dimanche 27 décembre 2009

Azouz Begag, clown citoyen, durable (hélas !)... et raciste.

« Dans 10 ans, on sera entouré de Chinois, alors il faudra que l’on se serre les coudes, les Français, les Arabes et les Africains, afin de protéger notre identité. »

Grâce au pantin médiatique le plus désarticulé de sa génération – malgré une concurrence féroce –, nous savons désormais à quoi doivent ressembler, vont ressembler, ressemblent déjà notre vie et notre avenir : à un sketch de Coluche. Vous vous souvenez ? « Mais qu'est-ce que c'est que ces noirs qui viennent bouffer le pain de nos Arabes ? » On en est là, d'après mister be gag. Avec désormais le Chinois dans le rôle du méchant envahisseur. Pratique, le Chinois : comme il ne proteste ni ne pleurniche jamais, on peut y aller de la matraque avec enthousiasme.

En tout cas, une chose est certaine, pour ce qui me concerne : la perspective de devoir me serrer les coudes avec Azouz m'a définitivement guéri du désir d'en avoir, des coudes. Je saurai m'en passer, je crois.

30 commentaires:

  1. Arrête de faire des misères à ma copine Françoise !

    RépondreSupprimer
  2. Ben quoi, elle est pas mariée avec l'Azouz, tout de même ?

    Et puis, désolé, mais je racisme anti-Chinois, c'est très mal. Ce sont nos frères en humanité, après tout. S'ils veulent venir s'installer ici, dans le pays des Droits de l'Homme, je ne vois pas au nom de quoi on les en empêcherait...

    RépondreSupprimer
  3. Les chinois, c'est très bien. Pas de discrimination; les left-blogueurs vont nous atterrir dessus !
    Vive les chinois ! Surtout les chinoises !

    RépondreSupprimer
  4. Eh bien, moi, d'un strict point de vue libidinal, je pense que je vais rester fidèles aux filles arabes encore un petit peu. (Enfin, aux Méditerranéennes en général.)

    Cela dit, j'ai déjà croisé des Asiatiques parfaitement regardables, en effet. Et, d'après Houellebecq, ce sont les meilleures maîtresses du monde : douces, soumises, toujours prêtes à faire plaisir et plutôt silencieuses...

    (Purée, si Olympe lit ça, mon compte est bon !)

    RépondreSupprimer
  5. Didier, durable certes, mais j'espère bien qu'il n'est pas recyclable..! Quant aux chinois, j'apprécie leur discrétion, très honorable taulier...

    RépondreSupprimer
  6. Cher Pluton, soyez le bienvenu dans mon méprisable établissement...

    RépondreSupprimer
  7. ah les chinoises au lit, c'est tout un empire ! J'confirme. Beaucoup plus discrètes que les méditerranéennes et travailleuses avec ça. Je me serrai bien les coudes avec des centaines de petites chinoise de 20 à 45 ans !

    RépondreSupprimer
  8. On attend que les associations "anti"racistes portent plainte contre Vidéo Begag. Mais elles ne le feront pas : l'"anti"racisme, ce n'est que pour ceux qui méritent leur rejet.

    RépondreSupprimer
  9. Didier, "s'ils veulent s'installer ici...", surtout quand ils vous font du phö, ha, ha!
    La seule différence avec les noirs et arabes c'est que leur envahissement est sournois et silencieux, mais ils sont bien là! J'aimerais sincèrement que des flics "chinois" leur apprennent à faire "profil bas" en attendant le grand soir!

    RépondreSupprimer
  10. Didier,

    vous m'avez volé mon billet...
    j'en prépare un sur le sinistre Todd

    RépondreSupprimer
  11. Tiens de mon temps, les grands méchants c'étaient les communistes rouges soviétiques...
    Ce sont les Chinois maintenant ? Mais personne ne me dit jamais rien... C'est pénible..

    RépondreSupprimer
  12. C'est pas parce qu'il n'a pas un physique et un nom franchouillard, qu'il n'est pas raciste ! Misère : on peut toujours trouver plus misérable que soi ici ou là-bas...

    RépondreSupprimer
  13. PRR : vous avez eu plus de chance que moi, apparemment...

    Criticus : oui, et pour le buzz d'indignation convenue sur certains blogs que nous connaissons tous les deux, on peut se brosser aussi.

    Orage : en effet, les créateurs de phò auront toujours droit à toute ma mansuétude !

    Cherea : mille pardon ! J'attends votre Todd (qui mérite bien aussi sa petite nasarde, du reste).

    Emanu : ah, mais, à moi non plus, on ne dit rien ! J'ai appris ça par hasard...

    L'autre je : pourtant, si j'en crois la doxa, seul le mâle blanc européen est racisme. Ou, en tout cas, son racisme à lui est inexcusable, contrairement à celui des autres.

    RépondreSupprimer
  14. oui, et les Chinois sont un petit peu en Afrique aussi. Et c'est là que ça va être rigolo. Parce que les conditions de travail ne vont pas être les mêmes qu'avec ces sales colons racistes et méprisants qu'étaient les Européens, surtout les Français. C'est pas cool, ça va nous faire des émigrés africains de plus...

    RépondreSupprimer
  15. rendez-vous sur ruminances

    RépondreSupprimer
  16. De toutes manières, Catherine m'a dit que les Chinois avaient de petites bites.

    RépondreSupprimer
  17. C'est l'Hôpital qui se moque de la Charité...
    Tous franchouillards, alors? Ben oui, quand être Français c'est être raciste, que fait celui qui veut s'assimiler, hum? Il devient comme vous.
    De quoi vous plaignez-vous? Un autre réac à accrocher à votre tableau de chasse "ouverture à gauche"! Y a pas que les Nicolas, dans la vie, à pratiquer l'ouverture, je le constate ici!

    RépondreSupprimer
  18. Et ouais Passante: tous "franchouillards" DONC tous racistes.
    Les blondes sont forcément toutes connes et les blancs tous colonialistes et exploiteurs. Donc fatalement repentants.
    Les Chinois? tous rusés et mangeurs de chiens, dites ça à Didier et à l'Irrempe, s'il s'en installent quelques-uns vers chez eux. Faut les prévenir.
    Les Noirs? tous paresseux.
    Les Arabes? tous des traitres et qui battent leurs femmes, en plus.
    Les Noirs et les Arabes? pas racistes pour deux sous, eux. Ca se saurait, sinon.
    Quant aux réacs, tous fachos et nauséabonds. La preuve, c'est irrespirable ici.
    Passez l'info à votre voisin.

    RépondreSupprimer
  19. Hein, Didier a encore fait des bêtises ? à cause de lui, Azouz est devenu raciste et le MODEM va se planter aux régionales ?

    Tout le monde lui saute dessus, au pauvre Azouz. C'est lui qui avait proposé qu'on enseigne le chinois dans les cités, parce que le chinois, c'est une langue d'avenir.
    Ce n'est pas un mauvais homme...

    RépondreSupprimer
  20. Marine, je vous laisse à vos propos franchouillardement excessifs. Je n'ai quant à moi rien contre les Français, les Noirs, les Arabes, les Chinois, les Persans, les... etc. (mais je réagis contre les réacs, c'est vrai, car en ce moment, c'est plutôt "réacs de tous les pays unissez-vous".)
    Personne n'échappe au racisme en ce bas monde, l'idée est de se cultiver suffisamment pour lutter contre les parties de soi (l'arrogance de se croire les seuls détenteurs de la vérité, de croire qu'on détient en propriétaires telle ou telle partie du monde...) qui pourraient rendre irrespirable l'univers. Certains réussissent cet exploit, d'autres non.
    Je m'estime en apprentissage perpétuel, et ne me place pas nécessairement au-dessus des autres, voyez-vous.
    Evidemment, envers ceux qui font semblant d'être couillons (ou qui le sont), difficile de ne pas agir à leur encontre de la même... manière (dans l'espoir qu'ils comprennent ce qu'ils font subir aux autres, peut-être? c'est sans espoir, je le devine).

    RépondreSupprimer
  21. « Eh bien, moi, d'un strict point de vue libidinal, je pense que je vais rester fidèles aux filles arabes encore un petit peu. (Enfin, aux Méditerranéennes en général.) »

    On va se battre alors. Figurez-vous que ce matin, aux petites heures, endormi, j'ai rêvé que Rachida Dati me demandait de lui faire un enfant. Je ne refusai point, et nous fîmes tant et tant de choses. Un rêve très réaliste et très érotique. Ah ben, la cochonne !

    Avec ça Madame Y., pourtant brune et... (ça suffit là), a failli me foutre dehors quand je lui ai raconté non mon rêve (private garden !) mais son ambiance... Au Québec, à Noël, il fait toujours très chaud.

    RépondreSupprimer
  22. Africanouillard
    Belgeouillard
    Anglouillard
    Marocouillard
    Espagnouillard
    Sinouillard

    ...non, rien ne va.
    On ne peut-être que franchouillard.

    RépondreSupprimer
  23. Belgeouillard se dit plutôt Belgicain, soit le nationalisme un peu niais et sentimental du nostalgique de la Belgique de papa, le Congo Belge, l'Expo de 58, tout ça. C'est un nationalisme soft d'agiteur de petits drapeaux noir-jaune-rouge, collectionneur de timbres à l'effigie de Baudoin, des tirages spéciaux de la Monnaie Royale à l'occasion des anniversaires des souverains. Quand le couple royal se déplace dans son village, le Belgicain est au premier rang derrière les barrières Nadar avec son p'tit drapeau. Il a parfois la chance de serrer la main du roi, ou de la reine, et alors il rentre chez lui ému. Cinquante ans plus tard, il s'en souvient encore.

    RépondreSupprimer
  24. Marine : oui, j'ai vu deux ou trois reportages, notamment en Algérie : les habitants "de souche" se plaignent que leurs "envahisseurs" n'aient pas le même mode de vie qu'eux. Curieux, non ?

    La Pecnaude : j'y go...

    Nicolas : elle me l'a dit aussi.

    Passante : en dehors du fait que Begag est un clown, ce qui m'a frappé dans sa phrase c'est le message (à peine) subliminal : les Français, les Africains et les Arabes sont d'ores et déjà semblables, solidaires, unis, etc. L'affaire ne prête même plus à discussion.

    Suzanne : c'est un pantin médiatique. Je l'ai vu notamment une fois chez Ruquier : pitoyable.

    Yanka : nous devons être les deux seuls exemplaires d'humanité mâle que Rachida fait bander ! Sauf que, moi, si je rêvais d'elle, je ne dirais rien au réveil à qui-vous-savez...

    RépondreSupprimer
  25. "Marine, je vous laisse à vos propos franchouillardement excessifs."
    Ah bon? C'était excessif?

    RépondreSupprimer
  26. Begag ou comment s'en prendre aux autres ! :o)

    RépondreSupprimer
  27. Bonjour,

    A la demande d'Azouz Begag je publie ci dessous un message de sa part qui clarifie son propos. Un message dans le même sens est adressé ce jour à l'Ambassade de Chine en France afin de rassurer ceux qui aurait légitimement pu se sentir blessés par des propos qui aboutissent à un contre sens une fois sortis de leur contexte.

    J'étais ce soir la a Pringy. Azouz Begag a clairement ridiculisé toute forme de xénophobie en rappelant que la xénophobie actuelle contre les musulmans et les arabes suivait des xénophobies passées contre les italiens et les polonais et précédait peut être de futurs appels de ces mêmes xénophobes contre les chinois demain !

    J'ai aussi contacté le journaliste du journal Le Temps qui a rédigé l'article, Christian Lecomte, qui ne comprend pas le sujet de cette polémique puisqu'il est explicitement mentionné qu'il s'agit de propos ironiques dans le texte de l'article.

    Il se trouve que ce message qui vise à créer une polémique artificielle a été posté sur différents forums de la communauté chinoise le même jour. A chaque fois par une personne qui venait juste de s'inscrire le jour même et dont c'était le premier message. Souvent en utilisant exactement les mêmes mots. Certains ont pu être blessés par une mauvaise compréhension des propos d'Azouz Begag... mais d'autres essaient d'entretenir une polémique artificielle a des fins politiques dans le contexte des élections régionales des 14 et 21 mars – des méthodes politiques pour le moins douteuses. Ce n'est pas notre conception de la politique au Mouvement Democrate. Il est préférable d'avoir des propositions et des idées plutôt que de tenter de créer artificiellement des polémiques stériles.

    Pour sortir par le haut de cette polémique artificielle, je vous propose de lire le Projet Humaniste du Mouvement Démocrate que vous retrouverez à l'adresse suivante :
    http://www.mouvementdemocrate.fr/v [...] e_6-12.pdf


    Cordialement,

    Antoine Vielliard
    Président du Mouvement Démocrate de Haute-Savoie
    http://antoinevielliard.hautetfort.com




    A tous ceux qui se sont sentis choqués par les propos qui me sont attribués dans le Journal Le Temps, je tiens à dire avec la plus grande fermeté qu'en aucune manière ils rendent compte de ma pensée quant à la Chine, le peuple Chinois et l'identité française. Ce je peux lire ici et là me fait mal, car mon propos avait la simple intention d'être ironique - ce que le journaliste n'a pas écrit - et qu'il visait à montrer que l'identité nationale française est une notion qui évolue avec les nouvelles populations qui arrivent dans un pays, dont les ressortissants Chinois, qui l'enrichissent, bien évidemment, comme mes parents l'ont fait il y a cinquante ans.

    Je suis surpris de voir que le journaliste qui a réalisé cette interview a mis en exergue une phrase totalement sortie de son contexte et qui traduit le contraire de ma pensée. Je rappelle que lors de mes deux années passées au ministère de l'égalité des chances, j'ai lancé un programme d'apprentissage du chinois dans les collèges de banlieue pour contribuer à ouvrir la France à ce puissant pays. L'ambassadeur de Chine nous a fait l'honneur de participer au lancement de ce programme en 2006. Tout ma vie, j'ai combattu le racisme, l'antisémitisme et la xénophobie. Ce n'est pas à 52 ans que je vais changer de cap. De nouveau, je demande à tous ceux qui ont mal interprété les mots qui m'ont été attribués de croire à l'estime profonde et l'amitié que je porte au peuple Chinois.

    Azouz Begag, ancien ministre.

    RépondreSupprimer
  28. Très cher Antoine : on s'en branle de ton Azouz, à peu près le dernier des clowns que seul cet abruti de Ruquier invite encore chez lui.

    Va te chier !

    RépondreSupprimer
  29. Didier,

    vous n'auriez pas été grossier, là ?

    RépondreSupprimer
  30. Euh... oui, c'est possible... Mais je m'en fous !

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.