mardi 18 mai 2010

Aux urnes citoyennes !

Sur ce blog, décidément très pince-sans-rire, et d'où j'ai déjà tiré un billet il n'y a pas si longtemps, je tombe sur cette information capitale (dans les deux sens du terme) :

Les fossoyeurs de la Ville de Paris ont déposé un préavis de grève pour ce lundi 17 mai. Les inhumations pourront tout de même être assurées, à la charge des sociétés de pompes funèbres.

Le préavis de grève des fossoyeurs de la Ville de Paris porte sur des revendications d’horaires et salariales et une réunion a eu lieu mercredi dernier avec des représentants de La CGT des Espaces Verts, Sports, Prévention et Cimetières. « La mairie a fait des propositions sur une partie des revendications que la CGT va soumettre aux fossoyeurs lundi matin », avant de décider de mettre ou non à exécution le préavis, a indiqué à l’AFP le directeur de cabinet de Bertrand Delanoë.

Les compagnies de pompes funèbres ont été informées de la situation par le conservatoire des cimetières, assure la mairie, qui précise qu’elles pourront faire les inhumations, en assurant elles-mêmes le fossoyage.

Évidemment, comme nous avons, dans ce blog, une vraie conscience de classe, nous espérons fermement que cette grève ne sera pas enterrée comme trop d'autres. De même qu'un soutien trop voyant de Nicolas “Cométologue” Jegoun n'est pas souhaité, car cela reviendrait à noyer cet éminent mouvement citoyen (je propose comme appellation de ralliement : “La Pelle du 18 juin”) dans la bière.

Au passage, vous aurez tous noté ce merveilleux intitulé : CGT des Espaces Verts, Sports, Prévention et Cimetières. Le tout avé majuscules et grands éclats de rire.

22 commentaires:

  1. Remarquez ce ne sont pas les morts qui vont resquiller ! (ah ah prem's sur ce coup là)

    RépondreSupprimer
  2. Je note dans l'intitulé le mot "Prévention".
    Pour le coup, j'avoue que je dubite.

    RépondreSupprimer
  3. Farr : on prend nos morts en otage, c'est une honte !

    Christophe : vous n'êtes pas le seul à dubiter...

    RépondreSupprimer
  4. "mettre ou non à exécution" ça fait froid dans le dos.

    RépondreSupprimer
  5. Je ne sais pas ce que Georges va en penser, je n'ose plus rien dire, il m'agonisera...

    RépondreSupprimer
  6. Faudrait pas qu'ils jettent une bière à la tête de leur patron.

    RépondreSupprimer
  7. Vous ne relevez pas le comportement scandaleux de l’employeur (Delanoë) En autorisant les pompes funèbres à creuser, c’est comme si il envoyait des "jaunes" casser la grève. Et puis, sont-ils compétents ? La sécurité, mon bon monsieur, la sécurité ! Les cheminots grévistes laisseraient-ils la clientèle conduire les locomotives ? Je m’étonne que les fossoyeurs n’aient pas "occupé l’outil de travail" pour garantir la sécurité des usagers…

    RépondreSupprimer
  8. Plus rien n'arrête didier goux ! Il va même jusqu'à oser pervertir l'appel du 18 Juin pour en faire un jeu de mot foireux qui me fit exploser de rire !
    enfin exploser, qui me fit bien rire

    RépondreSupprimer
  9. Mère Castor : il faut leur pardonner, car ils ne savent pas ce qu'ils disent...

    Emma : c'est malin, vous venez de le réveiller !

    Nicolas : mais qui oserait faire un geste pareil ? Vous délirez, mon ami !

    Le Plouc : ah, l'occupation des "locaux" par les grévistes est une idée superbe, que je regrette bien de n'avoir point eu au moment de l'écriture de ce billet !

    RépondreSupprimer
  10. J'imagine la Mort embarrassée de sa faux, se courbant pour passer le seuil de la salle ou se tient une réunion animée par La CGT des Espaces Verts, Sports, Prévention et Cimetières.

    RépondreSupprimer
  11. Suzanne : il n'est pas impossible que la faux lui ait été confisquée par les camarades en lutte...

    RépondreSupprimer
  12. Corto : en matière de calembours piteux, j'ai une très lourde hérédité...

    RépondreSupprimer
  13. Un peu inconséquent, le comportement du Maire de Paris: s'il accorde le droit aux compagnies privées de remplacer les fonctionnaires creuseurs municipaux, on pourrait se rendre compte qu'ils sont tout à fait inutiles... pour un maire de gauche, c'est moyen, car si les socialistes se mettent même les fonctionnaires à dos, quel fonds de commerce leur restera-t-il?

    Laurent

    RépondreSupprimer
  14. Laurent,

    Ca fait un bout de temps que les municipalités de gauche sous-traitent un tas de trucs, notamment la gestion de l'eau. Paris, avec le Velib, atteint un sommet !

    Tiens ! J'aurais du faire blogueur de droite, moi !

    RépondreSupprimer
  15. Comment pouvez-vous oser vous moquer de véritables écolo pour qui les cimetières parisiens sont des espaces de biodiversité visitables et visités caméra au poing? (vu hier à la télé). Ne s'occupent-ils pas de notre environnement actuel et futur^^?

    RépondreSupprimer
  16. Les bras m'en tombent. Une grève sur la tas n'a tôt logarithme (Désolé...)

    RépondreSupprimer
  17. Et rat homme : "sur LE tas"

    RépondreSupprimer
  18. connaissez vous le joli livre qui s'apelle " Paris dernier voyage" histoire des pompes funèbres à Paris???? je vous le conseille.....bon, il faut vite passer sur la préface de monsieur le maire de paris, ininterressant comme tout ce qui vient de lui..mais le livre donne des infos simpas.....

    RépondreSupprimer
  19. Je n'en démord pas. Cette grève tombe à pic et me laisse de marbre.
    (Désolé aussi)

    Duga
    Ni fleurs ni couronne.

    RépondreSupprimer
  20. Penser de quoi ? Il y a longtemps que je ne pense plus, Emma, vous devriez le savoir.

    ( Je vous agonirai une autre fois si vous le voulez bien, j'ai la migraine, là.)

    RépondreSupprimer
  21. "CGT des Espaces Verts, Sports, Prévention et Cimetières" :
    Oui, ça vaut bien "le Département des Chandelles Romaines" de Fredric Brown.

    RépondreSupprimer
  22. Ces gôchistes, avec leurs articlestrès sérieux ne savent pas rire... c'est d'un triste ! ça me rappelle mon pays d'origine, l'ex-Yougoslavie...

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.