dimanche 3 octobre 2010

Français en CDD

Qui songerait à se scandaliser de ce que le postulant à un emploi quelconque se voie d'abord offrir un contrat de six mois avant d'être réellement embauché ? Qui s'offusque de ce méchant A discriminatoire et stigmatisant que les jeunes conducteurs doivent arborer au cul de leur voiture durant trois ans avant de prétendre à un vrai permis de douze points ? Et moi-même, après avoir subi un retrait de ce même permis six mois durant, ai-je ameuté les foules haldophiles parce que je n'ai récupéré qu'un document valable six mois, puis un autre bon pour un an, avant de redevenir un “conducteur à part entière” ? Non, n'est-ce pas ?

Dans ce cas, à quoi riment ces cris de pucelles envapées dès lors qu'on parle de déchoir de leur toute fraîche nationalité française des malfrats faisant mumuse à l'arme lourde ? Possibilité qui, rappelons-le, existait déjà bel et bien sous les règnes de MM. de Gaulle et Mitterrand, ces fascistes bien connus, sans que ça ait fait remuer l'oreille du moindre progressiste de leurs époques respectives. Est-ce qu'il n'est pas bien plus scandaleux que ce traitement soit l'apanage des tueurs de policiers ou de gendarmes, tandis que les massacreurs d'épiciers et les pourfendeurs de coiffeurs pour dames resteront de bons Français comme les autres ?

On nous clame que l'on va ainsi fabriquer des Français “de seconde zone”. Et alors ? Ou avez-vous pris, mes bons apôtres, qu'il n'y avait pas de différence entre telle personne qui est née et a grandi au sein d'une communauté quelle qu'elle soit et telle autre personne qui demande à en faire partie, qui sollicite son admission ? Est-ce que celui-ci n'a pas ipso facto plus de devoirs que celui-là, au moins dans un premier temps ? Et vous-mêmes, lorsque vous êtes invités à dîner chez vos voisins, ou en villégiature à l'hôtel, est-ce que vous ne vous efforcez pas un peu de manger votre soupe en silence, et non avec ces grands slurps que vous vous autorisez chez vous lorsque le potage est trop chaud ?

Cela étant, si vraiment vous ne voulez plus de Français de seconde zone, il y aurait bien une solution : celle qui consisterait à n'en plus fabriquer ; à fermer les distributeurs automatiques de cartes d'identité que l'on a, voilà quelque temps déjà, installés à toutes les frontières. Ensuite, on prendrait le temps de régler les problèmes existants avant d'envisager, peut-être, extrêmement peut-être, avec des prudences délicates, une réouverture des dites frontières.

On pourrait même remplacer le droit du sol, totalement absurde, par celui du sang – pour le simple et gamin plaisir d'entendre s'égosiller la volaille.

137 commentaires:

  1. Dans le contexte actuel, ce serait donner encore l'idée d'une "dictature armée". Il se trouve que trop d'histoires troubles impliquant des policiers à la gachette facile se sortent indemnes des aléas juridiques que leurs actes ont entraîné surtout si la victime est basanée (dans l'esprit de la plupart des gens). Je ne suis pas contre cette partie de la loi, tout être s'autorisant à utiliser des armes contre son prochain (uniforme ou pas) doit être sanctionné et ne mérite pas de faire partie d'une société PROPRE.
    Celle loi doit s'appliquer à toute personne, naturalisée ou pas sans discrination.
    En ce qui concerne la société PROPRE, le problème est de savoir quels produits détergents on peut utiliser pour combattre la pourriture actuelle, il a tant de saletés différentes - corruption, mensonges, faute à l'honneur de la parole donnée au plus haut niveau (çà c'est pas punissable paraît-il) etc...
    Mais je vous fais confiance pour leur donner de bonnes raisons de ne pas le faire.

    RépondreSupprimer
  2. Hier matin, allant comme chaque samedi au distributeur chercher ma carte d'identité française, j'ai eu la désagréable surprise de me la voir refuser, pour je ne sais quelle obscure raison de délocalisation du peuple français. Mais comme j'ai plusieurs comptes, j'ai pris à la place une carte d'identité albanaise, qui était en promo. Je n'ai pas à me plaindre, j'allais justement faire un tour à la CAF lundi prochain, et cette carte est très bien notée dans le Guide du Bobard citoyen.

    RépondreSupprimer
  3. Tiens, c'est drôle, les grands esprits se rencontrent on va dire.. Enfin surtout le vôtre. Moi je suis blonde. Mais j'ai commis un truc sur le même thème

    RépondreSupprimer
  4. Sympathique billet !! Mais vous savez, mon Cher, chez ces gens là... ( smiley smiley ).

    Pluton

    RépondreSupprimer
  5. Retirer sa nationalité à quelqu'un né en France (pour les autres je n'ai pas d'avis), n'a rien à voir avec le retrait du permis. Dans le second cas, vous pouvez toujours faire du vélo ou marcher pour vous rendre quelque part, dans le premier cas vous n'avez plus de pays et vous êtes bon pour l'expulsion, sans terre d'accueil théoriquement envisageable. Quand au fait que cette déchéance ne s'applique qu'aux assassins de "détenteurs d'une autorité", c'est pour le coup instituer deux catégories de Français: ceux qui sont du côté du pouvoir, et la piétaille.

    RépondreSupprimer
  6. La NF uniquement pour les donneurs de sang, le sien bien sûr. Pourquoi pas. Quel groupe ?

    RépondreSupprimer
  7. Un peu de tout là-dedans, des choses n'ayant aucun rapport entre elles.

    Il y a de l'ironie mais je ne sais pas où exactement!

    Accent Grave

    RépondreSupprimer
  8. Je n'arrive pas à concevoir une différence entre les droits et devoirs d'un français récent et ceux d'un descendant de.. prenez n'importe quel Louis, roi de France. Leur vie quotidienne sera totalement différente, mais c'est chose courante, par ailleurs, entre les classes sociales. C'était déjà le cas au Jurassique !
    Et si je comprends et j'approuve, que, en bonne logique, des policiers soient mieux protégés que des coiffeurs pour dame, je n'arrive pas à comprendre qu'ils soient systématiquement innocents de toute erreur ou même d'abus.

    RépondreSupprimer
  9. Si je vous suis, vous demandez une periode probatoire avant obtention définitive de la NF et déchéance de NF pour le mec qui commet un crime pendant cette même periode. Sur le fond cela me va bien et je serais bien tenté de vous offrir un porte-voix.
    Mais quid, par exemple, du gusse qui commet un crime, disons, un mois apres sa naturalisation définitive ?

    RépondreSupprimer
  10. Et ça commente avec un esprit de sérieux imperturbable…

    (La "NF" vue par Corto, c'est quand-même grandiose…)

    RépondreSupprimer
  11. La raison pour laquelle cette mesure ne sera pas étendue au-delà des tueurs de flics est que le gouvernement espère ainsi ne pas se faire retoquer par le Conseil Constitutionnel. L'idée est que, dans le cas du meurtre d'un flic, on peut invoquer l'atteinte à la sûreté de l'État, ce qui apparemment permet de justifier le traitement inégal entre des citoyens français. Ce en quoi toute cette histoire est très intéressante, c'est qu'elle montre bien que le contrôle de constitutionnalité est une vaste blague.

    En effet, comme vous l'avez fait remarquer, une mesure bien plus dure existait auparavant dans le droit français, sans que jamais personne ne s'en émeuve. Évidemment, je pense que l'ancienne loi date d'avant l'institution de la Vème République et du Conseil Constitutionnel, donc personne n'a pu contester sa constitutionnalité, puisqu'à l'époque le contrôle de constitutionnalité a posteriori n'existait pas (soit dit en passant, voilà encore une belle connerie qu'on doit à Sarkozy, qui aura beaucoup fait pour détricoter la Vème République).

    Mais vous pouvez être certain que si cette loi avait soumise au Conseil Constitutionnel à l'époque, il n'aurait pas moufté, ce qui montre bien qu'en dépit de son nom, ce que contrôle le Conseil Constitutionnel, dans ce genre d'affaires en tout cas, ce n'est pas tant la conformité à la Constitution qu'à l'air du temps. Depuis quelques temps on essaie de nous faire croire le contraire en appelant les cacochymes bien-pensants qui y siègent les "Sages", ce qui, lorsqu'on connaît la composition du dit Conseil, ne manque pas de piquant.

    Avec notre ami Debré au dit Conseil, dont l'unique ambition dans la vie est d'emmerder Sarkozy, vous pouvez être certain qu'il aurait retoqué une loi plus ambitieuse. D'ailleurs, il n'est pas dit qu'il ne le fasse pas avec le projet tel qu'il est présenté, en dépit de la prudence du gouvernement, qui sait bien que de toutes façons cette loi ne servira à rien. D'un autre coté, il faut le comprendre ce pauvre Debré, ayant été médiocre toute sa vie durant, il serait dommage qu'il change pendant qu'il est à la retraite... En tout cas, pendant ce temps-là, on continue à naturaliser à tours de bras.

    RépondreSupprimer
  12. La Pecnaude : que vient faire votre "dictature armée" là-dedans ? D'autre part, je me méfierais beaucoup, moi, d'une société “propre" : une société policée me suffirait bien.

    Georges : oui, désormais, si vous prenez plus de cinq nationalités par semaine, l'appareil vous bouffe votre carte.

    Emanu : je vais aller voir ça...

    Emma : j'ai tou!jours défendu ardemment les faiseurs de "slurp". Mon côté France d'en bas, probablement.

    Le Coucou : comment ça : "vous n'avez plus de pays" ? Mais si : celui de vos parents, tout simplement.

    Je vous signale que les pieds noirs, en 1962, naissaient et vivaient en Algérie depuis quatre ou cinq générations. Cela n'a nullement empêché qu'on leur mette la baïonnette aux reins pour leur faire repasser la Méditerranée. Au applaudissements nourris des progressistes des deux rives.

    PRR : pour nous, on va bientôt créer le groupe “Extrême O ”, pour que les choses soient bien claires.

    Accent, il y a des jours où vous êtes vraiment grave.

    Mifa : des classes sociales au Jurassique ?

    Corto : si vous instituez une période probatoire de 10 ans, mettons. Il y a tout de même de fortes chances pour que le type qui s'est comporté normalement durant cette période continue de le faire, non ? sinon, pour les autres, on retombera dans le “cursus” normal : tribunal + prison.

    RépondreSupprimer
  13. Philippe Lemoine : merci pour ces précisions. Notamment en ce qui concerne le Conseil constitutionnel et ses "Sages"...

    RépondreSupprimer
  14. Didier, cette histoire de "slurps" m'avait fait penser à la chanson de Brel "Chez ces gens là" .

    RépondreSupprimer
  15. On nous clame que l'on va ainsi fabriquer des Français “de seconde zone”. Et alors ? Ou avez-vous pris, mes bons apôtres, qu'il n'y avait pas de différence entre telle personne qui est née et a grandi au sein d'une communauté quelle qu'elle soit et telle autre personne qui demande à en faire partie, qui sollicite son admission

    Hé....

    Cela étant, si vraiment vous ne voulez plus de Français de seconde zone, il y aurait bien une solution : celle qui consisterait à n'en plus fabriquer ; à fermer les distributeurs automatiques de cartes d'identité que l'on a, voilà quelque temps déjà, installés à toutes les frontières.

    ...oui!!

    RépondreSupprimer
  16. Pluton : j'avais bien compris, y ayant pensé moi-même en l'écrivant.

    Sauf que j'ai répondu à Emma à la place de vous...

    RépondreSupprimer
  17. On pourrait même remplacer le droit du sol, totalement absurde, par celui du sang

    On pourrait pour le moins le rendre plus contraignant et plus restrictif.
    Mais celà ne ce fera pas: on nous fera bouffer jusqu'à en crever la shoah, la shoah!!!
    Et encore la shoah....Mais la nôtre cette fois-ci.

    RépondreSupprimer
  18. tiens, moi aussi j'ai envie de revendiquer quelque chose : le droit de jeter aux orties sa nationalité française acquise, quand elle commence à sentir trop mauvais... est-ce possible ? merci de me tenir au courant, la double nationalité je pourrais d'ores et déjà la demander (c'est-à-dire réintégrer ma nationalité portugaise à laquelle j'ai dû renoncer pour intégrer celle du pays où je vivais depuis 10 ans, et dont j'admirais la tradition, la culture et la langue), mais, finalement, vu que je suis citoyenne européenne, pourquoi m'embêter à continuer à faire le pain de ceux qui ne savent pas que je suis leur boulangère... ?

    Ah ? ce n'était pas ce dont tu parlais ? ah, toi tu te référais seulement aux grands criminels... ah, si Mitterrand a dit ou fait des conneries ça dédouane tous les douaniers... "chuis pas un imbécile... chuis douanier" ?

    J'ai appris en arrivant en France ce proverbe, (et tout au long de ma longue acculturation : 42 ans, est-ce suffisant ?) que "donner c'est donner, et reprendre c'est voler".

    RépondreSupprimer
  19. Chère Lucia,

    Apparemment, vous n'avez pas lu ou pas compris ce qu'a écrit M. Goux. En effet, comme il l'a écrit, une mesure autrement plus dure existait dans le droit français jusqu'en 1998, date à laquelle nos amis socialistes ont changé la loi. Or, je crois comprendre qu'avant cela, vous étiez déjà française et que vous ne ressentiez nullement l'envie de renoncer à cette nationalité en raison de l'air nauséabond qui règne en France. Pourtant, si c'est à cause de cette proposition de loi que vous trouvez que votre nationalité française commence à puer, vous auriez dû à plus forte raison songer à y renoncer avant 1998, quand il existait dans le droit français une mesure de déchéance de la nationalité bien plus dure que celle dont on parle en ce moment. Par conséquent, si vous cherchez une raison pour renoncer à votre citoyenneté française, à moins de vouloir passer pour tout à fait inconséquente, vous feriez mieux d'en chercher une autre. Cela étant dit, je ne dis pas cela pour vous décourager de mettre à exécution vos bonnes résolutions : il n'est jamais trop tard pour bien faire.

    RépondreSupprimer
  20. J'ai appris en arrivant en France ce proverbe, (et tout au long de ma longue acculturation : 42 ans, est-ce suffisant ?) que "donner c'est donner, et reprendre c'est voler".

    Il ne s'agit pas de reprendre ce qui est donner. Il s'agit de donner avec discernement et selon nos besoins réels avec l'assurance de ne pas déséquilibrer la société.
    200000 entrées par an c'est de la folie, 100000 naturalisations c'est de l'inconscience ou du meurtre.

    RépondreSupprimer
  21. Une dernière chose, le peuple français n'a jamais rien donné, puisqu'en effet il n'a jamais été consulté lorsqu'il a été décidé qu'on distribuerait la nationalité française comme des petits pains, y compris à des gens qui n'ont manifestement pas le moindre respect pour la France, ni le moindre désir de s'y intégrer. Dans ce cas, ce qui s'est passé, c'est qu'une poignée de gens ont décidé pour lui, agissant avec ce qui ne leur appartenait pas comme s'il pouvait en user librement. Cela dit, rassurez-vous, cette mesure du gouvernement, si tant est que les "Sages" du Conseil ne la mettent pas à la corbeille, ne changera absolument rien à la situation. On continuera à régulariser à tour de bras et à accueillir des hordes d'immigrés.

    RépondreSupprimer
  22. supprimer le droit du sol pour celui du sang, permettrai d'éviter tous les mômes " alibi" fait par des sans papiers de préférence d'Afrique et des environs à des françaises sans cervelles qui pensent qu'ils leur font de mômes par amouuuuur!alors que ça leur permet de rester sur le territoire et d'être inexpulsables et en plus de toucher les allocs.....mais j'ai mauvais esprit

    RépondreSupprimer
  23. ne se fera pas
    Et
    ce qui est donné

    Grrrrrrrrrrrrrr...

    RépondreSupprimer
  24. boutfil a dit...
    mais j'ai mauvais esprit

    Non pas vraiment.

    RépondreSupprimer
  25. Un dernier message et puis j'arrête. (pas monopoliser le bazar que le taulier finirait par le dissoudre)
    Quand ce gouvernement fait semblant de vouloir faire quelque chose, une meute d'anciens maoïstes en Weston lui tombe dessus en criant "Vichy! Vichy!".
    Il faut sortir de celà et les catastrophes du siècle dernier ne doivent plus paralyser nos choix d'aujourd'hui. En 2010 nous ne sommes pas plus responsables de Vichy que les allemands de 2010 ne le sont du 3ème Reich. Il faut en finir avec cette culpabilité invalidante qui voudrait nous interdire de choisir ce que nous voulons pour nous, pour nos enfants et pour ce qui est encore jusqu'à preuve du contraire notre pays.
    Selon Edwy Plenel nous nous devons d'être une société multiculturelle au pretexte que des bataillons d'Afrique ont participé à la libération. C'est incontestable mais ça ne justifie pas "le grand remplacement" ou alors ce dernier pourrait tout aussi bien venir des States ou du Canada voire d'Angleterre. Pourquoi l'Afrique devrait être prioritaire sur tous ces autres peuples qui ont fourni la chair à canon libératrice?
    Les arguments d'Edwy Plenel sont fallacieux et cachent mal une idéologie: celle de la déconstruction à tout prix.

    RépondreSupprimer
  26. comme s'ils pouvaient en user librement

    RépondreSupprimer
  27. Didier : Il a bien fallu que les tout petits mammifères du jurassique attendent la fin des dinosaures pour prendre de l'ampleur. C'était une image un peu osée, c'est vrai.
    Vu d'en bas (je parle de niveau social) c'est bien à ça que ressemble la vie quotidienne.
    Tiens, on devrait rétablir le bagne pour les voleurs de poules, surtout s'ils ne sont pas blancs, français, cathos, et n'ont pas fait l'ENA.

    RépondreSupprimer
  28. des françaises sans cervelles ... on rigole doucement ou quoi ? Vous la plaçez où la vôtre de cervelle Boutffil ?
    Et mon mauvais esprit me dit que "les femmes pensent par le ventre et de là les pensées leur montent au cerveau" ?

    RépondreSupprimer
  29. ma toute petite cervelle m'a servi à ne pas penser uniquement avec mon ventre...mais c'était sans doute une autre époque...

    RépondreSupprimer
  30. Il y a combien d'étrangers devenus français qui ont tué un gendarme ou un policier dans les dix années suivant leur naturalisation ? Quand on bute un flic,on a vingt ans de prison. Ce sera plus dissuasif, la menace d'être prisonnier étranger que français ?

    RépondreSupprimer
  31. Quel rapport entre l'emploi, le permis de conduire, la soupe chez les voisins ou amis et le meurtre d'un policier ?
    Vous faites une mixture de choses très différentes entre elles, pas sûr que le plat soit bon. Heureusement que c'est Catherine qui cuisine !
    :-)

    [et pourquoi seraient-elles pucelles ? On se demande… :-)) ].

    RépondreSupprimer
  32. .. étranger plutôt que français, pardon.

    RépondreSupprimer
  33. (à part ça, je ne vois pas qui peut se mobiliser humanistement pour défendre de pauvres petits étrangers qui risquent de perdre une nationalité dont ils montrent bien qu'elle ne vaut pas grand chose)

    RépondreSupprimer
  34. À ceux qui me reprochent de mélanger des choses différentes entre elles : je ne les mélange pas, je les compare. Je tente des analogies. Bref : j'essaie d'illustrer le propos...

    Enfin, tout ça, quoi.

    RépondreSupprimer
  35. Ah ben ça s'amuse bien, ici. J'ai loupé un commentaire intéressant ?

    RépondreSupprimer
  36. je trouve que votre soupe a un sale Goux.

    Je ne suis qu'un prolo (peut-être même gauchiste) mais je ne fais pas de bruit en mangeant ma soupe chez moi !!

    SAchez que je préfère suivre mon chemin aux côtés de "ces étrangers" que partager avec la route avec vous qui semblait y être un vrai danger !!!!!!

    RépondreSupprimer
  37. ... partager avec vous la route

    RépondreSupprimer
  38. Anonyme-qui-a-bien-raison-de-le-rester : eh bien moi j'aime faire du bruit en mangeant ma soupe et je vous t'emmerde !

    (Et il était inutile de revenir corriger un oubli si c'était pour laisser toutes les fautes.)

    RépondreSupprimer
  39. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  40. Vous étiez un conducteur confirmé, quand on vous a retiré votre permis ?

    Si vous devenez président, on pourra donc retirer la nationalité à des Français confirmés ?

    RépondreSupprimer
  41. Grâce au droit du sang, la France est pleine de ritalalacon ; vous voyez bien qu'il y a un effet positif.

    Je vous vois venir, vous les français de souche, vous voulez fermer les frontières, réinstituer la prééminence du droit du sang ; tout ça pour coucher en toute impunité avec vos cousines...

    Vus certains avatars, j'ai du reste l'impression que certains ont déjà commencé...

    RépondreSupprimer
  42. Dorham : personnellement, j'ai couché avec une batavia pure souche !
    :-)

    RépondreSupprimer
  43. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  44. Qui parle d'assaisonnement ? Aucun respect pour les femmes, ce Mr Poireau...

    RépondreSupprimer
  45. Oui, moi j'ai bien aimé coucher avec ma cousine. Et alors, t'es jaloux ?

    RépondreSupprimer
  46. Je suis "peuple", je ne couche qu'avec des bonnes.

    RépondreSupprimer
  47. Je précise que n'ai pas lu tous les commentaires.
    Ce qu'il y a de choquant dans cette mesure c'est qu'elle présuppose qu'être français c'est ne pas commettre d'infraction. Être français ne me prive pas de ma "liberté" d'être tueur de flics, de conduire bourré, ou de faire des slurps en mangeant ma soupe. En conséquence devenir français ne m'oblige pas à devenir meilleur, mais tout simplement à respecter les lois de la République qui s'applique à tous les français.
    Bref, que l'on pende par les couilles après avoir donné à manger leurs yeux aux fourmis rouges les tueurs de flics pourquoi pas ? Que l'on renforce les conditions d'accès à la nationalité française pourquoi pas (je serai plutôt pour). Mais encore une fois, à une vraie question la réponse apportée est inepte et démagogique.

    RépondreSupprimer
  48. Jaloux ?
    De pas avoir couché avec ta cousine ?

    Cela m'arrive d'être ivre, Georges, mais pas à ce point là...

    RépondreSupprimer
  49. P/Z a dit...
    Je précise que n'ai pas lu tous les commentaires.
    Ce qu'il y a de choquant dans cette mesure c'est qu'elle présuppose qu'être français c'est ne pas commettre d'infraction.


    La déchéance de la nationalité pour les tueurs de flics c'est pour amuser le populo.
    Il faut effectivement commencer par ne plus distribuer cette nationalité à tour de bras à des gens pour qui ça ne signifie pas grand chose d'autre que toute une série d'avantages.

    RépondreSupprimer
  50. Fredi Maque,
    Sur ce point nous sommes d'accord. Mais la question posée est celle de l'après (peu importe les conditions d'accès à la nationalité).
    N'en déplaise au gauchiste de base, l'étranger ne peut, par définition, avoir les mêmes droits que "le national". Ceci dit l'étranger devenu français n'est justement plus étranger, et on en revient à mon précédent commentaire(être français ne me prive pas de la possibilité de faire la mal)

    RépondreSupprimer
  51. Dorham: ce n'est pas pareil, les ritalacon d'il y a soixante ans.

    Retirer la nationalité française à un buter de flics ne lui fera, à mon avis, ni chaud ni froid, il n'en est plus là.
    Par contre, choper ceux qui balancent des frigos du huitième sur police-secours ou les pompiers, et les punir comme la loi le permet, voire les renvoyer dans leur pays d'origine s'ils ne sont pas français, ce serait déjà pas mal.

    RépondreSupprimer
  52. Pascal : je comprends très bien ce que vous dites et, en effet, c'est à prendre en considération. Mais votre distingo tient déjà moins bien (on est étranger OU français, totalement l'un ou totalement l'autre) lorsqu'on entend le discours qui prévaut à gauche (ne parlons pas des zébulons de l'extrême), pour qui il devient scandaleux que les étrangers n'aient pas exactement les mêmes droits (y compris celui de voter, ce qui est un non-sens) que les citoyens. Si l'on accepte de déplacer les lignes d'un côté, jusqu'à les faire disparaître, il ne faut pas s'étonner qu'elles bougent aussi de l'autre bord.

    RépondreSupprimer
  53. Suzanne : renvoyer les jeteurs de frigos ? Seriez pas un peu pétainiste sur les bords, des fois ?

    Pas de ça chez moi, hein ! C'est une maison correcte, ici...

    RépondreSupprimer
  54. Suzanne : même si c'est un frigo Made in France ? Pourtant, il y a circonstance atténuante et effort national !
    :-)

    RépondreSupprimer
  55. et puis, réagir un peu quand on fait passer pour de l'art des banlieues ou du message révolutionnaire les borborygmes des rappeurs qui chantent qu'ils veulent tuer les pédés les keufs les profs et niquer ta soeur s'il leur reste un peu de temps entre deux braquages.

    RépondreSupprimer
  56. je reste anonyme car c'est mon choix, je ne veux pas juxtaposer mon nom au votre ça m'écoeure trop ... d'ailleurs pourquoi le proposer si vous n'en acceptez pas le principe ?

    certes, je fais des fautes car je suis peu instruit mais je n'en ai pas honte ... vous vous semblez l'être, pourtant au lieu de vous avoir ouvert, cela vous a rabougri dans des idées, que vous ne devez même pas voir les couilles de les exprimer en face des gens sur lequels vous vomissez votre haine !!

    vous pouvez gardez votre vomi ... je ne viendrai pas le regarder à nouveau mais je suis sûr d'y trouver que des morceaux de produits bien français ... même pas ? vous n'êtes pas honnête avec vous même !!

    RépondreSupprimer
  57. Purée ! j'en tiens un beau, là...

    RépondreSupprimer
  58. Poireau, ça ne fait pas rigoler les flics qui se déplacent pour aller secourir une femme battue (tiens, par exemple) et qui, compte tenu de la réduction de leurs effectifs et de l'accueil qu'ils reçoivent dans ces quartiers charmants, s'y déplacent de moins en moins. Des fois qu'ils perdraient leur sang froid dans un guet apens et blesseraient un pauvre discriminé. (oui, je sais, un tel langage est raciste et digne des membres les plus sombres de nos partis les plus haineux)

    RépondreSupprimer
  59. ouais, ouais, l'anonyme, zyva, on te soutient !

    anonyme: il faut parler à Didier Goux de ses flatulences, aussi. Le vomi, c'est banal. Donc, flatulences, haine, biles, humeurs, et aussi aigreur, voire aigritude. Et vous faites bien de traiter Didier Goux de lâche qui n'oserait rien dire en face. Qu'il commence par abandonner ce pseudonyme ridicule et vous causer courageusement d'anonyme à anonyme, on verra après.

    RépondreSupprimer
  60. Suzanne : je ne sais pas. La dernière fois que j'ai appelé la Police, dans un quartier plutôt calme de Toulouse parce qu'un type bourré jouait avec son flingue dans la cour (plutôt un motif sérieux, pensais-je), j'ai dû les menacer pour qu'ils se bougent l'uniforme.
    Je refuse de penser "étranger = méchant" et "flic = gentil".
    Les membres de la BAC ne devraient même pas avoir la nationalité française tellement ils jouent les cow-boys.
    Rien n'est aussi simple que présenter ici !
    :-))

    [Tout cela est bien trop théorique pour être pris au sérieux dans les commentaires d'un blog, évidemment ! :-) ].

    RépondreSupprimer
  61. Quoi ? Didier Goux pête ?

    [OK, je sors… :-)) ].

    RépondreSupprimer
  62. Je refuse de penser "étranger = méchant" et "flic = gentil".

    oh, mais il peut y avoir des Français pur jus qui caillassent des flics français depuis peu ayant grandi dans la même cité qu'eux, ça ne change rien à la situation.

    Le flic n'est pas supposé être gentil, mais faire respecter la loi et protéger les citoyens et leurs biens.

    RépondreSupprimer
  63. « Je refuse de penser "étranger = méchant" et "flic = gentil". »

    La Pensée de Poireau atteint de sommets, je ne sais pas si vous avez remarqué.

    RépondreSupprimer
  64. Poireau, je vous dédie ce tableau.

    (L'homme au cerveau vertical vous ressemble.)

    RépondreSupprimer
  65. Georges : venant d'un spécialiste de la saucisse, je ne peux qu'être flatté !
    :-))

    [Vous fabriquez des médailles, ce serait pour orner un vêtement de ville ! :-) ].

    RépondreSupprimer
  66. Georges : mon circuit synaptique en rosit de joie !
    :-)

    RépondreSupprimer
  67. « Rédacteur, community manager, formateur en production de contenu. Je suis par ailleurs auteur de textes à chanter… »

    "formateur en production de contenu", c'est tellement beau, je l'encadre, si vous permettez.

    RépondreSupprimer
  68. Didier, vous saviez que vous abritiez chez vous un exemple chimiquement pur des cauchemars de Philippe Muray ?

    RépondreSupprimer
  69. Georges : c'est pompeux comme il convient aux recruteurs ! Parlons aux cons leur langage. Je vous l'offre !
    :-)

    [Genre : technicien de surface quoi ! Novlangue du boulot… :-) ].

    RépondreSupprimer
  70. Tenez au sujet des flics...Un cas particulier qu'on ne saurait généraliser...

    Un élève de 3ème d'une de mes classes, appelons le Mustafa, s'est fait poignarder dans le quartier, en venant au collège, de bon matin, par un punk-skin-clodo-àchien. Désolée pour les bouffeurs d'arabes, le gamin de 15 ans est sportif, il a esquivé le coup et s'en tire avec une balafre sur le bras, sans gravité.

    Il est tout de même allé porter plainte avec ses parents.

    La police lui a répondu qu'elle ne pouvait rien faire et que par conséquent, ce n'était pas tellement la peine de prendre le temps de déposer une plainte.

    Heureusement, le quartier ne s'est pas soulevé pour se faire justice seul. Les flics, les médias, Hortefeux, Didier Goux n'auraient pas loupé les arabes et auraient bien pris en compte les dépôts de plainte des bons Français, même punkachien.

    Je viens de corriger la copie de cet élève...Sans doute un des plus brillant de ma classe. Et il est arrivé en France il y 6 ans seulement...Il fait moins de fautes que Kévin, Français depuis 12 générations et alcoolique de père en fils depuis 1862...

    Didier, venez faire une heure ou deux dans mon collège...Venez...

    RépondreSupprimer
  71. Georges : c'est une obsession chez vous cette recherche de la pureté pure ?
    :-)

    RépondreSupprimer
  72. CC : mince si les petits beurs se mettent aussi à bosser en classe, on ne va pas s'en sortir ! Mais où va la Frânce ! :-))

    RépondreSupprimer
  73. "ce n'est pas pareil, les ritalacon d'il y a soixante ans."

    J'aimerais bien qu'on me dise en quoi... Parce qu'à l'époque, je pense que beaucoup auraient apprécié que l'on propose de les renvoyer de là où ils venaient, ces ritals assimilés qui sont si sympas 60 ans plus tard.

    Et d'entendre des litanies vantant les aptitudes de l'italien au vol, à la fourberie, à la délinquance, à la saleté. (ce préjugé a perduré du reste : suffit d'entendre comment on considère le joueur de foot italien qui a l'apanage mondial sur vice)

    Par ailleurs, ça fait à peu près 25 ans que j'entends parler de ces histoires de frigo qui tombent des étages suprérieurs. J'ai vécu personnellement dans une banlieue de merde très très longtemps, je n'ai jamais rien vu de tel. Mais je n'y habite plus de 15 ans, la réalité a peut-être rattrapé la légende urbaine - je ne préjuge pas.

    (là, normalement, vous allez me sortir un article du Matin Maloin)

    RépondreSupprimer
  74. D'ailleurs, sans ritalalacon, vous n'auriez même pas su qu'on pouvait manger avec des fourchettes !

    RépondreSupprimer
  75. CC : À quel moment ai-je dit qu'un Kevin (ou un Jean-Baptiste) était potentiellement un Bergson ou un Matisse, et qu'un Mustafa ne dépasserait jamais le stade du balayeur stagiaire ?

    Et comment faites-vous pour ne pas vous rendre compte qu'en cherchant systématiquement à excuser les sauvages, à les exonérer de toute faute, ce sont précisément ces Mustafas que vous rabaissez ?

    RépondreSupprimer
  76. Je suis admiratif, parfois (et parfois consterné), quand je vous vois répondre sérieusement à ces remarques dont l'imbécilité crasse ne prouve qu'une chose : que ceux qui les profèrent ne savent pas lire.

    RépondreSupprimer
  77. Je n'exonère personne et je ne rabaisse personne. La société tout entière le fait bien toute seule. C'est la police qui le fait, pour le coup.

    Mais ce n'est qu'un tout petit exemple à ne pas généraliser.

    Il ne faut jamais généraliser les petits exemples : c'est ce que fait TF1 en permanence et ensuite, les honnêtes gens se mettent à penser qu'ils sont menacés par des sauvages qui vont venir les manger dans leur lit.

    Voilà 6 ans que j'enseigne en ZEP, je suis française de souche et je ne suis toujours pas morte, ni violée, ni voilée, ni braquée...

    Pour en revenir à votre article, je pense que ces jeunes gens n'ont pas besoin de s'entendre rabâcher qu'ils ne sont pas tout à fait Français. Ils ont déjà facilement tendance à le penser parce que la police refuse de prendre le dépôt de leur plainte, par exemple...Ou parce que quand ils prétendent à un autre poste que balayeur stagiaire, on rigole gentiment en balançant leur CV à la poubelle...Voilà, voilà...

    Je ne sais pas lire et je ne sais pas écrire. Pas la peine de répondre. Mais il faut que vous tentiez de vous confronter à la réalité qui est plus nuancée que ce que vous laissez entendre.

    RépondreSupprimer
  78. "À quel moment ai-je dit qu'un Kevin (ou un Jean-Baptiste)"...

    Didier, ce n'est pas correct ce que vous faites...

    RépondreSupprimer
  79. CC : j'abandonne moi aussi.

    Dorham : comment ça, pas correct ? Jean-Baptiste me semblant être un des plus beaux prénoms français, je l'ai mis là pour tenter de contrebalancer l'ignoble Kevin.

    (Et Georges va encore se foutre de moi parce que je vous réponds sérieusement...)

    RépondreSupprimer
  80. Madame C.C
    1) "Il ne faut jamais généraliser les petits exemples."
    2) "je suis française de souche et je ne suis toujours pas morte, ni violée, ni voilée, ni braquée".
    Je crois déceler comme une contradiction entre ces deux propositions.

    Plus sérieusement sur ce sujet, comme sur beaucoup d'autres, il s'agit de sortir, pour reprendre les concepts d'Habermas, du dynastique et du local étant entendu que le local, vu par les tenants de la modernité, est le monde lui même (le monde vu comme Le Village global sans étranger, ni frontière). Les deux positions me semblent engendrer (et en ce sens, elles ne sont que l'avers et le revers de la même pièce)le sommeil de l'esprit plutôt que le réveil de la pensée.
    Mais il est vrai que chaque camp n'aide pas son adversaire à sortir de son engourdissement.
    A ce propos,je conseille à la docte assemblée, l'entretien entre A. Finkielkraut et Pierre Manent diffusé sur France Culture samedi dernier)

    RépondreSupprimer
  81. Didier : personnellement "des malfrats à l'arme lourde", je vois plutôt des corses mais j'ai tort et je m'en veux !
    :-)

    RépondreSupprimer
  82. Mais oui c'est çà. Entre les connasses qui rêvent sur les flics affranchis de toutes responsabilités pénales ou l'autre débile qui récite le cliché du cow-boy en s'imaginant peut être que si il arrivait en clown çà marcherait mieux. Quoique a voir le troupeau qui s'agglutinent sans réagir sur un accident de la route oui les flics sont des cow-boys parfois...

    Poignardé : une balafre sans gravité sur le bras...Cohérence, cohérence...Prof de littérature sans doute...
    Bien sur que l'on peut rien faire. Une plainte contre X sdf, vous vous imaginez pas que la planète va s'arrêter de tourner pour çà ? Que tous les services vont se mobiliser jours et nuits pour ce truc que la justice va fortement réprimer bien sur. Que ca va passer au même plan que le mec battu a mort retrouvé sur un parking ou que la recherche de l'animal qui viole une femme de 80 ans en apothéose de son cambriolage ?
    Quand un mec qui tue une personne est condamné à 7 ans et sort après 3 ?
    Parce qu'il s'appelle moustapha et qu'il ne fait -miracle !!!- pas de faute dans sa copie ? C'est sur qu'avec les grèves le jour de la rentrée et les sorties pédagogiques dévoreuse de temps il a plutôt du mérite, oui.
    Bien sur que pour des faits aussi mineurs il ne sert a rien de gaspiller du temps et des ressources pour çà.
    C'est l'inconvénient de passer toute sa vie à l'école, on a pas le sens du réel.
    Il ne vous arrive rien car : 1/ vous ne leurs posez pas de problèmes réels face a leurs volontés, 2/ vous les excusez ou les soutenez.
    A.g.

    RépondreSupprimer
  83. A.g. Merci de ces merveilleux conseils. Grâce à vous, la vie sera plus belle !
    :-)

    RépondreSupprimer
  84. A propos de l'entretien entre Manent et Finkielkraut, évoqué par P/Z, on peut en lire un extrait ici.

    RépondreSupprimer
  85. Anonyme...

    Je suppose que je fais partie des "connasses qui rêvent sur les flics affranchis de toutes responsabilités pénales"...

    Sauf qu'il est facile de dissuader de porter plainte une famille ne parlant pas très bien le français.

    Et sinon, ce n'est pas grave et c'est normal qu'un enfant, sur le chemin de l'école, reçoive des coups de couteau ?

    Ah ! Bon ! Très bien. Parfait. Super. J'adore.

    Didier,

    Pourtant, il faut dialoguer. Je ne crois pas que vous ayez tort. Je ne crois pas que votre avis soit idiot et infondé. Pour vous lire régulièrement, je sais que vous êtes intelligent et bien plus que moi. J'admire vraiment votre érudition...(parfois, je trouve qu'il est dommage que vous n'en fassiez pas profiter ceux qui n'ont pas la chance de la partager.)

    Mais pour tous ces problèmes de délinquance, d'immigration, de religion, il faut que des gens comme vous viennent expliquer leur point de vue aux personnes concernées. Sans haine et sans violence...

    Il n'y a rien que la raison ne puisse comprendre, non ?

    C'est en tout cas ce que je constate en classe chaque jour. Les enfants peuvent comprendre...Rien n'est perdu, jamais...

    Et ne vous trompez pas à mon égard, je ne suis pas là pour troller bêtement. Je ne cherche rien d'autre que la compréhension. Je ne suis qu'interrogations.

    RépondreSupprimer
  86. Même pas c'était pour la péquenaude. Quoique vous êtes a peine moins mièvre.

    Ben non. Ce n'est pas grave vous l'avez dit vous même. Rapporté a la situation actuelle ce n'est pas grave, en terme de hiérachie de problème, de champs du possible.
    C'est la norme en effet.
    Une fracture de la jambe pour une urgentiste c'est pas grave. Même si le patient à mal.

    On ne dissuade personne.
    Et admettons; vous tombez sur un flic qui a terminé la veille a 23 heures, repris le matin a 6 et qui à 14 heures, une demi heure avant la fin émet le diagnostic précédent sur vos faits et ne veut pas faire de cinéma inutile :
    Vous savez que vous pouvez déposer plainte par courrier ?
    Une lettre saisine au doyen des juges du tribunal de votre circonscription et youplà. Vous pourrez voir par vous même sans passer par ces inutiles de flic quelle est la réponse donnée a votre "anormalité".
    Ce sera mieux formulé, ampoulé, avec des beau morceau de juridisme dedans mais le résultat c'est itou : poubelle.
    Alors oui, c'est pas beau, quand on tombe le sol est dur, il fait froid dehors et même qu'il y a des gens ils sont méchants.
    Et il faudrait discuter ? Expliquer ?
    Expliquer quoi ? Que mettre des coups de couteau c'est pas bien ?
    Se poser des questions ad vitam eternam ?
    Mais c'est cette attitude de merde le problème.
    Je reprends a une excellente image d'un commentateur ailleurs.
    Vous pouvez réfléchir a la conception d'un moteur a un moment va falloir des mécanos et mettre la main dans le cambouis.
    Donc arréter de pleurnicher. Laisser les flics faire leurs travails. Aider les plutôt que de leur cracher a la gueule ou d'inventer des conneries éducatives où il faudrait gifles.
    A.g.

    RépondreSupprimer
  87. Une gifle, oui...Là, la plainte des parents d'élève sera bien prise. Et la une des journaux sur ces salauds de profs aussi...Vous avez pourtant l'air de connaître la Loi, cher Anonyme !

    RépondreSupprimer
  88. Et je pense à un truc d'un coup...
    Votre famille qui parle mal français ? Déjà s'installer dans un pays ou l'on maîtrise pas la langue, bon...Elle a peut être fuit une persécution quelconque.

    Depuis 6 ans et çà rame toujours ? En france, en milieu urbain, où le premier poste c'est l'éducation, avec toutes les structures administrative ou associative existantes ?
    Il n'y à pas quelque chose qui vous interpelles un peu ?
    Vous vous posez pas de questions là dessus ?
    Ben non c'est vrai, la société française avec sa cmu, ses apparts prioritaire aux cartes de séjour dans les mairies communistes, ses 120000 régularisation par an avec des décennies de chomage 10 %.

    Le quartier ? On doit le remercier de pas avoir réintroduit le lynchage ?
    Vous êtes bien en ZEp, dans votre élément.

    A.g.

    RépondreSupprimer
  89. Devoir du soir : vous avez 6 ans pour parler parfaitement l'arabe, alors que vous êtes adulte.

    Déjà que le français, vous avez l'air de maîtriser "çà" moyennement...

    Vous délirez...d'autant que vous ne connaissez pas cette famille. Pour le coup, vous tombez mal : elle est plutôt bien intégrée et l'éducation de ses enfants se passe bien...

    Mais encore une fois, c'est un tout petit cas particulier. Les étrangers sont la source de tous nos maux, à nous, pauvres français.

    Sans eux, tout de même, la France aurait un taux de natalité minable et personne pour ramasser les poubelles...

    RépondreSupprimer
  90. Non mais attendez !!!
    L'autorité par la gifle, la légitimité de la violence par l'autorité du prof.
    Vous l'aviez !
    Qui a baissé les bras ?
    Qui a Modernisé a coup d'égalitarisme, de progrés ?
    Qui a effacé la rigueur ou le rapport d'autorité dans les établissement scolaires ?
    Qui manifeste en vomissant quand un flic vient faire la chêvre pour se faire bouffer à la place des profs ?
    Qui tourne le dos quand 4 momes de 15 ans viennent le savater dans la cour ?
    Qui téléphone pour faire disparaitre les bagnoles sérigraphiées devant les sortie a risques des collèges ?
    Qui minore tout incident ?
    Qui s'émerveille devant une gamine qui écrit de droite a gauche une merde illisible sous prétexte de "Création Personnelle", relativisme délirant ?

    La police ?
    Non. La police en fRance elle sert de sac a frappes a tous ceux qui ont besoin d'excuses pour leurs inconséquences et leurs irresponsabilités.

    RépondreSupprimer
  91. Vos remarques sur mon français je m'en tapes, on est pas dans une salle de cours avec un public captif qui doit avaler vos conneries béat d'admiration.

    Le taux de natalité, sans contraception et avortement subventionné il n'y a aucun problème.
    Plus besoin de prétexte à un remplacement de population.
    Le coup des boulots non prisés : bidon.
    Surtout de la part d'une corporation qui considère l'enseignement professionnel pour les paumés.
    J'ai beau regarder, pas de noir ou d'arabes en majorité derrière les camions de poubelles ou les balais.
    Les plombiers ou les maçons n'arrivent pas recruter : que font toutes ces ressources ?
    Et combien même, coupez les aides a outrance et il n'y aura plus de boulot non pourvus


    Je comprends plus trop. Ils sont bien intégrés mais ne parlent pas bien français ? Et ils ont du mérite a élever des enfants correctement ? Pourquoi, ils ont des tares originelles ? Comparés au millions de parents qui font de même ?
    Et oui si je pars en Thailande je me met au Thaï. Question de cohérence, toujours.

    Rapport du Sénat, siège du fachisme hein, cout de l'immigration 24 Milliards d'euros.

    24 Milliards.
    A.g.

    RépondreSupprimer
  92. Oui je délire. Méthode rouge. Ce que vous écrivez ne me plait pas : vous êtes malade !!!
    Bientôt l'infirmière avec la seringue de calmant peut-être.
    A.g.

    RépondreSupprimer
  93. A.g. : vite des camps de travail pour les fainéants basanés ! Mais vite, quoi, vous allez faire une attaque si non…
    :-)

    RépondreSupprimer
  94. Anonyme, vous n'êtes pas malade. Vous croyez juste ce que vous raconte TF1. La réalité, c'est pas la télé...

    Vous mettez tout le monde dans le même fantasme horrible...Ce n'est pas raisonnable, mais la sécu ne rembourse rien pour cette pathologie...

    RépondreSupprimer
  95. Hé le légume, à part japper ou raconter ta vie t'as un élément concret à apporter au sujet ?
    Une explication sur la différence de réussite des asiatiques exposés aux mêmes milieu, aux mêmes difficultés par exemple.
    La sur-représentation de tout ce qui vient du continent africain dans les descriptions des délinquants et des criminels par les victimes.
    Je dis bien les victimes !
    A.g.

    RépondreSupprimer
  96. Cliché...

    En Bretagne, les délinquants bretons sont sur représentés. A Créteil, les noirs et les Arabes...Dans le 13ème arrondissement, les Chinois...

    Proportionnalité...

    RépondreSupprimer
  97. Ma pauvre,
    Mon réel il ne s'arrête pas à la grille du collège. Tf1 ou quoi que se soit d'autre en machine de propagande, rien a cirer.
    Vous pourrez répéter Tf1, Tf1, Tf1, vous tournez à vide.

    24 Milliards d'euros, c'est un fantasme ?
    85 % de type arabe ou noir en prison, fantasme ?
    Logements sociaux indisponibles pour ceux qui bossent au smig, fantasme ?
    Rer B ou D passé 21 heures, fantasme ?
    Sevran, vitry, kremlin-bicètre, fontenay-aux-roses, paradis fantasmatique ?

    A.g.

    RépondreSupprimer
  98. Ha ha le coup du breton.

    Oui ils ont des papiers français si vous allez par là et ils sont interpeller sur le territoire aussi.

    Le hic c'est sur un chiffre national.
    Et çà n'explique pas le passage a l'acte en quantité supérieur signalés par les victimes.
    J'insiste sur les victimes que l'on peut difficilement taxer de manoeuvrier politique. J'ai rarement vu quelqu'un se faire fracturer la machoire ou se faire piquer son portable pour pouvoir désigner le noir ou l'arabe comme fléau.

    A.g.

    RépondreSupprimer
  99. Oui, vous nagez en plein fantasme.

    D'ailleurs, je ne sais pas pourquoi j'insiste. Vous êtes convaincu. Vous avez peur. On ne peut pas lutter raisonnablement avec quelqu'un qui est effrayé.

    En plus, vous voulez supprimer l'avortement et la contraception. Je suis féministe. Jamais nous ne coucherons ensemble. Tant pis pour vous...

    RépondreSupprimer
  100. "vous pouvez gardez votre vomi ... je ne viendrai pas le regarder à nouveau mais je suis sûr d'y trouver que des morceaux de produits bien français ... même pas ?"
    Ah ça c'est sûr!
    Ya plein de bonne cochonnaille bien de chez nous dans le vomi de Didier Goux.
    Comme dans le mien d'ailleurs (mais je vomis très très rarement).
    Bonjour Suzanne, vous allez bien?

    RépondreSupprimer
  101. "Les flics, les médias, Hortefeux, Didier Goux n'auraient pas loupé les arabes et auraient bien pris en compte les dépôts de plainte des bons Français, même punkachien."
    Il y a quelqu'un qui rêve là.
    Je n'ai jamais réussi à déposer une seule plainte de ma vie. A chaque fois, ça se transforme en main courante. Pourtant (sic), je suis FDS.
    Pourquoi moi? j'ai pas une bonne bouille?

    RépondreSupprimer
  102. Peur ?

    Mais peur de quoi ? De qui ?
    De vous ? Des arabes et des noirs ?
    Je ne suis pas effrayé le moins du monde mais vous avez raison on ne se bat pas avec quelqu'un qui s'imagine que l'on peut lutter raisonnablement, que l'on ne doit pas profiter de la désorientation d'un adversaire, qui ignore qu'impulser la peur chez un adversaire est un avantage qui vous évite même de lutter.
    Ca en dit long sur vos capacités et vos connaissance sur la lutte ou l'affrontement quelle que soit leurs formes.
    Le fantasme c'est les musiciens qui jouent quand le navire sombre.
    Et vous jouez de plus en plus fort.
    Les horribles réactions populistes nauséabondes se faisant de plus en plus sentir pour remettre le navire a flot, , il faut pousser le volume.


    Merci par contre pour cette démonstration du Femminisme en tant que marque dépossée, typiquement occidental d'ailleurs. S'imaginant en permanence qu'un homme ne cherche qu'à tirer son coup.
    Que le féminisme c'est forcément la working-girl célibataire indépendante qui chasse le mec, totalement maîtresse de ses facultés naturelles d'enfantements.
    Se tirant une balle dans le pieds d'ailleurs en parlant de problème de taux de natalité et de l'impact sur le renouvellement des générations qui en découle.
    Et qui considère de facto les immigrés comme un cheptel chargés de faire tourner leurs sociétés usées. Plutot que de les considérer vraiment comme des égaux et laissant viabiliser ou valoriser leurs pays d'origines.
    Admirable.
    Un grand moment de tolérance aussi et de considération pour la mêre de famille qui préfère rester à la maison s'occuper de ses enfants.

    Vous vous croyiez sur Meetic ?
    Vous vous imaginiez que je discutais avec vous ?
    Que je discutais tout court ?
    Je suis juste passé effacer vos petites taches de conneries à vous ou à d'autres, à coup de Réel.
    Il n'y à qu'a reprendre le fil et constater ce qui tient debout ou ce qui est de la prière idéologique.
    Comme quoi il n'y a pas que les immigrés qui font le sale boulot pénible.
    A.g.

    RépondreSupprimer
  103. Bonsoir Carine ?
    Une plainte pour quoi au juste ?
    A.g.

    RépondreSupprimer
  104. Bonsoir A.G.
    Et bien par exemple, essayez de déposer une plainte quand votre fils se fait racketter. Ou quand il reçoit des menaces (ça fait partie du racket).
    On vous répond "main courante". Et ça part à la poubelle.
    Alors quand je lis que seules les plaintes des "Français de souche", entendez de la supposée "bonne couleur", sont prises en compte, disons que ça me fait un petit peu sursauter. Et même pas rigoler.

    RépondreSupprimer
  105. A. g., ça serait bien si vous parveniez à vous calmer un peu. J'ai raté quelques marches, là (oui, il m'arrive ne n'être pas devant mon clavier, de passer un peu de temps avec ma femme, de dîner, tout ça...), mais parcourant très en diagonale vos successives diatribes, il me semble que vous moulinez un peu dans le vide. Enfin, bon : c'est à vous de voir, évidemment...

    CC : je ne refuse évidemment pas de parler (même si je me méfie de ce qu'on appelle le "débat"...). Mais il y a un moment où le blog, l'outil blog, montre ses limites, de ce point de vue. Et ce moment arrive toujours très vite, d'après mon expérience de trois ou quatre ans.

    RépondreSupprimer
  106. Sur les menaces en elle même il faut qu'elles soient réitérées dans le temps pour qu'elles soient considérées comme crédibles. pour éviter le "on déconnait", le "c'était pas sérieux".
    Le seul moyen officiel de notification temporel c'est le registre de main courante. Ou le constat d'huissier mais en l'occurrence vous admettrez...

    Sur l'extorsion "effective".
    Dépendante du préjudice.
    Pourquoi ?
    Explication, rapide.
    Tous les ans, en début d'année généralement, le Procureur vient dans les services de police pour diffuser SA politique pénale.
    A partir de quelle quantité de stupéfiant quelqu'un sera poursuivi, à partir de quel préjudice un voleur sera présenté immédiatement ou convoqué pour un jugement dans 5 mois etc etc.
    Dans une ville de magasins d'usines, ou les vols à l'étalage sont le sport local, des lettres-plaintes types sont proposés au magasins avec le montant minimum de préjudice pour lequel la plainte sera traitée ou non... La bonne blague.

    Votre minot, si il s'est fait étouffer un blouson ou un MP3 par un inconnu effectivement le flic à gagné du temps, le votre et le sien.
    Pourquoi ? Par vision de la finalité et du moment. 30 minutes pour un truc qui ne sert a rien, on ne peut plus se le permettre, parce que le même qui va prendre la painte pour le blouson ou la monnaie dérobée il ne prendra pas celle pour les attouchement de la gamine par l'oncle.

    Dans l'enceinte scolaire, voyez avec le proviseur ce sont eux les responsables. Huhuhu...

    C'est déplorable ?
    Bienvenue en sociale-démocratie Carine.
    A.g.

    RépondreSupprimer
  107. M. Goux,
    Ok c'est vous le patron. Je suis chez vous.

    Par contre dans le vide, certainement pas. Pas comparé à ce qui a en face.
    A.g.

    RépondreSupprimer
  108. « En plus, vous voulez supprimer l'avortement et la contraception. Je suis féministe. Jamais nous ne coucherons ensemble. Tant pis pour vous... »

    Bon, bon, calmons-nous, moi je suis pour l'avortement, la contraception, les papas-torcheurs, j'aime les femmes, même les poilues, je peux avoir votre numéro de téléphone ?

    RépondreSupprimer
  109. Désolée, Georges, c'est pire encore : je ne voulais pas causer des vapeurs à l'Anonyme, mais je suis lesbienne...

    La civilisation de l'homme blanc, macho et hétéro, c'est fini, il faut se faire une raison !

    :)

    RépondreSupprimer
  110. "La civilisation de l'homme blanc, macho et hétéro, c'est fini, il faut se faire une raison ! "

    Légende moderne.

    Et je me fout complètement de ce que vous faites avec tout adulte, animal ou matériel consentant.
    A.g.

    RépondreSupprimer
  111. Même pas le sens de l'humour...

    RépondreSupprimer
  112. Holà si. Faut que se soit drôle...
    A.g.

    RépondreSupprimer
  113. "...des lettres-plaintes types sont proposés au magasins avec le montant minimum de préjudice pour lequel la plainte sera traitée ou non... La bonne blague."
    Bin oui, c'est ce que je disais. Mais il y en a (CC) qui croient que selon que vous êtes blanc ou noir (ou arabe), votre plainte est prise en compte ou pas. Je voulais juste dire non, c'est faux.
    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  114. CC a dit...
    je ne voulais pas causer des vapeurs à l'Anonyme, mais je suis lesbienne...

    C'est parce que nous ne nous sommes pas encore rencontrés....
    Je peux avoir votre numéro de téléphone?

    RépondreSupprimer
  115. Fredi,
    Tous les mecs disent ça...

    Et aussi : "Un plan à trois, ça te tente ?"...

    Tout va très bien, je n'ai besoin de rien, merci...

    RépondreSupprimer
  116. Ca m'a bien amusé de suivre cette conversation, ce soir, puisque j'étais abonné aux commentaires. Avant de rentrer à la maison, j'étais équipé uniquement d'un téléphone mobile pour recevoir des mails mais m'interdisant d'intervenir dans le débat pour des raisons techniques.

    Il n'empêche que ça m'a beaucoup amusé de voir l'autre andouille faisant encore plus de fautes d'orthographe que moi défendre la France.

    Son commentaire de 18h42 m'a beaucoup amusé : il parlait du Kremlin-Bicêtre, où, contrairement à ses délires affirmatifs aucun RER ne passe, à mon grand désespoir, j'y habite.

    Il a des a priori débiles et ne connait rien. C'est un con.

    RépondreSupprimer
  117. je me demande, cher Didier, ce qui est le plus dur... d'être défendu par des Français (pure souche, ou couche... parfois épaisse) ou d'être contesté par des seconde souche... plus prompts à défendre la culture française (tels notre Président...) que les purs jus ("sans sucre" comme la norme européenne les oblige à l'être maintenant), par leur goût de la langue française, sa culture, et ses traditions. Qui l'aime plus la France ? qui représente mieux sa culture et ses valeurs ? les métèques ou les métèques ?

    Et qui est celui qui a dit que je n'avais pas bien lu, ni bien compris ton propos ? il l'a acheté où son droit à commenter ? en bonus avec sa carte d'identité nationale, son permis à points et son droit à se croire tout puissant ? Voilà le problème... d'où vient cette arrogance, à se penser tout puissant sur autrui ? à croire qu'on peut le déchoir de son identité, même nationale ? ça s'appelle de la perversion, ou un délire mégalomaniaque (ou son pendant : le complexe d'infériorité, si vous voyez de qui je veux parler).


    Un permis de conduire ne se donne pas, un travail ne se donne pas, ils s'octroient (avantages qui peuvent, donc, être repris), une identité, un nom, un prénom, une nationalité, se donnent. Ils ne peuvent être repris. En revanche, ils peuvent être abjurés. On peut demander à changer de nom, de nationalité... on ne peut nous y forcer (sauf dans un régime totalitaire, dans un système pervers). Qu'on ne me dise pas que la gauche l'a autorisé... ce n'est pas un argument. Si elle l'a fait, elle a eu tort. Point (qui peut être de suspension, ou d'interrogation).

    RépondreSupprimer
  118. Nicolas : vous avez des trolls de gauche qui vous vomissent dessus parce que vous n'êtes pas de gauche ? Eh bien, là, j'ai un troll de droite, dont je ne renierais pas forcément les idées si j'avais compris ce qu'il dit.

    Voilà.

    Lucia : Une de mes rares amies femelles, et une des plus anciennes dans ma vie, est tout aussi portugaise que toi, et du coup ses deux filles aussi (dont l'une est ma filleule depuis sa naissance en 1982). Par conséquent, je t'emmerde, vois-tu ?

    Cette femme-là (la femme de ma flleule), que l'on appelle Tica et qui est mariée depuis près de trente ans avec l'un de mes trois meilleurs amis, avec qui (les deux) je suis allé au Portugal en 1981, ces deux personnes qui sont ce que je préfère au monde ou à peu près...

    Je perds le fil de ma phrase, mais c'est de ta faute, et de toute façon c'est la dernière fois que l'on se parle. Parce que je pourrais t'en vouloir de me rappeler, ce soir, ces deux semaines passées à Parede, il y a trente ans, et qui restent parmi les plus précieux souvenirs de ma vie...

    Bref : ne me parle plus jamais du Portugal. J'ai le mien, il m'est précieux, irremplaçable, et je ne tiens pas à en parler avec des inconnus.

    RépondreSupprimer
  119. Nico, mon gros con, mon niveau d'orthographe et moi on t'enmerdes bien.
    Montre moi où est le rapport avec le RER et le kb a 18h42.
    Parce que si tu vas par là, la D passe pas à Fontenay aux roses et Victor Hugo, les Martinets au KB du coup c'est pas la cour des miracles du tout, non non.
    Toi qui connait beaucoup, dans le 13, t'as déjà vu des enmerdeurs asiat' comme l'avance l'autre cruche ?


    M Goux vous mentez, vous m'avez très bien compris.
    Comme il faut juste choyer votre lectorat...
    C'est çà la limite du blog que vous évoquiez en fait. C'est tellement narcissique que l'on se couche rapidement.
    A.g.

    RépondreSupprimer
  120. Didier,

    Gardez le bien, celui-là.

    RépondreSupprimer
  121. Et bien puisque c'est comme ça, moi aussi, je t'emmerde tous...

    ---

    A.g.

    Il se trouve que j'habite dans le 13ème arrondissement et franchement, ce n'est pas ce que l'on peut appeler le Bronx. Ni coté Asiate, ni coté africain. C'est un arrondissement môche, je vous le concède volontiers, mais assez paisible.

    RépondreSupprimer
  122. Dorham,

    Laisse tomber, il connait mieux Bicêtre que moi, qu'il dit...

    RépondreSupprimer
  123. Bonjour Dorham,
    Non effectivement je vous le concède vous serez toujours mieux sur le 13 que sur les trois derniers çà oui, maintenant :

    http://julienas.ipt.univ-paris8.fr/vgodard/pub/geomarke/memoires/07-08/boudiaf.pdf

    Vous constaterez par vous même que le 13 n'est pas non plus un paradis, même si l'on enlève les désert centraux ou il n'y a plus personnes aprés 18 heures. (2-3-7ème).
    Ca c'est pour la théorie.
    Le secteur asiat est tranquille, absolument.
    Maintenant Patay, tout ce qu'il y à entre les maréchaux et le périph... Je le classe pas la dedans. Et en terme d'évolution çà ne va pas dans le bon sens.


    Nic,
    Oui toi t'es l'incarnation de Bicetre ca sent bien...

    A.g.

    RépondreSupprimer
  124. j'ai trois amours, mes pays et Paris... Tu dis, Didier, que tu ne me parles plus et que tu m'emmerdes, mais non, tu ne m'emmerdes pas ;)) j'ai juste un peu de mal à te suivre, parfois.

    En l'occurrence, sur ce thème, tu ne dis pas que tu n'aimes pas les étrangers, ou leur pays... (beaucoup de "racistes", et je ne pense pas que tu le sois, aiment visiter les anciennes colonies... ou aller chez les étrangers en vacances) tu dis qu'ils peuvent être "renvoyés de chez eux", perdre leur chez eux... par la volonté de ceux qui sont de "vrais Français" ?

    Le titre même de ton billet est provocateur (ou un rien racoleur de gens d'extrême droite), alors ne me dis pas que tes amis sont portugais... celle-là je l'ai moult fois entendue : vous les Portugais, vous êtes bien intégrés... et, souvent, associée à "tu es portugaise ? on ne dirait pas !" (lancé comme un compliment).

    J'ai l'habitude de me sentir d'ailleurs et d'ici en même temps.

    Je suis française aujourd'hui, et je suis portugaise aussi, va comprendre cela.

    Tu aimes le Portugal, et j'aime la France, elle est devenue mon pays d'adoption, alors, dis-moi, les enfants adoptés, à eux aussi, tu voudrais leur donner un contrat en CDD ? car seuls les enfants biologiques seraient les vrais enfants... c'est ça ?

    RépondreSupprimer
  125. Moi j'aime assez les Portugaises poilues.

    RépondreSupprimer
  126. @Georges : ah ah ah... on ne me l'avait jamais faite celle-là ;)) allez, je veux bien en sourire encore une dix millième fois... et pourtant, je t'assure que je n'ai pas fait 14-18.

    RépondreSupprimer
  127. Et voilà, on ne me croit jamais, quand je parle au premier degré.

    RépondreSupprimer
  128. « (Et Georges va encore se foutre de moi parce que je vous réponds sérieusement...) »

    Les nouveaux imbéciles ont tout intérêt à vous entraîner dans des débats retardataires parce que ce sont les seuls où ils ont une petite chance de jouer le moindre rôle. Il ne faut pas accepter de perdre du temps à leur laisser jouer un rôle.

    RépondreSupprimer
  129. "Les nouveaux imbéciles ont tout intérêt à vous entraîner dans des débats retardataires"

    Parole de réac...

    RépondreSupprimer
  130. Mon Dieu mais ce qu'il est bête ce Nicolas.

    RépondreSupprimer
  131. Non, Georges. Quand je constate ta bêtise, tu n'es pas obligé de dire "c'est pas moi, c'est lui qui est bête".

    Gamin, va !

    RépondreSupprimer
  132. Je n'y peux rien si vous vous acharnez à la démontrer, à la souligner en rouge, à la faire clignoter, message après message, avec une ténacité qui force l'admiration. Personne ne vous y contraint.

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.