mercredi 16 décembre 2009

Les trois Jardins de Muray

« Si être réactionnaire c'est s'horrifier de la vandalisation du judéo-christianisme, de la destruction dans absolument tous les domaines du fonds judéo-chrétien de la civilisation, alors rien ne me paraît plus pressant. Dans une sorte d'apologue, il y a deux ou trois ans, j'avais proposé de résumer l'histoire humaine à celle de trois Jardins. Il y a d'abord le Jardin d'Éden d'où l'homme et la femme sont chassés peu après le “commencement”. Puis le Jardin des supplices : l'Histoire elle-même. Et enfin le jardin du monde nouveau, le nouveau jardin édénique et virtuel dans lequel l'humanité s'engouffre avec un certain enthousiasme et que j'appelle parc d'abstractions. Ne pas voir qu'il ne s'agit que d'un parc d'abstractions est sans doute ne pas être réactionnaire. J'ai de bons yeux malheureusement. Et je m'en sers. »

Philippe Muray, décembre 2002.

8 commentaires:

  1. Il est en effet pressant de (re)lire Philippe Muray, d'être réactionnaire et même un peu judéo-chrétien sur les bords. Je m'y remet sur l'heure. Merci, Monsieur Goux de me rappeler à l'ordre.

    RépondreSupprimer
  2. Il est en effet pressant de (re)lire Philippe Muray, d'être réactionnaire et même un peu judéo-chrétien sur les bords. Je m'y remet sur l'heure. Merci, Monsieur Goux de me rappeler à l'ordre.

    RépondreSupprimer
  3. Ou il aurait peut-être mieux fait de juste cultiver son jardin (au sens concret du terme)... Exclusivement...

    (bon, c'était juste pour rire, j'irai voir si une bibliothèque me propose ses bouquins, pas question que j'en rachète, hein, faut pas déconner non plus!)

    RépondreSupprimer
  4. Et dire que le jour de sa mort, mon frère m'a téléphoné en disant : "Il est mort. C'est triste. C'est un jour de deuil national." Et moi, qui devait être en train de changer les langes du loupiot : "Qui ? Le Pape ?"
    Mon frère : "Non. Muray. Philippe Muray est mort. Qui va t-on lire maintenant ?" Moi : " ben y reste Michon, Girard et d'autres, là-bas..." Mon frère : "Oui. Mais c'est pas Muray..."
    Moi aussi j'ai de bons yeux... J'vois trop aux travers de la flanelle. Et heureusement j'ai Céline... à coté...

    RépondreSupprimer
  5. Ah !
    Bon, je ne suis pas réactionnaire et je n'aime pas les parcs d'attraction, la théorie tombe donc à plat.
    Il y a des âges avant la naissance du petit Jésus et d'autres âges à venir bien après nous, dont personne ne sait rien.
    Ce qui m'embête chez Muray, comme chez d'autres, c'est que je mesure bien comment il est difficile de juger sa propre époque quand on a le nez dessus !
    Je le sais d'autant plus que j'essaie aussi et que je rate bien souvent !
    :-))

    RépondreSupprimer
  6. Tu m'as bien appâté avec ce titre. Gros malin ! Etant un peu jardinier, ces histoires de jardins et l'extrait subséquent me plaisent bien. J'ai téléphoné à mon libraire trotsko-borgne-rocardien, il ne l'a pas non plus. Je lui ai demandé s'il avait en stock "Martine à la plage". Il n'a pas apprécié. Nos relations sont tendues ces temps-ci. Je vais quitter ce bled à la con !

    RépondreSupprimer
  7. Les "exorcismes spirituels" de Philippe Muray sont un bonheur de lecture rare, et cet brillant quatrième tome réussit, peut-être encore mieux que les autres, la prouesse d'allier style baroque et classique dans une plume tout simplement exquise.
    A lire d'urgence!

    RépondreSupprimer
  8. Un réac de droite je-m'en-foutiste et tabacovore qui meurt d'un cancer du poumon n'est-il pas le pendant du pédé de gauche sidatique qui suce sans capote ? Bon, dans un cas y a la trithérapie, dans l'autre on est quasi sûr d'y passer, faut voir qui est le plus con...

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.