mardi 8 décembre 2009

Un nouveau-né dans la blogosphère

Cet été, lorsque nous étions à Plieux et que je tenais le journal de ce mois d'août, j'y avais exprimé l'idée que, peut-être, il serait bon de le continuer une fois rentré, ce journal. Je n'ai réalisé l'idée qu'à compter du 16 octobre, et m'y tiens depuis, tous les jours ou presque.

Très vite, se sont posées plusieurs questions. Fallait-il donner ce journal à lire ? Quand ? Selon quelles modalités ? Comment allait-il s'articuler avec le “blog-mère” ? Etc.

Aidé par les suggestions de Catherine, j'en suis arrivé à la position suivante : mon Journal de blog sera désormais publié, sur le blog créé à cet effet, par livraisons mensuelles et toujours avec un mois de battement entre la rédaction et la publication. C'est pourquoi, aujourd'hui, je donne à lire le mois d'octobre (amputé, donc). Au premier janvier sera publié novembre et ainsi de suite. (Le Journal de blog apparaît en haut de la colonne de gauche du blog-mère, dans une mini-blogroll créée spécialement pour lui.)

Cette publication devrait changer un peu la physionomie du blog-mère, puisque j'ai décidé de ne plus y écrire de considérations "politiques” ou “idéologiques”, etc., que je conserverai pour le journal : le mois de décantation me permettra ainsi de polir, de nuancer (enfin, dans la mesure de mes moyens...), voire de gommer des attaques personnelles, souvent excessives et injurieuses parce qu'écrites “sur le coup”. Le blog-mère devrait ainsi devenir plus apaisé, ce dont personne ne se plaindra, je suppose.

Dans le même souci de ne plus perdre de temps en polémiques stériles, lassantes et énergivores, les commentaires du journal seront fermés à tout le monde : celui qui aura vraiment besoin de me dire quelque chose saura bien trouver le chemin de mon adresse mail.

Enfin voilà, quoi...

45 commentaires:

  1. ....puisque j'ai décidé de ne plus y écrire de considérations "politiques” ou “idéologiques”, etc., que je conserverai pour le journal....

    "Dans le même souci de ne plus perdre de temps en polémiques stériles, lassantes et énergivores,"

    tiens tiens, je me demande combien de temps vous tiendrez le coup !

    RépondreSupprimer
  2. puisque j'ai décidé de ne plus y écrire de considérations "politiques” ou “idéologiques”, etc., que je conserverai pour le journal....

    mais c'est ce qui faisait tout le charme de ce blog ! et ce pourquoi je vous lisais... c'est bien dommage :(

    RépondreSupprimer
  3. Un blog sans commentaire : ça va être chiant de vous insulter par un circuit privé.

    Au fait, vous avez oublié d'inscrire ce blog au Wikio et de faire des liens (smiley, hein).

    RépondreSupprimer
  4. Oui, bon, je me connais aussi, et Suzanne a raison : un coup de sang est toujours possible !

    (Et, ensuite, après avoir traité Trucmuche de conne décérébrée ou Machin de crétin pitoyable, j'irai pleurnicher dans le journal que je n'aurais pas dû, tralala, tout ça...)

    RépondreSupprimer
  5. Nicolas : oui, mais l'avantage est que vous n'aurez plus besoin de laisser de petits commentaires idiots sur les blondes afin de faire croire que vous avez lu le billet !

    (Smiley aussi.)

    RépondreSupprimer
  6. Dans son billet du jour, une charmante dame que vous avez insultée par mégarde, je suppose, critique des liens qui se créent entre un gauchiste mou, une féministe et un réactionnaire.

    Je me demande de qui il peut s'agir.

    Je me demande si elle va se prendre un billet sur le coin de la gueule dans PMA, de type "la gauchiste qui veut régenter l'amitié".

    Faut bien que je vous remplace pour foutre la merde, non ?

    RépondreSupprimer
  7. Ah non, tiens ! C'est l'avant dernier billet.

    RépondreSupprimer
  8. Aaah, on va enfin avoir le plaisir de lire une prose étendue, peut être argumentée et exempte de vocifération de commentateurs... Je me garde ma bière mensuelle et du fromage pour savourer le tout.

    RépondreSupprimer
  9. Nef,

    Tu crois qu'il va tenir, tonton ?

    RépondreSupprimer
  10. «mon Journal de blog sera désormais publié, […] par livraisons mensuelles et toujours avec un mois de battement entre la rédaction et la publication. […] Le blog-mère devrait ainsi devenir plus apaisé»

    Le blog-mère sera donc une sorte de blog ménopausée ?
    :-)))

    [En fait, un blog mémo-pausé, ce n'est pas une mauvaise idée !!! :-) ].

    RépondreSupprimer
  11. C'est donc eux, la gauchosphère et le camp du bien qui l'ont emporté...
    "puisque j'ai décidé de ne plus y écrire de considérations "politiques” ou “idéologiques”, etc., que je conserverai pour le journal"
    tellement d'attaques ...que vous préférez garder cela pour un journal plus intime, plus poli...
    Décidément, tout se perd...vous arrêtez le combat...

    c'est De Gaulle qui rend les armes, Jeanne d'Arc qui abandonne Orléans...

    M'enfin, je n'y crois pas...

    Cherea

    RépondreSupprimer
  12. C'est bien dommage de ne plus rechercher l'avis (et le recevoir) des autres personnes qui ont encore le souci de vouloir débattre en ironisant, en s'engueulant, en recherchant le vrai... Je pense qu'il est utile peut-être pour vous, Monsieur Goux, de vouloir faire le tri dans d'anciens propos ou sujets que vous jugez stériles ou désuets ou anarchiques ou cons. Mais laissez-nous ce petit endroit que vous avez créer comme un défouloir de pensées, d'idées. C'est dans l'air du temps, c'est la diversité... Et puis, merde alors, ça fait du bien !

    RépondreSupprimer
  13. Bon, pour tous, je répète : d'abord, il n'est pas certain que l'on "tienne le cahier des charges", un coup de grisou est toujours possible.

    D'autre part, si tout se passe comme prévu, le journal sera publié avec un moi de retard, ce qui n'est pas grand-chose.

    Encore d'autre part, il est possible que tout cela me gonfle et qu'on revienne au statu quo ante.

    Il est enfin possible que je peurs, que je devienne transgenre, que je me pacse avec la gouine Mum, etc. : tous les possibles sont compossibles, voire compissables.

    RépondreSupprimer
  14. le blog, le journal de blog, le blog de journal de blog, le journal... les trucs politiques ci, les trucs de chiens là, les autres trucs ci ou là... les commentaires pas ici, les pas de commentaires là... vous seriez parfait à un congrès du PS... vivement le coup de grisou!

    RépondreSupprimer
  15. J’y suis allu, j’ai vu, j’ai tout lu et j’ai adoru.
    Vivement le prochain.

    RépondreSupprimer
  16. Gwendal : si je diffuse votre commentaire dans la gauchosphère, vous êtes grillé jusqu'à la septième génération !

    Mais merci...

    RépondreSupprimer
  17. Cette publication devrait changer un peu .....
    ce pharagraphe m'a bien fait marrer, surtout l'appellation de "blog-mere" je te sais assez malin pour savoir ce que désigne la mère, qui fait tourner le bon vin en vinaigre, qui engendre, reproduit, alors savoir qu'on va désormais parler de la pluie et de la pluie ,
    oh puis merde, fais ce que tu veux ce soir,et bises à Catherine.

    RépondreSupprimer
  18. Fidel : je n'avais pas pensé à la mère dans ce sens ! Bien vu...

    RépondreSupprimer
  19. <a href="http://www.wikilivres.info/wiki/La_Coccinelle">Passante</a>8 décembre 2009 à 20:27

    Je viens à peine d'arriver, zut alors! J'ai déjà manqué tant de belles envolées! Si vous n'aviez pas existé, il aurait fallu vous inventer (presque)... Et vous faites déjà faux bond? Déjà assez d'être une sorte d'"ennemi (réac) préféré" des "gauchistes" durs ou mous?

    Voyons, voyons, en guise de provoc (pour éprouver la force de vos résolutions d'avant 1er de l'an), quel sujet portant à des considérations grisantes et des échanges stériles et éructants pourrait-on vous proposer, là, tout de suite, afin de provoquer un coup de grisou? D'autres histoires de gaz (à effet de serre), peut-être? Un coup de CO2 dans le moral?
    Allons allons: difficile de vous imaginer résigné. Je suppose que votre "lutte" sera plus "de fond" (un peu comme les anciens skieurs rapides optent pour le ski de fond, souffle longue vie contre essoufflement mange-vie).

    Sagesse et journal de blog
    Feront(-ils) mieux que force ou que rage ?

    À lire ce billet, un Amiel m’a semblé renaître…
    (dont la postérité retint son monumental journal intime de 17 000 pages, qu’il tint de 1839 à 1881)

    Puis… Rire franc (je me le permets, d'ailleurs, c’était sans doute votre objectif, faire rire):
    À lire vos lignes de fin octobre, “éclissant” des clichés sur les Africains qui se doreraient au RMI (vous n'étiez pas sérieux?! Vous parliez de qui ? des sans-papiers qui bossent, n’ont pas de sécu, mais paient des impôts malgré tout ? des “avec” papiers, qui bossent tout autant que vous sinon plus, leur cul ne restant pas pompeusement posé sur un siège ?) et affirmant (taratata!tata! beau son de trompette) soutenir une croisade en sous-main pour faire taire les progressistes d’une manière ou d’une autre (à ce propos, assurez vos arrières, femmes du territoire !), une autre image et un poème surgirent…
    Un Desnos de “bon” “Goux” : sous les yeux du chef de territoire, tapis dans une chaude mare et guettant ces “mangeurs de revenu minimum d’insertion”, juste dodus à croquer sous la dent dure, le ratage de cible monumental !

    Quelle image de vous restera : sagesse? claquage rageur de mâchoires dans le vide ?
    Bonne joueuse,* j’ai de la curiosité à voir ce qui, en vous, gagnera.

    Passante

    (*je n’ose confirmer qu’aucun appareil auditif félin n’a été endommagé pour créer cette image)

    RépondreSupprimer
  20. Je n'ai pas encore lu la reprise du journal, mais j'avais apprécié les débuts à Plieux. Pour vos bonnes résolutions ici, par contre, je suis comme tout le monde, je doute…

    RépondreSupprimer
  21. Passante : pourriez pas essayer de faire un peu plus court et avec un peu moins de liens ? C'est que je ne suis plus tout jeune, moi...

    Coucou : oh, j'ai été le premier à douter, vous savez !

    RépondreSupprimer
  22. J'apprends tout juste à faire mes lacets (les fameux liens), normal que je m'exerce un peu.
    Z'êtes pas un papy, quand même! Si?
    Ferai plus court, puisque vous me la jouez pacha fatigué...
    Cheers
    Passante

    RépondreSupprimer
  23. Tout cela signifie peut-être, et tout bêtement, que le "Journal de blog" sera un peu plus écrit - notez : je n'ai pas dit "un peu mieux"...

    (Didier, à propos de "Neutralité/Neutralisation", je vous ai répondu chez Nicolas. Pardon pour cette parenthèse superflue.)

    RépondreSupprimer
  24. Eh, les bonnes résolutions ce n'est pas dans quelques semaines ?

    RépondreSupprimer
  25. Il y a moins de bruit sur Journal de Blog. C'est reposant, comme la campagne. La parole peut s'y développer sereinement. Pas comme dans ces émissions TV de débat où les invités ont 30 secondes pour pitcher leur idée sous peine d'être interrompus et délaissés.

    RépondreSupprimer
  26. Je n'aime pas du toutdu tout ce terme de blog-mère, ça évoque "médecin référent" et autres conneries de l'E.N que j'ai heureusement oubliées.
    Et d'ailleurs "mère" est bien hypocrite. Assumez le terme de "père" même si vous le vomissez!

    RépondreSupprimer
  27. J'aime l'image du "gauchiste mou". Elle ne matérialise rien. C'est sans doute pour cela que l'on peut imaginer n'importe quoi !
    Quant au féminisme, pour ou contre, contre, évidemment, tout contre, comme disait Guitry.
    Ces histoires de moite/moite c'est à se mordre la queue. Elles m'épuisent. Cela m'a toujours épuisé. Il faut dire que j'y vais comme un sauvage !

    RépondreSupprimer
  28. Passante : ça dépend à quel âge vous faites commencer le papysme...

    Christophe : j'ai répondu à votre réponse.

    Zoridae : pourquoi dans quelques semaines ?

    Appas : oui, la fermeture des commentaires, tout de suite, ça calme...

    Orage : je l'ai un peu fait exprès, en fait.

    Ldiazc : je me suis posé la question aussi, à propos du gauchiste mou : ce serait un type qsui serait à la droite de l'extrême-gauche ? Un socialiste ? Pas clair tout ça.

    Mais, bon : on s'en contre-pignole un peu, non ?

    RépondreSupprimer
  29. Ben vous savez, les résolutions du nouvel an, tout ça...

    RépondreSupprimer
  30. J'aime bien la coquille:
    un journal publié avec un "moi" de retard.
    Les journaux pourraient s'organiser en 2 catégories:
    ceux qui ont un "moi" de retard.
    et ceux qui ont un "moi" d'avance.

    RépondreSupprimer
  31. Henri : bien vu ! Du coup, je laisse la coquille en place...

    RépondreSupprimer
  32. Voilà une idée qu'elle est bonne. Je n'ai pas eu le courage de rechercher sur votre blog un billet qui m'avait beaucoup plu, un texte sur l'époque où l'on aurait aimé vivre : j'espère en lire d'autres de cette façon.

    RépondreSupprimer
  33. Dommage. J'aimais bien, moi, quand les gens s'engueulaient.
    (snif)
    Pour le reste, si je puis me permettre une critique de forme, le papier style vieux parchemin de votre journal blogueux est bien joli, mais les grosses marges brunes piquetées lui donnent à mon sens un côté mèmère-sac Vuitton un peu craignos (cependant, de gustibus et coloribus, etc.)

    RépondreSupprimer
  34. Chieuvrou : c'est juste que j'ai pris l'un des modèles pré-existants et que je n'ai touché à rien. Mais ça peut changer, en effet.

    Pour les engueulades, faites-moi confiance...

    RépondreSupprimer
  35. J'ai lu quelques-uns de vos billets, bien écrits d'ailleurs, avec ce qu'il faut là où il faut, et une petite pointe de temps en temps. Bref, de la belle ouvrage. Pour le contenu, je vous trouve dans l'air du temps ; pas du côté qui a bonne presse, c'est sûr, mais dans l'air du temps tout de même. Je dois avouer que vos prises de position me font souvent éclater de rire, comme celles de certains gauchistes enkystés. Mais vous écrivez mieux qu'ils ne le font.

    RépondreSupprimer
  36. Journal très agréable, merci Didier !

    @Orage : moi aussi je déteste le côté "référent", mais bon, en cette période de technocratie galopante...

    RépondreSupprimer
  37. Mon chien aussi (punaise, quel pseudo à la con, franchement !) : revenez quand vous voulez, j'aime bien votre manière de me gratouiller pas toujours agréablement.

    (Mais en fait plutôt agréablement : démerdez-vous avec ça.

    RépondreSupprimer
  38. C'est bien, ce premier mois que vous nous offrez, mais je suis d'accord avec Chieuvrou aussi. Et puis, il n'y a pas les belles envolées sur vos lectures.

    RépondreSupprimer
  39. @Didier Goux. Je voulais un pseudo à la con. Franchement.

    RépondreSupprimer
  40. Catherine,
    Plutôt deux fois qu'une

    Didier Goux,
    Tout cela est bien dommage.
    J'aimais bien quand vous insultiez, parfois avec élégance, toutes ces connasses de blogueuses ménauposées qui après avoir vécues frigides toute une vie adolescente et perturbée sont entrées dans une maturité affligeante, désolante et pitoyable après avoir enfanté de la graine de délinquants pervers et monstrueux.
    Je ne citerais aucun des noms que vous avez communiqué en mail personnel à Nicolas, et à moi en copie.
    Pour plus de renseignements, celles qui se sentiront visées, devront s'adresser à Nicolas qui a les dossiers.
    Au prochain Kremlin des blogs, pour éviter toute divulgation intempestive et inopportune, présentez-vous, les incriminées, soit avec de l'argent soit en string, soit, pour une sécurité maximale et au nom du principe de précaution, en totale disponibilité.
    Voilà Nicolas, comme convenu, j'ai fait passer l'information.

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.