lundi 7 décembre 2009

Quart de chef de meute

11 commentaires:

  1. Finalement de dos et amputé des 3/4 vous n'êtes pas si mal!

    RépondreSupprimer
  2. Mais vous n'avez pas un blog spécial pour vos trucs de maîmaitres à leurs chienchiens ?

    (quoiqu'au moins des billets comme ça faut vraiment en vouloir pour réussir à polémiquer dans les commentaires. C'est reposant. )

    RépondreSupprimer
  3. Tiens, l'herbe a disparu pour faire place au goudron.
    J'en jurerais : cette photographie a été prise non pas en Irlande mais à Copenhague.

    RépondreSupprimer
  4. Vous faites un remake canin de La Route ?

    RépondreSupprimer
  5. Nefisa a raison. Ca repose des engueulades...

    RépondreSupprimer
  6. Christophe, det er ikke i København men let før landevejen.

    RépondreSupprimer
  7. Henri : je vous merde ! (Smiley...)

    Nefisa : Ben oui, faudrait savoir : tu veux pas de billets de chiens, tu veux pas de polémiques imbéciles... On parle de quoi, alors, d'après toi ?

    Christophe : pareil que Catherine juste en dessous...

    Francis : ouais, bon, d'un autre côté, je ne m'en suis pas tellement mêlé, moi, de cette engueulade...

    RépondreSupprimer
  8. Bah, je prends ce qu'il y a, tu sais, tonton.

    Sinon tu peux raconter une histoire avec des libellules qui se font des câlins au dessus des nénuphars et des lutins joyeux qui dansent nus sur les galets.

    Mais je suis peut être un peu fatiguée...

    (ou des photos de chat, c'est mignon un chat.)

    RépondreSupprimer
  9. Des libellules en décembre ? Mais tu sors d'où, ma poule ?

    RépondreSupprimer
  10. La semaine dernière j'ai tué un moustique.

    Y'a plus d'saison mon pauvre tonton.

    RépondreSupprimer
  11. si je vois le chien, je devine le Maître et là, Monsieur Goux, mon imagination peut faire de vous un charmant play boy...

    je passais... vous dire bonjour... suis un peu paresseuse pour aligner des mots...

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.