jeudi 3 février 2011

Désespérons Modernœud ou le sombre avenir de l'Égypte

Merci à Fredi, chevalier de l'Ordre de Maque, d'avoir attiré mon attention sur cet article du Figaro.fr. Ça change des larmes de bonheur séniles dont on est tout éclaboussé ces temps-ci, dès qu'il est question de l'Égypte. Voici :

«Si le régime iranien n'est pas renversé d'ici à deux ans, le mouvement auquel nous assistons en Égypte aboutira inéluctablement au basculement de tous les pays arabes dans l'islamisme.»

Fondateur il y a près d'un an de la Vague verte, mouvement d'opposition au régime de Téhéran, l'homme d'affaires exilé en Europe, Amir Jahanchahi, voit dans les événements en Tunisie et en Égypte la poursuite d'une stratégie iranienne de «prise de contrôle de la région» qui a déjà partiellement réussi en Afghanistan, en Irak, au Liban et à Gaza.

«Les États-Unis et l'Occident n'ont rien compris au danger de l'islamisme», poursuit l'opposant iranien dans des déclarations au Figaro. Il considère que Mohammed El Baradei, l'ancien directeur de l'Agence internationale de l'énergie atomique devenu porte-parole de l'opposition à Hosni Moubarak, est, en fait, un agent au service de la stratégie de la République islamique. «Les pays arabes, ajoute-t-il, ne pourront connaître une véritable évolution démocratique que si l'on renverse le régime d'Ahmadinejad, Hitler des temps modernes. Cela ne peut être fait que par les Iraniens eux-mêmes.»


L'intégrale.


29 commentaires:

  1. Financier international, Amir Jahanchahi est issu d'une très ancienne lignée de
    dignitaires iraniens. Son père fut le ministre de l'Economie du Shah.

    Je ne dis pas que ce qu'il dit est nécessairement faux pour autant mais il me semble important de savoir qui parle en l'espèce.

    RépondreSupprimer
  2. Eh bien moi, ça ne me semble pas très important, au contraire. Bon à savoir peut-être (et encore) mais pas important. Pas plus que de savoir que tel ou tel homme politique aurait eu un grand-père pro-nazi et un autre un grand-oncle résistant.

    Et hop ! un point Godwin pour le gros !

    RépondreSupprimer
  3. Ben quand même, Didier, il y a des choses qui conditionnent le jugement : mettre cela de coté, c'est une erreur, surtout dès lors qu'il s'agit de politique. Cela ne signifie pas pour autant que l'on doive récuser de fait tout propos de l'homme en question. C'est simplement un fait, une donnée.

    Vous ne vous diriez pas cela si un membre du PC écrivait un truc pour expliquer que le Vénezuela sous Chavez, c'est le paradis sur terre ? Vous diriez même que c'est constitutif de son aveuglement.

    RépondreSupprimer
  4. Un membre du PC bien entendu ! Mais un fils ou petit-fil de communiste, déjà beaucoup moins. Voire presque pas du tout, comme chantait Marcel Amont.

    RépondreSupprimer
  5. Ben, c'est que, quand même à choisir entre le shah et amajinejab, c'est peut être un peu tout choisi quand on a la tête sur les épaules, hein? Non?
    Geargies

    RépondreSupprimer
  6. Geargies,

    Je ne dis pas le contraire.

    RépondreSupprimer
  7. Cela dit, avec l'un ou l'autre, c'est parfois compliqué de la garder sa tête...sur ses épaules...

    RépondreSupprimer
  8. Cela dit bis, ça va être compliqué maintenant de choisir entre les deux.

    RépondreSupprimer
  9. Autant de préjugés, d'aveuglement, de pièces rapportées ici et là pour tenter d'étayer une vision du monde est pathétique.
    Attention que le ciel ne vous tombe pas sur la tête.

    Inculte et ignorant, cela ne mériterait ce commentaire, mais vous êtes emporté par votre propre coulée de boue.
    A force d'accumuler,,,

    RépondreSupprimer
  10. On dirait que vous être d'accord pour maintenir de pauvres types sous le boisseau, (misère, injustice, privation de liberté) pour justifier ou prouver votre propre prévision du monde.
    C'est marxiste ça!

    RépondreSupprimer
  11. Je comprends rien aux commentaires. Il faut faire des élections démocratiques en Iran pour choisir le type de dictature ?

    RépondreSupprimer
  12. Je le connais assez bien, je vous dirai qu'il n'est pas du tout un royaliste! mais bien un républicain. Lisez bien son programme dispo sur son site, vous verrez!

    RépondreSupprimer
  13. Précisons : l'Occident n'a pas à "comprendre" l'Islamisme : il l'a déjà chez lui. L'affronter sera une guerre civile.
    El Baradei est un idiot utile, plus qu'un agent, ils le recracheront.
    Quant à la Démocratie des sables, on peut rêver. Elle devra choisir entre la peste et le choléra.

    RépondreSupprimer
  14. Sans prétention d'être un spécialiste, je me permettrais deux remarques.

    Ce Monsieur fait partie d'un lobby relativement puissant qui vise à discréditer le régime des mollahs iraniens dans la communauté internationale et qui est formé de réfugiés politiques iraniens exilés. La plupart est constituée d'anciens dignitaires dont on sent bien qu'ils ont envie de récupérer les billes qu'ils ont perdues en 1978.
    Ca ne rend pas leur lutte moins légitime, ni plus légitime. Ca ne rend pas le régime des mollahs meilleur, ni moins bon.

    Par contre... je le soupçonne de mauvaise foi, sur ce coup-là. Il utilise la peur ambiante occidentale pour dire une grosse connerie et arriver à ses fins. Je serais en effet très surpris que l'Iran installe des républiques islamiques dans le Maghreb et au Moyen-Orient, parce que shiites - iraniens perses - sunnites et wahhabites - arabes du Maghreb, Mashrek et du Chatt el Arab - sont tout sauf... conciliables. C'est donc une manip... ce qui ne rend pas meilleur le régime des mollahs.

    Pour les causes des mouvements en Afrique Noire, dans le Maghreb le Mashrek et le Chatt el Arab, j'aurais tendance à aller voir du côté de la CIA plutôt que de l'Iran. Mais bon, ce que j'en dis...

    Laurent l'Anonyme

    RépondreSupprimer
  15. Moi, ce que j'en dis... de ce que j'en connais bien sur, c'est que tous ces gens dont vous parlez, et dont je crois bien que je connais un exemplaire de chaque partie, se souviendront rapidement (que dis je se souviennent!) qu'ils sont tous musulmans.. Et que les autres ( moi en particulier) ne le sont pas... Donc je préfère ceux qui ont envie de se battre pour rentrer chez eux exploiter leur coreligionnaires à ceux qui ne rêvent que de guerre de conquête territoriale... ;-)
    Geargies.

    RépondreSupprimer
  16. L'homme sur la photo, c'est Nefertiti après son opération ?

    RépondreSupprimer
  17. Désolée, j'ai oublié de mettre mon nom.
    (Alors, c'est Nefertiti ?)

    RépondreSupprimer
  18. Décidément !

    RépondreSupprimer
  19. Tenez, un peu de lecture, qui, je le pense, ne peut pas vous faire de mal.

    http://www.iran-resist.org/

    Aucun intérêt particulier à diffuser ce site, si ce n'est celui d'ouvrir une autre perspective (quelle modestie !)

    Et en particulier : http://www.iran-resist.org/spip.php?page=recherche&tri=points&lang=fr&recherche=Amir+Jahanchahi&x=12&y=9

    Le jugement est surtout conditionné par l'ignorance et la ré interprétation d'une ou deux ligne trouvée sur internet délicieusement replacée dans son propre système d'inférence, n'est ce pas Dorham.

    Trompettes et tambours, s'il vous plait !

    RépondreSupprimer
  20. Bref, une situation qui ne prête pas tahrir...

    RépondreSupprimer
  21. Et comment on fait quand on ne veut pas en entendre parler? Qu'on sohaite juste être tranquille chez soi sans envahisseurs? Hein? Une recette peut être? Geargies

    RépondreSupprimer
  22. Chez soi ?
    A échelle humaine ou historique ?

    Le seul moyen vous dites ? Mais enfin, révisez vos classiques !
    La réponse est devant vos estomacs bedonnants, repus et gazeux.

    -----------------------------------

    Allons enfants de la Patrie
    Le jour de gloire est arrivé !
    Contre nous de la tyrannie
    L'étendard sanglant est levé
    Entendez-vous dans nos campagnes
    Mugir ces féroces soldats?
    Ils viennent jusque dans vos bras.
    Égorger vos fils, vos compagnes!

    Aux armes citoyens
    Formez vos bataillons
    Marchons, marchons
    Qu'un sang impur
    Abreuve nos sillons

    Que veut cette horde d'esclaves
    De traîtres, de rois conjurés?
    Pour qui ces ignobles entraves
    Ces fers dès longtemps préparés?
    Français, pour nous, ah! quel outrage
    Quels transports il doit exciter?
    C'est nous qu'on ose méditer
    De rendre à l'antique esclavage!

    Quoi ces cohortes étrangères!
    Feraient la loi dans nos foyers!
    Quoi! ces phalanges mercenaires
    Terrasseraient nos fils guerriers!
    Grand Dieu! par des mains enchaînées
    Nos fronts sous le joug se ploieraient
    De vils despotes deviendraient
    Les maîtres des destinées.

    Tremblez, tyrans et vous perfides
    L'opprobre de tous les partis
    Tremblez! vos projets parricides
    Vont enfin recevoir leurs prix!
    Tout est soldat pour vous combattre
    S'ils tombent, nos jeunes héros
    La France en produit de nouveaux,
    Contre vous tout prêts à se battre.

    Français, en guerriers magnanimes
    Portez ou retenez vos coups!
    Épargnez ces tristes victimes
    À regret s'armant contre nous
    Mais ces despotes sanguinaires
    Mais ces complices de Bouillé
    Tous ces tigres qui, sans pitié
    Déchirent le sein de leur mère!

    Nous entrerons dans la carrière
    Quand nos aînés n'y seront plus
    Nous y trouverons leur poussière
    Et la trace de leurs vertus
    Bien moins jaloux de leur survivre
    Que de partager leur cercueil
    Nous aurons le sublime orgueil
    De les venger ou de les suivre!

    Amour sacré de la Patrie
    Conduis, soutiens nos bras vengeurs
    Liberté, Liberté chérie
    Combats avec tes défenseurs!
    Sous nos drapeaux, que la victoire
    Accoure à tes mâles accents
    Que tes ennemis expirants
    Voient ton triomphe et notre gloire!

    -----------------------------------

    Il faut enfin ouvrir le grand débat qui s'impose dans notre pays !

    Ah ah ah ah,,,,

    non, sans rire, je ne vois qu'une conversion à l'Islam pour répondre à votre question Geargies.

    RépondreSupprimer
  23. Merde ! J'oubliais, c'est Jacques Chirac himself qui a signé le decret du regroupement familial.

    Ah ah ah ah

    RépondreSupprimer
  24. Oh non ... Ça, ça risque pas de m'arriver. Hein, quand on est juif.. Même pas entièrement ... Geargies.

    RépondreSupprimer
  25. "Merde ! J'oubliais, c'est Jacques Chirac himself qui a signé le decret du regroupement familial."
    Non, c'est Giscard. Un jour, on vous expliquera pourquoi ils ont fait ça.
    Là, ya Thalassa.

    RépondreSupprimer
  26. Condescendante Carine,

    Lisez bien, et comprenez tous les termes. Mais au fait, qui signe les décrets ?

    Pour le reste, j'ai hâte de vous lire, non pas pour le contenu, mais pour apprendre de vous les représentations qui regissent vos façons de penser et d'agir. Oui Carine, je m'interresse à vous !

    PS : Le "on" communautaire me donne un avant gout délicieux,,,

    RépondreSupprimer
  27. Bon allez, un coup de pouce :

    1) Remplacer la main d'œuvre perdue par la loi Veil.

    2) Contrôler enfin les flux migratoires.

    3) C'est un coup du Nouvel Ordre Mondial ?

    :)

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.