mercredi 9 décembre 2009

Putain, le journal, c'est bien !

Ben, là, normalement, vous auriez à lire un billet éructif, cognant sur au moins trois blogueurs, parmi les plus soviétoïdes que je connaisse. Et je me serais fait taper sur la gueule par le gros frisé qui se serait imaginé que ce sont des potes à lui. Mais, finalement, je suis allé vomir discrètement dans le Journal de blog. Donc, il vous faudra attendre le 1er janvier 2010 pour le lire. (Si on n'est pas mort ou légumineux.) À condition qu'il ne soit pas parti à la poubelle d'ici là.

Ouarf...

23 commentaires:

  1. Didier, vous ne pouvez pas revoir vos délais?
    Un mois à décanter, c'est vraiment trop, non?
    En outre, on ne sait pas où aller regarder pour voir qui a pu causer ainsi votre colère, il y a tellement de candidats!

    RépondreSupprimer
  2. Mais de quel gros frisé s'agit-il?

    RépondreSupprimer
  3. Ah, c'est malin... Et en plus, vous nous la jouez" j'vous dirai rien sur personne mais en vrai si vous saviez..." Tiens, je vais mettre mes commentaires sur un blog spécial, vous les aurez dans un mois.

    RépondreSupprimer
  4. Olivier P: Vous n'avez pas l'air d'être dans le coup... méfiez vous s'il parle des nouveaux chauves :- )

    RépondreSupprimer
  5. Faire un billet pour dire qu'on ne dira rien... Attention, les spectateurs vont commencer à casser les fauteuils pour ensuite les jeter sur la scène, avant de se taper les uns sur les autres.
    Faites sortir monsieur Biche, il est trop jeune pour regarder ça.

    RépondreSupprimer
  6. J'approuve Marine!
    Orage

    RépondreSupprimer
  7. Didier, vous êtes vraiment le forçat du clavier. A se demander si vous avez le temps de faire autre chose dans la journée.

    RépondreSupprimer
  8. Le 1er février ou j'ai rien compris ?

    RépondreSupprimer
  9. Décidément, cher Didier,

    Vous êtes un peu comme Sophocle, qui aurait écrit 300 pièces et dont on en aurait récupéré à peine une dizaine...
    Vous nous dérobez le meilleur...
    Rendez-nous votre article sur le moment...
    Attention si vous continuez dans cette voie-là...
    je vais être obligé de sévir et de prendre deux mesures de rétorsion:
    la première sera de lancer une pétition
    la seconde sera de contacter des associations qui feront du lobbying auprès d'élus afin d'avoir un projet de loi introduisant dans le droit objectif le "droit au blog de Didier Goux en temps réel"

    RépondreSupprimer
  10. "projet de loi introduisant dans le droit objectif le "droit au blog de Didier Goux en temps réel"

    Excellent, Cherea !

    RépondreSupprimer
  11. Très bonne idée, un semblant de billet pour signifier que vous aurez, si rien de significatif ne se produit d'ici là, dans un mois la chance de lire ce qu'il aura déjà oublié. Géant !
    Cela me fait penser à la démarche de certains situationnistes amateurs de cinéma. Ils plantaient un projecteur sans bobine devant un drap tendu en guise d'écran et laissaient la bécane tourner à vide. Libre à chacun d'imaginer ce qui convenait le plus à son état d'esprit. C'était dans les années 70-72 le summum de la démarche culturelle.
    Il est génial mon copain Didier !

    RépondreSupprimer
  12. Je crains, moi, qu'à différer les billets, vous ne leur trouviez plus de raison d'être publiés. Que vous censuriez vos humeurs (qui ça peut intéresser, un mois après, un énervement contre un blogueur qui a publié depuis trente autres sujets d'énervement ?) Que, petit à petit, vous coupiez de plus en plus dans votre Journal, tout en vous modérant de plus en plus dans votre blog. Cette liberté de ton qu'on vous reproche souvent, et qui se fracasse toujours sur les mêmes rochers, la tristesse perceptible qui en en résulte, les commentaires qui s'ensuivent, tout ça... c'est ce qui fait que votre blog est unique.

    RépondreSupprimer
  13. (lediazec, mais kilébête, lui : allez les faire sur votre blog, les billets blancs !)

    RépondreSupprimer
  14. @ Suzanne. Bonjour. Blanc je suis, blanc je reste. Ici ou chez moi. Et pour les bêtises, faites-moi confiance, je ne suis jamais dernier.

    RépondreSupprimer
  15. À tous : pourquoi me serais-je fatigué à vous trousser un vrai billet, alors que ces trois lignes de vide suscitent autant de commentaires ?

    Sinon, l'anonyme a raison : il fallait lire 1er février...

    RépondreSupprimer
  16. @lediazec
    Eh oui, comme le tableau blanc qu'un couillon a acheté très cher... et qui a inspiré la pièce de théatre "Art" de Yasmina Reza.

    RépondreSupprimer
  17. L'est trop fort le Didier !! Entretenir le suspens pour fidéliser les lecteurs (morte de rire comme disent les djeuns..)

    RépondreSupprimer
  18. ElleN,
    les djeunes ne disent pas mort de rire mais mdr

    RépondreSupprimer
  19. "Sinon, l'anonyme a raison : il fallait lire 1er février..."
    Mes confuses pour l'anonymat.

    RépondreSupprimer
  20. Mouais... Déjà que vous mettez pas de liens dans les billets, qu'on comprend rarement de quel soviétoïde il s'agit, si en plus y'a un délai d'un mois, ce journal va ressembler à un herbier de rancoeurs sèches.
    Un peu comme les géologues qui exhument des carottes, on viendra chercher chaque mois un collier de billes de bile.
    Mais qui sait, peut être que l'amertume vieillit bien. On voit ça dans deux mois.

    RépondreSupprimer
  21. Comme écrivait l'autre François : "Fais ce que voudras" car tel aime l'abeille ou ne l'aime pas.
    Moi, j'aime votre nouveau journal surtout que l'on ne peut pas s'en torcher ou y déposer ses épluchures (c'est plus sûr en fait comme en fêtes)

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.