mardi 1 décembre 2009

Un mardi inoubliable (pour agacer un peu les cynophobes)

Le mardi, lorsqu'on ne travaille pas à Levallois et qu'on n'a pas de Brigade mondaine en train, on sait tout de même se trouver un tas d'activités passionnantes, au Plessis-Hébert, afin que la journée s'écoule comme un fleuve de miel. Ce matin, par exemple, très fortement incité à cela par l'Irremplaçable, j'ai passé l'aspirateur dans tous les recoins de la Case, afin d'en faire disparaître les feuilles mortes que j'évoquais tantôt.

En remerciement de la joie qu'elle m'avait procurée, celle de me rendre utile et de me croire indispensable, sitôt le déjeuner avalé j'ai emmenée Catherine découvrir la toute nouvelle déchetterie de Pacy, beaucoup plus luxueuse et pratique que l'ancienne, vous pouvez me croire. Elle était sciée. Naturellement, comme il fallait bien un but tangible à cette promenade practico-bucolique, nous avions préalablement chargé la voiture de tout un bric-à-brac immonde, qui pourrissait depuis des mois devant la porte du garage, faisant de plus en plus ressembler notre palais plein d'odeurs légères à une roulotte de Romanos (c'était l'indispensable minute xénophobe et raciste se devant de figurer dans tout billet, sous peine de se voir retirer la licence de réactionnaire).

Décidément d'humeur joueuse, l' Irremplaçable, alors que je pensais les réjouissances terminées, m'a entraîné incontinent (adverbe, et non adjectif me qualifiant) au Super U local pour y faire l'emplette d'une machine à pain, la sienne ayant rendu l'âme une couple d'heures auparavant – finalement on n'en a pas acheté, c'était trop cher.

Hélas, comme une journée de fêtes doit toujours être bémolisée par une corvée, il a bien fallu, rentrant au logis, se résoudre à offrir à Elstir sa première promenade hors des limites du jardin, soit jusqu'au terrain de football du Plessis. Bonne fille, Bergotte nous a accompagnés. Malgré tout, la corvée n'a pas réussi à nous gâcher cette journée en tout point enchanteresse.

Et puis, que de souvenirs engrangés pour plus tard ! Que de belles choses à nous rappeler, vieillesse étant venue, elle et moi confortablement accoudés à nos déambulatoires respectifs !

17 commentaires:

  1. Oui, vachement gai ce dernier paragraphe!
    Vous avez bien fait de ne pas acheter la machine à pain hors de prix! Attendez que la mode passe, vous l'aurez pour une bouchée...de pain.

    RépondreSupprimer
  2. Et pourquoi pas un youpala tant que vous y êtes ! Encore que, livré avec une infirmière mondaine...

    RépondreSupprimer
  3. Orage, difficile de me passer d'une machine à pain. En grande surface, elles sont très peu dispendieuse.

    RépondreSupprimer
  4. Flûte alors, vous n'avez pas réussi à m'agacer...
    Aussi bien je m'en vais faire un petit tour dans vos archives.
    Bien à vous.

    RépondreSupprimer
  5. Suzanne : ben quoi ? Il est pas rigolo et plein d'allant, ce billet ? Vous auriez préféré un rab de minarets ?

    Orage : Oui, mais Catherine s'est servait beaucoup, de feue sa machine à pain. Donc, là, il y a risque de manque...

    Pluton : Un youpala ? C'est quoi encore, c'te bestiau-là ?

    Christophe : pensez à tout bien ranger où c'était, hein : j'ai déjà eu des plaintes, émanant de clients qui passaient juste derrière vous...

    RépondreSupprimer
  6. Catherine : j'avais pas vu ton com' et j'ai sottement répété la même chose...

    RépondreSupprimer
  7. Ça me donne l'occasion de voir que j'ai oublié un S. Pfff, pense que je vais aller faire un peu de youpala, moi...

    RépondreSupprimer
  8. Je ne sais encore si nous avons beaucoup de points communs. Ce que je puis affirmer toutefois c'est que nous partageons la passion des chiens. Je vous vois bien dans cette phrase de l'illustre Delon : Dieu créa l'homme et lorsqu'il se rendit compte de ses erreurs, il créa le chien". Tout cela bien entendu sous réserve que vous acceptiez l'existence de l'Eternel...

    RépondreSupprimer
  9. Je constate avec une certaine consternation que vous ne portiez pas votre ramasse-crottes réglementaire en bandoulière.

    RépondreSupprimer
  10. Une machine à pain ? Je m'interroge. Ca ne fait pas un peu trop bobo branché pour un réactionnaire ? Je vais consulter Bougrenette.

    RépondreSupprimer
  11. A propos, je viens d'avoir un échange de mails avec l'entraineur du Plessis-Hebert F.C.Gay&muslim. Il me fait savoir que la prochaine fois que vous faites excréter vos clébards sur son terrain (un vrai jardin anglais), il porte plainte pour dégradation volontaire avec intention de nuire.

    RépondreSupprimer
  12. la machine à pain est indispensable dés qu'on a commencé à s'en servir!! par ailleurs, j'ai comme l'impression que Monsieur Biche va être énorme adulte, non? Geargies

    RépondreSupprimer
  13. @Chieuvrou : Terrible la vidéo du ramasse crotte!
    Le contraste entre le sujet et son créateur! Un grand moment.

    RépondreSupprimer
  14. @Chieuvrou : Terrible la vidéo du ramasse crotte!
    Le contraste entre le sujet et son créateur! Un grand moment.

    RépondreSupprimer
  15. Didier Goux sur un terrain de foot ! Je garde en réserve la photo, au cas où !!!
    :-))

    [Voilà pourquoi j'aime les chats, ils s'occupent très bien d'eux-mêmes !!! :-)) ].

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.