos blogs une très bonne expression de ce que je pense politiquement et "sociétalement".
    Je ne vois pas l'utilité d'ajouter un titre à la liste déja longue.
    Vous dites mieux que je ne saurais le faire ce qu'il faut dire à un moment M. Vous trouvez que c'est de la paresse?
    Quand je ne suis pas d'accord avec vous, je vous le dis. Faut dire que je suis souvent en phase et ça m'aide à vivre. Merci à vous.

    RépondreSupprimer
  45. @Yanka:
    "Curieux que cette accusation de népotisme touche justement celui qui, comme président, et alors que son parti est largement majoritaire, a choisi de prendre dans son gouvernement des personnes de l'autre bord, par stratégie politique certainement (affaiblir l'adversaire)..."
    Vous voyez une incompatibilité entre népotisme et rouerie politique?

    RépondreSupprimer
  46. « Vous voyez une incompatibilité entre népotisme et rouerie politique ? »

    Non, mais ce procès d'intention touchant Sarko est suspect, alors qu'il est le moins sectaire des présidents que la France ait connu, et que nul n'a jamais demandé à aucun président majoritaire de piocher dans le camp adverse pour compléter ses troupes. Il a même épousé une bobo de l'autre bord, c'est dire ! Stratégie là aussi ? J'en doute. Roué si on veut, le Sarko, mais machiavélique à ce point... Pas assez intelligent pour ça (sa culture témoigne de son peu d'intelligence). On me pardonnera cette faiblesse de le croire même plutôt sincère, comme homme. Énervant, mais sincère. Vulgaire, mais sincère. Brouillon, mais sincère. Chirac, pour être plus sympa, était bien plus tordu.

    Et tant qu'à faire... Népotisme... Villepin ne doit-il pas sa carrière politique au népotisme de Chirac, lui qui n'a jamais été élu et qui, sans un malheureux concours de circonstances (sic !), aurait dû être le rival de Sarko pour l'élection suprême ? Et dans le domaine des arts, est-ce qu'une Justine Lévy ou une Mazarine Pingeot ne doivent rien à la notoriété de leur papounet respectif ? Hm ? Eût-elle été la fille d'un quelconque Germain Martin et non celle de Jacques Delors, Martine Aubry aurait-elle... ? On n'en sort pas. À quelque niveau que ce soit et dans tous les secteurs de la société, on trouve une forme de népotisme, et je ne trouve pas ça tellement anormal. Pas de quoi en faire un plat. Si Sarkozy avait démis Mitterrand la semaine dernière et l'avait remplacé par sa meuf (sa meuf à lui, Sarko), il y aurait eu de quoi gueuler, et encore ! (une artiste sans expérience politique à la Culture vaut bien un cancérologue - Léon Schwartzenberg - sans expérience politique à la Santé). Et je pense que nous tous, si nous possédions une sinécure et un petit pouvoir, nous nous dépêcherions d'y placer qui son fiston, qui son neveu, qui sa cousine de Châtellerault, qui son cheval.

    RépondreSupprimer
  47. Pourquoi on parle toujours de ce genre d'individu et pas des autres qui apportent vraiment quelque chose au monde où nous vivons ?

    Désolé pour de casser l'ambiance en faisant du boy-scoutisme, mais cette photo me met en colère.

    RépondreSupprimer
  48. Bon, c'est vrai qu'il a une tête de con, une absence de coiffure à jouer dans un sitcom, un sourire faux, un regard torve. Et qu'il est probablement (mais rien n'est jamais certain) ce qu'annonce son image...
    De qui parlez-vous , de vous ?

    RépondreSupprimer
  49. Et corto74 qui réussit en 6 mots à répondre oui à la question en titre :-D

    RépondreSupprimer
  50. Le petit écureuil qui essaie de troller, mordelol...
    ;D
    Faut laisser ça aux sales races comme moi, la bave aux lèvres !
    Amenez moi le Didier Goux, je m'en occupe , morbleu !

    RépondreSupprimer
  51. @ corto74
    S'il parlait de lui, il aurait rajouté "vérolé".

    RépondreSupprimer
  52. j'ai pas tout lu, tous les commentaires... mais je voudrais dire que :

    - tu charries un peu ! d'abord, je te signale qu'il s'est coupé les cheveux (si c'est pas de la manip' ça...), que moi avec mon Bac + 5, et 10 ans comme chargée de cours à Censier, (et femme de surcroît...), je m'accroche pour un emploi payé à un peu plus que le SMIC... Travaillez plus qu'il disait...

    - On peut être engagé à droite et être complètement con... mais ça c'est même pas la peine de le démontrer... (bon, je suis un peu de gauche en disant ça).

    - J'arrive un peu après la bataille...

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.