dimanche 6 février 2011

Yahia, mein General !

Pour une raison qui continue de m'échapper, moi qui n'ai jamais fait mystère de mon soutien plein et entier à l'État d'Israël, je reçois régulièrement dans ma boîtamel les déjections inspirées du parti antisioniste – dont la page Facebook, au passage, semble à première vue constituée à 90 % par des prénoms à consonances arabes, lesquels Arabes ne sont pourtant pas le moins du monde antisémites ainsi qu'on se tue à vous le marteler derrière les étiquettes. Allez comprendre.

Bref, je viens tout juste de recevoir le dernier Protocole de ces Sages d'Anti-Sion. Comme on pouvait s'y attendre, les émeutes égypto-tunisiennes de l'heure mettent ces jeunes gens dans des états de frénésie prophétique tels que, durant un moment, j'ai cru avoir atterri par erreur chez mes Ruminants et être en train de lire les baveux enthousiasmes de ces pro-bédouins asilaires.

Mais non, malgré la proximité de ton et les effluves de zyklon B, j'étais bien chez les camarades de Dieudonné. Qui m'informaient de la grande et joyeuse nouvelle : grâce aux troubles se répandant dans divers pays arabes depuis quelque temps, il n'était plus tout à fait utopique de rêver à une prochaine destruction d'Israël – perspective dont nos petits amis antisémites se réjouissent évidemment grandement, ainsi qu'ils n'hésitent pas à le proclamer.

Et si vous ne me croyez pas, vous pouvez aller le vérifier ici.

94 commentaires:

  1. Non, merci on vous croit surr paroles d' autant que c'était previsble... Geargies

    RépondreSupprimer
  2. Vous attaquez les ruminants trop facilement ... ils se foutent un peu de vos avis je crois. Mais en étant réaliste, la Tunisie et l'Egypte ne vivent que par ... le tourisme et aussi par les "services" délocalisés chez eux parce que les salaires sont très bas, je crois qu'ils en sont conscients. Mais je serais tout autant choquée de recevoir comme vous des communiqués antisionistes auxquels on ne peut répondre, le procèdé est lâche.
    Au fait vous faites le concours "ma binette partout" ?

    RépondreSupprimer
  3. Faire de la destruction de ce petit pays artificiel jusque dans sa langue un idéal me paraît aussi stupide que de faire de sa survie un enjeu capital. Faisons confiance à l'histoire...

    RépondreSupprimer
  4. Plutôt que d'écouter les fanatismes, cette région se meurt des fanatismes, je préfère poser comme pétition de principe ou comme simple espérance, mais pourquoi pas, que le sort d'Israël, entouré enfin de véritables démocraties, sera moins funeste qu'au sein de régimes autoritaires.

    RépondreSupprimer
  5. Geargies : assez prévisible, en effet.

    La Pecnaude : je sais que c'est très mal de taper sur les vieux, mais j'ai du mal à m'en empêcher. surtout lorsque, comme vos amis et vous, ils semblent prêter exprès le flanc à la moquerie.

    Jacques Étienne : vous faites confiance à l'histoire ? ben vous n'êtes pas dégoûté ! Sinon, je ne vois pas en quoi Israël serait plus artificiel que la Jordanie, l'Algérie ou bien entendu la fantomatique et introuvable Palestine.

    Pierre : des Center Parks, ce serait encore plus sûr. Et tous les pays arabes rêvent de devenir des Center Parks, c'est bien connu.

    RépondreSupprimer
  6. Vous pouvez en effet à vous livrer à toutes les extrapolations, mais il y a un côté obsessionnel chez vous: dans ces convulsions sociales où le monde entier, (sauf les pays totalitaires, ou le satrape lybien,seriez-vous par hasard de leur côté?), voit des revendications de dignité, de justice sociale, de libertés, vous ne les voyez seulement menées que par la haine d'Israël. C'est un acharnement ou une détestation viscérale pour les Arabes?

    RépondreSupprimer
  7. Goux a remplacé la pull Marine par le ridicule tricot concocté par sa cousine ! C'est la même abjection ! La laine en lieu et place de la haine !

    RépondreSupprimer
  8. Pierre, apprenez donc à lire bon sang ! Je me fous de ce que feront de leur avenir les Tunisiens ou les Égyptiens. Le sujet de mon billet était une proclamation du parti antisioniste.

    B. Mode : je comprends que cela vous défrise quand je dis ma détestation du parti de Dieudonné, compte tenu de l'arabolâtrie et de l'«azntisionisme» (pour rester courtois…) que vous avez en commun. Mais, de grâce, laissez mon pauvre pull en dehors de tout cela !

    Georges et Carine : pas mieux, finalement.

    RépondreSupprimer
  9. Taper sur les vieux, quand cela vient d'un sénile, on ne méprise même pas, on compatit.

    RépondreSupprimer
  10. Les cons sont faits aux moules disait gainsbarre ! Ici ils sont légions ! La notion d'anti-sémistisme est aux vieux cons ce que la notion de raciste est à ces mêmes vieux cons !

    RépondreSupprimer
  11. "Sinon, je ne vois pas en quoi Israël serait plus artificiel que la Jordanie, l'Algérie ou bien entendu la fantomatique et introuvable Palestine."

    Tout le monde sait que la Jordanie, l'Algérie et encore plus la "Palestine" sont peuplées, en majorité, de gens venus d'Europe de l'Est, du Maghreb voire d'Éthiopie. Tout le monde sait que les habitants de ces "pays" parlent une langue qui au temps du Christ (il n'y a que 2000 ans...)était une langue religieuse autant que morte. C'est pourquoi tous les gens sensés, comme vous, Didier, ne trouvent ABSOLUMENT rien d'artificiel à l'état d'Israël.

    Si je fais confiance à l'histoire, c'est parce que, observateur, j'ai rarement vu des fleuves couler de bas en haut.

    Nous pourrions avoir des débats sans fin sur Israël, la Palestine et tout ça. La seule objection que je trouverais à la tenue de telles disputes, c'est que les juifs ne m'intéressent pas en tant que tels. Qu'il y ait parmi eux des individualités intéressantes, je n'en doute pas. Vous m'avez cité Proust que je trouve chiant à mourir. Je préfère Céline ou Romain Gary (un peu juif quand même, quoi qu'en ait pensé Israël). De la à révérer ce "peuple" il y a un pas que je me refuse à faire. Ne serait-ce que parce que je ne suis pas raciste

    RépondreSupprimer
  12. Je dirais même plus, prout prout salmonellisant... à la mode Vichy de chez nous, wouarff ;))
    Et j'aime bien les pulls en laine, voilà voilà...

    RépondreSupprimer
  13. Georges, Carine (si vous arrivez à comprendre ça),Pluton, la vie et l'animation d'un blog politique comme celui-ci, ne passent pas par les larbins!

    RépondreSupprimer
  14. Pierre, si tu arrives à comprendre ça :

    écoute Florence Foster Jenkins et pète un coup, ça ira mieux, je t'assure.

    Dorham, Suzon, Nicolas, Corto, enfoncés, à la rue : ils ont trouvé leur Maître.

    RépondreSupprimer
  15. Je viens de découvrir votre blog, un vrai régal..magnifique pour commencer la semaine.
    Merci pour votre intelligence et votre humour

    RépondreSupprimer
  16. Lediazec : évidemment ! si je n'étais pas vieux moi-même, je ne me permettrais pas de taper sur les momies maoîstes du genre de ton ami Begouen…

    B Mode : relisez-vous calmement : votre commentaire ne veut absolument rien dire.

    Jacques Étienne : il ne vous aura tout de même pas échappé que ce pays "artificiel" a été celui des juifs durant plus d'un millénaire ? En gros, jusqu'à ce que les envahisseurs arabes ne décident de s'en emparer par la force, ce qu'ils aimeraient beaucoup recommencer aujourd'hui, visiblement.

    Pluton : faites-vous-en tricoter un…

    Pierre : ah oui, comme larbins dociles, les trois que vous avez cités se posent un peu là ! Au moins par les deux premiers je n'arrête pas de me faire engueuler…

    Michelle Goldstein : vous ne devriez pas traîner sur les blogs de gros réacs nauséabonds, ça pourrait nure à votre réputation, si vous avez une réputation.

    RépondreSupprimer
  17. "il ne vous aura tout de même pas échappé que ce pays "artificiel" a été celui des juifs durant plus d'un millénaire ? En gros, jusqu'à ce que les envahisseurs arabes ne décident de s'en emparer par la force, ce qu'ils aimeraient beaucoup recommencer aujourd'hui, visiblement."

    En VRAIMENT TRES GROS ! En ENORMEMENT GROS, même ! Quid de la destruction du 2e temple, de la dispersion etc.?

    Le partisan ne voit que ce qu'il veut voir. On appelle ça de la cécité sélective. Comme la myopie, elle a ses charmes.

    RépondreSupprimer
  18. Goux, n'accusez pas de racistes des gens qui n'en sont pas tandis que vous pratiquez ici régulièrement la haine du black et de l'arabe ! Un peu de cohérence, que diable !

    RépondreSupprimer
  19. Dites-moi, Monsieur b.mode, elle est de quelle couleur, l'étoile de raciste que vous comptez me coudre sur la poitrine, tout en vous en exonérant pour vous-même, bien entendu ? C'est pour choisir ma chemise en harmonie, vous comprenez…

    D'autre part, même si j'éprouvais comme vous le dites de la haine pour les Arabes ou les noirs (ce qui n'est pas le cas, mais je n'ai pas à me justifier devant vous et vos pareils), en quoi cela vous empêcherait-il d'être antisémite, vous qui voyez des complots sionistes partout ?

    RépondreSupprimer
  20. Monsieur Goux, trouvez une phrase antisémite de ma part sur la toile et je veux bien être mis au pilori. Trop facile d'inventer des sornettes. Par contre on ne compte plus vos provocs à l'égard des noirs et des arabes. N'est ce pas vous par exemple qui vouliez armer vos enfants (si vous en aviez eu) et leur faire enseigner les techniques de combat pour se protéger contre les vilains arabes ? ça peut se retrouver ça...

    RépondreSupprimer
  21. B. mode, arrêtez de faire votre petit tchékiste, vous n'impressionnez absolument personne ! J'ai en effet dit que, si j'avais de jeunes enfants aujourd'hui, c'est ce que je ferais. Mais je n'ai évidemment pas dit que ce serait pour qu'ils se protègent contre “les vilains Arabes”, et vous le savez fort bien.

    Du reste, quand bien même ? L'incitation au meurtre est certes répréhensible, mais l'incitation à la protection ?

    Quant aux phrases antisémites, voyons… remplacez le mot par son cache-sexe d'extrême gauche : antisionistes, et vous verrez qu'elles se mettrons à pulluler sur Ruminances.

    Cela étant, je reconnais bien volontiers que vous êtes loin d'être le plus atteint de la bande…

    RépondreSupprimer
  22. Pourquoi ? Il ne faudrait pas se défendre contre les Arabes, sous prétexte que ce sont des Arabes ?

    C'est, en effet, ce que voudrait nous faire croire l'islam.

    C'est selon cette logique pervertie de victimisation inversée qu'un patron de chaîne de télévision musulmane, aux Etats-Unis, qui a lardé sa femme de 40 coups de couteau avant de la décapiter, parce qu'elle voulait divorcer, se défend actuellement, au tribunal, en expliquant que c'était lui, la victime, que c'était sa femme qui le persécutait.

    Il est tellement persuadé de son bon droit qu'il assume lui-même sa défense.

    Les journalistes sont ahuris de voir à quel point les témoins qu'il fait citer, bien loin de l'exonérer, l'accablent.

    Mais il est le seul à ne pas s'en apercevoir.

    Ce monsieur, venu du Pakistan, avait créé sa chaîne de télévision pour réfuter les "stéréotypes" sur les musulmans et montrer qu'ils étaient des gens comme les autres.

    Il n'y a que lui qui ne voit pas l'ironie de la chose. C'est un musulman "modéré", "bien inséré socialement", toussa.

    L'islam est une maladie mentale héréditaire et dangereuse.

    Vous êtes musulman, B.Mode ?

    RépondreSupprimer
  23. Robert : B. mode n'est pas musulman (à ma connaissance), il est pis : un idiot utile parmi d'autres.

    (Profitons de l'occasion pour rappeler qu'en temps de guerre on ne dit plus “idiot utile“ mais simplement “traître”. Ça clarifie vachement, mine de rien.)

    RépondreSupprimer
  24. Et vous goux, vous êtes un connard inutile ! Bon vent, je ne reviendrais plus dans cette fange !

    RépondreSupprimer
  25. "Je ne reviendrais plus dans cette fange".

    Pfff... quel manque d'imagination...

    Chez Fromage, on avait un "Fier socialiste" (musulman, lui, d'ailleurs) qui traitait ses interlocuteurs de "flaques de merde".

    C'est nettement plus poétique, je trouve.

    RépondreSupprimer
  26. En effet, si on en arrive au "c'est çui qui l'dit qui y est", il va être temps d'aller se coucher.

    Cela dit, B. mode, voilà au moins quatre ou cinq fois que vous me "menacez" de ne plus revenir, or vous êtes là, fidèle petit soldat, quasiment tous les jours…

    RépondreSupprimer
  27. Vous êtes content de vous, Marchenoir ? Vous nous avez fâché Bœuf Mode ! Et s'il attache au fond du blog, je fais comment pour le ravoir, moi ?

    RépondreSupprimer
  28. Didier : laissez tremper une nuit dans l'eau de Javel diluée. C'est radical pour tous les germes gauchistes. (Bien rincer le lendemain.)

    RépondreSupprimer
  29. "Chez Fromage, on avait un "Fier socialiste" (musulman, lui, d'ailleurs) qui traitait ses interlocuteurs de "flaques de merde".
    Moi, j'ai eu droit à "pouffiasse"
    Ah je comprends maintenant ^^

    RépondreSupprimer
  30. Faut dire qu'il faut bien du courage pour tricoter un ENORME pull sur une aiguille circulaire et en jacquart ! Bravo pour l'artiste.

    Ceci dit, je me demande d'où sont originaires les aieux de Robert Marchenoir, son discours me fait souvenir de ceux que tenaient les pieds-noirs au temps justement du fameux Comité de Salut Public !
    Il a un peu d'imagination et devrait écrire des romans de chiottes, son histoire de pakistanais musulman évolué est à dégueuler.
    Je suis assez pacifiste d'ordinaire mais je trouve que vos discours flirtent avec le délit d'incitation au racisme et à ses dérivés, vous n'êtes pas plus beaux que les collabos de la dernière guerre qui stigmatisaient les juifs, mêmes slogans, mêmes motifs.

    Monsieur Goux, mes excuses pour la Gaspésie, j'ai toujours été nulle en géographie (faut dire que je m'en foutais un brin), mais, dites moi, est-il vrai que Ben Ali s'est réfugié au Canada ?

    RépondreSupprimer
  31. La Pecnaude :

    Je suis tout à fait d'accord : mon histoire de Pakistanais musulman évolué est à dégueuler.

    A ceci près que ce n'est pas mon histoire. Et que ce n'est pas une histoire.

    Ce sont des faits réels.

    Oui, je sais, c'est vraiment pénible quand la réalité ne correspond pas à la théorie, mais c'est comme ça. Désolé de troubler l'image enchantée du monde bobo multiculturel.

    Pour les réclamations, adressez-vous à Muzzammil Hassan. Personnellement, il y a bien longtemps que je n'ai décapité personne.

    RépondreSupprimer
  32. Vous voyez beaucoup de différences entre un malade psy qui occis sa femme et un autre qui découpe une jeune fille ? Vous oui, le premier est MUSULMAN donc islamiste, et l'autre est souchien donc aryen ...
    pour moi ce sont deux malades.
    Et arrêtez de coller ces expressions qui n'ont ni cul ni tête comme "monde bobo multiculturel" ... çà manque de classe ... sociale.

    RépondreSupprimer
  33. La Pecnaude : vous ne connaissez visiblement pas l'islam.

    L'égorgement est une pratique qui lui est spécifique. Il n'y avait jamais d'égorgements en Occident avant l'immigration musulmane.

    Désormais, cela arrive régulièrement : en France, en Allemagne, aux Etats-Unis... Même si les médias ne vous disent pas de but en blanc que des musulmans sont impliqués (ce qui est systématiquement le cas). Et à condition qu'ils vous en parlent !

    Vivez-vous en France ? Connaissiez-vous le cas dont je vous ai parlé ? Je parie que non.

    Je ne connais aucun cas de non-musulman qui présente un cas d'inversion accusatoire aussi poussé que celui-ci. C'est, en revanche, une structure mentale constante chez les musulmans. Même quand elle n'aboutit pas au crime.

    Vous dites que cet homme est un malade mental. Peut-être, oui. Sûrement, d'une certaine manière. Mais je vous fais remarquer qu'il a fondé et dirigé une chaîne de télévision : autrement dit, avant l'assassinat, vous n'auriez jamais allégué que c'était un malade mental.

    C'est au contraire quelqu'un de très intelligent, sociable, évolué. Il faut l'être pour créer et diriger une chaîne de télévision connue.

    D'ailleurs, le tribunal américain qui est en train de le juger l'estime pleinement responsable de ses actes. Il ne l'a nullement déclaré fou.

    Encore une fois : c'est l'islam lui-même qui est une maladie mentale, calquée sur celle de Mahomet, psychopathe pervers et dangereux.

    Cette idéologie délétère a déformé le cerveau de milliards de musulmans depuis 1400 ans. En ce sens, les musulmans sont aussi des victimes. Cela ne veut pas dire que nous ne devons pas nous en protéger.

    Etudiez l'islam. Pour votre propre sécurité.

    RépondreSupprimer
  34. Robert Marchenoir:
    Je n'avais pas vu, chez Pélicastre.
    Là, c'est fait. Il est fou le Fier ou simplement malpolich ? De pouffiasse à poche à merde, on progresse dans le débat.

    RépondreSupprimer
  35. Il est fou le Fier ou simplement malpolich ?

    ***

    Il est socialiste, déjà. Et musulman, d'après ce que j'en sais. Donc, oui, il est sévèrement atteint...

    RépondreSupprimer
  36. Islam:maladie mentale?
    Vous avez des antidotes docteur Marchenoir? Que préconisez-vous? Faut-il mettre tous le musulmans dans un asile? Les passer au fil de l'épée? Leur couper le cou? Quelles sont vos solutions? Une petite extermination peut-être.

    RépondreSupprimer
  37. Et si on commençait par arrêter d’en faire venir….oui Pierre, je sais, c’est atroce ce que je propose.

    RépondreSupprimer
  38. "L'égorgement est une pratique qui lui est spécifique. Il n'y avait jamais d'égorgements en Occident avant l'immigration musulmane."

    D'où l'expression "coupe-gorge" (lieu, passage dangereux, fréquenté par des malfaiteurs, selon Le Petit Robert) qui remonterait au XVIe siècle, époque d'invasion musulmane comme chacun sait.

    Quelle que soit l'idéologie qu'on défend, le faire en sortant des absurdités, ne la sert pas.

    Je ne suis pas pour l'Islam. A la différence de certains, l'Islam ne m'inspire aucune peur et partant aucune haine. Je souhaiterais simplement que l'on lutte contre l'immigration, que l'on adopte une attitude inflexible par rapport aux dérives multiculturaliste et que l'on se préoccupe d'intégrer ceux qui sont là et de renvoyer ceux qui refuseraient l'intégration.

    RépondreSupprimer
  39. "Quelles sont vos solutions? Une petite extermination peut-être." (Pierre)

    Oui, ce serait une solution, en effet, élégante, écologique et durable (comme le développement du même nom). Mais je crains qu'avec des chochottes comme vous, ce ne soit pas possible.

    Il faudra donc se contenter de mettre fin à l'immigration et d'interdire l'islam dans nos pays.

    "D'où l'expression "coupe-gorge" (lieu, passage dangereux, fréquenté par des malfaiteurs, selon Le Petit Robert) qui remonterait au XVIe siècle, époque d'invasion musulmane comme chacun sait."

    Seuls les ignorants vont chercher leur savoir dans le dictionnaire.

    On se fout bien de ce qui se passait au XVIème siècle.

    Ce qui compte, c'est ce qui se passait avant l'immigration de masse musulmane du XXème siècle.

    "L'Islam ne m'inspire aucune peur" (Jacques Etienne)

    On en reparlera quand votre femme ou votre fille auraont été victimes de viol collectif, quand vous aurez été torturé et assassiné, brûlé vif ou égorgé.

    Pratiques désormais régulières dans nos contrées, et dûes exclusivement à l'immigration afro-musulmane (ce que ne vous dira pas le dictionnaire).

    RépondreSupprimer
  40. "Je souhaiterais simplement que l'on lutte contre l'immigration, que l'on adopte une attitude inflexible par rapport aux dérives multiculturaliste et que l'on se préoccupe d'intégrer ceux qui sont là et de renvoyer ceux qui refuseraient l'intégration."

    On ne peut pas imaginer plus simple en effet.

    RépondreSupprimer
  41. "Seuls les ignorants vont chercher leur savoir dans le dictionnaire."

    Les "sachants" s'en passent allègrement, il se passent de tout d'ailleurs, c'est à ça....

    RépondreSupprimer
  42. "On en reparlera quand votre femme ou votre fille auraont été victimes de viol collectif, quand vous aurez été torturé et assassiné, brûlé vif ou égorgé.

    Pratiques désormais régulières dans nos contrées, et dûes exclusivement à l'immigration afro-musulmane (ce que ne vous dira pas le dictionnaire)."

    Le petit robert en accumule de savoureuses non ?

    RépondreSupprimer
  43. Simplet (en effet) : osez me dire que ce n'est pas vrai.

    RépondreSupprimer
  44. "Seuls les ignorants vont chercher leur savoir dans le dictionnaire."

    Et dans les livres, M. Marchenoir, et dans les livres !

    Je suppose que selon vous, les érudits trouvent leur savoir dans leurs propres obsessions. En cela, vous en êtes un (et un beau!).

    "On en reparlera quand votre femme ou votre fille auraont été victimes de viol collectif, quand vous aurez été torturé et assassiné, brûlé vif ou égorgé.

    Pratiques désormais régulières dans nos contrées, et dûes exclusivement à l'immigration afro-musulmane (ce que ne vous dira pas le dictionnaire)."

    Et à moi, ils ne feront rien ? Vous maniez l'humour (Marche) noir avec une dextérité enviable.

    Là-dessus, que fait-on ? On les extermine en plaidant la légitime défense, histoire de leur montrer qu'à sanguinaire sanguinaire et demi ?

    RépondreSupprimer
  45. "On ne peut pas imaginer plus simple en effet."

    Pas si simple. En fait, une des caractéristique de notre époque est d'avoir bien du mal à penser clairement et à agir en fonction de ces pensées claires.

    RépondreSupprimer
  46. Les sachants utilisent un dictionnaire intelligemment, dans le but pour lequel il a été conçu.

    C'est à dire tout seuls, dans leur chambrette, sans en souffler mot à quiconque, pour leur édification personnelle, afin d'éclairer quelque point obscur de la langue française.

    Les ignorants croient malin de convoquer le monde entier sur Internet quand ils s'aventurent à ouvrir un dictionnaire, et s'imaginent que ce genre de livre est fait pour trancher des débats d'idées, ou justifier des opinions politiques.

    Ces gens-là devraient penser à consulter, dans un dictionnaire, le mot dictionnaire.

    Et le mot cuistre.

    RépondreSupprimer
  47. "L'égorgement est une pratique qui lui est spécifique. Il n'y avait jamais d'égorgements en Occident avant l'immigration musulmane" (Robert Marchenoir)

    Rendons justice à ceux que notre industrie et notre avarice ont été chercher par-delà le Gange; ils ne sont jamais venus dans notre Europe pour gagner quelque argent; ils n'ont jamais eu la moindre pensée de subjuguer notre entendement, et nous avons passé des mers inconnues pour nous rendre maîtres de leurs trésors, sous prétexte de leur rendre le service de gouverner leurs âmes. Quand les Albuquerques vinrent ravager les côtes de Malabar, ils menaient avec eux des marchands, les missionnaires baptisaient les enfants que les soldats égorgeaient, les marchands partageaient le gain avec les capitaines...[...]

    Voltaire

    (œuvres complètes de Voltaire, Volume 5, en lecture gratuite sur Google books)

    RépondreSupprimer
  48. "Simplet (en effet) : osez me dire que ce n'est pas vrai."

    Blackpromenade, si vous voulez bien, on en discutera après mon assassinat ou le vôtre, encore que l'idée d'être brûlé vif et multiviolé…. mais je ne résiste pas à la perspective d’une conversation largement trachéotomique et post-mortem avec vous

    RépondreSupprimer
  49. Quand Clomani, sur Ruminances, prétend que les Peaux-rouges jouaient à se faire la guerre sans jamais se tuer jusqu'à ce que les méchants Blancs importent leurs sales vices et coutumes, ça fait bien rigoler.
    Robert Marchenoir, vous roulez pour Oumma.com ou quoi ?

    RépondreSupprimer
  50. "Là-dessus, que fait-on ? On les extermine en plaidant la légitime défense, histoire de leur montrer qu'à sanguinaire sanguinaire et demi ?"

    Et paf ! Vous venez de contredire toute votre argumentation, Jacques Etienne.

    Etape obligée de tout discours anti-raciste, islamo-béat, etc. Ca ne loupe jamais. On en arrive toujours là, à un moment ou à un autre.

    Vous commencez par nous dire que vous n'avez pas peur de l'islam, qu'il ne vous fera rien, etc.

    (Mais vous êtes contre l'immigration, et pour le renvoi des immigrés non intégrés. Tiens donc, pourquoi ? Si vous n'avez aucune raison de craindre l'islam, pourquoi donc voulez-vous renvoyer chez eux les immigrés musulmans non intégrés ? C'est à cause de leur couleur de peau ? Vous êtes raciste ?)

    Vous étant contredit vous-même une première fois, vous vous empressez de le faire une seconde fois.

    Inévitablement, le débatteur politiquement correct qui dénie tous méfaits spécifiques aux immigrés, face à l'avalanche de preuves qui lui est oppposée, en vient à dire, à un moment :

    "Là-dessus, que fait-on ?"

    Sous-entendant : vous voulez les exterminer, hein ? Avouez-le, que vous êtes un nazi!

    Vous, vous ne le sous-entendez même pas. Vous le dites.

    Mais donc, cela signifie que vous admettez les dangers et les méfaits des immigrés ? Vous avouez que la seule raison pour laquelle vous vous obstinez, contre toute évidence, à nier ces méfaits et ces dangers, c'est parce que (croyez-vous) il n'y aurait aucun moyen d'y mettre fin, du moins pas sans des mesures énergiques qui vous répugnent ?

    Eh bien, commencez par l'avouer, alors. Commencez par reconnaître le problème. Soyez honnête.

    Et après, on pourra débattre des solutions, qui existent, bien entendu.

    Je ne vois pas pourquoi je prendrais la peine de vous détailler les dizaines de solutions simples à ce problème, si vous continuez à nier qu'il y a problème.

    C'est trop facile de prendre une posture morale supérieure sans même reconnaître explicitement que vous êtes dans le faux.

    RépondreSupprimer
  51. "Les sachants utilisent un dictionnaire intelligemment, dans le but pour lequel il a été conçu."

    Pour caler le pied de la table ?

    "C'est à dire tout seuls, dans leur chambrette, sans en souffler mot à quiconque, pour leur édification personnelle, afin d'éclairer quelque point obscur de la langue française."

    Nous avançons.

    "Les ignorants croient malin de convoquer le monde entier sur Internet quand ils s'aventurent à ouvrir un dictionnaire, et s'imaginent que ce genre de livre est fait pour trancher des débats d'idées, ou justifier des opinions politiques."

    Ces ignorants tout de même, hein ? Donner des références alors que les savants, comme vous, trouvent la justification de leurs délires aux tréfonds de leur paranoïa, comme l'exigence la rigueur scientifique...

    "Ces gens-là devraient penser à consulter, dans un dictionnaire, le mot dictionnaire."

    N'étant pas dans ma chambrette, je ne saurais m'y aventurer.

    "Et le mot cuistre."

    Celui-là, je le connais mais je ne vous en dirai rien et vous laisserai le vivre tranquillement.

    Que le bon Bloy, saint patron des râleurs aigris vous ait en sa sainte garde!

    RépondreSupprimer
  52. Je viens de lire vos dernières divagations (du moins les plus récentes), cher M. Marchenoir.

    Je crois préférable d'attendre que vous ayez recouvré vos esprits pour continuer une éventuelle conversation.

    RépondreSupprimer
  53. Dead Man Walking8 février 2011 à 13:30

    "Je crois préférable d'attendre que vous ayez recouvré vos esprits pour continuer une éventuelle conversation."

    Putain Jacques-François t'es vraiment indécrottable. Bob nous monte tout un cinoche d'adjudant-recruteur (c'est le boulot de Bob Darkdance dans les blogs) pour voir ce que t'as dans le calbute, du genre "on en reparlera quant on t'aura égorgé" et toi tu attends "qu'il reprenne ses esprits pour continuer la conversation" !

    RépondreSupprimer
  54. Ce qui serait bien serait de renvoyer Marchenoir dans le pays qui souhaiterait l'accueillir.

    RépondreSupprimer
  55. Monsieur Goux - Ce n'est pas BEN ALI qui est allé se réfugier au Canada, mais son gendre Belhassem TRABELSI.

    Monsieur Marchenoir - Vous n'avez toujours pas répondu à ma question concernant vos ancêtres... pourquoi ?
    Vous dites que je ne connais pas l'Islam. J'y ai vècu, j'y ai vu des choses belles et d'autres affreuses, j'ai lu et commenté le Coran (tout comme la Bible) et je suis assez agée pour ne pas me faire de cinéma avec des histoires de viols et d'égorgements. Les hommes, qu'ils soient aryens ou arabes ou souchiens m'ont montré leurs savoir faire et il n'est pas nécessaire de remonter loin dans le passé pour le connaître.
    Vous entretenez votre parano avec soin parce que cela vous valorise à vos propres yeux, cela me semble un peu piteux comme résultat.

    RépondreSupprimer
  56. Robert Marchenoir:

    Je pense que nous nous perdons notre temps.
    Ils/elles acceptent de se faire égorger, violer, lapider, par amour de l'autre, "ouverture d'esprit" et refus de voir le danger.
    Pourquoi nous y opposerions-nous, si c'est la volonté des "gens" (je n'ose pas dire du peuple).
    On verra bientôt s'ils ont encore une volonté, les dits gens et s'ils ont le sursaut de dire ce qu'ils veulent, à part les quelques lobotomisés du bulbe qui affirment ici ne vouloir que ça, être musulman.
    Si les "gens" ont cette volonté de crever, qu'ils crèvent !
    Mais où irons-nous, nous et nos enfants ? C'est tout ce qui m'importe.
    Les autres, ceux qui ne voient rien venir et qui répètent les années de l'avant et pendant seconde guerre mondiale, qu'ils crèvent !
    Je n'ai rien contre.

    RépondreSupprimer
  57. la pecnaude:

    "Monsieur Marchenoir - Vous n'avez toujours pas répondu à ma question concernant vos ancêtres... pourquoi ?"
    Monsieur Marchenoir vous doit quelque chose? Il vous DOIT une réponse pour que vous le sommiez de vous répondre ?

    RépondreSupprimer
  58. @ Carine
    M. Marchenoir (que Saint Léon Bloy le tienne en sa sainte garde !), ressemble plus à un con qu'à un archevêque.

    Dans son monde manichéen, il n'y a que deux postures possibles: soit on appelle à la chasse au musulman, soit on est un imbécile pro-islamiste. Ça ne coûte pas cher, c'est simple et séduisant.
    A côté de ça, existe une troisième possibilité : celle de n'être ni séduit ni effrayé par l'islam (pas plus que par le christianisme, le bouddhisme, le chamanisme, l'animisme ou même, (ce qui est de nos jours plus rare à "droite") par le judaïsme).
    Donc, pas très impressionné par les religions.
    Pas intéressé non plus par une invasion immigratoire porteuse d'une "richesse" que l'on souhaiterait les voir garder pour leur propre pays.
    On peut souhaiter garder une identité nationale (peu compatible avec l'islam ou le judaïsme, animisme, chamanisme, etc.) sans déchaîner de haine.
    A mon sens, il suffirait de définir quelles devraient être les règles de notre vie commune : Qui ne s'y conforme pas n'y a pas de place.
    De même, sauf à souhaiter une expansion démographique infinie, il n'y a pas de place dans notre pays pour une immigration surnuméraire.

    Je suis simple d'esprit, mais ces premiers principes, appliqués sans faiblesse, me sembleraient suffisants pour que se calment les choses.

    RépondreSupprimer
  59. Jacques Etienne:

    Quand vous rendrez-vous enfin compte que nous nous soucions de l'islam-religion comme d'une guigne ?

    Donc, la question n'est pas d'en parler comme du Christianisme, du Judaïsme, de l'Hindouïsme, du Sikhisme, du Shin-Toïsme, du Bouddhisme, de l'Animisme, du Druidisme, et tout ce que vous voulez en _isme, ni de l'évaluer, ni de le comparer, ni de s'en moquer, ni de la haïr, ni tout ce que vous voulez EN TANT QUE RELIGION, qu'il n'est pas, d'ailleurs. Mais on peut en dire autant d'autres trucs en _isme.

    La question est que nous sommes en passe d'être remplacés (enfin quand je dis nous… vous, je sais pas, mais je dis nous, les Français et Européens de plus ou moins longue date, qui se retrouvaient dans les valeurs de ce pays) par des gens dont les us et coutumes sont loin d'être honorables (c'est mon avis) et équivalentes aux nôtres ( Remarquez bien que je ne dis pas "égales" mais équivalentes, comparables) , qui sont venus pour nous tondre, profiter de la démocratie qui était la nôtre, profiter de notre accueil ô combien lucratif et de notre propension à nous battre la coulpe et nous auto-haïr.

    Je n'ai pas de fille, j'ai deux fils. Tant mieux !
    Mais en même temps, c'est quand même ahurissant de se réjouir de ne pas avoir de descendance femelle dans un pays où les femmes se battent depuis toujours pour pouvoir vivre normalement avec les hommes. j'ai des amis qui ont des filles et qui se demandent où ils vont bien pouvoir aller parce que ce pays ne protège plus personne, mais encore moins les filles.

    L'islam, mon dada comme pensent certains/taines ici, n'est pas mon ennemi en tant que religion (je pense que ce n'est pas une religion car aucun précepte RELIGIEUX nulle part ailleurs ne dit de ne pas vivre avec les infidèles) , mais en tant que philosophie de vie (de mort plutôt), dont l'intolérance envers les autres peuples n'est plus à prouver, sauf pour ceux qui ferment les yeux devant ce qui se passe devant leur porte et ailleurs…

    L'islam est un mouvement politique, une arme de conquête. Comment ne pas le voir… il suffit de les lire. Allez donc voir leurs blogs.
    Allez voir Poste de veille, qui n'est pas un blog musulman mais un blog québecois, qui rend compte de l'urgence où nous sommes de défendre notre façon de vivre.
    Sauf à se haïr soi-même, on ne peut pas souhaiter la victoire de l'islam.
    Mais quand on se hait, on se suicide et on ne fait pas plonger les autres.

    RépondreSupprimer
  60. jacques Etienne

    Vous voulez que les choses se calment, vous êtes un mec posé, réfléchi.
    Mais voyez-vous, les choses ne se calmeront pas. Elles iront en empirant.
    La seule chose qui me rende optimiste (modérément), c'est que depuis quelques temps, on en parle, tout le temps, partout.
    Il semblerait que certains yeux s'ouvrent.

    RépondreSupprimer
  61. "A mon sens, il suffirait de définir quelles devraient être les règles de notre vie commune : Qui ne s'y conforme pas n'y a pas de place."
    Tout à fait d'accord avec vous là-dessus.
    Mais ces règles de vie commune, elles sont déjà définies, nous avons des lois et nous avons un mode de vie. Sauf que les néo arrivants veulent appliquer une autre loi, celle dictée par l'islam, leur mode de vie à eux. Et nos dirigeants et "intellectuels" se couchent.

    RépondreSupprimer
  62. Comprenez-moi, Carine: il ne s'agit pas d'élaborer une définition de nos règles de vie mais de considérer celles-ci comme des règles STRICTES.

    Il s'agit simplement d'être rigoureux, sans haine ni passion. Quand je dis que je n'ai pas peur de l'islam, c'est seulement parce que je suis sûr de moi, certain que ce pays ne risque aucunement de tomber sous sa coupe.

    Parce que nous sommes ce que nous sommes. Parce que la chienlit multiculturelle va s'écrouler. Parce que la France n'est pas un Paris de bobos.

    J'ai une fille, Carine. Elle a 26 ans, vit avec un souchien. Je lui fais ENTIÈRE confiance pour ne pas sombrer dans le bisounoursisme. Elle n'a pas été élevée comme ça, c'est tout...

    La peur est mauvaise conseillère. Je lui préfère la confiance et la détermination.

    RépondreSupprimer
  63. « M. Marchenoir ressemble à un con -- Je suis simple d'esprit. » (Jacques Etienne)

    Non. Vous êtes un con. Un con pompeux et pontifiant. Vous prétendez qu’il suffirait d’édicter des règles de vie commune, et de proclamer que ceux qui ne s’y conformeraient pas n’auraient pas leur place parmi nous.

    Mais vous oubliez que les règles en question sont édictées depuis des décennies, chantées et répétées sur tous les tons à l’année longue, ressassées par tout ce que la France compte d’intellectuels, de médiarques et de politiciens (ce qui n’est pas peu dire), martelées par un million de professeurs, gravées dans le marbre d’innombrables « chartes », « pactes citoyens » et autres « déclarations des droits et des devoirs », et que nous avons devant nous un envahisseur qui proclame tous les jours, en joignant le geste à la parole, qu’il n’en a rien à foutre, de ces règles, et qu’il nous chie dessus.

    Depuis des décennies, et de façon identique dans tous les pays occidentaux.

    Et vous, tout ce que vous trouvez de mieux, c’est de vous boucher le nez, de faire des mines, d’insulter ceux qui se battent précisément en faveur des mesures que vous prétendez défendre, mais qui auraient le tort, voyez-vous, d’éprouver de la « haine ».

    Vous, vous n’avez aucune haine, n’est-ce pas, vous êtes un pur, un noble, un esprit supérieur. Une espèce de Jésus des temps modernes.

    Et ce qui compte, bien entendu, ce n’est pas la position que l’on a sur ce problème, ce n’est pas ce que l’on fait pour le résoudre, c’est de savoir si l’on « hait » les musulmans, si on les « aime » ou si l’on est « indifférent » à leur égard.

    Tout cela concernant l’une des idéologies les plus haineuses, les plus intolérantes et les plus cruelles que la terre ait jamais portées.

    Vous prétendez sonder les reins et les cœurs.

    Vous prétendez nous faire croire que vous, vous aimez tout le monde.

    Vous voulez donc expulser en masse les musulmans qui ne se conformeraient pas à un jeu de règles qui aurait votre assentiment (car ne vous y trompez pas, c’est un grand nombre de musulmans qui les refusent, comme l’attestent toutes les études successives menées à ce sujet), et vous voulez nous faire croire, soit que vous aimez les musulmans, soit que vous êtes indifférent à leur égard.

    Vous faites mine de vous récrier face à la « chasse aux musulmans » à laquelle j’appellerais (c'est vous qui le dites), mais vous affirmez que les musulmans qui n’auraient pas l’heur de vous agréer « n’auraient pas leur place » en France. Ce qui signifie exactement la même chose, mais dit avec un balai dans le cul.

    Vous êtes un hypocrite. Vous vous foutez du monde.

    De plus, si vous vous imaginez que le passage de « ont leur place » à « n’ont pas leur place » peut se faire « calmement », vous vous bercez d’illusions.

    Demandez à ceux qui se sont fait défoncer la gueule à coups de tatanes, par la diversité, leur avis sur le « calme » de leurs bourreaux, dans l’éentualité que vous appelez de vos vœux.

    Demandez aux flics qui se font manger par des Noirs pendant les contrôles d’identité. Comme celui qui a perdu un doigt de cette manière, sectionné d’un coup de dents.

    Calmement… Qu’est-ce qu’il ne faut pas entendre… Vous habitez sur quelle planète ?

    RépondreSupprimer
  64. Il aurait été étonnant que "la dite Carinne" ne vienne y mèler son grain de sel.
    Je suis très certainement comme Jacques Etienne les religions, si religions il y a, m'indiffèrent y compris le catholicisme (isme n'est ce pas la dite Carinne), elles sont toutes à mettre dans le même sac.
    Dès que l'on veut expliquer calmement une idée qui n'est pas la vôtre vous en devenez grossier(e). Reste à dire à Robert Marchenoir que ce n'est pas au conflit de la dernière guerre (39/45) à laquelle je faisais référence, mais à celle d'Algérie ... où j'ai pu voir les souchiens dans toute leur splendeur ! Je n'ai pas non plus oublié les autres.
    Cette question, "vous avez des files" ... viols, voies de faits, mais vous crevez de trouille ma parole. Faudrait voir à vous calmer un peu et ne pas vous faire du cinéma comme çà, votre coeur, si vous en avez un, ne va pas résister longtemps.
    En plus que je trouve un peu nauséeux que vous sembliez ne vous soucier que du pucelage de vos filles, ne placez pas votre honneur en dessous de la ceinture que diable !

    RépondreSupprimer
  65. La pecnaude:

    Si vous saviez ce qu'elle vous dit "la dite Carinne" (sic) !

    Et si seulement vous pouviez le garder pour vous seule, vous, votre grain de sel niaiséabond…

    RépondreSupprimer
  66. "En plus que je trouve un peu nauséeux que vous sembliez ne vous soucier que du pucelage de vos filles, ne placez pas votre honneur en dessous de la ceinture que diable !"

    LOL !
    Allez-y les gars ! C'est ouvert…

    RépondreSupprimer
  67. La Pecnaude,

    J'espère que vous avez compris maintenant. Vous avez devant vous des résistants, mieux, des Résistants. Vous, petite vendue, vous pouvez crever, mais seulement après l'avoir fermée. Votre faute, ne pas avoir compris qui était là pour vous défendre : la vraie France, les vrais français qui ne savent plus où élever leurs petites filles.

    (quel joli zoo que cette suite de commentaires)

    RépondreSupprimer
  68. Carine avait pourtant tenté de ne s'en tenir qu'à la flatulence.

    RépondreSupprimer
  69. Ah ben non, c'est trop tard maintenant. Le jeu, c'est écrire "prout" et puis plus rien. C'est le principe de la constipation.

    RépondreSupprimer
  70. Bon, pas d'ordinateur hier soir et retour au boulot aujourd'hui.

    Disons que je me sens en accord avec la Carine de 22 h 31 (ce qui ne veut pas dire que je suis en désaccord avec vos autres messages, Carine, pas de paranoïa !) et, à quelques poils pubiens près, avec ceux de Robert Marchenoir.

    RépondreSupprimer
  71. Comité d'Habilitation à la Résistance9 février 2011 à 11:51

    Jacques-Etienne vous êtes un peu le 12 volts de la gégène, un peu mou de la tension allogène quoi merde ! Avec les convictions que vous avez, quel gâchis ! Etes-vous prêt à aller au moins jusqu'à 13 volts, 14,5 V ? Allez vous signez pour 17 V et je vous fait le certificat d'aptitude pour 18 V et on n'en parle plus ! Ça vous servira de laissez-passer pour « la France d'après » ; en plus, c'est compatible avec la perceuse sans fil.

    Comité d'Habilitation à la Résistance

    RépondreSupprimer
  72. "Là-dessus, que fait-on ? On les extermine en plaidant la légitime défense, histoire de leur montrer qu'à sanguinaire sanguinaire et demi ?"

    - remplacement des allocations familiales par un crédit d'impôt
    - viande hallal interdite, car discriminatoire (la chaine hallal DOIT être musulmane de l'abattage à la distribution) et inhumaine (souffrances terribles pour les animaux)
    - abolition du droit du sol
    - abolition du regroupement familial
    - déchéance de la nationalité pour tout délinquant multi-récidiviste après suppression définitive des allocations (quelles qu'elle soient) après le premier délit
    - incitation au départ: remplacement des aides aux pays africains SANS contrepartie par une aide proportionnelle au taux de retour + chèque-cadeau pour ceux qui choisissent de partir

    Bref, le bon sens même. Il faut faire vite, avant que NOUS ne soyons minoritaires...

    RépondreSupprimer
  73. "Jacques-Etienne vous êtes un peu le 12 volts de la gégène, etc."

    J'avoue ne pas bien comprendre. Ce qui est naturel de la part d'un con à l'esprit simple. Tout ce que je sais faire en matière d'électricité, c'est monter une installation qui fonctionne sans problèmes pour une maison entière. Alors, vos 12 à 18 volts...

    RépondreSupprimer
  74. Assez d'accord avec vous, Heimdal.

    RépondreSupprimer
  75. Ce "NOUS" est savoureux. Parce que, s'il ne comprend que les français dits de souche, croyez-le bien, VOUS êtes déjà minoritaires.

    RépondreSupprimer
  76. "Ce "NOUS" est savoureux. Parce que, s'il ne comprend que les français dits de souche, croyez-le bien, VOUS êtes déjà minoritaires."

    En admettant que ce que vous dites soit vrai (sources ? Statistiques ?) ça ne l'est pas partout, cher Dorham...

    D'ailleurs, pourquoi vous exprimez-vous dans une langue qui devrait logiquement vous être étrangère ?

    RépondreSupprimer
  77. Ah quoi ? pas de 9mm aujourd'hui ? que de la scatalogie ? vous baissez "ladite Carine", seriez-vous à cours d'arguments ... frappants ?
    Je n'ai peur que des fanatiques islamistes, ceux-là je les connais trop et ai trop vu leurs dégats. Je n'ai peur que des "fanatiques souchiens", ceux là aussi je les ai vu trop et j'ai aussi vu leurs agissements, leurs meurtres, leurs viols ...
    Les autres, ceux qui ne demandent qu'à pouvoir vivre librement dans leur pays ou ailleurs, dans des pays où la liberté devrait exister, je m'en fous.
    Dans une société, il y a toujours ce l'on nomme des "marginax, des aberrations", les journaux spécialisés sont pleins de leurs faits divers. Il n'y a pas de société parfaite.
    Que vous en fassiez votre quotidien, après en avoir soigneusement fait le tri indique votre intelligence.
    Vous ne pouvez rien contre ce qui a été fait, et vous faites tout pour provoquer ce que vous redoutez.

    RépondreSupprimer
  78. "Les autres, ceux qui ne demandent qu'à pouvoir vivre librement dans leur pays ou ailleurs, dans des pays où la liberté devrait exister, je m'en fous."

    Cet aveu me réjouit l'âme.

    RépondreSupprimer
  79. ladite pecnaude:
    En principe, quand on dit "je n'ai peur que de", cela exclut d'autres peurs.Or, vous, vous n'avez peur "que" des uns et des autres.
    Moi je n'ai pas peur, je vois les choses venir, avec lucidité. Je m'y prépare.
    C'est vrai qu'il y a un certain manque de saindoux en ce moment, vu les difficultés de l'élevage porcin. Mais on s'occupe des provisions. N'ayez plus peur…

    RépondreSupprimer
  80. Qu'appelez-vous les "fanatiques souchiens" ?
    Les Français fanatiquement Français?

    RépondreSupprimer
  81. « Vous ne pouvez rien contre ce qui a été fait »

    Mais si, mais si ! Du reste, testez l'inanité de votre phrase en vous transportant en 1954 et en l'adressant aux indépendantistes algériens d'alors : ces gens sans nation auraient eu le droit sacré de foutre leurs colonisateurs à la porte, et par la violence encore, et cette libération deviendrait impossible, impensable, pour un peuple plus que millénaire ? Je sais bien que les gauchistes occidentophobes ne sont pas à une incohérence intellectuelle près, mais enfin tout de même…

    RépondreSupprimer
  82. "La seule chose qui me rende optimiste (modérément), c'est que depuis quelques temps, on en parle, tout le temps, partout.
    Il semblerait que certains yeux s'ouvrent."

    Au point même qu'on discute ici non plus du principe mais des modalités du grand "roll back". Un petit peu d'alloc en moins, une petite dose de droit du sol, une pincée de torgnole, un reste de bonne conscience. Le "bon sens" près de chez vous en somme. Comment Jacques-Nouilles ? Mais t'es une vraie lavette collabo. Range tes pincettes et tes balances d'épicier, c'est à la Kalach qu'il va falloir cuisiner cette barbaque ! Il faut sauver nozenfants, tout de même -enfin ceux de Carine !

    Des yeux s'ouvrent peut-être Carine mais pas la cage où vous vous enivrez de votre propre circularité. L'amplification si nécessaire à la montée en visibilité de ce qui était jusque là tenu sous l'éteignoir devient contre-productive.

    RépondreSupprimer
  83. Hamster : dites donc, les Modernœuds, il faudrait tout de même savoir ce que vous voulez !

    Quand on fustige l'immigration incontrôlée et l'islam mortifère qui va avec, il y en a toujours d'entre vous pour venir ironiser finement, dans le genre : « Ah c'est bien beau de pleurnicher, mais vous comptez faire quoi, concrètement ? Les massacrer ? Les parquer dans des camps ? Les remettre à l'eau ? »

    Et pour une fois que quelqu'un, Heimdal en l'occurrence, prend la peine de dresser une liste de mesures simples et de bon sens, vous trouvez le moyen de venir gueuler encore !

    RépondreSupprimer
  84. Hamster:
    "L'amplification si nécessaire à la montée en visibilité de ce qui était jusque là tenu sous l'éteignoir devient contre-productive."
    je suis un esprit simple moi, et je n'ai pas compris.
    Alors cette amplification?
    Elle est nécessaire ou contre-productive?
    Merci de vous préoccuper de mes enfants et de la société dans laquelle ils vivront.

    RépondreSupprimer
  85. Hamster centrifuge9 février 2011 à 16:25

    Carine : Elle est (jusque-là) nécessaire ou (devient) contre-productive?

    La locution et le verbe ne vous avaient pas échappé.

    Didier Goux : vous avez raison !

    RépondreSupprimer
  86. Des gens sans nation ? ....
    Ils ont mis 8 ans pour obtenir leur liberté et à quel prix ?
    Le 12 février une grève nationale est prévue, avec manifestations dans tout le pays, avec interdiction de manifester du gouvernement, je ne pense pas que cela se passera sans casse, mais ils y sont habitués. Ce que je crains, par contre, c'est que toutes ces hostilités que vous déclenchez, encouragés par un pouvoir déclinant et aux abois n'aient des répercussions en France.

    Carine : "l'homme qui n'éprouve pas de peur n'a pas d'esprit" à dit le Sage.
    Je ne vais pas vous faire confidence de mes peurs pour autant que j'en aie d'autres, surtout à vous. Par "fanatiques souschiens", il est bien entendu que je pensais à vous et vos pareils.

    RépondreSupprimer
  87. L'Algérie n'existait pas en tant que pays avant l'arrivée des Français sur ce territoire, contrairement à la Tunisie et surtout au Maroc.

    D'autre part, j'adopterais volontiers, pour mon usage personnel, SOUCHIEN FANATIQUE…

    Ou SOUCHIEN D'ATTAQUE.

    RépondreSupprimer
  88. Didier:
    oui mais remarquez bien qu'elle n'a pas écrit "souchiens" dans son dernier commentaire, mais "fanatiques souschiens",à la façon de Bouteldja. Elle a juste oublié le trait d'union.
    Mais bon, pas grave, vous aimez les chiens.

    RépondreSupprimer
  89. ladite pecnaude:

    un nonoss ?

    Allez, bonne soirée.
    J'ai des racines et des ailes.

    RépondreSupprimer
  90. Vous envolez pas trop, quand même.

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.